08 octobre 2009

Three Rivers [Pilot]

19170837_w434_h_q80

Place Of Life // 8 97o ooo tlsp.

44030375_p

What About ?

Les transplantations d'organe, selon les points de vue des différents protagonistes concernés : le médecin, le donneur et le receveur.

Who's Who ?

Après l'échec de Moonlight il y a deux ans, Alex O'Loughlin est de retour dans un rôle principal, celui du médecin le plus brillant de l'hôpital Three Rivers, voire même des Etats-Unis en matière de transplantation. Vu comme c'est parti, il va avoir droit à une deuxième série annulée. Il est accompagné d'Alfre Woodward, dont on se souvient forcément comme de l'inutile Betty AppleWhite de la saison 2 de Desperate Housewives, de Katherine Moennig, la masculine Shane de The L Word, et de Daniel Henney, vu (ou pas) dans diverses productions coréennes. Certains auront également reconnu Justina Machado, la femme de Federico dans Six Feet Under. A ce casting régulier s'ajoutent divers guests selon les épisodes.

So What ?

       Techniquement, ce pilote n'en est pas un ! CBS a considéré que le second épisode de Three Rivers était plus percutant que le premier. Elle a donc choisi d'inverser l'ordre de diffusion. Comme quoi, il n'y a pas que TF1 qui fait n'importe quoi avec ses séries ! C'est sans doute pour cette raison que cet épisode ne ressemble en rien à un pilote puisque les personnages principaux ne nous sont pas présentés. On entre tout de suite dans le vif de sujet, comme si le lieu où l'on se trouvait nous était déjà connu et comme si les protagonistes étaient de bons vieux potes. Autant le dire toute de suite : pas un seul d'entre eux n'est attachant, à part peut-être le Dr Miranda Foster qui a un certain potentiel. Il faut dire que c'est la seule dont on nous dévoile un pan de la vie personnelle. Cependant, j'ai eu du mal à ne pas voir Shane en ce personnage. Hormis la coupe de cheveux, Katherine Moennig aurait pu faire un petit effort. Sa démarche de camionneuse et sa voix hyper grave m'ont un peu gênés. Quant à Alex O'Loughin, il a énormément de charme, y'a pas de doute là-dessus. C'est un peu dommage de ne miser que sur ça. Son personnage est fade, et celui de Alfre Woodward trop froid, trop distant. Daniel Henney est censé apporter une touche humoristique, il ne m'a pas du tout fait rire. Et puis l'infirmière est inutile, comme toutes les infirmières des séries médicales. En réalité, ce sont des personnages à la CSI ou à la NCIS : ils sont interchangeables et leurs intrigues personnelles ne sont là que pour combler les trous entre deux enquêtes/cas médicaux. Ca manque cruellement de profondeur.

Parce que l'on est sur CBS, Three Rivers adopte une forme très procédurière et pas tellement feuilletonnante. On nous expose en début d'épisode les personnages malades, comme l'on nous exposerait un crime, puis on déroule ensuite les intrigues de façon à ce qu'elles se croisent au cours de l'épisode pour se résoudre enfin entre elles. Cette structure risque d'être très répétitive et peu d'évolutions sont possibles. Le concept est intéressant, celui d'adopter trois points de vue différents, mais il est très limité. En même temps, ça n'a jamais gêné les 20 millions de téléspectateurs des Experts alors... L'émotion a beaucoup de mal à passer et l'aspect très moderne de l'hôpital de la série n'aide pas. Il y a des écrans plasma partout. Les radios high-tech et les dialogues par ordinateurs interposés entraînent un manque total d'authenticité. Cet hôpital n'est pas réel. Et puis pour couronner le tout, ça dégouline de bons sentiments et de musiques mièvres.

En bref, Three Rivers est d'un ennui mortel. Elle manque de rythme, de simplicité, d'humour et de personnages intéressants. C'est un peu "Les Anges du Bonheur transplantent des coeurs". On s'en passera aisément, d'autant que son annulation semble inévitable à moins d'un miracle !      


  1