01 mars 2010

Critiks Récap' [Du 23 Février au 1er Mars 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030377

50182571

50145436

50108407

50252862


44030376

50231024

50215543

50066062


27 février 2010

Damages [3x 05]

dnes_season4_damages_patty_

It's Not My Birthday // 82o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_29463

   La saison 3 de Damages avait excellement commencé mais le rythme est déjà beaucoup moins soutenu cinq épisodes plus tard. Les flashforwards n'avancent pas, on peut même dire que dans cet épisode ils ne servent à rien. On pourrait retenir le "I love you" de Tom au téléphone mais il doit sans doute parler à sa femme. Et ma foi, s'il parlait à Ellen, ça ne changerait pas grand chose présentement. Le reste ne m'a pas marqué. Au présent, un des défauts majeurs de la saison précédente est en train de refaire surface : il y a trop de personnages, les scénaristes ont dû mal à les gérer sans créer une certaine frustration. On évite pour le moment la confusion en revanche. Je pense à Leonard Winstone notamment, qui tarde à se dévoiler. Je le trouve fascinant dans ses scènes, celle où il est avec une prostituée dans cet épisode était particulièrement forte, mais il reste dans l'ombre. Joe Tobin montre un peu plus de son vrai visage et il ne fait définitivement plus pitié. C'est une ordure, comme son père. Seules ses méthodes différent. La matriarche reste aussi dans l'ombre alors qu'elle a un potentiel énorme. Chaque chose en son temps sans doute... Et puis un personnage sort tout de même de l'ombre : la fille Tobin ! Je l'avais quasiment zappé celle-là. J'aurai dû me méfier. Elle ne sera probablement pas intéressante sur le long terme mais là, elle a fait fort. Elle a tué la fameuse Danielle Marchetti. Voilà qui arrange les affaires de Joe et Winstone. On va peut-être pouvoir enfin avancer...

   A l'approche de son anniversaire, Patty fait d'étranges rêves. Un cheval se trouve au milieu de son salon, Ellen le garde. Uncle Pete est là aussi. Il est effrayant. Quelle est la signification de tout ça ? On peut émettre une hypothèse autour de l'enfant de Danielle que Patty va probablement faire souffrir à travers ses futures actions. "It's a big responsibility. Are you sure you're ready for it ?" lui dit Ellen. Je ne suis pas vraiment convaincu à vrai dire mais je ne vois rien d'autre. A plusieurs reprises dans cet épisode, des clins d'oeil sont faits au pilote lorsqu'Ellen rencontre Patty. Il se trouve que Patty "auditionne" une possible future associée. Cette Alex est louche. Elle correspond trop parfaitement à ce que Patty recherche. Elle répond trop bien à toutes les questions. Que cache-t-elle ? Elle apporte un peu d'humour en tous cas. C'est toujours bon à prendre. Et puis on assiste au retour de Josh Reston, le journaliste de la saison passée, dans la vie d'Ellen. Je ne m'attendais pas à ça. Son personnage était tellement anecdotique et inexploité. Trouvera-t-il un intérêt cette fois ? Pour le moment, il prend simplement la suite de Wes dans son lit. 

vlcsnap_48596


// Bilan // Un épisode correct mais qui ne soulève pas tellement de questions, contrairement aux bonnes habitudes de la série. On reste passif face à cette suite de scènes plus ou moins inspirées qui gagnent en intensité grâce aux acteurs mais qui ne font rien avancer concrêtement. C'est encore acceptable à ce stade de la saison. Mais il faut que ce soit la dernière fois !

22 février 2010

Critiks Récap' [Du 16 au 22 Février 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

49790392

49866856


44030377

49829003

50003141


44030376

49824800

49957677

How To Make It In America [Pilot]


44030375_p

dnes_season4_ga_derek_minib

19 février 2010

Damages [3x 04]

dnes_season4_damages_ellen_

Don't Throw That At The Chicken // 87o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_153953

   Après un épisode à part dont on aurait pu se passer, Damages retrouve ses bonnes vieilles habitudes composées de flashforwards faussement révélateurs qui vous font cogiter plusieurs minutes après la fin du générique. A ce niveau-là, le rythme s'est légèrement ralentit mais on assiste quand même à l'annonce de la mort de Tom à Patty et c'est un moment déchirant. Le jeu de Glenn Close est, sans surprise, impeccable. Mieux encore, on veut nous faire croire que Patty est responsable de sa mort : "No, I Don't Understand. I Told You Not To Go Through With It ! I Told You... I Told You To Stoooop". Alors, qu'en penser ? Avec Patty, rien n'est impossible. On la sait capable de trahir Tom s'il le faut, voire de le sacrifier. Encore que... A l'heure actuelle, il est tout ce qui lui reste. Son fils lui ment éhontément et elle semble le croire. Contrairement à ce qu'il lui raconte, il n'a pas de job et il est toujours avec cette femme plus âgée qui, comble du mensonge, est enceinte ! Elle n'a plus non plus Phil. Il lui reste Tom et Ellen. Elle essaye de se rapprocher encore un peu plus de cette dernière et nul ne sait quel jeu elle joue vraiment. Tient-elle vraiment à la compagnie d'Ellen ou est-ce juste par intérêt ? Je crois que c'est un peu tout ça en même temps. Et c'est ce qui est passionnant.

   Visiblement, le grand thème de cette saison, c'est la famille. Du coté des Tobin évidemment avec cette affaire, dont le mystère s'épaissit encore un peu plus, et le parallèle entre la relation Lou/Joe et Patty/Michael est intéressant, à défaut d'être d'une grande subtilité. Tout cela participe à la clareté de cette saison. Ca ne part pas dans tous les sens sans être pour autant simplifié à l'extrême. Ellen doit à nouveau faire face aux mensonges de sa soeur, dont la descente aux enfers est programmée, et je ne serais pas très étonné de voir Patty (ou un autre personnage) profiter de cette faiblesse à un moment donné. Pourquoi l'introduire sinon ? Tom est plus en retrait dans cet épisode mais sa vie de famille n'est pas simple non plus, bien au contraire.

   Les dix dernières minutes de l'épisode étaient extrêmement intenses, superbement réalisées et montées. Il y a la mort de Lou bien-sûr, que l'on sent venir quelques minutes avant qu'elle n'intervienne mais qui est d'une grande force. Il y a Joe qui aurait pu se faire tuer, si j'ai bien compris, sur ordre de son père. C'est dire si cette famille est pertubée. Et puis il y a Leonard Winstone qui devrait gagner en importance désormais. Les séquences où il était face aux téléviseurs m'ont vraiment marqué. Elles étaient vraiment étranges, presque surréalistes. Martin Short m'a fait penser à un croisement entre le nain de Twin Peaks et Dale Cooper (de Twin Peaks aussi). C'est bien lui le personnage le plus prometteur de cette saison. Avec Lily Tomlin mais elle reste discréte pour le moment.

vlcsnap_157208


// Bilan // Cette 3ème saison de Damages n'en finit plus d'être prometteuse. Qu'est-ce que ça va être quand l'intrigue va vraiment décoller puis se résoudre... ?!

16 février 2010

Critiks Récap' [Du 9 au 15 Février 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

49519920


44030377

49514381

49632862

49667423

49684192


44030376

49681180

49786167

49635829

49555535

49552252


14 février 2010

Damages [3x 03]

dnes_season4_damages_patty_

Flight's At 11:08 // 1 o8o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_39066

   Au risque de paraître un peu dur avec cet épisode, je vais vous avouer franchement qu'il m'a ennuyé. Il manquait de rythme, clairement, mais je salue l'idée de sortir un peu des sentiers battus en se débarrassant temporairement des scènes de flashforwards pour se concentrer sur une nuit de traque, à la recherche de la Danielle Marchetti, la maîtresse de Tobin père. Curieusement, la grande affaire de la saison en elle-même est ainsi mise de coté pour se concentrer davantage sur ses protagonistes, en particulier Joe Tobin qui dévoile peu à peu son vrai visage, beaucoup moins angélique qu'il ne voudrait le faire croire. Bon père de famille ? Pas vraiment. Comme le sous-entendait le précédent épisode, Danielle Marchetti était en fait sa maîtresse à lui avant de devenir celle de son père. On ne s'éternise pas là-dessus mais il faut bien le garder en mémoire pour la suite. On comprend également que le monsieur a un faible pour l'alcool. Peut-être un ancien alcoolique. Peut-être l'est-il toujours... L'avocat des Tobin, Leonard Winstone, reste encore dans l'ombre. On sent, c'est indéniable, qu'il a beaucoup de choses à se reprocher, qu'il est pourri jusqu'à la moëlle, mais on ignore encore quel est son rôle exact dans la fraude. Ses quelques face à face avec Patty étaient intéressants mais pas fascinants. Je repense avec nostalgie à ceux avec Ray Fiske en saison 1 et la comparaison n'est forcément pas flatteuse. Mais Martin Short est loin d'être mauvais. C'est juste que son personnage est trop sur la réserve pour le moment. C'est frustrant.

   Une bonne partie de l'épisode est étonnante car inhabituelle dans Damages : Ellen passe sa soirée en famille chez ses parents en présence de sa soeur que l'on n'avait plus revu depuis son mariage il y a trois ans. Sa situation a bien changé. Elle est devenue accro à la méth. Ceci explique sans doute pourquoi son mari l'a quittée. En soit, on s'en fout de tout ça. Qu'est-ce que ça peut bien avoir comme importance ? C'et la question que je me suis posé pendant un long moment et la réponse est finalement très simple et plutôt bien amenée : Patty a toujours prévénue Ellen qu'il ne fallait pas compter sur sa famille, que quoi qu'il arrive, elle nous déçoit toujours. Cf le pilote de Damages. Eh bien Ellen vient d'en avoir la preuve. Les membres de sa famille lui mentent. Autant dire que son coup de téléphone final à Patty en dit long sur la suite des événements. Elle va petit à petit revenir vers son mentor et faire passer son travail avant tout. Un petit mot est glissé concernant Wes qui n'est pas apparu depuis le début de cette saison et qui n'apparaîtra vraisemblablement plus jamais : c'est fini entre Ellen et lui depuis plusieurs mois et elle n'a plus de nouvelles. Autant dire que ce personnage n'aura pas servi à grand chose tout compte fait. Beaucoup d'esbrouffe... Du coté de Tom, sa famille passe après son travail, Patty le lui a fait comprendre depuis longtemps, et sa femme n'a pas d'autre choix que de l'accepter. C'est lui qui mène une grande partie de l'enquête pour retrouver Marchetti et je lui en veux de ne pas avoir compris tout de suite en voyant le verre rempli de glaçons que la jeune femme était chez elle au moment où il a frappé à sa porte. Je sais pas, c'était évident. Ca n'a servi à qu'à faire perdre artificiellement quelques minutes précieuses.

vlcsnap_30245


// Bilan // Malgré les excellents acteurs et l'écriture si intelligente qui la caractérise, Damages nous prouve que sans ses flashs, elle perd en intensité. 

    

09 février 2010

Critiks Récap' [Du 2 au 8 Février 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

49449000

49322064


44030377

49359914

49283585

49211068

49287818

49469026

49473846


44030376

49426946

49286828

49245785


44030375_p

49409763

06 février 2010

Damages [3x 02]

dnes_season4_damages_ellen_

The Dog Is Happier Without Her // 1 o2o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_103444

   C'est fou. Nous n'en sommes qu'au deuxième épisode de la saison et on a déjà tout un tas d'informations à digérer que ce soit dans le présent ou dans le futur, à travers des flashforwards partiuclièrement généreux. Il ne me semble pas que dans les deux premières saisons on nous en ait donné autant en si peu de temps. C'est un régal ! En plus de ça, il y a comme un esprit "soap" qui traverse toutes les intrigues à la fois grâce à la famille Tobin qui cache bien des secrets mais aussi via les personnages que nous connaissons bien. Après avoir appris la mort de Tom, nous apprenons qu'il avait une liaison avec Ellen ! Du moins, c'est ce que l'on souhaite nous faire croire. Tout est dans le non-dit, le faux-semblant. Difficile de démêler le vrai du faux pour le moment mais il y a clairement ambiguïté. Et puis, puisque l'on sait qu'il s'est passé un an entre la fin de la saison 2 et le début de la saison 3, ça ne m'étonnerait pas qu'il se soit passé des choses importantes dans ce laps de temps. Tom et Ellen ont pu entamer une relation adultère, y mettre fin, puis la reprendre dans un futur proche. Et quand on y pense, leurs gestes mal assurés et leurs regards dans le Season Premiere n'étaient pas anodins et allaient au-delà des gentilles retrouvailles de deux bons vieux collègues. Tout est possible. La phrase d'Ellen adressée à la femme de Tom peut aussi être comprise dans un sens complètement différent. Etait-elle la seule à savoir ce que Tom et Ellen avaient trafiquoté au sujet de l'affaire Tobin ? C'est moins excitant tout de suite. On sous-entend également qu'Ellen serait responsable de la mort de Tom. Je doute vraiment qu'elle ait pu le tuer. En revanche, qu'elle ait assisté à son exécution, pourquoi pas...

   La déferlante soapesque n'épargne pas Patty puisque son divorce est en cours et que Phil se montre pour le moins entreprenant. Il aimerait bien qu'elle lui laisse une seconde chance mais face à son refus catégorique, il faut s'attendre à ce que le divorce devienne sanglant. Et visiblement, Phil sait pas mal de choses compromettantes sur Patty. Pas étonnant en même temps. A coté de ça, il y a l'affaire Tobin qui se poursuit avec la découverte d'une maîtresse interprétée par Madchen Amick (Twin Peaks). La pauvre s'est déjà faite renverser par le fils Tobin. Ca promet ! Dans le genre poissard, il se pose là lui. Tout est toujours très clairement exposé, les scènes sont intenses. Je n'ai pas grand chose à dire si ce n'est que je suis impressionné. Un petit mot quand même sur l'avocat des Tobin qui est assez discret pour le moment mais qui a clairement son "hidden agenda". Il agit certainement plus dans son propre intérêt ! Coté révélations, on apprend quand même que Tom est lui aussi ruiné, ce qui explique mieux son appart' pourri du flashforward et sa mort aussi.      

vlcsnap_80383


// Bilan // Contre toutes attentes, cette saison de Damages risque d'être celle de Tom. Pourquoi pas ? Le seul défaut de cet épisode et du précédent, c'est une Patty reléguée au second plan. Pour le reste, c'est brillantissime !

01 février 2010

Critiks Récap' [Du 26 Janvier au 01er Février 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

49095041


44030377

dnes_season4_dollhouse_mini

49098914


44030376

49027601

48987106

49141165

The Deep End [Pilot]

28 janvier 2010

Damages [3x 01]

dnes_season4_damages_patty_

Your Secrets Are Safe (Season Premiere) // 1 43o ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_92834

   Pour rappel, Damages c'est : une saison 1 puissante, un chef d'oeuvre télévisuel; une saison 2 décevante, brouillonne, mais une conclusion écrite à la perfection. J'ignore encore si la saison 3 sera meilleure que la 2ème, voire à la hauteur de la première, mais son introduction était excellente et prometteuse. Presque un retour aux sources finalement. Tous les éléments qui ont fait la force de la série étaient réunis, à commencer par le désormais traditionnel flash forward qui nous transporte ici six mois dans le futur. Patty manque de mourir dans un violent accident de voiture qui, aucun doute là-dessus, n'est pas le fruit du hasard mais bien une tentative de meurtre déguisée. Qui lui en veut au point de vouloir la tuer ? A peu près tout New York. La première hypothèse qui est venue à l'esprit de tous les téléspectateurs j'imagine, c'est celle d'Ellen. Mais au-delà du fait que c'est trop simple, Ellen prétent avoir pardonné Patty. Libre à chacun de la croire ou non. Elément perturbateur à ne pas négliger : dans la voiture du chauffard, sur le siège passager pour être précis, est posée une petite statue de la liberté, indentique à celle qui avait servi à tuer David en saison 1. Un simple clin d'oeil ou un véritable indice ? Mais les scénaristes ont décidé d'être extrêmement généreux cette année puisqu'ils nous offrent bien plus que cet accident de voiture en flash, ils nous dévoilent aussi ce genre de cliffhanger qui vous laisse bouché bée un moment : Tom Shayes a été tué. Son corps mort gît dans une vieille poubelle près d'un clochard louche. Avec toute l'ironie qui caractérise la série, dans le présent, Tom est promu par Patty : le cabinet porte leurs deux noms associés. Les images saccadées de la fin de l'épisode et la musique tonitruante m'ont achevé. Le "cling" de l'ascenseur de la saison 1 est déjà loin... Tuer Tom, c'est risqué sans l'être. Le coeur de la série a toujours été le duel Patty/Ellen et il le restera jusqu'à la fin de ses jours. Tom n'est qu'un accessoire parmi tant d'autres, à qui l'on a accordé juste un peu plus d'importance. De plus, il ne meurt que dans six mois. Il sera donc présent toute la saison et avec un aura supplémentaire puisque mort-vivant. C'est malin. Il devrait d'ailleurs lui arriver beaucoup de choses puisqu'il semble vivre, dans le futur, dans un appartement miteux, vide...

   Le bonheur de retrouver tous ces personnages complexes et familiers est au moins aussi fort que de rencontrer les petits nouveaux qui feront cette saison à travers une nouvelle affaire qui s'annonce passionnante et très liée à l'actualité puisque toutes ressemblances avec l'affaire Maddof ne peuvent être fortuites ! Les producteurs ont su attirer à nouveau des acteurs confirmés parmi lesquels Martin Short, jouant un avocat habité que l'on espère aussi bon rival que l'a été Zeljko Ivanek dans la saison 1; Campbell Scott, qui impressionne déjà dans le rôle du fils berné par son père, à moins que...; et Lily Tomlin, qui ne lâche pas son paquet de clopes (sûrement une clause dans ses contrats car elle n'arrêtait pas dans Desperate), qui incarne la femme du grand escroc. A noter aussi la présence de Reiko Aylesworth (24, Lost), discréte pour le moment mais qui devrait se révéler au fur et à mesure. Autant dire que les affrontements entre personnages et entre acteurs s'annoncent intenses ! Chapeau aux scénaristes qui ont su nous présenter cette affaire sans détour, sans tout compliquer inutilement comme ils l'avaient fait en saison 2, et en nous présentant déjà des victimes. Il est très important que l'affaire soit incarnée et pas seulement du coté des accusés. C'est aussi un des reproches que je faisais à l'intrigue de la saison précédente et il semble avoir été rectifié.                

vlcsnap_83431


// Bilan // Damages débute son troisième chapitre à la perfection. Elle réussit à poser les bases de sa nouvelle grande affaire sans être lourde et routinière, elle réussit à proposer un flash forward étonnant et plein de promesses et elle réussit à garder l'intensité de l'affrontement entre Patty et Ellen intact. On ne pouvait rêver mieux !