21 avril 2012

Up All Night [Saison 1]

19796247

Saison 1 // 4 450 000 tlsp. en moyenne

44030376


vlcsnap_2012_04_15_17h22m37s157 vlcsnap_2012_04_15_17h22m49s29

   Toutes puissantes, indépendantes et fières de l'être, les femmes d'aujourd'hui ont encore parfois beaucoup de mal à gérer leurs carrières professionnelles en parallèle de leurs vies familiales dans leurs rôles d'épouses et de mamans. Ce conflit, qui était à la base de Up All Night, appelé un temps Alpha Mom d'ailleurs, est assez rapidement passé à la trappe afin de permettre à NBC d'avoir une comédie supplémentaire racontant les coulisses de la télévision. Tout au long de sa première saison, la série a donc schizophréniquement dû passer des plateaux famboyants du talk show fictif Ava au confort de la petite maison californienne du couple star. La plupart du temps, les auteurs ont réussi ce grand écart.

    Ce n'était vraiment pas gagné pourtant même si le pilote laissait entrevoir un vrai potentiel. Les passages les plus fous et hilarants de la série, on les doit donc sans conteste à Maya Rudolph alias Ava, la présentatrice diva barrée et qui n'a plus les pieds sur Terre depuis longtemps, si tant est qu'elle les ait déjà eu un jour ! La comédienne s'en est donnée à coeur joie pour notre plus grand plaisir. Elle donnait du rythme aux épisodes et un grain de folie nécessaire. Assez rapidement et malgré le talent de ses comparses, elle est devenue pour moi la raison principale pour poursuivre car, avouons-le, Up All Night a perdu en efficacité et en humour au fil du temps. Pour des raisons qui m'échappent un peu, c'est la vie au bureau de Reagan qui a pris le pas sur tout le reste. En introduisant différents personnages secondaires -la nouvelle patronne, son assistant...- et en propulsant Missy (Jennifer Hall) régulière, le message était assez clair: les couches-culottes et les petits problèmes du couple au quotidien, ça va bien deux minutes mais ça ne tient pas sur la longueur. Et avec le déplacement de la série du mercredi au jeudi, en compagnie de The Office, 30 Rock et Parks And Recreation, il  y avait au fond une logique de programmation. C'est en se NBC-isant que la série a perdu à mon sens ce qui faisait tout son charme au début et il n'est pas très étonnant que les audiences n'aient cessé de baisser (même si la baisse de qualité n'est probablement pas le facteur majeur).

   Le recours à de nombreuses guest-stars ne m'a pas dérangé outre-mesure mais il faut reconnaître qu'elles n'ont pas toutes été utiles, loin de là. Le passage d'Alanis Morissette ne m'a pas marqué. Will Forte et Molly Shannon auraient mérité de revenir plus souvent. Megan Mullally a fait du Megan Mullally, comme j'aime. Mais je vais finir par croire que je suis le seul. Je ne vais pas tous les citer mais il y a eu du beau monde. Le plus marquant, sans aucun doute, c'est Jason Lee. Non seulement parce qu'il a été très présent mais aussi parce qu'il formait un couple crédible et attachant avec Maya Rudolph. Ils méritaient bien leur happy ending. Christina Applegate et Will Arnett, que j'adore, ont été un peu noyés dans tout ça. Ils ont été bons mais on ne leur a pas souvent donné matière à être excellents, ce qu'ils peuvent être sans nulle doute. Comme je le disais dans ma review du pilote, on les aime quand ils s'agitent dans tous les sens, quand ils en font trop. Du coup, ils donnaient ici constamment l'impression d'être en sous-régime. Reagan et Chris ont quand même formé l'un des couples les plus mignons de la télévision cette année. Et leur re-demande en fiançailles dans le final était super émouvante ! Mais on aurait aimé qu'ils soient plus souvent drôles. Ca ne les aurait pas empêché de rester chous.

vlcsnap_2012_04_15_17h21m17s128 vlcsnap_2012_04_15_17h22m11s158


// Bilan // Si Up All Night devait être annulée -et elle le sera sûrement- je m'en remettrais facilement. Le plaisir initial à l'idée de rire devant un nouvel épisode s'est estompé à force de blagues ratées et d'une direction artistique confuse. C'est du gâchis vu le casting mais, avec un peu de chance, NBC lui trouvera des remplaçantes plus convaincantes la saison prochaine...


18 septembre 2011

Up All Night [Pilot]

19796247

Pilot // 10 950 000 tlsp.

44030376_bis

What About ?

Fini les soirées de débauche, entre alcool, danse et karaoké, pour Reagan et Chris. Ils sont désormais les heureux parents d'une petite Amy ! Tandis que monsieur reste à la maison pour s'occuper du nouveau né, madame tente de mener sa vie professionnelle le plus normalement possible mais c'était sans compter sa collègue et meilleure amie Ava, star d'un talk show, bien plus capricieuse et immature que n'importe quel enfant... 

Who's Who ?

 Créée par Emily Spivey (scénariste sur le Saturday Night Live). Avec Christina Applegate (Mariés, deux enfants, JesseSamantha Who?), Will Arnett (Arrested DevelopmentRunning Wilde30 Rock), Maya Rudolph (Saturday Night Live, Away We Go, Mes meilleures amies), Nick Cannon...

So What ?

   Présenter Up All Night n'est pas une mince affaire: la qualifier de comédie pure serait mensonger étant donné qu'elle n'est vraiment drôle que pendant de courts instants, et la définir comme dramatique ne serait pas juste non plus car ce n'est pas demain la veille que l'on pleurera à chaudes larmes en la visionnant. Est-ce alors une dramédie ? Oui, mais pas dans le sens "Showtimien" du terme. Le couple star ne vend pas de la drogue, n'en prend pas non plus et n'est pas obsédé par le sexe. Ce sont des gens plutôt normaux, mais pas des parents lisses. Ils jurent devant leur enfant -qui ne comprend de toute façon rien pour le moment- et ils n'assurent pas vraiment dès qu'il s'agit de le calmer, de le nourrir ou de changer sa couche. La série se permet donc quelques irrévérences -malgré les "bip"- ça et là mais pas de quoi se relever la nuit ! Les scénaristes évitent toutefois soigneusement de nous ressortir les blagues habituelles que l'arrivée d'un bébé dans une famille provoque. C'est appréciable.

   Up All Night ne fait pas preuve d'une grande originalité de manière générale mais elle propose quand même un schéma du couple un peu différent de ce dont on a l'habitude de voir : c'est la femme qui travaille et qui subvient aux besoins de la famille, tandis que c'est le mari qui reste à la maison à s'occuper du bébé, à moins qu'il ne passe plus de temps sur ses jeux vidéos. Les féministes vont a-do-rer ! Les scènes "familiales" ne sont donc pas d'une grande drôlerie mais elles parviennent sans difficulté à rendre le couple crédible et attachant. Mignon. C'est le mot ! Ils sont mignons. C'est très inattendu de la part de Christina Applegate et Will Arnett, que l'on a plus l'habitude de voir gesticuler dans tous les sens. Ils doivent être contents de s'essayer à un autre registre, plus subtil. Moi, je suis quand même un peu frustré. J'aime à la folie Christina quand elle crie et qu'elle saute partout. Il faut chercher du coté de Maya Rudolph, enfin régulière dans une série, pour trouver un peu plus d'extravagance. Son personnage me plait, elle a de bonnes répliques, mais je suis moins fan du coté "coulisses de la télévision" qui a été ajouté dans la seconde version du pilote (celui-ci donc). On a déjà 30 Rock, qui le fait très bien, pourquoi s'acharner ? Il y avait plein d'autres univers professionnels à explorer pourtant... 

   Up All Night n'est pas une comédie à dormir debout, mais une dramédie curieuse et attachante. Si elle a tout intérêt à gagner en efficacité dans l'humour, elle doit impérativement garder sa légéreté et son charme discret. 

What Chance ?

 Malgré un bon démarrage (en grande partie grâce à la promotion intensive pendant tout l'été et la diffusion après la finale d'America's Got Talent), je crains que Up All Night soit condamnée à l'échec. Sa case est loin d'être idéale -elle aurait davantage eu sa place dans le carré sitcoms du jeudi- mais elle bénéficiera peut-être de la clémence de NBC...

How ?

21 juin 2011

[Saison 2011/2012 - Comédies] 4- Up All Night

19738316

What ?

Une femme acerbe qui ne jure que par le travail et qui ne pensait jamais devenir mère doit gérer au quotidien ses parents qui n'ont de cesse de la juger, son mari, un homme au foyer, et son nouveau né...

Who ?

 Créée par Emily Spivey (scénariste sur le Saturday Night Live). Avec Christina Applegate (Mariés, deux enfants, Jesse, Samantha Who?), Will Arnett (Arrested Development, Running Wilde, 30 Rock), Maya Rudolph (Saturday Night Live)...

Where ?

 NBC.

When ?

 Le mercredi 20h dès Septembre.

Why ?

 Parce que Christina Applegate, qui m'a terriblement manqué depuis l'arrêt de Samantha Who?. Parce que Will Arnett, qui reste un excellent comédien malgré ses échecs télévisuels. Parce que Maya Rudolph, enfin dans un rôle régulier dans une série. Parce qu'on n'a pas eu de vraie bonne comédie de couple depuis Dingue de Toi. Parce que ce n'est PAS une multi-camera.

Why Not ?

 Parce que Will Arnett est parfait dans un second rôle mais moins convaincant quand il est en tête d'affiche. Parce que son énergie et celle de Christina Applegate réunies peuvent tout aussi bien nous emporter que nous exténuer. Parce que NBC l'a placée dans une case mouroir : à peine attachés à eux, nous pourrions les perdre.

How ?

What About You ?

Posté par LullabyBoy à 12:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 décembre 2010

Tueurs En Séries [Episode du 17 Décembre 2010]

tueurs

Au programme : "Dexter" et sa soeur divorcent,  Robert Knepper nous parle du retour de T-Bag, Kurt Sutter s'associe à Eminem,une rétrospective des noëls de "Doctor Who", un cours de pole-dance avec Christina Applegate, le porno inspire Neil Patrick Harris...

29 juillet 2009

Samantha Who ? [2x 19 & 2x 2o]

samwho

The Other Woman // With This Ring (Series Finale)

3 5oo ooo tlsp. // 3 3oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars2mini // dnes_v2_poll_stars3mini


vlcsnap_85283

   C'est donc clair maintenant, Billy Zane a décidé de nous plomber la fin de la série. Il n'est pas drôle et il a zéro alchimie avec Christina Applegate, laquelle était particulièrement jolie dans cet épisode d'ailleurs. A moins que ce soit Angie Harmon qui fasse tout capoter ? Je comprends mieux l'annulation de la série maintenant ! Vu qu'elle porte la poisse (Women's Murder Club, Mitch Buchannon, Inconceivable...). Elle non plus n'a pas un grand sens comique, je ne comprends donc pas ce qu'elle vient faire là. Elle a peut-être été imposée par ABC, tout comme Billy Zane qui sera la saison prochaine un des héros de The Deep End. En tous cas, c'était judicieux de faire du personnage d'Angie Harmon celle qui a roulé sur Sam et qui l'a rendue amnésique. La boucle est bouclée ! Heureusement, Jennifer Esposito est là pour rattraper le coup. On la voit très peu à l'approche de son mariage, mais le fait qu'elle refuse d'avaler quoi que ce soit pour être la plus mince possible lors de la cérémonie est une idée excellente ! Pour le reste, on plonge en plein dans la comédie romantique facile et je ne reconnais définitivement plus Samantha Who?. Comme je l'ai déjà dis pour les épisodes précédents, les scènes pseudo-romantiques sans second degré et avec musique de fond cucul se multiplient, tandis que les moments de comédie se réduisent comme peau de chagrin. Regina ne brille plus, pas plus que Dena qui a miraculeusement retrouvé son mec après une longue absence ! Je sens que le final va se transformer en triple mariage...

   Et je me suis trompé ! Dans le Series Finale, il n'y a finalement aucun mariage. Ca se termine malgré tout sur le bonheur de trois couples et le malheur d'un autre. On nage toujours en pleine comédie romantique moyenne mais, au moins, on a droit à une vraie fin sans cliffhanger. Comme prévu, le couple Sam/Todd est enfin réuni. Les divers événements qui les aménent à se retrouver à l'aéroport sont très classiques et rien n'est particulièrement drôle. L'avantage avec une actrice comme Christina Applegate, qui a la comédie dans le sang, c'est qu'elle se démène comme une malade pour au moins faire sourire et elle y parvient toujours ! Sam reste Sam et sa folie fait toujours plaisir à voir. Du coté de Regina et Howard, c'est la séparation. Ca fait trois épisodes que l'on décline invariablement la même intrigue, je commençais donc à trouver le temps long en leur compagnie et ce malgré le talent indéniable de Jean Smart. Il ne se passe pas grand chose pour Dena, à part que son chéri est pris de folie passagère. Ca ne donne pas grand chose mais le coup des chiens à la fin fait son petit effet. Ca a toujours été un des meilleurs ressorts comiques concernant ce personnage attachant et vraiment amusant. Sa réfèrence à Lost m'a évidemment fait bondir de mon canapé ! Le mariage d'Andrea avec Tony Dane n'a donc pas lieu. Les faux parents, c'était marrant; la vie de princesse aussi; et puis le retour de Seth, c'était pas mal non plus. Je l'avais complêtement oublié puisque l'on ne l'avait plus vu depuis un bon moment mais tout compte fait, c'était une conclusion évidente. Jennifer Esposito reste pour moi la révélation de cette série. Elle était vraiment tordante !

vlcsnap_85487


// Bilan // L'été meurtrier se poursuit. Après Pushing Daisies et Eli Stone, c'est au tour de Samantha Who? de rendre l'âme. Ca n'a jamais été une sitcom révolutionnaire mais avec son humour girlie et sa belle brochette d'acteurs talentueux, elle possédait un fort capital sympathie. Elle a toujours été inégale, avec autant de bons épisodes que de ratés, mais elle fait partie des rares sitcoms du moment qui ont su établir leur propre univers, sans trop copier ce qui a été fait avant. On sent bien en virage lors des cinq derniers épisodes pour tenter de sauver la série mais c'était déjà trop tard et ce n'était en plus pas du tout le bon chemin à prendre. La série a été sacrifiée par ABC alors que la chaîne avait proposé dans un premier temps  aux producteurs un deal : "si vous acceptez de réduire le coût de la série en la transformant en une sitcom classique multi-caméras, on la renouvelle". Les producteurs ont accepté et ABC l'a quand même annulée ! C'est peut-être pas plus mal comme ça... Reste maintenant à recaser Christina Applegate quelque part parce que cette femme est simplement excellente.    


25 juillet 2009

Samantha Who ? [2x 17 & 2x 18]

samwho

The Dream Job // The First Date

3 41o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3mini // dnes_v2_poll_stars2mini


vlcsnap_105755

   The Dream Job était un épisode correct. Ni super drôle, ni super pas drôle. Comme d'habitude, on doit les meilleurs scènes au duo Andrea/Dena ! Le coup du mariage, en soit, c'est marrant, mais le coup des robes de demoiselles d'honneur ridicules, c'est classique et ça marche du tonnerre à chaque fois ! L'arrivée de Dena était excellente, et celle de Sam aussi. En revanche, la partie "boulot" était moins amusante. Déjà parce que ce n'est pas la première fois en deux petites saisons qu'on nous fait le coup de "Sam essaye de travaille" et on sait dès le départ plus ou moins comment ça va se passer. A partir du moment où elle engage Andrea, on comprend que ça va merder et mettre leur amitié en danger. Le patron incarné par Billy Zane n'était encore pas drôle. Il avait déjà foutu en l'air un épisode. A la limite, j'aurai préféré Timothy Olyphant, qui était prévu dans ce rôle au départ mais qui a préféré choisir Damages (on le comprend). Dans tous les cas, c'est mieux pour une sitcom de prendre un acteur qui a un sens comique il me semble. Ce n'est pas leur cas. L'intrigue sur les parents de Sam était bien trop pauvre pour tenir debout et puis la fin de l'épisode, façon drama avec la musique triste & co., je n'ai pas bien compris ce que ça venait faire là. Remarque, Samantha Who? aurait fait une bonne dramédie. Mais c'est une sitcom donc on assume et on se concentre sur la comédie !

   Justement, le second épisode, The First Date, se rapproche encore un peu plus de la comédie romantique plus romantique que comique. Ca pue le déjà-vu dix mille fois dans des films moyens ou des séries moyennes, et l'alchimie entre Christina Applegate et Barry Watson ne suffit plus. Puis c'est lassant de les voir se tourner autour, se mettre ensemble puis voir finalement tout capoter au dernier moment. Il y avait quelques bonnes idées quand même dans l'ensemble, je n'ai plus l'impression d'avoir à faire avec la même série... Perturbant donc. Le reste de l'épisode est très anecdotique. Dena et Andrea sont assez peu présentes mais le coup du documentaire pour une émission de télé-réalité sur une future mariée a le mérite d'être original, à défaut d'être vraiment drôle. La retraite selon Howard consiste à regarder l'intégrale de X-Files, de Alf et de Lonesome Dove. Rien que pour les réfèrences (et les réactions de Regina), j'adhère !

vlcsnap_238961


// Bilan // Ces deux épisodes me donnent l'impression que dans une dernière lueur d'espoir, les producteurs de la série (dont Christina Applegate) ont tenté de re-lifter la série. Je n'aime pas trop cette nouvelle version plus classique, plus girlie et vraiment beaucoup moins drôle. 

06 juillet 2009

Samantha Who ? [2x 15 & 2x 16]

samwho

Todd's Job // The Sister

3 5oo ooo tlsp // 3 3oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3mini // dnes_v2_poll_stars4mini


vlcsnap_447753

   L'épisode Todd's Job manquait d'humour. Etait-ce à cause de la quasi-absence d'Andrea ? Ou la quasi-omniprésence de Todd ? Parce que même si un vrai travail a été fait cette saison pour que Todd soit moins ennuyeux, il n'est toujours pas super drôle. C'était amusant de voir Sam tenter de réparer une de ses fautes passées mais on commence à en avoir l'habitude, et ça devient un peu lassant. Heureusement, il y avait quelques passages rigolos, lors de la dispute Sam/Todd par exemple, où ils partent l'un comme l'autre dans un gros délire. La partie plus amusante mais un peu absurde concernait la vraie-fausse vente de la maison de Dena par Regina. Il fut un temps où Regina était plus drôle encore et Dena, beaucoup moins bête. Elle a toujours été naïve mais jamais au point d'en devenir idiote.

   Le deuxième épisode n'aurait pas dû s'appeller "The Sister" mais "The Bowl" car, en toute logique, la vraie star de cet épisode ce n'est pas la soeur de Regina mais le saladier familial ! Qu'est-ce que je me suis marré pour le coup ! Et Sam qui le cache sous son pull "Look Mum I'm Pregnant !". J'ai bien conscience qu'à l'écrit, ce n'est pas drôle mais ceux qui ont vu l'épisode devraient comprendre. Sam se découvre une tante, puis une grand-mère et même une arrière-grand-mère ! Le comique de répétition a parfaitement fonctionné. J'ai bien apprécié aussi le concept de "Happy Place" du père de Sam. Cette fois-ci, c'est Dena qui était peu présente, et Andrea beaucoup plus. Etait-ce une bonne chose ? Bah pas vraiment puisqu'Andrea peine à retrouver son aura d'antan. Ceci dit, le coup de la photo d'elle quand elle ressemblait à une femme à barbe était amusant, et tout le concept qui va avec ! Mine de rien, Andrea est le seul personnage de la série à avoir une intrigue, celle de Tony Dane, sur plusieurs épisodes. Je ne sais pas si c'est une bonne ou une mauvaise mais je constate...   

vlcsnap_479017


// Bilan // Deux nouveaux épisodes de Samantha Who? presque opposés puisque l'un montre ce que la série est capable de faire de moins bien et l'autre ce qu'elle est capable de faire de mieux ! Je le répéte : ce n'est définitivement pas la sitcom du siècle mais on passe toujours un bon moment en la regardant. 

28 juin 2009

Samantha Who ? [2x 14]

samwho

The Rock Star // 3 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_29893

   Plutôt que de vous parler de l'épisode, qui était bien marrant, je vais plutôt vous parler de ce crime commis par ABC : l'annulation de Samantha Who?. D'un point de vue purement audimatique, il est clair que les aventures de Christina Applegate au pays de l'amnésie n'ont pas attiré les foules cette année. Il faut dire que ce qui l'a toujours sauvée, c'était sa diffusion après le mastodonte Dancing With The Stars, et en cours de saison, ABC a préféré offrir cette case stratégique à une autre sitcom, la rescapée Surviving Suburbia. Elle s'en est un peu moins bien sortie que Samantha Who? mais c'était correct. Par contre, point de vue qualité et créativité, c'était le néant absolu. Toujours est-il que Sam a été envoyée au casse-pipe le jeudi à 20h, accompagnée de In The Motherhood, presque annulée avant même d'avoir commencée. En soit, l'idée d'ABC n'était pas complêtement mauvaise. Ca aurait pu marcher. Mais ça n'a pas été le cas et pire que ça : ça a été un sacré bide. ABC a donc sabordé toute seule la sitcom et, plutôt que de lui donner une deuxième chance, elle l'a annulée, purement et simplement.

   En quoi cette décision est honteuse ? D'abord parce que c'est une sitcom sympathique, fraîche et que ça manque un peu à la télévision ces temps-ci. Maintenant, je reconnais que c'est loin d'être révolutionnaire et ce n'est même pas hilarant. Mais là où je ne comprends vraiment pas le choix de la chaîne, c'est qu'elle va lancer l'année prochaine toute une batterie de nouvelles sitcoms, parmi lesquelles Cougar Town, avec Courteney Cox, qui bénéficie déjà de bonnes critiques et qui aurait fait un duo parfait avec Samantha Who? puisque l'on est clairement dans le même trip. L'association avec Modern Family, qui a l'air pas mal du tout dans son genre, me semble déjà moins évidente. Puis lancer pas moins de 4 nouvelles sitcoms dans une même soirée, c'est suicidaire. Même si Sam n'a pas un noyau de fans super large, c'eut été bon d'avoir au moins une tête connue des téléspectateurs dans le lot. Enfin, on verra ce que tout ça va donner à la rentrée mais je ne suis pas très optimiste... La dernière injustice, c'est que Scrubs et Better Off Ted soient sauvées, et pas Sam. Scrubs est en fin de vie depuis plusieurs années mais ABC ne veut vraisemblablement pas lâcher le morceau, et tant pis s'il n'y a plus que 4 millions de téléspectateurs qui la regarde. La 8ème saison devait être la dernière, elle a été écrite comme telle mais non, il faut encore étirer la chose en longueur. Quant à Better Off Ted, cette sitcom me plaît beaucoup beaucoup donc je suis content qu'elle revienne. Mais je ne vois pas quel est l'intérêt d'ABC là-dedans puisque ses audiences étaient catastrophiques. En plus, elle diffuse les inédits de la saison 1 cet été en catimini. N'aurait-il pas été plus intelligent et logique de les garder pour la saison 2, et ainsi produire un peu moins de nouveaux épisodes et donc faire des économies ? Je ne suis pas patron de chaîne et j'imagine qu'il y a eu une bonne raison à ce renouvellement mais elle m'échappe complêtement... Toujours est-il que Samantha Who? n'aurait pas dû être annulée.


// Bilan // L'injustice porte un nom : ABC.

   

20 avril 2009

Samantha Who ? [2x 13]

samwho

The Debt // 4 84o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_10563

   Mouais, on a connu Sam en meilleure forme. Le gros problème de cet épisode, c'est qu'il n'est pas super drôle. Ce qui est assez dommage pour une sitcom tout de même. Il y a quelques bons moments quand même et ça reste super plaisant mais ça manque de liant entre les personnages. Voyant que leur duo fonctionnait à merveille, les scénaristes ne décollent plus Dena d'Andrea. Pourquoi pas mais Sam n'apparaît pas une seule fois avec elles dans cet épisode ! C'est gênant, l'intrigue est trop à part. Après c'est sûr que ce n'est pas la peine d'ajouter une scène pour relier vaguement les deux intrigues, histoire de dire qu'on les a reliées. Autant assumer. En tous cas, je commence un tout petit peu à me lasser des grimaces d'Andrea. Peut-être ne sont-elles pas assez variées ? En revanche, Dena m'a beaucoup amusé au moment où elle prend une photo d'Andrea avec son prom date ! Quant à l'histoire de Sam, de sa dette, de sa passion passée pour les casinos et de ses retrouvailles avec un certain Winston Funk, interprété par un Billy Zane massif, je ne peux pas dire que j'ai pris mon pied à la suivre. Y'avait de bonnes choses. Regina était malheureusement trop inutile et ce Funk pas très intéressant. Puis Christina Applegate n'a pas tellement eu l'occasion de cabotiner. "So so" donc.


// Bilan // Il m'est de plus en plus difficile de faire des reviews sur Samantha Who? C'est vraiment la sitcom typique que je prends plaisir à regarder, même quand les épisodes sont moins bons, mais sur laquelle je n'ai pas grand chose à dire... Si la série survit à cette saison, ce qui est relativement mal parti, je ne sais pas si je commenterais la saison 3...

11 avril 2009

Samantha Who ? [2x 12]

samwho

The Amazing Racist // 4 9oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_189332

   Cette semaine, Samantha tente de prouver par tous les moyens qu'elle n'est pas raciste ! Et ma foi, c'est plutôt réussi. C'est gentiment politiquement incorrect et amusant. "I voted Obama ! I love Oprah !" On touche certainement là à une certaine réalité. Le vrai point fort de cet épisode est de mettre en avant Frank. Pour l'occasion, on le voit dans un autre décor que l'entrée de l'appart' de Sam. Au fait, comment fait-elle pour payer son loyer alors qu'elle ne bosse plus ? Parmi les passages les plus sympas de l'épisode, je retiens surtout Sam face à un petit délinquant. Elle le saoule tellement de paroles qu'il se barre sans son sac ! Je retiens aussi sa rencontre avec ces potentiels acheteurs qui la grille pour un moment ! A part ça, l'intrigue de Andrea et Tony Dane se poursuit et il veut carrément la demander en mariage ! C'est encore marrant mais c'est pas loin de devenir lourd. Ils en font peut-être un peu trop, non ? Je préférerai la voir construire quelque chose avec Seth, ils m'éclatent quand ils sont ensemble. Regina et Dena se font discrètes cette fois. C'est toujours un peu dommage.


// Bilan // La fraîcheur de Sam/Christina Applegate suffit pour me faire passer un bon moment !