14 avril 2011

How I Met Your Mother [6x 20]

dnes_season4_himym_lily_min

The Exploding Meatball Sub // 6 8oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_146356

    Je me suis surpris à rire à plusieurs reprises au cours de cet épisode d'How I Met, mais ce qui m'a fait plaisir par-dessus tout, c'est de ré-entendre I Will Remember You de Sarah McLachlan, ici utilisée à des fins comiques pour illustrer le départ de Marshall de GNB. Les scénaristes continuent de faire évoluer le personnage, qui fait tout de même une petite rechute en cours d'épisode en faisant preuve d'une trop grande naïveté, avant de se rattraper in extremis. On ne peut pas dire qu'il s'agissait de l'intrigue la plus amusante mais Barney est venu la dynamiter avec succès ! Son histoire totalement puérile mais totalement Barneyène de sandwich aux boulettes de viande explosif m'a franchement fait marrer et j'en suis ravi : il est rare maintenant que je réussisse à rentrer dans les délires du dragueur. Sans doute, justement, parce que cette fois-ci, ce n'était pas ses talents de dragueur qui étaient mis en avant mais son imagination sans bornes.

   L'intrigue croisée de Lilly et Ted était beaucoup moins efficace mais elle avait son charme. Enfin merci Lilly surtout. Je ne suis pas fanatique du personnage mais j'avoue que je l'ai trouvé touchante pour une fois et pas simplement neuneu. La morale de l'histoire l'était, elle, un peu mais il y avait du vrai. Un couple, ça se lance des challenges mais ça se soutient aussi, avant tout. Le gros problème finalement, c'est de l'illustrer avec le duo ô combien insignifiant Ted/Zoey. Rien n'y fera jamais : je n'aime pas cette fille et son militantisme à la con, et je ne les aime pas ensemble non plus. La bonne nouvelle dans tout ça, c'est que la rupture imminente est amorcée. On peut d'ores et déjà dire que les scénaristes nous auront bien emmerdé avec elle pour vraiment pas grand chose... Ah et puis Robin était là. Elle est devenue une SIF, ou "une sans intrigue fixe". Mais elle m'a amusé le peu qu'on l'a vue avec le peu qu'elle a dit.

vlcsnap_146497


// Bilan // Pas l'épisode le plus inventif, ni le plus drôle, mais sympathique quand même, et plutôt cohérent entre les différentes intrigues.


10 avril 2011

Coming Next 2011 [2ème Round: CBS]

dnesseason4nextminiban

19652333

Toujours installée sur son trône, la reine des chaînes américaines ne semble pas prête à lâcher sa couronne. Et pourtant, tout doucement, elle commence à vaciller. Les hits de CBS sont toujours nombreux mais ils sont moins éclatants, à l'exception de NCIS et de son spin-off dans la cité des anges, et bien-sûr le brillant Mentalist. Le trio d'Experts a du plomb dans l'aile, ce qui n'a rien d'étonnant après tant d'années. Le jeudi soir, Les Experts, premiers du nom, poursuivent leur bonhomme de chemin mais séduisent moins que leur lead-out (Mentalist). Le dimanche, les fans d'Horatio et de ses lunettes fondent comme neige au soleil, et le vendredi, Sela Ward a réussi sa greffe au coeur des scientifiques de Manhattan. Les trois séries ont certainement encore 1, 2 ou 3 années à vivre, le temps de préparer la relève. La chaîne a fondé de grands espoirs en Hawaii Five-O mais, sans être un flop, le remake n'est pas à la hauteur des attentes. Acclamée par la critique, The Good Wife décline tout doucement et séduit un public très (trop) âgé. Même problème pour la nouveauté Blue Bloods, qui a tout de même réussi à dynamiser les vendredis. Il arrive aux Esprits Criminels de flancher de temps à autres mais, la plupart du temps, ils gardent la tête haute. Leurs confrères du spin-off, Suspect Behavior, ont en revanche du souci à se faire. L'annulation leur pend au nez. Le même sort sera sans doute reservé à The Defenders et Chaos. La Medium, elle, a déjà trépassé. Depuis le feuilleton haletant Charlie Sheen et la suppression temporaire de Mon Oncle Charlie, qui a fait couler beaucoup d'encre, le carré sitcoms du lundi de CBS souffre un peu de l'absence de sa pièce maîtresse. Mike & Molly s'est brillamment installée tandis que How I Met Your Mother se débrouille toujours bien et même mieux qu'à ses débuts. Mad Love a eu moins de chance et la chaîne n'a rien fait pour l'aider non plus. The Big Bang Theory, déplacée au jeudi à la surprise générale, continue de réaliser de jolies performances mais elle n'a pas été capable d'être un bon lead-in. Shit My Dad Says file droit vers l'annulation et Rules Of Engagement ne fait guère mieux mais survit toujours, saison après saison. L'objectif de la chaîne est donc de diversifier son offre la saison prochaine, très peu de pilotes de séries entièrement policières ont d'ailleurs été commandés, et de trouver les bonnes sitcoms...

       ___________

19691049

1. RINGER

Une jeune femme troublée, Bridget, tente de fuir la mafia en prenant l’identité de sa riche sœur jumelle, Siobhan. Mais elle va très vite découvrir que celle-ci a également des problèmes et est recherchée...

Drama créé par Eric C. Charmelo et Nicole Snyder (Supernatural). Avec Sarah Michelle Gellar (Buffy), Nestor Carbonell (Lost, Susan!), Tara Summers (Boston Justice, Damages), Ioan Gruffudd (Les 4 Fantastiques), Kristoffer Polaha (Life Unexpected)...

 

19694100

2. THE DOCTOR

Les aventures d'Emily, une femme médecin, qui renoue des liens avec ses enfants lorsqu'elle décide de rejoindre le cabinet familial à la mort de son mari. Elle possède un tiers du cabinet, tout comme son fils David et Jason, un sympathique pédiatre, ami de la famille, qui a toujours nourri des sentiments pour elle...

Drama créé par Rina Mimoun (Everwood, Dawson, Privileged). Avec Christine Lahti (Chicago Hope), Scott Foley (Felicity, The Unit, Grey's Anatomy), Kyle MacLachlan (Twin Peaks, Sex & The City, Desperate Housewives), Eva Amurri (Californication), Michael Boatman (Spin City)... 

 

19699401

3. VINCE UNCENSORED

Un homme qui, après avoir vécu une expérience traumatisante, décide de devenir plus honnête dans sa vie, dans son travail et surtout avec sa famille. Cela va forcément engendrer quelques problèmes...

Comédie créée par Phoef Sutton et produite par Conan O'Brien. Avec Michael Chicklis (The Shield, No Ordinary Family), Elizabeth Perkins (Weeds)...

 

19691042

4. PERSON OF INTEREST

Un agent paramilitaire de la CIA, présumé mort, est recruté par un millionnaire reclu pour travailler sur un projet top-secret...

Drama créé par Jonathan Nolan (Le Prestige, The Dark Knight) et produit par J.J. Abrams. Avec Jim Caviezel (The Prisoner), Michael Emerson (Lost)...

 

19691036

5. HAIL MARY

Une détective privée, Mary Beth, fait équipe avec le meilleur ami de son fils assassiné pour résoudre des affaires de crimes...

Drama créé par Jeff Wadlow (Never Back Down), supervisé par Ilene Chaiken (The L Word) et produit par Joel Silver (Veronica Mars). Avec Minnie Driver (The Riches), Enrique Murciano (FBI: Portés Disparus), Brandon T. Jackson, Stephen Tobolowsky...

 

19697922

6. THE ASSISTANTS

Le quotidien de quatre assistants qui doivent gérer les excentricités d'un couple Hollywoodien. Mike Beadle, le nouvel assistant de la bande, un garçon très enthousiaste, tombe amoureux de Tina, la nounou des enfants...

Comédie créée par Tucker Cawley. Avec Heather Locklear (Melrose Place, Spin City, Hooker), David Henrie (How I Met Your Mother), Sarah Wright (Mad Love), Jason Jones, Emily Rutherfurd...

 

19694914

7. UNTITLED SUSANNAH GRANT PROJECT

Michael, un chirurgien arrogant, voit son destin bouleversé à la mort de son ex-femme. De l'au-delà, elle lui donne des leçons de vie...

Drama créé par Susannah Grant (Erin Brockovich, In Her Shoes...) et réalisé par Jonathan Demme (Le Silence des Agneaux). Avec Patrick Wilson (Little Children, Watchmen), Jennifer Ehle (Le discours d'un roi), Julie Benz (Buffy, Dexter, No Ordinary Family), Margo Martindale (Justified, The Riches)...

 

19691041

8. HOMEGROWN

Le quotidien d'une famille d’ouvriers du Middle West. Le patriarche doit supporter sa fille, jeune maman célibataire d’un adolescent de 12 ans qui vit dans sa cave, son épouse et sa mère récemment veuve. Tout ce beau monde, soit quatre générations, est contraint de vivre sous le même toit...

Comédie créée par Jeff et Jackie Filgo (That 70s Show). Avec Becki Newton (Ugly Betty), Gerald McRaney (Undercovers, Simon et Simon), Shane McRae...

 

19696702

9. THE REMEMBERER

La vie de Carrie Wells, une agent du FBI qui a le don de se souvenir d'absolument tout, ce qui l'aide dans son métier mais qui la détruit dans sa vie privée...

Drama créé par John Bellucci et Ed Redlich. Avec Poppy Montgomery (FBI: Portés Disparus, Glory Days), Dylan Walsh (Nip/Tuck), Kevin Rankin, Michael Gaston, Daya Vaidaya...

 

19697921

10. HOW TO BE A GENTLEMAN

Un garçon coincé se fait aider par ses anciens potes de lycée afin de sortir enfin de sa coquille. Pas toujours facile quand on a une mère envahissante et une soeur très attirante...

Comédie de et avec David Hornsby (It's always sunny in Philadephia). Avec aussi Mary Lynn Rajskub (24), Kevin Dillon (Entourage), Rhys Darby (Flight Of The Conchords, Good Morning England), Nancy Lenehan (Worst Week)...

 

 

04 mars 2011

How I Met Your Mother [6x 18]

dnes_season4_himym_barney_m

A Change Of Heart// 9 24o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_56172

  Les scénaristes ont trouvé le bon filon pour nous donner réellement envie de continuer How I Met Your Mother cette année malgré la lassitude provoquée par les personnages et les rires moins nombreux : nous toucher d'abord, ce qui n'était pas une habitude par le passé, juste une sensation rare et éphémère, et se jouer de nous en multipliant les pistes quant au Season Finale. Qui seront les "fucking" mariés bon sang ? Après cet épisode, on ne peut que penser à Barney et sa "nouvelle" ou plutôt deuxième petite-amie après Robin, Nora. Problème: 1/ C'est trop facile et sans surprise. 2/ Ca risque fortement de déplaire. Pourquoi ? Parce que, à moins que je ne sois un cas isolé, cette Nora n'inspire pas confiance. Elle a l'air gentille, je ne dis pas, mais elle n'a aucune spécificité, aucun humour particulier... On ne comprend absolument pas en quoi Barney peut craquer plus sur elle que sur une autre. A vrai dire, à l'écouter parler de mariage et d'enfants, elle correspondrait bien plus à Ted. Mais ça ne peut pas être la future madame Mosby. Quant à l'actrice, je trouve son jeu limité alors qu'on ne lui demande déjà pas grand chose. A part être mignonne, et ça, elle l'est. Si son personnage devait prendre de l'importance, je crains qu'elle ne tienne pas la route. Après avoir fait un tour sur sa courte filmographie, je constate qu'elle a fait ses classes dans le soap General Hospital. Je comprends mieux... Pour en revenir à Barney, j'ai un peu de mal à croire en cette version rangée de lui. Je n'ai pas trouvé Neil Patrick Harris exceptionnel, loin de là. Il m'a quand même fait un peu de peine sur la fin. Un peu... 

   Au début de l'épisode, j'ai bien cru que Robin allait enfin avoir une storyline à elle après plusieurs semaines de vache maigre. Mais non. Le fameux "Scooby" puis Lily, Marshall et Ted lui ont volé la vedette. J'avoue que j'ai ri aux conneries de Marshall et de sa calzone tombée parterre. C'était pourtant pas de haute-volée. Peut-être parce que j'adore les calzones ? Enfin de là à les manger sur le bitume... Ensuite, la métaphore canine pour parler du petit-ami d'un jour de Robin était amusante quelques secondes, puis étonnamment quelques minutes. Malgré la pauvreté de l'idée, j'ai été séduit. Par contre, il va falloir arrêter avec les "sandwichs". Le gag est usé jusqu'à la corde.      

 vlcsnap_49697 vlcsnap_49629


// Bilan // Ce sont les passages les plus classiques et les plus faciles qui m'ont fait rire dans cet épisode. L'innovation, si l'on peut aller jusque là, ne m'a pas convaincu car elle n'était pas maîtrisée par les scénaristes et encore moins par les interprètes.  

17 février 2011

Mad Love [Pilot]

19636659

Fireworks (Series Premiere) // 8 74o ooo tlsp.

60059201

What About ?

La vie de quatre New Yorkais, dont deux qui sont en train de tomber amoureux l'un de l'autre et deux autres qui se détestent - du moins pour le moment...

Who's Who ?

Créée par Matt Tarses (Sports Night, Scrubs, Worst Week). Avec Jason Biggs (American Pie), Sarah Chalke (Scrubs), Judy Greer (Arrested Development, Miss/Guided) et Tyler Labine (Reaper, Sons Of Tucson, Invasion).

So What ?

Au premier regard, à n'en pas douter, Mad Love est le parfait compagnon de route pour How I Met Your Mother. On s'attend même à croiser Ted, Barney et les autres au détour d'une rue, on s'étonne presque que la nouvelle bande ne s'arrête pas boire une bière au McLaren's. Je me demande d'ailleurs pourquoi CBS n'a pas lancé la sitcom à la rentrée, elle aurait même pu organiser un petit crossover entre les deux séries puisqu'elles se déroulent exactement dans le même univers, avec une réalisation équivalente (Pamela Fryman, la réalisatrice en chef d'How I Met, est aux commandes et ça se voit). Autant assumer jusqu'au bout le copycat. Le seul problème serait venu de Sarah Chalke, déjà présente dans How I Met dans un autre rôle. Je ne vais pas faire la liste des ressemblances mais elles sont nombreuses et on trouve parmi elles : le personnage de Ben, qui ressemble beaucoup à Ted; pour enfoncer le clou il faut avouer que Josh Radnor et Jason Biggs sont proches physiquement; la narration est similaire, jusqu'au choix de la voix-off; New York, alors que cette histoire aurait très bien pu se passer à San Francisco ou à Chicago, ça n'aurait rien changé, juste donné une (fausse) impression d'originalité...

Mad Love n'offre donc strictement rien de nouveau et se complait à réécrire une histoire que l'on connaît déjà par cœur. Sauf qu'elle n'a pas trouvé sa propre identité, comme How I Met Your Mother avait su le faire en son temps avec sa narration particulière, son goût des petits détails et ses multiples retours en avant et en arrière. La vraie force de Mad Love, c'est son casting. Quatre visages connus des téléspectateurs, deux acteurs et deux actrices qui n'ont plus rien à prouver en matière de comédie. Mon coup de cœur revient sans hésitation à Judy Greer, que j'avais déjà adoré dans ses précédents rôles. Le duo qu'elle forme avec Tyler Labine est très efficace, et fait de l'ombre à l'autre couple, qui est juste charmant. C'est forcément cheesy par moment, mais ça reste à un niveau acceptable. Et puis le narrateur nous répète que ce n'est pas une love story alors... le détail amusant, c'est que le premier pilote, qui n'avait pas totalement convaincu la chaîne, comprenait un casting moins prestigieux. Il y figurait Minka Kelly et Lizzy Caplan, que j'aime beaucoup par ailleurs mais qui ne se sont pas encore fait un nom pour le grand public. Contrairement à pas mal de sitcoms, j'aurais tendance à dire que Mad Love n'a pas beaucoup de potentiel d'évolution mais elle part du bon pied !

Posté par LullabyBoy à 14:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 janvier 2011

How I Met Your Mother [6x 13]

dnes_season4_himym_lily_min

Bad News // 1o 15o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_29055

   Comme lors de l'épisode précédent, les scénaristes d'How I Met ont choisi de se concentrer sur l'émotion en traitant de sujets graves -la stérilité et la mort- à leur façon. Il en ressort la même impression : on est touché, ému, mais le quota de sourires et de rires est loin, très loin d'être rempli. Barney fait ce qu'il peut mais son running-gag laser-tag ne fait rire que lui. Je ne sais pas si cette obsession régressive était faite exprès, afin de mettre en évidence que lui ne grandissait pas tandis que ses amis oui, mais ce n'était pas drôle. Quant à son doppleganger, disons qu'il était intéressant de voir Neil Patrick Harris dans un autre registre, plus sérieux, mais ça ne comportait pas un grand intérêt. Puis j'avais sans cesse l'impression que l'acteur luttait de toutes ses forces pour ne pas éclater de rire. La partie consacrée à Robin et son nouveau job, très à part du reste de la troupe, ne correspondait pas à du grand Robin. Puis c'est trop facile de faire un best-of Robin Sparkles/Sherbatasky quand on ne sait pas trop quoi raconter. J'espère que cela n'annonce pas une période noire pour le personnage, qui reste encore et toujours mon préféré je le rappelle. Au sujet de Ted, il n'y a rien mais alors rien à dire ! Il était physiquement présent mais absent dans les intrigues et les dialogues. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais tout au long de l'épisode, des chiffres qui correspondaient à un décompte allant de 50 à 1 se sont insérés dans les décors et les accessoires. Idée amusante ! Tout cela pour nous amener à la fameuse "bad news" du titre de l'épisode... 

    Les scènes vraiment poignantes dans How I Met sont rares mais c'est bon de savoir que la série peut se le permettre de temps en temps, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de sitcoms au final. Ce n'a pas toujours été réussi mais cette fois, chapeau à Jason Segel et Alyson Hannigan qui ont délivré une performance de qualité. Les deux étoiles que j'ai donné à cette critique leur sont quasiment dédiées car tout le reste de leur intrigue, qui prenait beaucoup de place il faut bien le dire, n'était pas follichon. On savait bien depuis l'épisode précédent que Lily allait tomber enceinte donc créer un suspense autour de la possible stérilité de l'un des deux n'était pas très judicieux. Tout s'est déroulé comme prévu et sans moments hilarants. Je retiens à la grande limite le passage où les parents de Marshall l'empêchent de se masturber, mais c'était un peu lourd à la longue.   

vlcsnap_15432


// Bilan // Rien que pour LA scène d'émotion finale, cet épisode mérite d'être vu. Elle l'a clairement sauvé étant donné que le reste est limite mauvais, digne de Rules Of Engagement

44069764


16 décembre 2010

How I Met Your Mother [6x 12]

dnes_season4_himym_lily_min

False Positive // 9 7oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_218753

  Je ne peux pas dire que j'ai ri comme une baleine devant cet épisode d'How I Met, mais l'essentiel n'était pas là cette semaine à mon sens. Tout se jouait dans la véracité du propos et l'attachement que nous avons pour les héros. Comment un groupe d'amis peut-il survivre à la naissance d'un enfant en son sein ? Ou comment l'annonce d'une grossesse peut-elle tout changer et faire réfléchir sur sa propre vie... Lily et Marshall croient être "enceintes" et l'annoncent logiquement au petit groupe, chacun gérant la nouvelle à sa façon. La réaction de Barney est sans doute la plus drôle, celle de Robin la plus touchante. Lui se rend compte qu'il serait temps de faire le bien, tout en se moquant allégrement d'Oprah Winfrey (ce qui est osé sur CBS !). Elle doit faire un choix important dans sa carrière, tiraillée entre la lumière éphémère et l'ombre possiblement constructive. Même si l'histoire de la "Coin Flip Bimbo" ne semble être qu'un prétexte à faire apparaître le présentateur Alex Trebek dans la série, on notera l'effort de cohérence puisque plein d'émissions de télé sont également citées au cours des dialogues (The Bachelor, Celebrity Rehab...).

   Marshall et Lily sont certainement ceux qui flippent le plus, un peu normal puisque ce sont les principaux intéressés. J'avoue qu'au départ, j'étais très en colère contre les scénaristes que je voyais faire encore trois pas en arrière pour éviter de faire évoluer la série. Ils ont eu la bonne idée de nous surprendre en offrant à Ted une de ses meilleures scènes toutes saisons confondues losqu'il sermonne un à un ses amis afin qu'ils se bougent un peu ! Le petit couple se remet donc au travail pour concevoir un enfant, Barney choisit le bien, Robin la raison. Et elle demande même à Ted de devenir son témoin lorsque le grand jour du mariage sera arrivé pour elle. Etant donné que l'on sait que la saison se finira précisément sur un mariage, l'idée d'un retour en force du couple Robin/Barney ne peut que séduire. A moins que ce ne soit un leurre. A moins que Robin ne se trouve quelqu'un d'autre. A moins qu'il s'agisse bien, comme on se l'imaginait puisque l'on insiste dessus, du mariage de Punchy...   

vlcsnap_219345


// Bilan // Cet épisode pourrait s'analyser de manière quasi-métaphorique : les personnages se décident enfin à avancer, tout comme les scénaristes qui prennent à bras le corps les intrigues qu'ils essayent de construire avec plus ou moins de réussite depuis plusieurs années. Tout cela est émouvant dans le fond et c'est important qu'une sitcom puisse se le permettre de temps à autres, tant qu'elle n'oublie pas d'être drôle, sa raison d'être initiale.

44069764

06 novembre 2010

How I Met Your Mother [6x 07]

dnes_season4_himym_ted_mini

Canning Rading // 8 88o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_175580

   Le passage qui m'a le plus amusé dans cet épisode a duré environ 10 secondes et impliquait la co-host de Robin complètement tarte qui me fait mourir de rire avec ses mimiques et sa gestuelle. C'est vous dire comme le reste m'a plu ! Déjà, même s'il ne s'agissait pas d'un épisode spécial Halloween à proprement parlé, ils auraient pu faire un petit effort sur les costumes de nos chers personnages. C'était pas inspiré du tout, pas vraiment ridicule donc pas vraiment drôle. De toute façon c'était complètement anecdotique, comme tout le reste finalement. Je ne sais pas ce qui est passé par la tête des scénaristes mais ils misent beaucoup trop sur Marshall depuis le début de la saison. Et c'est vraiment le mauvais cheval. C'est le moins drôle de la bande, si on part du principe que Ted est éliminé d'office de la course. Il nous a donc fait du Marshall sans intérêt, plutôt classique, à base d'hallucinations stupides et de mauvais dialogues. A la grande limite, le collègue Randy ressorti des tiroirs pour l'occasion m'a fait esquisser quelques sourires par moment mais juste par politesse. Les interventions de Barney auraient pu sauver le truc, mais non. Même pas. Robin ? Sous-utilisée encore. C'est simple maintenant : soit l'épisode lui est consacré, soit elle fait de la figuration.

   Et puis il y a toute la partie consacrée à Ted et sa nouvelle prétendante. On nous sort la carte de la relation haineuse qui se transforme en grand amour. Je vais un peu vite en besogne mais pas besoin d'être devin pour imaginer ce qui nous attend. Je ne suis pas en train de dire que ce sera la mother, ce n'est pas possible techniquement en plus, mais comme elle est là pour un bon moment, on peut sans doute parler de  Stella-bis. Je ne les trouve pas mignons, je ne vois pas d'alchimie pour l'instant entre Josh Radnor et Jennifer Morrison, je ne trouve pas cette dernière particulièrement convaincante dans la comédie... La liste des griefs est longue, et je pense que son passage dans la série le sera tout autant.

vlcsnap_187016


// Bilan // Les tentatives d'introduire du sang neuf à travers de nouveaux personnages secondaires échouent lamentablement jusqu'ici... How I Met serait donc vraiment foutue ?

31 octobre 2010

How I Met Your Mother [6x 06]

dnes_season4_himym_lily_min

Baby Talk // 8 29o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_209556

   En fait, je regrette l'époque où les personnages de How I Met avaient quelque chose de crédible et de touchant. Tout est dans l'exagération maintenant. Même Barney a été plus réaliste il fut un temps, c'est dire à quel niveau ils sont tous tombés ! Les intrigues de Lily et Marshall sont d'une telle banalité que les scénaristes se sentent obligés d'en faire des tonnes pour divertir. Je pense qu'un peu plus de simplicité serait préférable mais je me trompe peut-être. On pourrait aussi beaucoup s'ennuyer. Y'a pas vraiment de solutions. Ce sont simplement des personnages lassants et sur qui il n'y avait plus rien à dire très tôt dans la série. Il faut faire avec maintenant puisqu'ils font partis du noyau dur. Y'a jamais vraiment eu de noyau mou cela dit. Donc leur intrigue du jour, autour du bébé, était sans grand intérêt mais elle avait un mérite : elle était deux en un ! On aurait pu nous faire un épisode sur le choix du prénom de l'enfant, et un notre sur la querelle autour de son sexe. Au lieu de ça, on nous a collé les deux en même temps ! C'était donc artificiellement plus consistant. Drôle en revanche, pas tellement. La palme revient au père de Marshall qui est lourd... Mais lourd !

   L'autre partie de l'épisode était plus réussie. J'adore la collègue de Robin, qui est une idiote finie mais qui me fait vraiment marrer avec sa voix de gamine de 8 ans. La version petit garçon de Barney était pas mal non plus dans son genre. Pour une fois, Ted a été bien utilisé et il est même parvenu à être drôle par moment, plus ou moins contre son gré. Dans tout ça, Robin était un peu trop en retrait à mon goût alors que l'intrigue commençait avec elle. Elle réussit au moins à être à l'origine de quelque chose de bien. Ce n'est plus tellement le cas pour les autres...


// Bilan // Un épisode pas si mauvais dans son genre. On a beau regretter l'ancien How I Met, celui de cette semaine réussit au moins à nous faire sourire.

24 octobre 2010

How I Met Your Mother [6x 05]

dnes_season4_himym_ted_mini

Architect Of Destruction // 8 o5o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_366207

   Je ne sais pas si c'est mon manque total d'intérêt à l'égard de Dr. House et donc de Jennifer Morrison qui en est le responsable mais absolument rien dans l'intrigue de Ted et Zoey ne m'a plu. Elle, je ne la trouve pas du tout attachante, même limite agaçante avec son militantisme à la con et sa passion pour l'architecture tellement pratique. Lui, il réussit encore par moment à m'attendrir mais pas sur ce coup-là. Son éternelle indécision est insupportable et Barney n'a pas su sauver la mise, trop occupé dans l'autre intrigue de l'épisode qui était simplement ridicule et basique mais qui a quand même offert quelques bons moments. Une histoire de "small penis" portée par un Marshall qui en fait des tonnes, une Lily en mode automatique et une Robin éteinte. Oui, c'est grâce à Barney qu'on a un peu ri mais lui non plus n'était pas au top de sa forme, loin de là. Sinon, on nous avait promis quelque chose de plus consistant pour Zoey, sous-entendant qu'elle serait la mother ou qu'elle s'en rapprocherait mais, à moins qu'on la revoit, elle n'a strictement rien apporté à personne. La fin de l'épisode laisse entendre qu'on ne la reverra plus mais tout est possible...   


// Bilan // C'est quand les "Wait for it... awesome" nous lasse qu'on se rend compte plus que jamais que How I Met Your Mother n'est plus la même. Scénaristes et acteurs semblent se forcer !

44069764

19 octobre 2010

How I Met Your Mother [6x 04]

dnes_season4_himym_robin_mi

Subway Wars // 8 48o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_71565

   Techniquement, cet épisode n'est pas si génial que ça quand on y pense -je ne me suis pas marré comme une baleine- mais si l'on compare à tout ce que l'on nous sert depuis deux saisons, c'était franchement réussi et surtout la preuve que la sitcom n'a pas nécessairement besoin de "la mother" pour faire avancer ses intrigues. On ressort de cet épisode un peu essouflé car tout est allé très vite mais dans un sens, c'est pas plus mal : pas le temps de se poser de questions, pas le temps de se demander si ou non cette blague était bonne. On se laisse entraîner et on passe 22 minutes sympathiques. Je ne sais pas si le fait de séparer les personnages y a contribué mais aucun d'entre eux ne m'a saoulé, pas même Marshall dont la course folle sur un air country valait le détour. Barney nous a fait du Barney soft, surtout qu'à la fin, il a montré comme il le fait très rarement son humanité et sa tendresse pour Robin en la laissant gagner la course qui signifie tant pour elle. C'était suffisamment bien tourné pour ne pas être niais. C'est vrai par contre que les dernières secondes sur une petite musique typique de la série n'étaient pas nécessaires. Lily m'a bien fait marrer dans le métro, ce qui devient de plus en plus rare. Ses doutes quant à sa stérilité ou celle de Marshall étaient presque comme une évidence. On se doutait depuis le début de la saison qu'on y aurait droit. Et on n'a certainement pas fini avec cette histoire ! Si on n'insiste pas trop là-dessus, ça devrait passer. Mais plus vite elle tombera enceinte, mieux ce sera. Là, ce sera peut-être enfin propice à raconter des histoires nouvelles sur le couple. Ted, le lourd dans le bus, c'était bien vu. Et Robin... ben c'est Robin quoi. Je l'adore et rien que le fait que cet épisode lui soit encore plus ou moins consacré m'a fait plaisir. Les scénaristes ont misé sur le bon cheval. Ils ont enfin compris que Barney était out et Robin était in ! Vive Robin Scherbatzky !   

vlcsnap_73582


// Bilan // Rythmé et original, cet épisode d'How I Met figure parmi les meilleurs de ces trois dernières années et Dieu sait qu'ils ne sont pas nombreux !

44069764