22 octobre 2009

Brothers & Sisters [4x 04]

dnes_season4_brothers_justi

From France With Love // 9 72o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_225863

   Frères & Soeurs. Quelle belle idée d'avoir exceptionnellement modifié le titre du générique de la série et d'avoir utilisé des chansons en français (toutefois obscures à part Le Temps Perdu de Carla Bruni) pour faire honneur à la France, lieu des péripéties de Sarah. Si les producteurs savaient comment la série est traitée chez nous, on n'y aurait sans doute pas eu droit ! La plupart des clichés habituels ont été évités, même si le vin blanc, la baguette, la 4L et le romantisme à la française. J'ai adoré le nom du village, qui ne pouvait qu'être un clin d'oeil : Cliché-sur-Mer ! Rachel Griffiths nous a offert quelques mots en français, c'était très chou. Gilles Marini, un vrai français, qui est surtout connu pour être le (gros) pénis de Sex & The City - Le Film, interpréte le crush de Sarah. Leurs quelques scènes ensoleillées qui rythment l'épisode et la chimiothérapie de Kitty sont toutes mignonnes, légères comme le vent. Un effort de réalisation, caméra à l'épaule, a été fait. La série est pourtant assez paresseuse à ce niveau-là en général. L'arrivée de l'étalon à Los Angeles en fin d'épisode promet de bons moments pour les prochains épisodes. Ce n'est pas un grand acteur, certes, mais il a le mérite d'attirer l'oeil. Et puis ça fait plaisir de voir Sarah le sourire aux lèvres. Pourvu que ça dure ! Je le disais donc, Kitty doit affronter ses premières séances de chimiothérapie et une fois de plus, c'est traité avec une grande justesse. On voit le visage de Calista Flockhart qui s'assombrit au fur et à mesure de l'épisode mais Kitty garde le moral et pousse même son cher mari à poursuivre ses batailles politiques. Y'a pas à dire : ce cancer a renforcé le couple McAllister et c'est une bonne chose tout compte fait, même si c'est un peu facile scénaristiquement parlant. Les face à face entre Kevin et Robert manquent un peu d'intensité en revanche, je commence à m'en lasser. C'est dommage, le duo est excellent à la base.   

   Les intrigues secondaires sont toujours un peu faibles mais on ne s'attarde jamais longtemps donc ce n'est pas ennuyeux. Les affaires d'Ojaï sont évoquées rapidement mais il faudra vraisemblablement attendre encore pour que Ryan ré-apparaisse et foute sa merde. Justin, quant à lui, décide de faire du traitement du cancer sa spécialité à la fac de médecine. Un geste assee touchant je dois dire. Son prof ne va pas l'entendre de la même façon. Sa relation avec Carter en est toujours au même point : ils ne s'apprécient pas vraiment mais doivent apprendre à travailler ensemble. La suite, on la connaît déjà. De son coté, Rebecca cherche le lieu parfait pour célèbrer le mariage avec l'aide de sa mère (toute relative) et de Nora. Pour une fois, Nora et Holly ne se disputent pas ! J'aime bien les rares moments où elles sont complices. Après maintes recherches, c'est finalement à Hawaï, carrément, que le mariage devrait avoir lieu ! Je me réjouis d'avance de voir les Walker arpenter les plages de Lost. Allez, un petit crossover, please ! (Paraît que Betty aussi va avoir son épisode à Hawaï cet hiver, ABC a eu un prix de groupe ?). Je retiens en particulier la scène où les trois femmes débarquent en plein tournage d'un film porno ! C'est complètement incongru, je ne m'attendais pas à ça. Facétieux scénaristes.

vlcsnap_233098


// Bilan // From Brothers & Sisters, with love (as usual).

44069764


15 octobre 2009

Brothers & Sisters [4x 03]

dnes_season4_brothers_nora_

Almost Normal // 8 97o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_120762

   Kitty... Nora... Calista... Sally... On ne cessera jamais de le répéter : Calista Flockhart et Sally Field sont deux actrices incroyables de justesse. Grâce à elles et grâce aux scénaristes, Kitty et Nora Walker sont deux personnages bouleversants, particulièrement dans cet épisode. Je crois que la série ne consisterait qu'en une succession de scènes les réunissant que cela suffirait déjà amplement à mon bonheur. Le cancer de Kitty prend toute la place dans les intrigues comme il prend toute la place dans la vie d'une famille touchée par cette maladie. Au risque de me répéter, Brothers & Sisters a choisi de traiter cette histoire de la manière la plus simple et réaliste qui soit, au contraire de certaines de ses consoeurs, et c'est sans doute pour cela que c'est si réussi. Après s'être concentré à l'épisode précédent sur la réaction de Kitty face à cette terrible nouvelle, c'est au tour des membres du clan Walker de l'apprendre.

   Chacun réagit à sa façon. Kevin par les larmes, dans une scène bouleversante où il commence par nier l'évidence avant de l'accepter et de s'effrondrer dans les bras de sa soeur. Kevin prend d'ailleurs la décision avec Scotty de remettre à plus tard leur projet d'adoption, ce qui n'est pas plus mal. Justin et Rebecca en prenant l'initiative de repousser leur mariage afin de laisser le temps à Kitty de se soigner. Elle refusera évidemment. Robert et Nora se font la guerre, persuadés que leur solution est la meilleure. Robert aimerait privilégier le traitement médical le meilleur mais qui se trouve à Boston tandis que Nora estime que c'est le soutien de sa famille qui prime sur tout le reste. Personne n'a tort dans cette histoire et la décision de Kitty, celle de rester auprès des siens, me paraît la plus censée. Le fait que Robert, Even et elle emmènagent chez Nora pendant un temps est d'ailleurs très prometteur... La scène où Kitty fait son annonce était très belle même si l'absence de Tommy et plus encore de Sarah s'est fait cruellement ressentir à ce moment-là. Heureusement, Sarah est de retour en toute fin d'épisode, apparemment déjà au courant du drame, et c'est un soulagement. C'est l'aînée, elle a son rôle à jouer. J'ai beaucoup aimé la scène réunissant Rebecca et Kitty. Ces scènes sont rares donc précieuses. L'évolution des personnages et l'intégration de Rebecca dans la famille et dans la série m'ont d'ailleurs frappés à cet instant. C'est fou comme certaines séries et certains personnages évoluent pendant que d'autres stagnent voire régressent...

vlcsnap_135276

   Evidemment, face à cette grande intrigue admirablement traitée, les storylines secondaires ont du mal à exister et surtout à passionner. Elles occupent peu de temps d'antenne qui plus est, il n'y a donc pas réellement d'approfondissement. J'ai toujours beaucoup de mal à adhérer à l'intrigue Ojaï d'autant qu'elle tarde à dévoiler son potentiel, si toutefois elle en a un. L'homme à qui Ryan a filé quelques tuyaux est en fait un ancien collaborateur de William qui s'est retrouvé à faire plusieurs années de prison par sa faute. Il l'a donc mauvaise et tente de se venger comme il peut, chose pas franchement aisé puisque William est mort. Ce sont les autres qui vont devoir trinquer, et tant pis si c'est injuste ! J'ai dû mal à comprendre comment Ryan peut adhérer à cela mais comme de toute façon il n'apparaît pas une seule seconde dans l'épisode, on va lui laisser le temps de s'expliquer et peut-être de regretter. Saul et Holly ne font pas grand chose à part observer tout cela de loin pour l'instant, ne comprenant pas bien ce qui se trame. J'imagine que le retour de Sarah va faire avancer les choses.

   Pendant ce temps-là, Justin assiste à ses premiers cours à la fac et fait la rencontre d'un surdoué de 16 ans arrogant qui ne va pas tarder à dévoiler son intérêt : il va pousser notre Walker paresseux à se surpasser. Et puis quand on y pense, c'est bien que Justin se fasse un pote parce que les amis des personnages ne sont quasiment jamais inclus à la série. A croire qu'ils n'en ont pas et que leurs meilleurs amis, ce sont leurs frères et soeurs. Ce n'est sans doute pas faux ceci dit. Le seul truc qui m'a dérangé, c'est que cela m'a fait un peu penser à 7 à la maison. Il y avait un duo comparable lorsque l'aîné, interprété par Barry Watson, était parti en fac de médecine lui aussi. Carter pourrait devenir rapidement un personnage intéressant si l'on prend la peine de le développer. Il a déjà trouvé le moyen d'être touchant ! C'est bon signe.

vlcsnap_123380


// Bilan // Les intrigues secondaires auraient été un peu plus musclées, cet épisode aurait été parfait. Brothers & Sisters maîtrise l'art de la larme comme aucune autre série actuellement. Curieusement, je n'ai jamais la sensation qu'elle en fait des tonnes pour nous faire pleurer. Elle fait le minimum mais le jeu des acteurs et la subtilité des dialogues suffisent à nous emporter.

44069764

 

07 octobre 2009

Brothers & Sisters [4x 02]

dnes_season4_brothers_kitty

Breaking The News // 9 6oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_135160

   Après un Season Premiere plutôt léger et amusant, ce second épisode nous plonge dans ce que les scénaristes de la série savent faire le mieux : nous émouvoir... jusqu'aux larmes. Brothers & Sisters est officiellement la première série de la saison à m'avoir fait verser quelques larmes et, à vrai dire, ça ne m'étonne pas d'elle. Kitty a donc bien un cancer. Un lymphome. Précision importante car beaucoup de séries ont tendance à sortir la carte "cancer" comme s'il s'agissait d'une seule et même maladie alors qu'il y en a malheureusement une variété infinie. Pour le moment, on ne se lance pas dans des grandes prédictions utilisant les mots "rémission", "incurable" et autres joyeusetés. Et c'est bien bien mieux ainsi. Chaque chose en son temps. La réaction de Kitty est troublante car réaliste. Elle ne s'effondre pas, elle se pose même des questions futiles mais normales ("What about my hair ? I love my hair ! Are they gonna come back curly ? ") et elle ne sait pas comment annoncer la nouvelle à son mari si occupé. Pour la première fois depuis longtemps, Robert a réagi de manière censée et j'espère qu'il en sera ainsi tout au long de la maladie de Kitty. Je pense même qu'il pourrait, à un moment donné, si cela est nécessaire, laisser tomber la course à la place de gouverneur. Ce serait une belle preuve d'amour et il en a beaucoup de retard. Parallèlement à ce bouleversement, il doit gérer une crise inévitable : la crise cardiaque qu'il avait tant tenu à cacher à l'opinion est dévoilée par son principal concurrent. C'est l'occasion d'un nouvel affrontement entre Kevin et Robert, assez réussi dans son genre, et un retour de la politique dans les intrigues principales de la série. Ca m'avait un peu manqué mais c'est sans doute provisoire.

   Par ailleurs, Kevin tente toujours de convaincre Scotty qu'un enfant leur ferait le plus grand bien. La tournure que prennent les choses me paraît déjà plus cohérente que lors du précédent épisode. En réalité, si Scotty émet des doutes sur ce big step, ce n'est pas parce qu'il a peur de la responsabilité que cela représente mais parce qu'il n'est pas certain que Kevin soit prêt. Il travaille beaucoup, Scotty aussi, y'a-t-il alors de la place pour ce bébé ? Comme prévu, Kevin réussit à le rassurer et dans quelques épisodes, un nouveau bébé Walker devrait faire son apparition. J'ai un peu peur honnêtement. Ce n'est pas comme si l'intrigue avait déjà été traitée plusieurs fois, certes sous des angles différents... J'ai beaucoup aimé le dialogue entre Nora et Scotty à ce sujet. Ils partagent rarement des scènes ensemble mais elles sont toujours très belles. Au même titre que les scènes que Nora partage avec son frère Saul d'ailleurs. La dernière, lorsqu'elle s'effondre dans ses bras, est celle qui m'a fait craquer. Comment réagir autrement lorsque l'on apprend que son enfant est malade ? Dire qu'elle le méritait plus parce qu'elle est plus vieille est tellement juste... Je veux dire : c'est évidemment la première chose que n'importe qui penserait à sa place.

   Là où l'épisode est moins réussi, c'est concernant Ojaï. A chaque saison sa nouvelle intrigue autour de l'entreprise, qui finit d'ailleurs toujours pas des révélations fracassantes sur William Walker, décidément une belle ordure. Les scénaristes nous en promettent de nouvelles par le biais d'un personnage mystérieux qui a connu William et qui semble lui en vouloir encore. Et c'est ce bon vieux Ryan qui lui sert d'indic'. Lui aussi est donc bien une saleté. Je pensais qu'il allait éventuellement faire sa rédemption à son retour mais c'est tout le contraire, il en rajoute. Vivement que Rebecca se rende compte de tout ça (je suppose que ce sera la première) ! Je reste quand même très étonné par l'attitude de Ryan. Je ne comprends pas cette haine. Pour moi, elle n'a jamais été suffisamment bien justifiée donc ça sonne faux. Ce n'est de toute façon pas le coté soap de la série que les scénaristes gérent le mieux.

vlcsnap_143322


// Bilan // J'avoue que j'attendais avec une certaine impatience que Brothers & Sisters se frotte au thème de la maladie et ça devait de toute façon arriver tôt ou tard. Et comme prévu, elle le fait avec justesse et émotion, sans blagues vaseuses, sans fantômes, pas comme les autres quoi. C'est (entre autres) pour cela qu'on l'aime.

44069764 

30 septembre 2009

Brothers & Sisters [4x o1]

dnes_season4_brothers_justi

The Road Ahead (Season Premiere) // 9 38o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_173626

   Quoi de mieux pour commencer la nouvelle saison de Brothers & Sisters qu'une petite fête qui va mal tourner ? La recette a beau avoir été utilisée un demi-milliard de fois depuis que la série existe, on ne se lasse pas des réunions bruyantes et animées du clan Walker ! A l'occasion des fiançailles de Justin et Rebecca, Holly et Nora, mais surtout Holly en principe, organisent une soirée. Le ton va évidemment monter entre les deux rivales, je crois même que cela commence à peu près deux secondes après qu'elles se soient saluer ! Elles se chamaillaient pour des détails et c'est à celle qui manigancera le meilleur coup bas. C'est jouissif, comme d'habitude, et la mère de Nora, Ida, de retour pour l'occasion, ajoute son grain de sel pour notre plus grand bonheur. C'était un plaisir de retrouver ce personnage que l'on n'avait croisé qu'une seule fois en saison 1. Marion Ross est excellente, j'espère qu'on la reverra. Au mariage de Justin et Rebecca (comme Tommy d'ailleurs) ? Encore faudrait-il qu'il y ait vraiment mariage. Comme on pouvait s'y attendre, les choses commencent à se compliquer pour les deux tourtereaux et les études de médecine longues et difficiles que vient d'entamer Justin ne vont pas faciliter les choses. J'entends déjà Rebecca se plaindre de ses absences trop répétées. Espérons que cela soit plus consistant que ça. Ce qui est toujours très agréable dans la série, c'est que les couples ne rompent pas à la moindre occasion. Ainsi, les relations de couple sont explorées plus en profondeur et avec plus de réalisme que dans d'autres séries où l'on s'aime et l'on se quitte tous les deux jours. Sinon, j'ai bien aimé le twist autour de l'accident de voiture. Je ne l'avais pas vu venir. C'était bien trouvé. 

   Le couple qui a connu la tourmente pendant toute la saison 3 n'a visiblement pas fini de prendre des coups. Alors que Kitty et Robert essayent de recoller les morceaux à travers une thérapie classique, le sort s'acharne contre eux puisque Kitty apprend qu'elle est malade. De quoi ? On ne le sait pas encore. Mais ça a l'air sérieux. On pense tout de suite au cancer, j'espère que les scénaristes sauront nous surprendre. Mais quelque soit la maladie, je suis assez content qu'elle frappe un membre de la famille Walker. J'imagine déjà de grandes et belles scènes d'émotion se profiler à l'horizon. En revanche, je n'aurai peut-être pas choisi Kitty comme victime mais plutôt Nora, histoire de lui offrir une intrigue digne du personnage qui se perd un peu ces temps-ci. En tous cas, c'est peut-être à travers la maladie que le couple McAllister va se renforcer. Peut-être aussi que ça va finir de les achever... La nouvelle intrigue de Kevin et Scotty sort un peu de nulle part : ils veulent adopter un enfant ! En plus, on nous a déjà fait le coup. Il me semble que le sujet n'avait jamais été évoqué jusqu'ici. Mais admettons. C'est une suite logique à leur mariage et ce serait, si je ne m'abuse, le premier couple gay récurrent de la télévision à adopter un enfant. Techniquement, la sitcom Modern Family l'a fait il y a quelques jours dans son pilote mais ça ne compte pas ! Une fois de plus, j'ai envie d'applaudir les scénaristes de la série et ABC pour oser traiter des intrigues polémiques. C'est comme cela que l'on fera avancer les choses. Pour une fois, ce n'est pas Kevin qui doute mais Scotty. Ce renversement de situation est intéressant mais je suppose qu'il va vite se décider. Pour cause d'accouchement imminent (c'est arrivé depuis le tournage), Rachel Griffiths ne sera pas présente dans les premiers épisodes de la saison. On prétexte un voyage en France pour la faire disparaître "trois semaines". Elle ne reviendra sans doute pas seule ! C'est parti pour "Sarah cherche l'amour".   

vlcsnap_217148


// Bilan // Même avec (surtout avec ?) les intrigues les plus banales qui soit, Brothers & Sisters réussit son entrée dans sa 4ème année avec grâce, rire et émotion. Les Walker nous avaient manqué, on ne peut qu'être heureux de les retrouver.

44069764 

09 septembre 2009

[Saison 2oo9/2o1o] ABC

36856602_p

Une fois de plus, c'est du coté de ABC, au niveau des networks, que l'on trouve les nouvelles séries les plus excitantes, les plus originales et cette année, les pilotes qui ont le plus plu aux critiques de la presse américaine. Malheureusement, ça ne veut pas dire pour autant qu'elles vont cartonner...


Elles reviennent...

LOST (Saison 6) : Il y aura un avant et un après Lost, à n'en pas douter. Pour son ultime saison, on attend évidemment beaucoup de la série culte, des réponses notamment, et toujours plus de moments forts, de rebondissements, de prises de risque et d'émotion. Autant dire que les producteurs et l'équipe de scénaristes ont une pression incroyable. La seule pression qu'ils n'ont plus, c'est celle de l'audience. Quoi qu'il arrive, l'aventure touchera à sa fin cette année. Ce serait mieux (et mérité) que les téléspectateurs perdus au fil des saisons reviennent en masse, surtout pour le final, mais il ne faut pas trop se faire d'illusions. C'est une série qui prendra sans doute encore plus d'ampleur en DVD.

Desperate Housewives (Saison 6) : La série de Marc Cherry s'enfoncera-t-elle encore un peu plus dans la médiocrité qui l'a grandement animée la saison passée ? C'est la seule question que je me pose sur Desperate Housewives qui me donne un tant soit peu envie de revenir. Ce qu'il va advenir des héroïnes, je m'en moque complètement maintenant, à force de déceptions. On peut lui reconnaître une force indéniable : on revient toujours, quoi qu'il arrive. Mais jusqu'à quand ?

Grey's Anatomy (Saison 6) : Après la série qui n'arrête pas de s'améliorer, après celle qui n'arrête pas de décevoir, il y a celle qui laisse perplexe, qui plaît ou qui déplaît selon les épisodes. La saison 5 de Grey's Anatomy m'a plutôt plu dans l'ensemble, malgré quelquec couacs. J'attends de la saison 6 du sang neuf, un retour plus prononcé vers la comédie et la dose d'émotion habituelle. Les premiers épisodes n'ont pas intérêt à décevoir : ils vont sans doute définir les audiences de la saison et il y a un coup à jouer puisque Les Experts sont en petite forme...

Ugly Betty (Saison 4) : A mon avis, ABC aurait mieux fait de déplacer la série sur sa chaîne du câble ABC Family. Car dans le ton, elle ressemble de plus en plus à Secret Life Of The American Teenager, et de moins en moins au soap délirant qu'elle était lors des deux premières saisons. Et puis la déplacer au vendredi, c'est la tuer à petit feu.

Brothers & Sisters (Saison 4) : Les trois premières saisons étaient parfaites alors je suis confiant quant à la qualité de la quatrième saison. En plus, elle ne change pas de case horaire malgré les rumeurs, elle a donc une chance de survivre encore quelques temps si ses audiences ne bougent pas. Can't Wait To See The Walker's Back

Mais aussi Castle (Saison 2), Better Off Ted (Saison 2), Scrubs (Saison 9) et Private Practice (Saison 3).


Elles arrivent...

cugar

COUGAR TOWN

Une mère, fraîchement débarquée dans la quarantaine, tente de garder son sex-appeal... et d'élever son fils de 17 ans.

Avec Courteney Cox, Josh Hopkins, Busy Phillips, Brian Van Holt...

Indice de réussite : 40%

modern_family_up

MODERN FAMILY

Quand les familles voisines Pritchett, Delgado et Dunphy acceptent qu'un documentaire soit tourné sur leurs vies, elles étaient loin d'imaginer qu'elles allaient tant en révéler... Jay Pritchett a rencontré la très sexy Colombienne Gloria Delgado le jour où sa femme l'a quitté. Leur différence d'âge est pour lui un challenge de tous les jours. Sa fille, Claire, a elle-même bien du mal à gérer sa vie de famille depuis que son mari, Phil, est persuadé d'être en phase avec ses enfants adolescents alors qu'il ne fait que les embarrasser ! Quant au frère de Claire, Mitchell, il vit avec son petit-ami Cameron et ils viennent d'adopter Lily, une petite Vietnamienne...

Avec Ed O'Neil, Sofia Vergara, Julie Bowen, Ty Burrell, Jesse Tyler Ferguson...

Indice de survie : 35%

flashf_up

FLASHFORWARD

Un blackout total de 2 minutes et 17 secondes provoque le chaos à travers le monde. Pendant cette courte durée, chaque personne est confrontée à une vision du futur qui va changer sa vie à jamais...

Avec Joseph Fiennes, Sonya Walger, John Cho, Dominic Monaghan...

Indice de réussite : 70%

eastwick_up

EASTWICK

Trois jeunes femmes espiègles et indépendantes se morfondent dans la très puritaine petite ville d'Eastwick ou jadis furent brûlées maintes sorcières accusées de commerce avec le Diable. Nos trois belles se réunissent tous les week-ends et babillent gaiement à bâtons rompus de tous et sur tout. Jusqu'au jour où un extravagant personnage, un certain Daryl van Horne, s'installe dans la demeure la plus somptueuse de la ville...

Avec Lindsay Price, Rebecca Romjin, Jaime Ray Newman, Sara Rue...

Indice de réussite : 20%

hank_up

HANK

Après avoir perdu sa place, un puissant business man de Wall Street renoue avec sa famille, non sans mal...

Avec Kelsey Grammer, David Koechner, Ryan Wynott...

Indice de réussite : 25%

middle_up

THE MIDDLE

Oubliez les sportifs, les stars de cinéma, les politiciens... Les parents sont les vrais héros ! Et de ce point de vue, Frankie est même une super-héroïne ! Avec son mari et ses 3 enfants, elle vit à Jasper, en Indiana, depuis toujours. Cette petite famille fait partie de la majorité : la classe moyenne.

Avec Patricia Heaton, Neil Flynn...

Indice de survie : 30%

29b9ef1611003364cc396fe10248e260

THE FORGOTTEN

L'Identity Network est un groupe de détectives amateurs travaillant sur des affaires laissées de côté et dont les victimes sont la plupart du temps non-identifiées...

Avec Christian Slater, Michelle Borth, Rochelle Aytes...

Indice de survie : 50%

v_up

V

Des extraterrestres débarquent sur Terre avec des intentions pacifistes. Une "invasion" qui n'est pas du goût de tout le monde ! Erica Evans, agent à la Sécurité Intérieure, n'apprécie pas de voir son fils rejoindre les rangs des Visiteurs. Ces étrangers ne cacheraient-ils pas de sombres motivations ?

Avec Elizabeth Mitchell, Scott Wolf, Joel Gretsch, Lourdes Benedicto...

Indice de survie : 60%

gregory_smith

COPPER

Cinq amis policiers font leurs armes au commissariat de Toronto...

Avec Gregory Smith, Missy Peregrym, Eric Johnson...

Indice de survie : 35%

happytown_up

HAPPY TOWN

Alors que le calme semblait revenu, après une série de kidnappings survenus 7 ans plus tôt, une petite ville est bouleversée lorsqu'un nouveau crime se produit...

Avec Geoff Stults, Amy Acker, Lauren German, Sam Neill, Robert Wisdom...

Indice de survie : 40%

deepend_up

THE DEEP END

Sterling Law est un des cabinets juridiques les plus prestigieux de Los Angeles. Chaque année, quatre jeunes diplômés des plus grandes écoles sont recrutés. Ils sont appelés à devenir les meilleurs juristes du monde... ou à exploser en vol. Cette année, les quatre chanceux se nomment Dylan, Addy, Beth et Liam. Ils vont découvrir le système impitoyable de Sterling Law et de son patron, Cliff Huddle, surnommé le "Prince des ténèbres". Le retour au sein de la firme de son partenaire historique Hart Sterling, qui vient de perdre sa femme, va changer la donne...

Avec Billy Zane, Ben Lawson, Tina Majorino, Matt Long, Clancy Brown...

Indice de survie : 30%

Le choix est large ! A vous de voter et de commenter vos choix ;-)


29 juin 2009

[Bilan 2oo8-2oo9] Le meilleur de la saison !

Si des nouveautés comme Fringe, The United States Of Tara, Worst Week et Better Off Ted ont su se faire une place de choix cette saison, on a également pu compter sur les valeurs sûres...

1. LOST (Saison 5) dnes_v2_poll_stars5mini

lost_season5_poster_big   Chaque année je le dis et je ne m'en lasse pas : Lost fait partie de ces très rares séries qui se bonnifient avec le temps. La saison 2 était meilleure que la 1ère (oui, j'insiste), la 3ème meilleure que la 2ème, la 4ème meilleure que la 3ème et la 5ème meilleure que la 4ème. A vrai dire, cette 5ème saison aurait été du même niveau que la 4ème s'il n'y avait pas eu ce Season Finale absolument dément. Je sais que les avis sont assez partagés à son sujet et j'ai dû mal à comprendre pourquoi. Si ce n'est qu'une question de frustration, c'est bien triste. Ca veut dire que l'on n'a pas compris l'intérêt d'un cliffhanger. Et puis il se passe pas mal de choses palpitantes au-delà de ça. Le début de la saison était assez déstabilisant, voire décevant, mais les scénaristes se sont vite rattrapés et l'idée du voyage dans le temps me paraît être une excellente idée avec du recul. Ca a permis de mettre en images des événements dont on entendait parler depuis le début de la série et nous voilà fin prêts à passer à la phase des réponses. Il y a encore beaucoup de mystères auxquels il faudra répondre, et de manière convaincante, et j'ai dû mal à croire que cela soit possible en 18 petits épisodes... Quoiqu'il en soit, Lost reste LA série qui ne laisse personne indifférent et qui engendre autant d'amour que de haine. Toutes les séries les plus cultes sont passées par là, non ? Toutes les réponses à toutes vos questions sont ICI.   

2. BIG LOVE (Saison 3)  dnes_v2_poll_stars5mini

big_love_ver3   Il est loin le temps où je m'ennuyais devant les histoires de cette grande famille originale. La saison 1 de Big Love était remplie de défauts et manquait terriblement de rythme. Elle n'était pas mauvaise, elle était juste chiante. Je connais assez peu de gens qui ont suivi la saison 1 mais j'en connais encore moins qui ont regardé la 2ème. Ce qui est sûr, c'est que ceux qui ont persévéré ont été récompensés. La saison 3 est à la limite de la perfection, ses points faibles étant d'être trop courte (10 épisodes) et donc de remettre constamment le développement de certaines intrigues à plus tard. C'est frustrant, d'autant que ce sont souvent celles qui ont ma préfèrence. Que ce soit au sein du foyer des Henrickson ou sur le camp mormon de Juniper Creek, il se passe un nombre incalculable d'événements, de coups bas et de retournements de situation. Les scénaristes ont su gérer la vaste galerie de personnages de la série en leur offrant à chacun leur moment de gloire, si je puis dire. Nicky, Sarah et Margene sont sans doute celles qui ont été les plus gâtées. Bill reste le personnage qui dégoûte autant qu'il impressionne et force le respect. Big Love nous a offert le meilleur épisode de la saison, toutes séries confondues : "All Ye Saints", où un road-trip façon Henrickson qui vous prend par les tripes et qui ne vous lâche plus. Je reste subjugué par la maîtrise des réalisateurs de la série, qui se sont surpassés et qui nous ont souvent offert un spectacle digne du cinéma des plus grands. On pourrait aussi parler de la prestation des acteurs, de l'aspect toujours aussi controversé de certaines intrigues... mais en réalité, aucune review ne réussirait à retranscrire l'excellence de Big Love. Posez un pied dans la polygamie par ICI.      

3. BROTHERS & SISTERS (Saison 3) dnes_v2_poll_stars4mini

19014905_w434_h_q80   Si l'on ne devait retenir qu'une seule qualité des membres de la famille Walker, c'est la constance. La saison 1 de Brothers & Sisters était excellente, la 2ème saison était excellente et... surprise : la saison 3 était excellente aussi ! Je serai bien incapable de les ranger par ordre de préfèrence. Elles ont toutes beaucoup apporté à chacun des personnages, celle-ci a même permis à ce cher Tommy de déguerpir. Que demande le peuple ? Sarah était sans doute un peu plus en retrait que les autres années mais je suis persuadé que c'est pour mieux revenir la saison prochaine ! Kitty, en revanche, a été au centre de l'attention des scénaristes; elle et Robert nous ont offert un double épisode magnifique et très marquant et ma foi, si Calista Flockhart n'est encore pas nominée aux Emmy, je me mord une couille. Tous les changements au niveau de la production qui ont eu lieu entre la saison 2 et la saison 3 n'ont pas du tout entâché la qualité de la série. Je ne vois sincérement pas de différences. Les personnages plus agés prennent toujours une place importante dans les intrigues et tant mieux. La réalisation hyper classique de la série reste encore et toujours son principal défaut mais ça ne changera plus et puis ce n'est pas bien grave au fond. Brothers & Sisters m'a ravi une fois de plus, c'est une des rares séries du moment qui a des vertus thérapeutiques. Elle vous rend heureux et optimiste sans verser dans la niaiserie. Bravo. Les derniers potins sur les Walker sont ICI

4. BREAKING BAD (Saison 2) dnes_v2_poll_stars4mini

19057437   Pour être tout à fait honnête, je ne devrais pas mettre Breaking Bad dans ce classement puisque, pour le moment, je n'ai vu que 4 épisodes de la saison 2. Mais franchement, vu le niveau, elle y aurait figuré quoiqu'il arrive, et peut-être même plus haut ! Mon commentaire va forcément être plus court. Disons d'abord que j'ai rarement vu une série aussi intense. On réussit à vous tenir en haleine de la première à la dernière minute de chaque épisode sans jamais vous ennuyer malgré un rythme relativement lent. C'est un véritable tour de force ! Au delà de l'action, on a des personnages extrêmement bien fouillés, attachants mais le regard porté sur eux n'est jamais complaisant. A la manière de Big Love, la réalisation est à couper le souffle. Elle est digne du cinéma. Et puis la prestation de Bryan Cranston n'en finit pas de laisser sur le cul. Il est incroyable et tous ceux qui l'entourent sont pas mal non plus, à commencer par Anna Gunn et Aaron Paul. Quelle série ! Pour la dose de meth, c'est par ICI.   

5. GREY'S ANATOMY (Saison 5) dnes_v2_poll_stars4mini

Grey_s_Anatomy_Season_Five_Poster_greys_anatomy_2314729_480_640   J'ai hésité à faire figurer la dramédie médicale dans ce top mais elle y a sa place, je crois, après mûre réflexion. On peut dire ce qu'on veut de Grey's Anatomy, elle n'a pas perdu de son efficacité. On égalera certainement plus le niveau de la saison 2 mais la saison 5 est clairement au-dessus de la saison 4 et même de la saison 3. Je n'ai jamais fait parti du clan anti-Meredith mais il faut bien avouer qu'elle devient enfin intéressante, à mesure que ses démons disparaissent. Sa relation avec Derek prend des allures plus adultes et, même si le mariage tant attendu tarde à venir, ce ne sont plus des boulets que l'on a envie de claquer à chacune de leurs engeulades. Un grand pas a donc été franchi. Beaucoup de nouvelles têtes ont tenté de se faire une place au Seattle Grace mais seuls Owen Hunt et Arizona Robbins ont vraiment réussi à s'intégrer à la bande. Ils apportent une fraîcheur nécessaire au bout de 5 ans ! La grande intrigue de la saison autour d'Izzie a été passionnante à suivre même si l'on a souvent frôlé le ridicule. Le dénouement est très surprenant et laisse présager du meilleur pour la suite... Shonda Rhimes n'a pas dit son dernier mot ! On regrettera surtout de cette saison des cas médicaux de moins en moins inspirés et de moins en moins originaux et un crossover bien raté avec Private Practice, même si c'est toujours un plaisir de revoir Addison à Seattle. Révisez vos cours d'anatomie par ICI

   Je tiens à préciser que je me suis reservé certaines séries pour cet été, comme par exemple 30 Rock ou Skins, ce qui peut éventuellement expliquer leur absence du classement (je ne dis pas qu'elles y seraient forcément entrées !). Je tiens aussi à dire que la saison a été relativement moyenne dans l'ensemble, entre les séries qui ont déçu et celles qui se sont bien débrouillées sans faire de vagues mais qui ne méritent tout de même pas une place dans ce classement (Pushing Daisies, Private Practice, Samantha Who?, Eli Stone, Dirty Sexy Money... les produits ABC quoi).

LE TOP DU TOP DE LA SAISON 2008-2009

1. LOST / 2. BIG LOVE / 3. FRINGE / 4. BROTHERS & SISTERS / 5. BREAKING BAD / 6. THE UNITED STATES OF TARA / 7. GREY'S ANATOMY / 8. WORST WEEK / 9. BETTER OFF TED / 10. DEXTER / 11. DAMAGES / 12. ELI STONE

Posté par LullabyBoy à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 mai 2009

Critiks Récap' [Du 13 au 20 Mai 2oo9]

dnesv2critiksminibanhv4

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


dnes_v2_poll_stars5

dnes_v2_lost_mini_ban [5x 16 & 5x 17 Season Finale]

dnes_v2_grey_mini_ban [5x 23 & 5x 24 Season Finale]


dnes_v2_poll_stars3

brothers_sisters [3x 24 Season Finale]

dnes_v2_dh_mini_ban_essai1 [5x 22]

dnes_v2_fringe_mini_ban [1x 2o Season Finale]


dnes_v2_poll_stars2

dnes_v2_himym_mini_ban [4x 23]


dnes_v2_poll_stars1

dnes_v2_pbreak_mini_ban [4x 2o]

17 mai 2009

Brothers & Sisters [3x 24]

brothers_sisters

Mexico (Season Finale) // 8 75o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_62149

   Brothers & Sisters finit toujours ses saisons avec simplicité. Pas de meurtre, pas de mort, pas de cliffhanger de la mort qui tue... Mais elle n'a pas besoin de ça pour nous faire revenir l'année prochaine. On sera forcément au rendez-vous car les Walker vont nous manquer cet été ! En attendant, on pourra toujours se jeter sur le coffret de la saison 1 qui devrait enfin sortir le 17 Juin prochain ! Une des grandes intrigues qui a articulé cette saison a pris fin de manière satisfaisante. Balthazar Getty quitte la série sur un épisode qui lui est presque exclusivement dédié puisqu'il faut être honnête, aucune des autres intrigues n'avancent vraiment. Tommy a toujours été un personnage transparent et cette saison l'a mis en lumière, certes pas de manière flatteuse mais au moins il a suscité de l'intérêt ! J'aurai plutôt tendance à me ranger du coté de Kevin sur ce coup-là. Il faut bien lui pardonner mais ce qu'il a fait est impardonnable à mes yeux. Impossible de l'oublier ! Tommy peut toujours faire son Caliméro et pleurer dans les bras de sa mère, ça ne me le rend toujours pas sympathique. J'espère qu'on le verra peu la saison prochaine, voire pas du tout mais j'en doute quand même. Cette petite virée à Mexico était bien plaisante. C'était dépaysant même si j'ai l'impression qu'il n'existe qu'un seul décor de Mexico en Californie, dont toutes les séries se servent. C'était le même pour Ugly Betty et Arrested Development, par exemple. La meilleure scène de l'épisode est sans doute celle du dîner silencieux, qui se termine forcément en brouhaha à la Walker.

   Deux des couples phares de la série sont aux deux extrêmes d'une relation amoureuse. L'un se sépare dans la douleur, l'autre veut se marier. Je vais commencer par les McCallister, dont la descente aux enfers a été parfaitement écrite. Les plus beaux moments d'émotion de la saison leur reviennent. Impossible de ne pas penser à ce double épisode formidable. Je ne m'attendais pas du tout à ce que l'on nous laisse sur la perspective d'une réconciliation. Mais d'ici là, la route est longue. Au passage, merci aux scénaristes d'avoir évité la scène agaçante à souhait où Kitty aurait rattrapé Robert à temps et où ils se seraient embrassés langoureusement le sourire aux lèvres. Ca aurait été vraiment too much et pas réaliste pour un sou. Du coté de Rebecca et Justin, je ne suis assez impatient de voir ce que l'avenir leur réserve. J'ai trouvé Rebecca particulièrement capricieuse. Elle avait l'attitude d'une adolescente en pleine crise, incapable d'entendre la vérité. Holly connaît bien sa fille et ce mariage est clairement une erreur, c'est trop précipité. Rebecca le prouve en voulant absolument se marier dans la seconde comme si c'était vital ! Elle va renouer avec ses anciens travers et l'on peut s'attendre à découvrir une Rebecca hystérique au bord de la crise de nerf en saison 4 ! Par ailleurs, on apprend la vérité, la vraie, sur l'accident de la mère de Ryan. Saul était impliqué puisque c'est lui qui a dû rompre avec Connie à la place de son beau-frère, bien trop occupé ailleurs. Ce n'est pas très suprenant et ça ne rend pas cette intrigue plus intéressante. Saul a maintenant dans l'idée de revenir à Ojaï pour aider Ryan. Ca ne m'excite pas plus que ça mais ça pourrait nous permettre de voir davantage Saul la saison prochaine. Il faut admettre qu'il s'était fait discret ces derniers temps et c'est un peu dommage. Kitty et Kevin n'ont pas vraiment d'intrigues à eux mais je suppose que next year le couple Kevin/Scotty va être en danger et je suppose également que Sarah va se trouver un mec ! Tiens, Gilles Marini, le gros pénis français du dernier Sex & The City au cinéma, vient d'être casté pour la saison 4... Hum hum. Sarah devrait bien s'amuser ! Je m'en réjouis d'avance.

vlcsnap_67834


// Bilan // Un Season Finale pas transcendant, qui lance doucement quelques intrigues pour la saison prochaine, et qui offre quelques beaux moments familiaux. Je serais incapable de choisir entre les saisons 1, 2 et 3. Je les ai toutes aimées passionnément. L'importance d'être constant... Brothers & Sisters confirme son statut de série familiale d'exception.

dnesv2finarticleminibanpk8   

13 mai 2009

Critiks Récap' [Du 4 au 12 Mai 2oo9]

dnesv2critiksminibanhv4

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


dnes_v2_poll_stars4

dnes_v2_himym_mini_ban [4x 22]

dnes_v2_fringe_mini_ban [1x 19]

brothers_sisters [3x 23]

dnes_v2_lost_mini_ban [5x 15]

dnes_v2_grey_mini_ban [5x 22]


dnes_v2_poll_stars3

dnes_v2_pbreak_mini_ban [4x 19]

dnes_v2_dh_bree_mini_ban [5x 21]


dnes_v2_poll_stars2

uglybetty [3x 21]

11 mai 2009

Brothers & Sisters [3x 23]

brothers_sisters

Let's Call The Whole Thing Off // 9 11o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_35214

   Si je m'écoutais, je consacrerais ce premier paragraphe au talent immense de Calista Flockhart mais je l'ai déjà fait de nombreuses fois alors je me retiens ! On en reparlera (ou pas) quand elle sera nommée aux Golden Globes pour son excellente prestation cette saison... Il faut dire que l'intrigue autour du déchirement du couple McCallister a jusqu'ici été mené avec brio, par les scénaristes et par les acteurs. J'ai répété à de nombreuses reprises qu'on se dirigeait tout droit vers le divorce mais apparemment, ce sera un peu plus compliqué que ça. Kitty et Robert se séparent mais pour se donner du temps, pour réfléchir, pour respirer puis voir ce qui se passe : s'ils se manquent, s'ils s'aiment encore. J'ai l'impression que l'équipe du show ne veut pas se séparer de Rob Lowe, d'où ce choix. Je ne veux pas m'en séparer non plus, ne serait-ce que pour la dimension politique qu'il apporte à la série, donc ça me convient. Maintenant, j'espère juste qu'ils ne vont pas trop faire traîner la chose en longueur et que le personnage de Kitty ne sera pas mis à l'écart en début de saison prochaine. En tous cas, ses adieux à Alec étaient très émouvants et naturels. Le parallèle qui est fait entre les tromperies de Kitty, celles de son père (et quelque part, celles de Tommy aussi) est vraiment très intéressant. 

   Une qui a besoin d'une vie amoureuse, c'est Sarah ! L'annonce du futur 3ème mariage de Joe avec sa première femme lui rappelle combien elle est seule. Elle décide donc de s'inscrire à un club de rencontres, grâce aux bons conseils de Scotty. On n'a jamais trop eu l'occasion de les voir en tête en tête tous les deux mais là encore, le duo fonctionne, comme à peu près tous les duos de personnages que tente la série en fait ! Il reste un été aux scénaristes pour concocter à Sarah une jolie histoire d'amour pour la saison 4. Quelle pourrait bien être son originalité ? Je la vois bien avec un petit jeune ! En parallèle, le scandale Ryan éclate au grand jour au cours d'une soirée Ojaï plein de rebondissements. Le coup des micros restés ouverts lors du catfight Sarah/Holly m'a fait mourir de rire ! Leur duo sur scène était pas non plus même si je m'attendais à mieux. Quant à Ryan, il me fait toujours pitié. On a essayé pendant quelques instants de nous faire croire que c'était lui la victime mais ça ne prend pas ! Même s'il ne s'est pas mis dans la merde tout seul -Holly l'a bien aidé-, il est responsable de ses actes, notamment ses tentatives de séduction pitoyables envers Rebecca. Jusqu'au bout il ne lâche pas le morceau (pardon pour Emily VanCamp que je viens de nommer "morceau") mais l'amour triomphe ! Ah ah ah ! Non mais j'adore le couple Justin/Rebecca et je souhaitais absolument qu'ils se remettent ensemble mais... mariage ? Dites donc, cette année, les scénaristes d'ABC se sont passés le mot ! Du mariage en veux-tu en voilà partout ! Je pense de toute façon que si ce mariage a lieu, ce ne sera pas dans le Season Finale. Puis il n'aura pas lieu de toute façon, ou alors dans longtemps. Je le sens comme ça.

   Ryan semble décidé à rester à Ojaï malgré son humiliation. Je ne suis pas sûr d'avoir envie de le voir traîner dans les parages. Que peut-il apporter de plus ? Il a appris la vérité sur le suicide de sa mère, du moins une partie, et, même si c'était finement amené -par des flashbacks centrés sur la relation entre Kitty et son père qui permettent l'apparition annuelle de Tom Skerritt- je suis vraiment déçu par le grand mystère autour de cette Connie qui n'en est pas vraiment un, à moins d'un nouveau rebondissement auquel je ne crois pas trop. Et si on apprenait que le père Lafferty avait tué sa femme ? Ca me paraît un peu trop soap pour B&S mais bon, tout est possible. Ou alors Saul, super discret depuis quelques temps, est plus impliqué qu'il ne le dit. Ca pourrait redonner un peu d'intérêt au personnage ! En tous cas, papa Walker en meutrier, je n'y crois pas une seule seconde. Bon Saul non plus en fait. Oh et puis qu'on clôture cette intrigue !

vlcsnap_48428


// Bilan // Cet épisode aurait presque pu passer pour un Season Finale. La plupart des intrigues se terminent et d'autres commencent. Mais il y a encore une affaire à résoudre : celle de la disparition de Tommy. Où est-il ? Que fait-il ? Nora est bien décidée à le découvrir apparemment...

dnesv2finarticleminibanpk8