07 août 2008

Ciné Mix [Juillet 2oo8]

cinebankd6blue

L`événement


X-FILES : REGENERATION dnesblog3starsmq2B

18948997I Wanted To Believe ... J`aurais aimé que le retour des agents Mulder et Scully au cinéma soit une réussite. Ce n`est pas aussi mauvais qu`on le dit. Les fans purs et durs de la série retrouveront les ingrédients qui ont fait son succès. A un détail près : le fantastique ! Le film en est quasiment dépourvu alors que c`est l`élément qui a toujours fait la diffèrence ! Mulder et Scully sont rappelés par le FBI afin d`enquêter sur la mystérieuse disparition d`un de leurs agents. Un ancien prêtre pédophile qui a des visions va les aider, non sans créer suspicions et chaos intérieurs chez nos deux héros. A l`époque de la série, il y en a eu des histoires de serial-killers ! Mais ils avaient tous en eux quelque chose de différent, de surnaturel ... Ici, nous avons affaire à un simple Frankenstein Russe qui se sert d`êtres-humains pour faire des expériences douteuses. A la moitié du film, on sait déjà quasiment tout des tenants et des aboutissants de l`enquête. Reste juste à localiser le vieux fou en faisant face à quelques contre-temps. Une part de fantastique est insérée grâce au charismatique prêtre mais ça reste très léger pour du X-Files. On ne peut qu`être déçu sur ce point-là. Cependant, on ne peut pas dire que l`on s`ennuie. Les différents rebondissements qui parsément l`intrigue sont plutôt convaincants. Il y a ça-et-là quelques bonnes idées. Mais à aucun moment on ne ressent une réelle tension, une vive implication ou un sentiment de peur ou d`horreur. Rien de marquant, contrairement à de nombreux épisodes de la série qui, en deux fois moins de temps, réussissaient à nous transmettre toutes ces émotions.

Cela reste malgré tout un plaisir de retrouver nos deux agents du FBI préférés. Ils ont vieilli mais ils n`ont pas changé. Mulder a toujours des blagues douteuses à dire (il s`en donne à coeur joie dès qu`il s`agit de l`église et des pédophiles !), il est toujours habité par la foi, toujours hanté par le fantôme de sa soeur Samantha ... Scully travaille désormais dans un hôpital catholique et tente de panser ses blessures suite au départ de son fils William. On reste très vague quant au sort de l`enfant, juste une façon d`écarter discrétement (ou pas) un personnage qui aurait pu plomber le film. De plus, étant très lié à la mythologie de la série, il n`avait pas sa place puisque le film ne l`aborde à aucun moment. C`est donc un choix comprénhensible mais qui aurait pu être mieux expliqué. Cela donne malgré tout une dimension très touchante à Scully puisqu`elle se bat pour sauver la vie d`un enfant contre l`avis de tous, s`accrochant finalement à la foi. Cette foi qu`elle a tant de mal à trouver et à accepter. Le thème de la foi est un des fondements de la série, c`est donc très appréciable d`avoir choisi de l`aborder à nouveau. Dommage que la scène après le générique gâche un peu cela.

Le film est également truffé de petits clins d`oeil, avec notamment l`apparition de Chris Carter quelques secondes dans une scène, mais aussi le répertoire du portable de Mulder rempli de noms de producteurs et autres scénaristes de la série ! Ca, c`est pour permettre au fan acharné de la série d`avoir un sentiment de supériorité par rapport au petit mec perdu qui s`est retrouvé dans la salle un peu par hasard. L`humour est présent mais tout est concentré dans le début du film, ensuite plus rien. On retiendra surtout les blagues de Mulder et le zoom de la caméra sur le portrait de Bush dans les bureaux du FBI, avec la petite musique si familière du générique de la série. Au niveau de la réalisation, on reconnaît bien Chris Carter. Il s`en sort honorablement. Quant aux décors, je les ai trouvés divins, en parfaite adéquation avec l`ambiance sombre des X-Files. Les scènes dans les bois enneigés sont somptueuses et rappellent de bons souvenirs.

Au final, X-Files : Régénération n`est pas un film transcendant mais simplement correct. Il reste à peu près fidèle à la série même si le fantastique est très peu présent au profit d`une enquête assez banale. Les clins d`oeil sont appréciés et les personnages de Mulder et Scully n`ont pas perdu de leur charisme. Une part assez importante est consacrée à leur amour réciproque, chose assez inédite puisque, jusqu`ici, une pudeur mâtinée de mystère régnait en maître sur cet aspect de leur relation. Cette évolution est la bienvenue. Un film qui donne envie de se replonger dans les 9 (ou 7 pour les puristes) saisons de la série, en attendant un hypothétique deuxième film, cette fois consacré à la mythologie des X-Files ...

article_x_files

Coup de Coeur


LE PREMIER JOUR DU RESTE DE TA VIE dnesblog5starsqq3B

18949329Le Premier Jour du reste de ta vie nous permet de suivre 5 jours décisifs dans la vie des membres d`une même famille. 5 jours où tout a basculé. Ensuite, plus rien n`est comme avant. Si ce film est un petit bijou, c`est d`abord grâce à une réalisation originale. Rémi Bezançon s`est fait plaisir et ça se sent ! Il a fait appel à Sinclair pour s`occuper de la bande-originale et ce dernier est plutôt inspiré. Plus qu`à la Nouvelle Star quand il s`agissait de juger les performances des candidats. Outre les thèmes originaux, quelques chansons très connues ont été choisies pour figurer sur la bande-son. Un excellent choix même si ça doit faire la 1oème fois, par exemple, que l`on entend le sublime Perfect Day de Lou Reed au cinéma. C`est peut-être cela qui donne ce sentiment que l`on ne regarde pas un film français mais un petit film indépendant américain. Il y a quelque chose de très anglo-saxon à la fois dans la mise en scène et dans l`humour. Ca change, ça fait du bien. Les acteurs sont au top, mentions spéciales à Jacques Gamblin, Zabou Breitman (trop rare) et Marc-André Grondin (vu précédemment dans CRAZY). Ils sont aussi bons dans la comédie que dans la drame. Justement, le film a la particularité de jouer sur les deux tableaux à merveille. Tout sonne juste. Impossible donc de ne pas se laisser embarquer par l`émotion ! Bien sûr, le film comporte un certain nombres de défauts (un portrait un peu moins réussi que les autres, des ficelles parfois trop grosses, un arrière-goût de déjà-vu) mais on les oublie vite. On a presque du mal à quitter cette famille, surtout quand Etienne Daho nous chante en guise de générique de fin son touchant Premier Jour ... "Debout peu importe le prix / Suivre son instinct et ses envies / Les plus essentielles" (...)

Autre film


BROKEN ENGLISH dnesblog3starsmq2B

18949730Rien de tel qu`une bonne petite comédie romantique américaine pour se détendre un soir d`été. Pas une du genre de celles que Katherine Heigl collectionne dernièrement hein. Non, une vraie comédie romantique dite "indépendante" avec le moins de niaiseries possible. Parker Posey, qui interpréte l`héroïne du film, c`est tout le contraire de Katherine Heigl. Un regard coquin, une allure de débraillée tout le temps à l`ouest, un humour ravageur et parfois un peu vache envers les autres et envers elle-même. Elle est Nora, une New Yorkaise trentenaire, cynique et évidemment célibataire. Car une fille cynique est toujours célibataire jusqu`au jour où ... elle recontre un petit frenchie de passage dans la mégalopole américaine. Julien, c`est Melvil Poupaud. Un excellent acteur quand il joue dans sa langue d`origine. On a beaucoup plus de mal à distinguer son talent quand il parle en anglais. Non pas que son anglais soit mauvais, mais ça sonne systématiquement faux. Je suppose que les américains ressentent la même chose quand ils regardent un film où un américain essaye de parler correctement français à Paris. Le charme n`est pas le même. N`empêche que ça gâche un peu le plaisir. D`autant que Parker Posey est formidable. Le contraste est parfois saisissant. Puis ce garçon est bien trop parfait pour être honnête. A part ça, on se régale ! Les dialogues sont très bons, plein d`humour, et les scènes tendres ne sont pas niaises. Tout le passage à Paris est particulièrement réussi. Ceci dit, dans un genre assez proche, je préfère mille fois le 2 Days In Paris de Julie Delpy. Plus bavard mais aussi plus déjanté ! Toujours est-il qu`un film comme ça, ça fait du bien sans rendre idiot. Que demander de plus ? 

Posté par LullabyBoy à 22:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


  1