24 février 2009

Private Practice [2x 17]

dnes_v2_private_mini_ban

Wait And See // 11 16o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_193299

   Après un crossover un peu raté avec Grey's Anatomy, Private Practice revient à ses fondamentaux : Addison la magnifique, amours complexes et larmes abondantes. Quelque part, le passage de la bande au Seattle Grace n'aurait pas existé, les intrigues auraient certainement avancé de la même façon. C'était juste une parenthèse. Ainsi, après avoir frôlé la mort, Archer se comporte comme avant : comme une grosse enflure. Naomi était là pour lui quand il en a eu besoin, il lui a dit plein de belles choses et maintenant qu'il va mieux, il recommence à la tromper à droite et à gauche. Addison en est témoin et ne sait pas quoi faire. Couvrir son frère ou dire la vérité à sa meilleure amie ? Après de longues hésitations, elle joue la carte de la sincérité car Addison, elle est comme ça. Le rêve de Naomi vole en éclat et Archer se barre sans même lui dire au revoir. Va me manquer quand même celui-là, il a vraiment apporté quelque chose d'intéressant et j'ai beaucoup aimé voir Addison gérer ce qui lui sert de frère. Elle l'aime mais elle le déteste. Il se trouve qu'il a trompé Naomi, notamment avec Charlotte. J'aime quand deux storylines se croisent habilement comme ça. Charlotte sait qu'elle a fait une connerie, prend son courage à deux mains et l'avoue à Cooper. Et c'est devenu une habitude, une belle habitude : on nous offre une scène magnifique entre les deux personnages. Quelle alchimie entre les acteurs !

   Là où le crossover a légérement servi à quelque chose, mais on s'en serait bien passé, c'est que Sam a plus ou moins compris qu'il avait toujours des sentiments pour Naomi quoi qu'il en dise. Et quand il appelle malencontreusement Sonya, Naomi, lors d'un ébat, ça pue très fort. Naomi est libre maintenant, comme par hasard ... Non, ne reformez pas le couple !!! A part ça, Pete soigne une patiente atteinte d'un cancer et celle-ci a plus l'air de venir pour le médecin que pour son traitement. Je me demande l'utilité de cette intrigue qui prend en tout et pour tout 2 minutes dans l'épisode mais je suppose que c'est juste pour offrir quelque chose de plus léger et légitimiser la paye de Tim Daly, qu'il a certainement grosse. Je parle bien de la paye de Tim Daly, hein. Le cas médical du jour est passionnant, l'histoire d'un enfant qui naît avec les deux sexes. Les parents doivent alors prendre une décision difficile et la honte entre forcément en ligne de compte. Le papa ne se sent pas d'assumer un enfant différent et cela touche sa virilité, forcément. Il est hors de question que l'on élève son fils comme une fille, ou que l'on lui coupe tout ce qui dépasse. C'est "marrant" de voir comment le masculin l'emporte dans l'esprit des gens, même inconsciemment. Les sériphiles auront connu les deux acteurs qui interprétent les parents : Emma Caulfield (Buffy) et Erik Palladino (Urgences). Niveau psychologie de comptoir, Violet et Sheldon organisent ensemble une psychothérapie de couple en groupe, et cela a évidemment une raisonnance sur leur relation compliquée, pleine de non-dit. C'est facile et un peu niais sur les bords -notamment quand un couple se rend tout à coup compte à quel point ils s'aiment si fort si fort- mais c'est efficace. Saura-t-on l'identité du père un jour ? 

vlcsnap_214669


// Bilan // Addison de retour à L.A., les choses peuvent reprendre leur cours normal dans Private Practice. Et les personnages de cette série semblent tellement plus attachants ces temps-ci que ceux de Grey's ... C'est un plaisir, comme d'hab'.   


15 février 2009

Private Practice [2x 16]

dnes_v2_private_mini_ban

Ex-Life // 14 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_482504

   Cet épisode était censé faire parti de Private Practice mais j'ai vraiment eu l'impression de regarder Grey's Anatomy. On passe plus de temps au Seattle Grace, évidemment, et c'est tout le problème d'avoir fait le choix d'amener Addison et sa bande à Seattle plutôt que Derek et sa bande à Los Angeles. En rien cet épisode ne fait la promotion de Private Practice. C'est un peu dommage puisque c'était le but. Les audiences sont excellentes mais il ne faut pas rêver, elles vont vite retomber une fois le crossover terminé et ce sera un peu de la faute des scénaristes. Autant commencer par ce qui prend le moins de place dans l'épisode : les scènes à Los Angeles ! Une seule intrigue, celle d'une femme qui fait une dépression post-natale et qui va même jusqu'à faire du mal à son bébé pour qu'il s'endorme enfin. En soit, c'est plutôt intéressant. Mais ça n'est évidemment là que pour faire écho à la grossesse de Violet. On se concentre davantage sur ce que ressent Pete vis à vis de tout ça. Et je me demande de plus en plus où Violet a obtenu son diplôme de psychologie parce que quand il s'agit d'elle, elle n'est vraiment pas efficace et perspicace. Tout ça m'a plus irrité qu'autre chose et puis Sheldon est complêtement mis de coté alors que c'est peut-être lui le père, faut pas l'oublier ! La partie sur Charlotte est nettement plus intéressante. Elle ne trouve pas sa place dans cette relation forte qui unit Violet et Cooper. Je trouve qu'elle n'essaye pas suffisamment même si en se mettant deux secondes à sa place, on se dit que ça doit être horrible à vivre ! On n'en veut pas à Cooper car ce qu'il fait pour son amie force le respect.

   Au Seattle Grace, ben j'ai du mal à comprendre pourquoi le cas de Archer est si peu mis en avant. Je pensais que ce serait le centre de l'intrigue mais l'autre cas médical prend plus de place. Le fait que le crossover s'étende sur 6 épisodes n'y est certainement pas étranger. D'un coté, c'est parfait pour les audiences. De l'autre, c'est plus difficile à gérer pour les intrigues. Le peu que l'on voit Archer, il est extrêmement antipathique. Les remarques de Bailey sur le sujet sont d'ailleurs très drôles. Derek est également très irritant car il s'élève à la fois contre Addison et contre Archer. Et il se permet de faire une erreur en plus ! J'ai vraiment de plus en plus de mal avec ce personnage décidement insaisissable. L'autre cas médical suit son cours et on trouve le moyen de faire intervenir Addison dans tout ça. Son frère est en train de mourir et on la fait bosser ! Est-il vraiment en train de mourir d'ailleurs ? Visiblement non. On a voulu nous faire peur un instant, et ça marche, mais finalement tout va bien. J'attends toujours que l'on passe à la phase dramatique où Archer mourra dans d'atroces souffrances ... A part ça, on revient sur quelque chose que je croyais clôt : les sentiments de Sam pour Naomi. Il veut se convaincre qu'il est passé à autre chose mais ce n'est clairement pas le cas et Bailey le lui fait bien comprendre. Les scènes qu'ils partagent sont les meilleures de l'épisode. C'est à la fois drôle et touchant, l'intéraction entre les deux personnages fonctionne parfaitement.

vlcsnap_497089


// Bilan // Bien que l'on passe aisément des scènes à Seattle aux scènes à Los Angeles, ce crossover est globalement une déception tant il semble passer à coté de ce qui nous intéresse vraiment. Le cas Archer est à peine développé pour laisser place à des conflits irritants et déjà vus entre Addison et Derek.

08 février 2009

Private Practice [2x 15]

dnes_v2_private_mini_ban

Acceptance // 12 91o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_117647

   Belle réussite que cette première partie de crossover entre Grey's Anatomy et Private Practice. Enfin en réalité, il n'a pas vraiment commencé. Tous les éléments ont été mis en place pour qu'il puisse vraiment commencer la semaine prochaine. La bonne nouvelle, c'est que cette première partie a déjà bien fonctionné auprès du public. 80% des télespectateurs de Grey's sont restés pour voir la suite. On peut s'imaginer que le taux sera encore meilleur la semaine prochaine. Le but de ce crossover est évidemment de faire la promotion de Private Practice, qui, après de bons débuts, a eu beaucoup de mal à s'imposer seule. J'espère qu'une fois le crossover terminé, les télespectateurs ne fuiront pas Private Practice. Les producteurs s'y sont quand même super bien pris. A une exception peut-être, il aurait mieux fallu faire venir Derek & co à Los Angeles et pas l'inverse, Naomi et Addison à Seattle. Mais c'est certainement plus vraisemblable comme ça. Si on continue à suivre les aventures des autres personnages dans leurs hôpitaux respectifs, il y a moyen pour que les télespectateurs s'attachent à Violet, Pete, Charlotte, Dell et Cooper. Dommage que Sam ne parte pas à Seattle.

   Ce qui va amener Addison et Naomi à Seattle, c'est Archer. On sentait bien depuis le début qu'il cachait quelque chose à sa soeur. Et ce quelque chose n'est autre qu'un cancer. Enfin même plus qu'un cancer, on parle de parasites qui lui bouffent le cerveau petit à petit. Effrayants ses spasmes ! On nous présente d'abord son cas comme perdu d'avance avant de voir finalement une lueur d'espoir. Et cette lueur d'espoir s'appelle Derek Shepherd évidemment. Je me demande si Archer ne va pas mourir quand même ... Vous allez certainement me trouver horrible mais cela permettrait de grandes et belles scènes bien marquantes. Et c'est ce qu'il faut pour que le public veuille bien suivre encore Addison dans ses aventures ensoleillées. Oui, je veux que Private Practice marche ! Elle le mérite !

   A coté de ça, Cooper doit faire face à des parents qui ont choisi d'abandonner leur fille malade, faute de moyens et de force. C'était forcément très poignant. Dell réalise son premier accouchement mais il a peur d'avoir fait du mal au bébé par inadvertance. Et ce ne sera pas le cas. Et puis Violet annonce enfin à Sheldon et Pete qu'elle est enceinte de l'un d'entre eux, se rendant compte après l'échographique qu'il y avait bien un petit être dans son ventre et qu'il fallait prendre une décision. Elle veut le garder. Pour bien faire durer le truc, on évite soigneusement d'aborder la question du "Mais qui est le père alors ?". Ce sera certainement pour le prochain épisode. Je veux que ce soit Sheldon mais je sens que ça va être Pete. Toutes ces intrigues parallèles à la storyline principale étaient bien plaisantes mais peut-être pas encore assez fortes pour tenir les télespectateurs vraiment en haleine. Peux mieux faire. 

vlcsnap_114824


// Bilan // On est en dessous de l'épisode de Grey's Anatomy, si l'on doit faire une comparaison. C'est certainement dû aux personnages qui sont attachants mais moins fous, moins drôles ... Dans l'ensemble, on peut dire que cette première partie de crossover est réussie, elle donne envie de voir la suite ... tout de suite !!!

02 février 2009

Private Practice [2x 14]

dnes_v2_private_mini_ban

Second Chances // 7 74o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3

vlcsnap_23057

   Je fondais beaucoup d'espoir dans le retour de ce cher Archer Montgomery, célèbre frère d'Addison, également grand chirurgien, et je ne suis pas déçu. Enfin pas tout à fait. Disons que son arrivée au Pacific Wellcare est un peu facile, presque attendue. Le cas médical qu'il doit gérer avec Addison n'est pas passionnant et pas plus émouvant que ça, il est de toute façon là uniquement pour faire intéragir les deux personnages. Dans un premier temps, ils se comportent comme des gamins, comme quand ils avaient 7 ans, puis ils repassent en mode adulte en se disant des choses matûres et franches. Jolie évolution tout au long de l'épisode. A coté de ça, Archer se tape toujours Naomi et elle voudrait un peu plus que ça. Ce n'est pas son genre car lui se définit comme un feel-good guy mais il va peut-être faire une exception pour elle. J'aime bien l'intéraction entre les deux personnages. Ce n'est pas exceptionnel mais ça prend bien. Maintenant, je m'attendais à une révélation fracassante sur les vraies raisons du retour de Archer -sa première venue était vraiment louche- mais rien.

   J'aime beaucoup la tournure que prend la relation Sam/Naomi. Ils sont maintenant amis, c'est clair et net, et ils réussissent à se parler de leurs vies amoureuses respectives sans que cela ne soit difficile pour l'un ou pour l'autre. Ca semble naturel. Je crains que ça ne dure pas très longtemps mais pour le moment, c'est sympa à regarder. Puis Sam me plaît. Il est assez discret dans l'ensemble mais quand il est là, il est touchant et funny. Son coté maladroit certainement. Il ne l'était pas du tout au début de la série d'ailleurs, au contraire. Mais c'est une contradiction qui en vaut la peine ! J'aime beaucoup Charlotte, un des meilleurs personnages de la série -si ce n'est le meilleur- mais là, elle m'a gonflé avec sa fierté. Utiliser ce qu'elle appelle son "humiliation" pour en faire une intrigue sur tout l'épisode me semble un peu faiblard. Quant à la décision de Cooper et Violet d'habiter ensemble, c'est la dernière chose à faire ! Ils vont tomber dans les bras l'un de l'autre et c'est quelque chose qui doit arriver mais pas tout de suite, dans longtemps. C'est une évidence mais qui n'aura plus d'intérêt dès lors qu'ils la découvriront. En attendant, cette cohabitation peut être sympathique tant que ça ne dérape pas. Le cas médical dont s'occupe Naomi et qui requiert l'avis de la psy qu'est Violet n'était là encore pas passionnant. Une mère qui a perdu sa fille souhaite porter l'enfant que sa fille aurait dû avoir grâce à des embryons congelés. C'est curieux, cocasse mais ça s'arrête là. Je n'ai pas trop compris pourquoi Naomi semblait plutôt partante alors que d'habitude, elle est à peu près contre tout mais c'était l'amour, certainement. Quant au reflet entre l'histoire de cette femme et celle de Violet, il était grossier.

vlcsnap_39546


// Bilan // Un épisode lambda qui ne vaut que pour les relations entre les personnages. Les cas médicaux sont d'un ennui mortel. La semaine prochaine, l'heure du cross-over avec Grey's est venue !

25 janvier 2009

Private Practice [2x 13]

dnes_v2_private_mini_ban

Nothing To Fear // 9 45o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_54190

   Private Practice est-elle une série tire-larmes ? Définitivement oui. Cet épisode où à peu près tous les personnages pleurent le prouve. Est-ce une mauvaise chose ? Chacun a son point de vue sur la question. Personnellement, tant que c'est bien amené ça ne me gêne pas, au contraire. Il y a toujours suffisamment de subtilité dans les relations entre les personnages ou dans les cas médicaux pour que ça ne soit pas juste des larmes faciles. Ce sont des larmes justes, humaines, trop abondantes sand doute, mais sincères. Les deux cas médicaux du jour avaient de quoi faire pleurer, de joie et de tristesse mêlée. De joie car un couple qui a dû subir plusieurs fausse-couches d'affilée est sur le point d'adopter un enfant. Mais l'accouchement ne se passe pas comme prévu et le bébé risque de mourir, et s'il survit, les premières années de sa vie risquent d'être rythmées par diverses chirurgies. Alors les futurs parents ne sont plus très sûrs de vouloir de cet enfant ... J'ai apprécié de retrouver cette petite jeune fille enceinte trop tôt interprétée par Sarah Drew et déjà présente dans un précédent épisode. C'est bien de revenir sur quelques cas médicaux passés de temps en temps. C'est plus réaliste. Cependant, l'histoire ne m'a pas passionné, j'ai l'impression d'avoir déjà vu la même chose ailleurs plein de fois et même dans Private Practice ! Le cas dont s'occupent Pete et Sam était très émouvant. Un ancien médecin très malade leur demande de l'euthanasier, en gros. Ce qu'ils font, non sans se poser des questions d'ordre éthique. Très touchant.

   Les histoires amoureuses des uns et des autres ne sont pas passées au second plan pour autant. Cooper et Charlotte ont failli se marier ! Ca ne s'est pas fait car c'est le deuil qu'était en train de vivre Charlotte qui la motivait à sauter le pas. En tous cas, ils sont à nouveau ensemble ! J'en suis ravi. Quant à Violet, c'est le pompon ! Elle est enceinte mais elle ne sait pas qui est le père. Et ça l'a rend hilare. Ca contrebalançait bien les larmes des autres, quoiqu'elle a fini par s'y mettre aussi. Le cas médical qu'elle suivait en parallèle a évidemment eu une répercussion sur sa façon de voir les choses. C'était plutôt bien présenté. Alors, qui est le père ? Pete ou Sheldon ? J'aurai tendance à penser que c'est Pete. Comme ça ça compliquerait encore plus les choses étant donné qu'elle est maintenant en couple avec Sheldon ! La vie sentimentale d'Addison est toujours aussi compliquée. C'en est définitivement terminé avec Kevin, je crois, et elle le vit comme un soulagement. Elle était prête à sauter dans les bras de Wyatt sauf qu'arrivée à son bureau, ce n'est pas Wyatt qu'elle a trouvé mais son cher frère, Archer, en compagnie de Naomi dans une position forcément délicate. Je me réjoui de son retour que j'attendais avec une certaine impatience ! En revanche, si j'ai bien compris, il remplace Wyatt. Donc plus de Wyatt ? Ce serait vraiment dommage (mais l'acteur étant le héros de Better Off Ted, sitcom de ABC, c'était évident qu'il n'allait pas rester longtemps ...) 

vlcsnap_65436


// Bilan // Une fois de plus, la série joue sur la corde sensible. Ca manquait de bons petits moments de comédie mais c'était très émouvant et très juste. Ca me va !

11 janvier 2009

Private Practice [2x 11]

dnes_v2_private_mini_ban

Contamination // 9 o3o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_109972

   J'ai remarqué un truc qui est super à la mode : boire un verre de rouge. Dans toutes les séries où les personnages sont relativement friqués, ils ne boivent pas comme le commun des mortels du thé ou du café mais un verre de rouge, à tout heure du jour et de la nuit ! So chic. Addison ne déroge pas à la rêgle, évidemment. Vous ai-je déjà parlé de la nouvelle coupe plus courte de Kate Walsh ? Non ? Eh bien c'est fait. J'aime beaucoup bien que je la préfère les cheveux longs. Là, elle paraît plus froide et plus vieille. Mais elle est toujours aussi époustouflante et c'est le principal. M'est avis que la vraie raison de la rupture avec Kevin vient de là. Il n'aimait pas sa coupe de cheveux ! Le temps que ça repousse ... Hum. Absent physiquement de cet épisode, il était en tous cas dans la tête d'Addison. Je pense qu'ils vont se remettent ensemble très vite ! Au pire, elle pourra toujours se rabattre sur Wyatt. Tous les deux ne s'entendent pas du tout mais c'est souvent sur une haine réciproque qu'une histoire d'amour commence. Ce ne serait pas les premiers à nous faire le coup ! Alors vous êtes plutôt Kevin ou Wyatt ?

   Après un chantage bien orchestré qui tombe à l'eau à la fin de l'épisode, Addison accepte, à la demande de Naomi, de travailler sur le cas délicat de cette femme qui veut absolument un enfant mais qui ne semble pas pouvoir en avoir, et cela demande une collaboration avec l'Autre cabinet et surtout avec Wyatt ! Addison et lui se cherchent sans arrêt des noises. C'est amusant. Moins amusant, Dell et son ex qui se battent pour la garde de leur petite fille. Dell pense qu'elle est toujours addict alors qu'en réalité, elle fait tout pour aller mieux, elle se présente même à un entretien d'embauche. Dell a l'air d'un con, du coup, et finit par s'excuser. Je trouve ça bien d'offrir une storyline à Dell mais ce serait bien d'en trouver une moins barbante. Sam se trouve une probable copine, il était temps ! Elle s'appelle Sonya et je l'aime déjà. Pourquoi ? D'abord parce que ça a l'air d'être une dure à cuire et ensuite parce qu'elle est interprétée par Sharon Leal, connue pour son rôle de prof dans Boston Public. Un fight avec Naomi est à prévoir !

   La relation au départ anecdotique entre Pete et Violet prend une tournure plus sérieuse. Mais pour changer, les rôles sont inversés. Violet ne veut pas d'une relation durable tandis que Pete aimerait bien voir ce que ça peut donner. Le monde à l'envers ! Grâce à Cooper, tout le monde au cabinet est au courant et tout le monde y va de son petit commentaire. Là encore, c'est amusant. Beaucoup moins amusant, le cas médical dont s'occupe Cooper. Un enfant est atteint de la rougeole. C'est la panique, étant donné que c'est contagieux, et le cabinet doit fermer ses portes pour une mise en quarantaine. Je pensais que tout l'épisode sera centré sur cette quarantaine, avec un bon petit huit-clos mais au bout de 15 minutes, tout est arrangé. Grosse déception. Cependant, ce cas était très intéressant. Il soulève une grosse question très à la mode au sujet de certains vaccins qui pourraient rendre autistes. Eli Stone l'a déjà traité par exemple. Cette mère qui refuse de vacciner son fils alors que ça pourrait le sauver inspire beaucoup de haine. On a envie de la claquer, de lui dire qu'elle fait une énorme bêtise. Et c'est le cas puisque l'enfant finit par mourir, scène très émouvante à la clé, qui permet en plus nonchalamment de rapprocher Cooper et Charlotte !

vlcsnap_134336


// Bilan // Légère déception quant à cet épisode que les bandes-annonces (que je ne regarde jamais d'habitude) annonçaient comme le meilleur de la série ! On a largement vu mieux depuis le début de cette saison 2 ! La bonne nouvelle par contre, c'est que la série ne s'est pas trop mal débrouillée dans sa nouvelle case horaire après Grey's Anatomy. Pourvu que ça dure !