02 octobre 2010

How I Met Your Mother [6x 02]

dnes_season4_himym_barney_m

Cleaning House // 9 ooo oooo tlsp.

44030376


vlcsnap_199621

  A coté du désastreux Season Premiere, cet épisode de How I Met Your Mother ne réussit même pas à passer pour un chef d'oeuvre. J'ai eu un mal de chien à décider du nombre d'étoiles alors qu'habituellement, la note s'impose à moi. Il y avait vraiment autant de bonnes que de mauvaises idées, sachant que les bonnes n'étaient pas vraiment bonnes et les mauvaises, pas vraiment mauvaises. D'où ces deux étoiles. Revenir sur l'enfance de Barney et l'absence de son père fait partie des bonnes idées. En plus, on n'avait jamais eu l'occasion de le voir réuni avec et sa mère et son frère. Malheureusement, une fois de plus, le talent de Frances Conroy a été gâché par une paresse d'écriture qui confine à la bêtise. Heureusement qu'elle est bonne actrice parce qu'avec une autre, plus mauvaise, la scène finale ne serait pas du tout passée ! Là, c'était presque mignon. J'ai bien dit presque. Parce que c'était assez ridicule aussi, comme à chaque fois qu'How I Met s'essaye à l'émotion de toute façon (depuis la saison 3 en tous cas). Ca sonne faux, ça sonne sitcom cheap des années 80 avec morale à la fin. Ca sonne creux. Et puis Neil Patrick est excellent dans la comédie mais quand il faut être sérieux de minutes, il n'est pas crédible une seule seconde. Les retrouvailles entre le frère de Barney et son vrai père semblaient presque hors-sujet. Un peu comme la naïveté soudaine de Barney, qui n'apparaît que lorsque ça les arrange. Le reste du temps, il est plutôt malin.

   Quelques passages m'ont quand même plu, notamment quand Barney s'incruste dans Stand By Me. Là, Neil Patrick Harris était excellent. Mais ce qui m'a fait le plus rire en fait c'est Cobie Smulders au fond de la pièce qui avait l'air d'être au spectable, juste ravie d'être là. On voyait l'actrice, pas Robin. Je trouve toujours ça amusant. Son intrigue SMS avec Ted n'était pas des plus réussies mais sa légéreté contrastait bien avec la lourdeur du reste. Puis j'aime bien leur duo en général. Si vous avez vu Lily et Marshall faire autre chose que bouffer, faites-moi signe ! Dans mes souvenirs, il n'y a que ça. Oh, ils ont bien dû ouvrir la bouche une fois ou deux mais ce n'était vraisemblablement pas pour dire des trucs drôles. C'est dingue comme How I Met ne fonctionne plus, comme la mécanique est rouillée. Ils ne sont plus capables d'écrire pour plusieurs personnages à la fois. Il en faut un en vedette, qui tourne, et les autres ramassent les miettes.

vlcsnap_202108


// Bilan // C'est fou comme How I Met devient une sitcom commune, facile, déjà vue...

44069764


22 septembre 2010

How I Met Your Mother [6x 01]

dnes_season4_himym_ted_mini

Big Days (Season Premiere) // 8 79o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_41366

   Et le premier foutage de gueule de la saison revient à... How I Met Your Mother ! La sitcom quasi-has-been nous avait quitté l'an passé sur un épisode médiocre, un grand vide scénaristique meublé par des blagues pas drôles, et nous revient à peine plus en forme avec toujours aussi peu d'idées neuves. Au passage, les créateurs de la série, Carter et Bays, ont promis que cette saison serait la meilleure de l'histoire de la série. Marc Cherry, sors de ces corps (voilà que le Républicain libidineux m'obsède déjà) ! Quand on voit la tronche du premier épisode, on se demande s'ils ont inconscients ou complètement cons. Je sais que c'est difficile d'avoir du recul sur son propre travail mais franchement les gars, autant se taire que de dire de telles âneries !

   Evacuons les problèmes de cet épisode un à un. Commençons par Lily et Marshall. J'ai cru pendant un quart de seconde que l'intrigue "bébé" donnerait un coup de boost à leurs scènes inutiles et ennuyeuses. J'ai vite compris ma douleur. Si l'enfant met autant de temps à être conçu que Ted à trouver sa dulcinée, on n'est pas sortis de l'auberge. Les apparitions du père de Marshall étaient lourdes au possible, je n'en ai pas saisi l'intérêt. Et je vomis encore cette scène sur les escaliers, ultra-classique et ultra mal jouée par Jason Segel et Alyson Hannigan en coeur. On aurait dit de jeunes comédiens en train d'assister à leur premier cours de théâtre. C'était à peu près de ce niveau. Et comme en plus c'était inutilement mielleux... Ma chère et tendre Robin a bénéficié d'un traitement de faveur : on lui a offert l'intrigue la plus ridicule de la semaine. Comment les scénaristes pouvaient-ils trouver quelque chose de moins inspiré que ça ? Robin s'est faite plaquée alors elle a mangé tout l'été pour compenser et elle ne s'est pas lavée. Surréaliste ! J'avais honte pour cette pauvre Cobie Smulders. Elle a fait ce qu'elle a pu. Un peu comme Neil Patrick Harris dont je vis désormais la présence comme un repoussoir alors que je l'adorais à la base. Barney n'a strictement plus rien à offrir. Oui, il nous a fait du Barney et certains en seront très certainement très satisfaits mais pas moi. Ca m'irrite ce manque de renouveau et d'audace.

   L'intrigue fil-rouge de Ted reprend enfin. L'occasion de retrouvailles brèves mais sympathiques avec Rachel Bilson. CBS a découvert par la même occasion l'homosexualité féminine mais de manière soft. Quoi, deux filles qui s'embrassent, se marient et ont des enfants !?? Oui oui. C'était un peu too much mais ça avait le mérite d'être surprenant. Le parapluie jaune a pu faire son retour discrètement, les scénaristes voulant nous faire croire qu'ils étaient bien décidés à faire avancer les choses. Comme d'hab', c'était de la poudre aux yeux. Et je sens que le fait de ne pas savoir si la sitcom aura ou non une saison 7 va les faire pas mal pateauger. Alors, la question est : qui se marie ? Barney et/ou Robin ? Ou est-ce encore une fausse piste, genre le mariage d'une illustre inconnu ? Vous savez quoi ? Ben je m'en fous en fait.

vlcsnap_52829


// Bilan // How I Met Your Mother serait annulée demain, je crois que je m'en ficherai. Je n'attends plus rien d'elle et je ne sais même pas pourquoi je continue à la regarder... Une saison 6 brouillonne et pas drôle s'annonce. Désolé de partir à ce point défaitiste mais c'est vraiment décourageant tout ça.

44069764

29 mai 2010

How I Met Your Mother [5x 24]

dnes_season4_himym_barney_m

Dopplegangers (Season Finale) // 8 o6o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_106623

   Sérieusement, c'était vraiment le Season Finale ? Non parce que je ne l'aurais déjà pas trouvé formidable en tant qu'épisode lambda mais alors en dernier épisode de la saison 5, c'est juste une honte ! Ok, c'est une bonne chose que de faire enfin avancer le couple Lily/Marshall. Je pensais que les scénaristes repousseraient une dernière fois l'échéance, en témoigne ce passage de mon avant-dernière review : "Il ne reste plus qu'à espérer que le sosie de Barney va faire son apparition tôt en saison 6. Je pense qu'on peut laisser tomber pour cette année. Ce serait d'ailleurs assez marrant de les mettre dans une situation où ça arrive bien plus vite que prévu. Oseront-ils ?" Ils ont osé ! Je me suis trompé. Cela dit, il ne fallait surtout pas miser uniquement là-dessus ! Qui s'intéresse vraiment à Lily et Marshall au fond ? Les différentes apparitions de Barney en tant que vrai/faux sosie n'étaient pas spécialement drôles. Ils ont dû croire que le talent de Neil Patrick Harris et quelques costumes ridicules suffiraient. Heureusement qu'il y avait plusieurs twists pour nous surprendre un peu ! La finalité, elle, était totalement prévisible : ils sont prêts à avoir des enfants, surtout Marshall qui ne demande que ça. Ca ouvre donc une nouvelle gamme d'intrigues pour le couple la saison prochaine. J'ignore si cela inspirera les auteurs mais si ce n'est pas le cas, alors il n'y a plus rien à faire pour eux...

   Croyez-le ou non mais le héros de la série, Ted, n'a droit qu'à une pauvre joke dans cet épisode, et nullissime en plus : il s'est teint en blond et ça fait bien rire la petite bande. Pour ma part, j'ai trouvé ça pathétique tellement le manque d'inspiration était flagrant. La tentative de la relier à la storyline de Robin était ridicule. Une tentative désespérée de provoquer un semblant de suspense à l'approche de la fin en gros. Et comme si tout ça n'était pas assez agaçant, on nous prive du personnage de Don, qui avait réussi à s'imposer en peu de temps, à travers un prétexte usé (cf la saison 3), facile, qui n'a pour seul intérêt que de provoquer un tant soit peu d'émotion. C'est vrai que Robin m'a fait de la peine. Bon, deux secondes plus tard, ça ne m'importait déjà plus. C'est dire si les personnages d'How I Met sont devenus inintéressants à mes yeux.

vlcsnap_129558


// Bilan // Terminer une saison déjà bien moyenne comme ça, c'est donner envie à ses fidèles téléspectateurs de quitter le navire avant la fin, tout simplement. Si je n'étais pas si obstiné, je crois que c'est ce que je ferais : j'arrêterais la série et attendrais patiemment qu'elle soit annulée pour regarder le final dans un an, deux ans, trois... Barney ne vaut plus rien, la recherche de la femme de Ted est passée au cinquième plan depuis qu'on en a vu un mollet, le couple Marshall et Lilly n'a plus rien du tout à offrir (mais ça va peut-être changer) et on fait perdre à Robin ce qui l'avait rendu intéressante ces derniers temps. Que reste-t-il à part des blagues pas drôles ? Un épisode sur trois vaut le coup maintenant ! Si le genre de la sitcom est en plein revival, How I Met s'est transformée en même temps en comédie has-been...

21 mai 2010

How I Met Your Mother [5x 23]

dnes_season4_himym_ted_mini

The Wedding Bride // 7 7oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_201302

   Merde et re-merde ! Cet épisode aurait pu être génial les amis ! Judy Greer en guest ! Je l'adore, elle est géniale dans tout ce qu'elle fait (enfin tout ce qu'elle a fait que j'ai vu). Alors pourquoi lui avoir collé un personnage si fade, si gnan-gnan ? Elle n'avait aucun moyen d'user de ses mimiques habituelles et de son sens comique inné. Très décevant. On n'a même pas eu le plaisir de se demander pendant deux secondes "Et si c'était la 'mother'" ? C'était évident que non. Aucun charisme. Et sans doute pas assez jolie. Ben oui, la 'mother' sera forcément une bombe... Ce serait marrant de prendre le contrepied de ce que tout le monde attend d'ailleurs mais faut pas rêver ! Bref, grosse déception pour Judy Greer, d'autant que la dernière scène laisse clairement entendre qu'on ne la reverra plus. Donc pas le moyen de se rattraper. Donc c'est vraiment moche. Donc "que" deux étoiles malgré plein de bonnes idées. En elle-même, en effet, l'idée du film dans la série est bonne. On ne croit pas une seule seconde que ça puisse être un film. Ca ressemble vaguement à du AB Productions, et on nous sort en plus que ça cartonne ! Soit. Pas très grave. Mais ça amène un discours intéressant à la fois sur Ted, qui ne paraît tout à coup plus si pathétique que ça comparé à Jed Mosely, et sur la série en elle-même puisque Robin n'hésite pas à qualifier certaines grandes scènes passées entre Ted et Stella de "cheesy". Un peu de second degré de la part des scénaristes est toujours le bienvenue. A part ça, il y avait aussi Jason Lewis (Sex & The City, Brothers & Sisters) en guest et c'était agréable de le voir jouer mal un mec qui joue mal. Vous voyez ce que je veux dire ? C'était une belle mise en abîme quoi.

   Peu de Barney dans cet épisode mais que du bon (Neil Patrick Harris n'était-il pas en train de tourner son épisode de Glee au même moment ?) ! J'ai particulièrement apprécié sa petite pique envers lui-même, sous forme de prise de conscience : "How do you guys still hang out with me ?". Mais le meilleur était évidemment ses "kiss fuck" lancés en plein salle de cinéma. Toujours fan quand la série tente l'irrévérencieux. Sinon, l'intrigue B était légère de chez légère. Elle a dû prendre deux scènes en tout et pour tout mais comme elle partait très mal, c'est pas plus mal de l'avoir abandonnée en cours de route. Une sombre histoire de Marshall "trop gentil"... Le genre de truc qui ne passe pas quand on pratique les personnages depuis cinq ans. Ca sort de nulle part et ce n'est même pas drôle. 

vlcsnap_202825


// Bilan // Si Judy Greer avait été utilisée correctement, cet épisode aurait été un des meilleurs de la saison 5. Désolé mais fallait pas déconner sur ça...

14 mai 2010

How I Met Your Mother [5x22]

dnes_season4_himym_lily_min

Robots Vs. Wrestlers // 8 1oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_217983

   Miracle ! Les scénaristes ont enfin choisi d'adresser la question bébé qui devenait primordiale pour faire avancer le couple Marshall-Lilly, comme je m'en plaignais la semaine dernière. Malheur ! Ils l'ont fait pour mieux reculer. D'un commun accord, le couple décide qu'il leur faudra attendre de croiser le sosie de Barney pour fonder une famille. Ce sera le signe qu'ils ont bien profité de leur jeunesse et de leur amitié avec le reste de la bande. Dis comme ça, ça semble parfaitement ridicule. Heureusement, c'est mieux amené dans l'épisode. Il ne reste plus qu'à espérer que le sosie de Barney va faire son apparition tôt en saison 6. Je pense qu'on peut laisser tomber pour cette année. Ce serait d'ailleurs assez marrant de les mettre dans une situation où ça arrive bien plus vite que prévu. Oseront-ils ? Après tout, le temps que madame accouche, la saison 6 se terminera et peut-être même le série. Ils n'auront donc pas à faire face au problème du bébé encombrant qu'ont rencontré de nombreuses sitcoms. Evidemment, c'est uniquement dans l'hypothèse où la série continuerait de perdre de l'audience. Or, il y a une baisse chaque année mais aussi des sursauts réguliers. Donc CBS peut encore s'en contenter...

   Le grand thème de l'épisode, et qui aurait dû être celui de la série, est donc le temps qui passe et le besoin inéluctable de grandir, d'évoluer. Sauf pour Barney bien-sûr qui restera éternellement un ado. C'est peut-être pour ça qu'il commence à devenir sacrément lourd. La grosse blague de l'épisode sur le match de "robors contre catcheurs" était marrante une fois, pas deux. Et on nous l'a malheureusement ressortie bien cinq ou six fois. Ce qui n'était pas drôle longtemps non plus, c'est les bruits de pets à chaque fois que Ted se lance dans des réflexions dites intellectuelles. J'avoue que le propos de cette intrigue m'a énormément dérangé car ça faisait passer Ted pour un bouffon parce qu'il a un peu de culture et qu'il est ouvert à tout ce qui touche à l'art et la littérature. Qu'il passe pour un idiot quand il tombe dans l'ultra-romantisme cliché, je veux bien. Mais pour ça, je n'aime pas du tout. On se retrouve du coup avec le clan du mec barbant contre le clan des gens cools (mais qui ne veulent surtout pas se cultiver). Et je suis sûr qu'une grande partie du public a choisi nettement le premier clan au deuxième. Et bref, How I Met n'est pas une sitcom de beaufs. C'est pas Mon Oncle Charlie. Donc ce serait bien de ne pas la faire virer de bord, déjà que j'ai l'impression qu'elle se Big-Gang théorise parfois... Faut reconnaître que depuis que cette série est arrivée, Barney, Ted et Marshall sont beaucoup plus geeks. Sinon, Robin m'a manqué et j'étais donc ravi de son retour rapide dans la bande. Cela dit, ils auraient pu attendre un peu quand même. Ca semblait du coup très téléphoné et ça gâche une bonne intrigue au long cours. Le sosie de Ted m'a bien fait rire. Une des rares bonnes idées récurrentes de la saison !   

vlcsnap_225440


// Bilan // Un propos pourri mais quelques bons moments dans cet épisode. Mine de rien, on ferait presque évoluer les personnages ces derniers temps. Incroyable !


07 mai 2010

How I Met Your Mother [5x 21]

dnes_season4_himym_robin_mi

Twin Beds // 7 37o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_264573

   A l'échelle de la saison, cet épisode de How I Met Your Mother est clairement au-dessus du lot. Etant donné que je fais partie des frustrés qui auraient aimé que Robin et Barney ne se séparent pas aussi vite, j'étais content que l'on ouvre la possibilité d'un retour du couple dans un avenir plus ou moins proche. Robin n'a pas du tout l'air tentée, certes, mais tout peut changer très vite d'autant que la fin de la saison est proche. Cela dit, j'aime bien Don et je ne serais pas contre de les voir rester ensemble un petit bout de temps. Ca va peut-être dépendre aussi de l'avenir professionnelle de Ben Koldyke, l'interpréte de Don. On ne le reverra pas dans Big Love, ça c'est sûr, mais il figure au casting d'un des pilotes les mieux partis pour obtenir une commande lors des upfronts, This Little Piggy, pour NBC. Donc j'espère que les producteurs d'How I Met ont un plan B au cas où ! Allez, je prends les paris que Robin et Barney vont être back together d'ici au début de la saison prochaine ! En attendant, j'espère que Robin ne va pas être absente ne serait-ce que du prochain épisode. Je ne conçois plus la sitcom sans elle étant donné que c'est la seule qui ne me saoule pas une seule seconde. Barney était largement supportable dans cet épisode. Il m'a même fait bien rire. Et Neil Patrick Harris joue mille fois mieux le mec bourré que Josh Radnor ! Ca, c'était un peu pathétique sur la forme mais assez drôle dans le fond. D'ailleurs, l'envie soudaine de retrouver les bras de Robin était-elle passagère pour Ted ? J'espère. C'est pas ça qui va le faire avancer vers la mother... A noter qu'il a maintenant un appartement à moitié-vide et une maison complètement vide. Va falloir faire quelque chose mec !

   L'intrigue, si on peut appeller ça comme ça, de Lily et Marshall était encore très légère mais pour une fois, j'ai trouvé ça pas mal. Au bout de dix ans de vie commune, ils ne supportent plus de dormir ensemble et cherchent une solution pour y remédier. J'aime bien le concept des lits séparés et du lit pour le "dirrrrty sex". J'y crois assez, à condition qu'après une séance de "dirrrty sex", on puisse dormir dans le lit réservé à cet effet. Sinon c'est moche. Marshall m'a fait rire pour son obsession de la bouffe. Lily était moins en forme et sa niaiserie chronique me dérange. Bon, par contre, messieurs-dames les scénaristes, il serait temps de faire évoluer le couple. A chaque fin de saison je le dis, et à chaque fin de saison il ne se passe rien...

vlcsnap_267996


// Bilan // Un épisode très convaincant à l'échelle de la saison 5. Ce serait pas mal que la fin de la saison fasse enfin avancer les choses par contre...

28 avril 2010

How I Met Your Mother [5x 20]

dnes_season4_himym_ted_mini

Home Wreckers // 7 71o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_253635

   Après la catastrophe de l'épisode précédent, je vois mal comment celui-ci aurait pu être pire. Sans être exceptionnel, il a délivré quelques bons moments de comédie, quelques bonnes idées et il a fait superficiellement avancer la mythologie de la série. Vu le niveau de la saison, c'est quand même pas si mal ! Du coté des running-gags, j'ai bien aimé celui de Marshall qui avait le mérite d'être original sur le principe : le "Drunk or Kid ?". Ils ont su ne pas trop en abuser donc pas le temps que ça devienne redondant et/ou agaçant. Et puis le simple fait que Marshall ait quelque chose à faire relève déjà du miracle. Le running-gag de Barney et Robin était déjà beaucoup moins drôle et pas original pour deux sous. On a déjà eu l'équivalent plusieurs fois dans la série. Ne me demandez pas d'exemple précis, je n'ai aucune mémoire. Mais ces chamailleries étaient clairement familières. Ce qui m'a fait rire en réalité, c'est l'introduction de "Your Penis Is Enormous". Dans la bouche (attention, il y a bien un point entre "enormous" et "dans") de Cobie Smulders, c'est déjà cocasse mais dans celle de la mère de Ted, soit Christine Rose, c'est juste... énorme ! D'ailleurs, cette actrice a un certain don pour la comédie. C'est étonnant que l'on ait pas fait plus souvent appel à elle pour ce genre de rôles (à ma connaissance).

   La grosse partie consacrée à la crise de la trentaine perpétuelle de Ted a été mal gérée à mon goût en début d'épisode : l'enchaînement "ma mère se remarie-je suis toujours célibataire" ne m'a guère convaincu tant c'est ce qui rend Ted si énervant parfois, mais il y a eu par la suite ce qu'il fallait pour nous rappeler à quel point il est attachant aussi, quand il veut. Son achat impulsif d'une maison n'était pas l'idée du siècle mais la faire devenir le théâtre des discussions entre Ted et ses enfants depuis le début de la série m'a bien plu. En soit, ça ne fait rien avancer du tout. Ce n'est pas pour autant que l'on va découvrir l'identité de la "mother" demain. Ca n'aura sans doute pas d'incidence directe. Mais on s'approche un peu plus du moment fatidique et c'est agréable de se le dire, même si on sait que la route est encore longue. Le passage où la bande casse le mur de la maison m'a plu et m'a fait penser à un épisode précédent où ils devaient tous sauter entre deux immeubles. C'était un peu le même principe dans le fond. Ca ajoute une petite émotion à une série qui n'en procure plus tellement.

vlcsnap_261793


// Bilan // Pas mauvais cet épisode. Cela dit, c'est assez dramatique de constater que les moments les plus sympas ne sont pas venus des personnages principaux mais des personnages secondaires comme la mère de Ted et son hippie de fiancé ou l'inspecteur de la maison. Il vaut mieux ça que de ne pas rire du tout en même temps...

15 avril 2010

How I Met Your Mother [5x 19]

dnes_season4_himym_barney_m

Zoo Of False // 6 9oo ooo tlsp.

44030374_p


vlcsnap_82305

   Vu la nullité de cet épisode et la paresse avec laquelle les scénaristes et les dialoguistes l'ont écrit, je ne vais pas me fouler moi non plus et écrire une review plus courte que d'habitude ! C'est simple : il s'agit pour moi du pire épisode de la série en 5 saisons ! Il est pire que l'épisode du "Best Burger In New York" et pire que cet épisode que même ma mémoire a préféré effacé. Il part d'un petit rien qui reste un petit rien tout du long et qui n'a même pas vraiment de fin. Marshall raconte qu'il a été agressé au zoo, ce qui rend Lily complètement folle tellement elle est effrayée. Elle menace de se procurer un gun pour la peine parce qu'il faut bien se protéger de ce monde si violent et si cruel. Bon déjà, voilà le point de départ... Puis on découvre que Marshall a menti, qu'il a en fait été agressé par un singe, ce qui rend hilare l'assistance alors que franchement, il n'y a pas de quoi se rouler parterre. D'ailleurs, les rires des acteurs sonnaient vraiment faux contrairement à d'habitude. On sentait qu'ils se forçaient, surtout cette pauvre Alyson Hannigan qui avait le visage qui se décomposait au fur et à mesure devant tant de lignes de dialogue pas drôles. En parallèle, on nous introduit trois historiettes toutes plus pathétiques les unes que les autres : entre le collectionneur de poupées de Robin, Ted qui rejoue la dernière scène de Nuit Blanche à Seattle avec ses jouets et Barney plus pathétique que jamais qui se fait passer pour Neil Armstrong pour faire tomber les filles, je ne sais que choisir ! Non vraiment, il n'y a strictement rien qui m'a fait rire. Le titre de l'épisode est assez révélateur d'ailleurs : un jeu de mot tout pourri ! On passera sur les détails complètement bancales comme le collectionneur qui revient dans le morning-show de Robin sans raison, et on passera aussi sur les trucs qui sortent de nulle part comme Barney et Lily qui se font un high-five.


// Bilan // Un épisode pathétique du début à la fin, d'une paresse incroyable ! Je suis limite choqué devant tant de nullité. C'était pire qu'un des plus mauvais épisodes de Mon Oncle Charlie, c'est dire ! La série a d'ailleurs signé son pire score d'audience à cette occasion. Cela ne m'étonne pas, les gens ont dû partir en cours de route. C'est ce que j'ai failli faire. 

44069764

24 mars 2010

How I Met Your Mother [5x 18]

dnes_season4_himym_lily_min

Say Cheese // 8 37o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_205527

   Cet épisode avait a priori tout pour me déplaire et pourtant... L'idée de départ était franchement ridicule : Ted a beau être attachant, il est sacrément idiot parfois. Vous savez, le prototype parfait de l'ami qui embarrasse tout le monde. On n'invite pas une inconnue à l'anniversaire de sa meilleure-amie enfin ! Et surtout pas tous les ans ! Je me suis donc rangé du coté de Lily. Qui voudrait avoir sur ses photos d'anniversaire une inconnue ? C'est très énervant. Je sais bien le penchant de Lily pour l'égoïsme et c'est ce qui la rend si drôle mais là, elle avait parfaitement raison. La petite morale de l'histoire (que Robin était aussi une fille de passage à la base avant de devenir la BFF de Lily) était mignonette.

   Si cette intrigue a vraiment super bien fonctionné, c'est parce que la petite bande était réunie autour de bons dialogues, chacun dans son rôle; ils n'étaient pas statiques derrière leur table au MacLaren's; il est assez rare de voir Lily au centre de l'attention mais quand elle l'est c'est rarement mauvais; et Barney a su se montrer discret via un running-gag léger mais totalement invraisemblable qui avait son charme. Puis c'est toujours sympa de voir Barney et Robin se chamailler, à défaut d'autre chose. Pour une fois, même Marshall était marrant, pas trop lourd. En fait, le gros point noir c'était Ted, celui du présent parce que celui des années fac me fait toujours bien rire. Puis à le voir passer en revue ses conquêtes, on aurait dit qu'il en avait eu limite plus que Barney ! La seule qu'on connaissait déjà dans le lot, c'était Karen. Et ce n'était pas la meilleure ! Et je ne dis pas ça parce que je n'aime pas Laura Prepon. Enfin un peu quand même, si. L'inventaire n'était pas trop saoulant puisqu'inventif. Une petite chose m'a déçu : je m'attendais à ce qu'il y ait deux-trois détails intéressants à relever dans la scène finale qui se passe un an plus tard puisque l'on nous a habitué aux indices mais rien du tout (ou alors je suis passé à coté). Dommage.

vlcsnap_201598


// Bilan // De bonnes répliques, une judicieuse utilisation de tous les personnages, une bonne énergie globale... Oui, cet épisode était très sympa, autant que le précédent, et ça fait du bien.

44069764

10 mars 2010

How I Met Your Mother [5x 17]

dnes_season4_himym_robin_mi

Of Course // 10 3oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_58732

   Bam ! J'ai aimé cet épisode ! Bam ! Et pourtant, je ne suis pas fan de Jennifer Lopez ! Pour une fois, j'ai trouvé que les scénaristes avaient su utiliser une guest-star correctement. Ou alors c'est elle qui a su apporter le piquant nécessaire à son personnage ? Toujours est-il que l'intrigue de Barney liée à celle d'Anita était fort plaisante et a permis quelques bons passages comiques. Déjà le titre du livre d'Anita est une belle trouvaille : "Of Course You're Still Single, Take a Look at Yourself, You Dumb Slut." Le pire c'est que ça cartonnerait sûrement si ça existait vraiment ! Ensuite, ça ne fait pas de mal de donner un peu de fil à retordre à Barney. Les filles lui tombent dans les bras un peu trop facilement. Anita a fini par craquer, certes, mais c'était très drôle. Alors... J'ai bien aimé le "But huummm..." de Robin lors de l'interview, qui nous rappelle combien la série sait jouer avec son histoire et ses épisodes précédents. Bon, ça ne date pas de très longtemps sur ce coup-là. Quant à la narration qui commence comme un polar avec Barney accompagné d'un policier sur les bords de l'Hudson River, elle était classique mais bonne. Je me demande quand même du coup si c'est l'histoire de Barney vue par Ted ou juste l'histoire de Barney ? Non, c'est vrai. La question se pose même si on se fout un peu de la réponse et qu'a priori, elle n'existe même pas.

   Cette semaine, les projecteurs étaient comme toujours braqués sur Barney mais aussi sur Robin et c'est plus rare depuis qu'ils ne sont plus ensemble. On revient sur la peine de Robin depuis que c'est fini entre eux. Ca sort de nulle part mais c'est un peu le principe. Personne ne s'en était rendu compte à part Lily, laquelle n'a jamais rien dit à Ted et Barney quand ils la provoquaient avec leur "Bang Bang Bangity Bang" (très marrant) et ça ne lui ressemble pas du tout ! C'est con de la rendre si passive alors qu'elle est géniale à la base. C'est la tendance 2010 après des années d'ombre pour Robin. Le tour de Lily est venu. On ne cherche même pluss à la dissocier de Marshall de temps en temps. Arf ! Pour en revenir à Robin, je suis ravi de la voir tourner la page Barney même si je croyais que c'était fait depuis longtemps, surtout que Don avec qui elle est désormais a un bon capital sympathie. Sinon le passage chanté de Josh Radnor m'a bien plus sur le "super-date" (il se débrouille pas mal le bougre) mais il faut veiller à ne pas trop en abuser non plus.      

vlcsnap_70901


// Bilan // Je n'ai pas boudé mon plaisir cette semaine devant cet épisode très sympa.

44069764