06 mai 2010

LOST [6x 14]

dnes_season4_lost_kate_mini

The Candidate // 9 5oo ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_51021 vlcsnap_52942

   J'aime bien commencer mes reviews de Lost par une phrase-clé de l'épisode. Sauf que cette semaine, quasiment toutes les lignes de dialogues étaient des phrases-clés. A part peut-être le "Oh Oh" de Lapidus, soit son dernier souffle. On nous a ressorti tout un tas de répliques cultes, caricaturales mais marquantes comme "I Think I Could Fix You" de Jack à l'attention de Locke, le simple mais efficace "He's Coming" de Widmore, ou le magistral "I Wish You Had Believed Me" si lourd de sens et de multiples façons. C'était un festival mais je vais retenir finalement "Because It's Going To Be You, Jack" de Sayid, avant qu'il ne passe l'arme à gauche lui aussi. Cette phrase semble faire écho au titre de l'épisode. Ce sera toi LE Candidat Jack, sois-en sûr. Et effectivement, il ne reste plus beaucoup de possibles successeurs à Jacob après cet épisode meurtrier. Ils sont au nombre de trois, à notre connaissance : Jack, Hurley et Sawyer. Les Kwon nous ont quittés, mais j'y reviendrais bien évidemment, Sayid aussi, et on nous martèle depuis quelques temps que Kate n'est pas candidate. Saura-t-on un jour ce qu'elle a fait pour mériter tant de haine (à part faire la girouette d'une paire de bras à une autre) ? Jack est le candidat le plus crédible mais Hurley est un bon outsider. Je l'imagine bien rester sur l'île in the end. Alors que j'imagine Jack mourir ultimately. Kate a failli y passer aussi mais je pense que les scénaristes opteront pour une longue agonie. Elle ne pouvait pas mourir comme ça, sans partager une scène déchirante avec Jack. L'audace a ses limites ! J'allais oublier cette chère Claire au fait, qui fait partie aussi des derniers survivants du casting original. Combien de temps avant qu'elle arrache sa perruque ? C'est "marrant" de voir à quel point Jack se soucie peu d'elle finalement, alors que c'est sa soeur. Je l'aurai imaginé plus protecteur. Il ne peut pas être au four et au moulin cela dit et on peut dire qu'après avoir été pas mal mis de coté pendant deux saisons, il est redevenu le grand héros de cette fresque et Matthew Fox est époustouflant ! Et Dieu sait qu'il ne l'a pas toujours été.

   Le centric des flash-sideways lui étaient consacrés cette semaine, j'ai envie de dire presque à égalité avec Locke. Bien décidé à "réparer" John, Jack se met en tête de convaincre ce dernier à tous prix. Son obstination va jusqu'à partir à la rencontre d'Anthony Cooper, le père de John, afin de comprendre les circonstances de l'accident qui l'a paralysé. On ne comprend d'ailleurs pas bien en quoi cette information est capitale. Peut-être qu'il la lui faut pour mieux convaincre John. C'est aussi une façon de comprendre son refus catégorique. Of course, sans trop de surprises désormais, on inverse les réalités : John ne s'est pas retrouvé en chaise-roulante à cause de son père mais par sa propre faute, et il a aussi réservé le même sort à son père ! Et tout cela au cours d'un... crash d'avion ! Allons bon. Si John a retrouvé l'usage de ses jambes lors d'un crash dans notre réalité, il l'a perdu lors d'un crash dans cette réalité-là. Les friands de parallèles dont je fais partie ont été gâtés ! Au passage, ravi une fois de plus de croiser Katey Sagal au détour de quelques scènes. Et content de revoir pour la dernière fois Anthony Cooper, qui reste un personnage important de la série. Pour la toute première fois, il m'a fait une peine incommensurable avec son regard vide et sa bave au bord des lèvres. Mais c'est étrange, on a l'impression que le démon l'habite quand même. Autre instant important du flash : le passage où Jack et Claire se regardent dans le miroir que Christian a légué à sa fille. Je ne pense pas que l'objet en lui-même ait une importance mais on insiste en revanche une fois de plus sur le reflet de nos losties dans la glace. J'ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne comprends pas ce que ça peut bien vouloir dire. De l'autre coté du miroir, rapport à Alice au pays des merveilles à nouveau ? Derrière le miroir, il y a l'autre réalité, il y a l'île ? Le seul lien que je vois c'est avec le phare de Jacob où les miroirs renvoyaient à la vie des naufragés avant le crash... Au bout du compte, les flash-sideways ont certes ralenti la course effrénée de l'épisode mais ils étaient vraiment réussis et émouvants. J'ai juste été surpris que Locke ne se souvienne pas de l'île, quoique les phrases qu'il a prononcé pendant son sommeil n'étaient pas anodines, et surpris aussi par le fait que le plan de Desmond n'avance pas plus. Je n'ai pas envie que les flashs prennent trop de place dans le final mais il va falloir que je me fasse une raison je crois...    

vlcsnap_57028 vlcsnap_68561

   Il faut maintenant que je me lance dans la partie ô combien douloureuse de cette review. Pendant les quinze dernières minutes de l'épisode, j'ai failli me noyer dans mes larmes. Un peu comme Sun et Jin finalement. J'avais lourdement critiqué les scénaristes pour nous avoir bâclé les retrouvailles du couple Kwon il y a deux semaines mais là, je ne peux que m'incliner. Ils ont fait un travail admirable et ont réussi je crois (mais je ne pourrais le confirmer qu'après avoir pris du recul) à faire plus déchirant encore que la mort de Boone (qui m'avait pourtant retourné en saison 1), que celle de Charlie (qui était pourtant le sommet de la saison 3) ou celle de Juliet plus récemment. C'était même plus fort que les retrouvailles de Desmond et Penny au téléphone dans The Constant, ce qui constituait jusqu'ici pour moi la scène la plus inoubliable de la série. Et celle qui m'avait permis de perdre plus de 3 kilos rien qu'en larmes. Lost est un bon remède à l'obésité ! Bref. Sun et surtout Jin n'ont jamais été mes personnages favoris mais c'est en les perdant que je me rends compte qu'ils formaient quand même un sacré beau couple, qui a drôlement grandi au cours des années. Et quand on y repense, il nous sont souvent offerts de beaux moments d'émotion : lorsque Jin décide de partir en radeau avec Michael et Walt laissant derrière lui une Sun apeurée, ou encore lorsque l'on a tous cru, Sun la première, qu'il avait explosé avec le cargo ! J'ai repensé à tout ça lorsque la caméra filmait dans le vague le sous-marin qui s'enfonçait dans les profondeurs de l'océan, sur une superbe musique de Giacchino bien-sûr, et jusqu'à ce que leurs mains se séparent définitivement. Une scène d'une force incroyable. J'en suis encore tout retourné et je n'ose pas la revoir. Le bémol que je serais tenté d'apporter, c'est que l'impact émotionnelle risque d'être moins forte dans les prochains épisodes puisque Jin et Sun apparaîtront toujours à travers les flash-sideways. Et qui sait, ils re-vivront peut-être au final et auront droit à leur happy-end. Une pensée pour Ji Yeon en attendant, qui n'a plus de parents. Si Kate se sort de tout ça, elle devrait penser à ouvrir un orphelinat...

   Alors bon, à coté de ce double-décès incroyable, la mort de Sayid passe presque inaperçue. Il s'est pourtant sacrifié pour ses amis. Mais c'est pas le premier. Charlie et Juliet sont déjà passés par là. Cela dit, j'aimerais qu'on nous explique à un moment donné comment il a pu passer de disciple de MIB au Sayid que l'on a toujours connu. Quel a été le moment de rupture ? On a confirmation qu'il n'a pas tué Desmond puisqu'il conseille à Jack de le retrouver fissa. Lapidus aussi y passe, du moins c'est ce que l'on suppose. On peut désormais dire qu'il n'aura servi quasiment à rien cette saison. A la limite, s'il n'avait plus été là, la question de reprendre l'avion Ajira pour quitter l'île n'aurait même pas pu se poser. Mais c'est tout. Et puis qui a cru à ce départ ? Absolument personne ! Par contre, MIB m'a à nouveau bluffé ! Je ne sais pas quoi penser de son plan et je me demande toujours de quel coté il se place vraiment sur l'échiquier du bien et du mal mais ça ne manquait pas de rebondissements ! Il s'est d'ailleurs passé plus de choses en un épisode de ce point de vue-là qu'en dix ! Direction l'Hydra, les cages, puis l'Ajira, puis le sous-marin ! Alors si ça souligne une fois de plus que les scénaristes ont bien du mal à gérer le rythme de la saison, ça n'en était pas moins palpitant et impressionnant. Alors, MIB avait-il tout prévu, de la réaction de Jack, à la Kate blessée, en passant par la bombe posée par Widmore dans l'Ajira ? Je pense que oui. C'est improbable, je vous l'accorde. Ca me fait penser à Ben à une époque qui savait toujours ce que ses adversaires allaient faire. Il avait toujours une longueur d'avance et toujours un plan ! "I Always Have A Plan". Je reconnais que c'est un peu facile à la longue et pas crédible. Comment pouvoir anticiper à ce point ? Il y a quand même un point à mon avis qui peut être expliqué facilement : Widmore et MIB sont peut-être tout simplement de mèche. Ca va être très compliqué à justifier, et c'est pour cela que je ne vais pas m'y essayer, mais c'est une théorie à prendre en considération... MIB m'a bien fait marrer en tous cas. C'était Terminator quoi ! Vas-y que j'te pousse et que je me place au milieu des tirs des uns et des autres et que je m'approche pour bien te caser une balle entre les deux yeux. Ca aurait pu être ridicule mais ça faisait plutôt de l'effet. Merci Terry O'Quinn encore et toujours ! Un mot pour finir sur Sawyer que l'on a bien envie de détester pour la merde qu'il a foutu, mais qu'on a envie de consoler aussi parce qu'à sa place, on aurait fait la même chose. La dernière fois qu'il a suivi Jack, sa bienaimée est morte. Il ne l'a pas suivi et voilà le résultat : quatre morts ! Joli.      

vlcsnap_74519 vlcsnap_79748


// Bilan // The Candidate postule pour le titre de l'épisode le plus éprouvant et le plus réussi aussi de la saison. De l'émotion à n'en plus finir qui nous plonge dans un profond chagrin, de l'action à en faire pâlir de jalousie et de honte la saison 2... Un moment de télévision inoubliable ! Cela dit, j'aimerais autant qu'il ne remporte pas ce prix. Ca voudrait dire que les prochains épisodes seront moins bons et c'est inconcevable ! Plus que 3 semaines. Mon Dieu.

44069764


05 mai 2010

LOST revient ce soir sur TF1...

19226821_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100118_103506

Je n'ai pas l'habitude de faire la promo des chaînes françaises sur le blog mais une fois n'est pas coutume, puisqu'il s'agit de Lost et que j'ai apporté ma petite contribution à la vidéo qui suit et qui donne la parole à plusieurs personnalités et "experts" sur la série, je vous laisse la découvrir. La saison 6 de Lost démarre ce soir sur TF1 et on peut saluer l'effort de ne pas la diffuser trop en décalé de la diffusion américaine. Quant à la review de l'épisode 14, "The Candidate", elle est pour demain, si tout va bien !

Posté par LullabyBoy à 00:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 avril 2010

LOST [6x 13]

dnes_season4_lost_jack_mini

The Last Recruit // 9 4oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_282559 vlcsnap_283713

   D'épisode de transition en épisode de transition, Lost est en train de me perdre et je ne pensais pas que ça arriverait un jour. Je m'attendais à ce que cette saison soit, au mieux, une suite d'épisodes inoubliables pas forcément remplis de réponses mais forts en émotion; au pire, une suite d'épisodes divertissants pour nous amener vers une conclusion explosive. S'il fallait choisir, je dirais que les producteurs et les scénaristes ont opté pour le pire, si ce n'est que le divertissement commence à devenir irritant et que l'on ignore si la fin sera à la hauteur. Je ne leur reproche pas tant le manque de réponses, auquel je m'attendais et qui est presque logique, mais plus cette capacité à réduire en miettes le potentiel de certaines scènes attendues parfois depuis longtemps. Le meilleur exemple dans cet épisode : les retrouvailles entre Sun et Jin. Ils sont séparés depuis la saison 4 et une saison et demi plus tard ils se retrouvent enfin. On s'imaginait donc que ce moment serait forcément très fort. L'était-il ? Non ! Pourquoi ? Parce qu'on n'a pas pris le temps de sortir les grands violons de Giacchino, les ralentis classiques mais efficaces et les jeux de regards qui en disent plus long que les mots. On en a fait un non-événement presque ridicule à cause de dialogues hyper-simplistes et d'une réflexion bien mal venue du veillard-qui-ne-sert-à-rien, approximativement : "It looks like she got her voice back!". Déjà que ça manquait d'émotion... Si en plus pépère vient tout gâcher ! Je ne peux pas m'empêcher de repenser au départ de Jin sur le radeau en fin de saison 1, avec des adieux déchirants, ou celui de Sun en hélicoptère laissant son grand amour derrière elle en fin de saison 4. Ca c'était beau. Ca c'était Lost.

   Parfois, je me demande si les scénaristes ne se sentent pas obligés de caser certaines informations juste pour faire plaisir au public. Je pense tout particulièrement à Man In Black qui avoue à Jack que c'est lui qui a pris l'apparence de son père Christian à chaque fois qu'il a cru le voir sur l'île. N'était-ce pas une évidence depuis que l'on sait que Locke=Smokey=MIB ? Sans vouloir paraître prétentieux, pour moi ça l'était. Et je pensais que ça l'était pour tout le monde ! Ce dialogue m'a donc semblé bizarre, pas très bien placé et pas vraiment nécessaire. Cela dit, si ça peut faire plaisir hein... Ce que cet épisode a vraiment d'intéressant, c'est le pion Jack qui ne peut plus se contenter d'être gris et qui doit choisir un camp. Il penche d'abord du coté du blanc en suivant Sawyer, Kate et la majorité silencieuse. Puis il se rétracte au beau milieu de l'océan et retourne à la nage sur l'île pour retrouver ce bon vieux MIB. Ce n'est pas sans rappeler Sawyer qui saute de l'hélicoptère en fin de saison 4 mais sous forme de sacrifice. Cela dit, pour Jack, c'en est un. Le parallèle est donc parfait ! Jack a-t-il bien fait ? Tout dépendra du pouvoir que va excercer MIB sur lui. On croyait jusqu'ici qu'il avaient "infecté" Claire et Sayid mais ils ont prouvé dans cet épisode qu'ils étaient capables de lui tourner le dos : Claire en rejoignant Kate, Sawyer & co sur leur bâteau, et Sayid en n'exécutant pas Desmond contrairement aux ordres de MIB. On le suppose du moins. On nous l'aurait montré sinon ! Et puis Desmond est le nouveau Jacob de toute façon, non ? En tous cas, je suis très déçu quant à la profondeur du puits. Tiens, on tombe pile dans le genre de déceptions qu'on se créé tout seul en s'imaginant tout un tas de trucs en partant de rien. Je m'étais imaginé ce puits comme une ouverture vers les entrailles de l'île, que Desmond aurait copieusement visités. A priori, il n'en est rien. Sayid a dû l'aider à en sortir. Là, je ne peux que m'auto-blâmer ! En revanche, shame on les scénaristes sur un point qui m'a fait bondir : comment MIB peut-il croire Sayid quand il lui dit qu'il a bien tué Desmond ? Pourquoi refuse-t-il de vérifier ? Certes, il est pressé et il est sans doute convaincu que Sayid lui obéit au doigt et à l'oeil mais il aurait pu faire un effort. Car par effet boule de neige, tout ce qui va suivre, toutes les futures actions de Desmond que l'on imagine des plus importantes, auront été possibles grâce à cet oubli, autrement appelé facilité scénaristique. C'est pas beau. C'est pas Lost.    

vlcsnap_273842 vlcsnap_287043

   Les flashsideways maintenant. C'est étrange. J'ai dû mal à exprimer ce que j'ai ressenti en les découvrant dans cet épisode. Pas de la surprise en tous cas. Je crois qu'il n'y en a eu aucune. Sauf peut-être celle que ce soit un multi-centric comme on dit, centré sur plusieurs personnages à la fois donc. Tous les principaux en l'occurence, ou presque. Il manquait Hurley je crois. En fait, je crois que je préfère mille fois les centrics sur un seul et même personnage. C'est à double-tranchant étant donné que l'on peut détester le personnage en question mais au moins, c'est traité avec une certaine profondeur dans la plupart des cas. On prend le temps de se poser, de réfléchir et parfois même de comprendre. Là, tout va très vite. Pas du tout le temps de se poser, pas tellement le temps de réfléchir et pas le temps non plus de comprendre quand il y a quelque chose à comprendre. Et ce n'était pas le cas ici. Tous les destins se rejoignent, c'est assez exaltant d'ailleurs, mais c'est tellement attendu dans le moindre des détails ! Ok, je n'avais pas imaginé Ilana en avocate. A part ça... On nous refait le coup de "Claire est ma soeur-Jack est mon frère" mais avec les deux personnages en présence cette fois. Là encore, on passe à coté de l'émotion, d'autant que la mère du fils de Jack a choisi ce moment-là pour téléphoner. On suppose toujours que c'est Juliet puisqu'elle est apparue nulle part pour le moment. Mais on garde le suspense. Et on touche du doigt encore un gros problème ! Pourquoi faire tant de suspense sur quelque chose qui n'en mérite certainement pas ? Après, forcément, on va être déçu parce qu'on l'aura deviné depuis des lustres ! Grrrrr ! Un moment intéressant tout de même : lorsque Sun reconnaît Locke sur le brancard à coté du sien. Logique puisqu'elle est entre la vie et la mort et que c'est dans ces moments-là que les souvenirs de l'île lui reviennent ! Du moins selon ma théorie. Un moment très émouvant en cherchant bien : lorsque Locke est dans son ambulance et qu'il donne son prénom à Dr. Linus. La façon qu'a Terry O'Quinn de prononcer "John" m'a beaucoup ému. C'est bête mais c'est un beau détail. Ca c'est Lost !

   La grande zone d'ombre de l'épisode, c'est évidemment Widmore, que l'on ne voit pas mais dont les intentions sont on ne peut plus obscures. Je continue de penser qu'il n'est d'aucun camp et qu'il n'y a que son ambition personnelle qui compte. Il risque de finir misérable comme Ben et Richard il y a peu, mais peut-être en pire puisque sa folie n'a visiblement pas de limites. Je ne comprends rien à son plan en tous cas. Un coup il veut avoir tous les naufragés pour lui, un coup il ordonne quasiment leur mise à mort...Et que dire du kidnapping de Jin qui n'a toujours aucun sens pour moi. Un appât éventuellement, et encore. On n'est même pas sûr que Jin soit un candidat ! J'ai l'impression qu'il reste un milliard de choses à dire sur Widmore et sur son passage sur l'île mais j'ai la mauvaise intuition que cette période restera floue. Estimons-nous heureux de l'avoir visitée le temps d'un flash ou deux... 

vlcsnap_278988 vlcsnap_270900


// Bilan // The Last Recruit ou la transformation de Jack qui n'est désormais plus un "Man Of Science" mais un "Man Of Faith". The Last Recruit ou les destins de tous les personnages qui se rejoignent dans l'autre réalité. The Last Recruit ou un épisode super important sur le papier qui se révèle mal écrit et brouillon dans la mise en scène et dans les dialogues. The Last Recruit comme "The Last Bad Episode of Lost" ?

44069764

21 avril 2010

Fringe [2x 18]

dnes_season4_fringe_bishopd

White Tulipe // 6 62o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_23667

  C’est fou le nombre de points communs que Lost et Fringe partagent quand on y pense. C’était particulièrement flagrant dans cet épisode à travers le thème du voyage dans le temps motivé par la perte de l’être-aimé. Dans des univers éloignés et avec des circonstances très différentes, les deux séries traitent du même sujet, à chaque fois avec beaucoup de subtilité et un regard nouveau. J’aime à penser que J.J. Abrams et son équipe ont eu l’idée de créer Fringe lorsqu’ils travaillaient sur Lost, en comprenant qu’ils tenaient là quelque chose de fort et de déclinable. Le clin d’œil, s’il n’est pas que dans ma tête, se poursuit lors de la conversation passionnante entre Walter et Peck où les termes « man of science, man of faith » sont prononcés. J’arrêterais là de parler de Lost mais il faut reconnaître que l’œuvre de J.J. Abrams est tout de même absolument incroyable et riche qu’on l’observe de près ou dans son ensemble. J’espère que la prometteuse Undercovers s’inscrira aussi dans cet élan.

   J’ai beaucoup aimé cet épisode je dois dire et pourtant, il n’apportait rien à la mythologie de la série malgré les apparences et il n’a pas tellement fait avancer le problème. Peter sera-t-il mis au courant de ses origines avant la fin de la saison ? Je commence vraiment à en douter tant elle est proche. Le surplace émotionnel que vit Walter reste néanmoins infiniment émouvant. Le voir écrire sa lettre, à plusieurs reprises, avec autant de conviction que de doutes, était touchant. Chaque regard entre John Noble et Joshua Jackson est intense et nous voilà comme suspendus dans une émotion qui ne cesse plus d’exister. Et je me prends tout à coup pour un poète… La vérité, c’est que je ne sais pas comment combler cette review sans la bourrer de lieux communs et sans faire un inventaire de tout ce qu’il y avait de fort dans cet épisode. C’est étrange mais la série a pris un drôle de virage qui me plaît et qui m’angoisse à la fois : elle est passée de complexe et fascinante à émotionnellement éprouvante. Le complexe et le fascinant me manquent un peu, et les efforts sont pourtant faits pour qu’ils ne soient jamais trop loin, mais je ne peux plus me passer de cette émotion et je me demande comment les scénaristes vont pouvoir gérer l’après révélation… Eux-mêmes ne le savent peut-être encore, c’est pour ça qu’ils retardent l’échéance !

vlcsnap_8647


// Bilan // A nouveau un très bel épisode, parfaitement écrit et parfaitement joué. Il serait irréprochable s’il ne nous éloignait pas un peu plus de ce que l’on attend depuis une vingtaine d’épisodes maintenant… 

Posté par LullabyBoy à 14:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

16 avril 2010

LOST [6x 12]

dnes_season4_lost_jack_mini

Everybody Loves Hugo // 9 48o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_61302 vlcsnap_63575

   Libby ! J'exulte ! Depuis qu'elle a disparu tragiquement dans la saison 2, je guette son retour. Et je ne parle pas d'une simple apparition de deux secondes. Non ! De vraies scènes avec de vrais dialogues. Je commençais à ne plus tellement y croire, d'autant qu'il se disait que l'actrice, Cynthia Watros, ne voulait pas revenir, ne s'étant jamais remise de son départ express de la série. Je ne sais pas si c'est un gros chèque qui l'a décidée ou s'il ne s'agissait que de foutaises mais elle est là, bien là, et retrouve Hurley. Les quelques scènes que les deux anciens tourtereaux ont partagé étaient très émouvantes, très touchantes. Nous ont-elles pour autant donner la clé du mystère Libby ? Pas le moins du monde. Puisqu'il s'agissait de scènes dans la réalité alternative, tout ce qu'on a vu n'explique pas sa précense à Santa Rosa dans le même hôpital psychiatrique qu'Hurley dans notre réalité. On ne le saura donc probablement jamais. Cela dit, et je m'étonne moi-même de le dire : est-ce que cela a vraiment une importance ? Chacun peut se faire sa petite théorie dans sa tête et c'est bien aussi parfois. Pour ma part, j'opte pour l'explication la plus simple : je pense qu'elle a été internée dans cet hôpital suite à la mort de son mari et le fait que ce soit au même endroit qu'Hurley est une "coïncidence" (conditionnée par Jacob ?) comme il y en a eu tant d'autres dans la série. Les personnages sont liés par le destin, quoi qu'il arrive. Pourquoi chercher plus loin ?

   Le point le plus important dans tout ça, c'est que Libby fait partie des rares personnes qui se souviennent de l'île, ou du moins qui se souviennent de certains visages, de leur constante ? Pourquoi elle ? On ne nous le dit pas clairement. Elle se présente comme folle mais elle est sans doute bien plus censée que n'importe qui ! Si l'on s'en tient à ce que l'épisode précédent nous a montré, si Libby se souvient de l'île, c'est parce qu'elle a frôlé la mort à un moment donné et que tout lui est alors revenu. Dès lors, vu son état psychologique instable, on peut imaginer qu'elle ait tenté de se suicider et que c'est à ce moment-là qu'elle s'est souvenue. C'est en même temps ce qui l'a souvée car elle avait tout à coup une raison de vivre. Bref, c'est semblable à l'expérience vécue par Charlie dans la réalité alternative, et j'aime beaucoup cette idée de l'amour qui fait revenir à la raison alors que l'amour est la chose en ce bas monde qui rend le plus fou. Je regrette cela dit l'effet très cheap lorsque Hurley embrasse Libby et a des flashs rapides de l'île. Très bâclé visuellement ! Je tiens à souligner en revanche la jolie prestation de Cynthia Watros. Elle était parfaite. J'en viens à une mini-théorie pas très élaborée : et si les personnes mortes sur l'île et qui tendaient plus vers le bien que le mal trouvaient refuge dans cette réalité alternative où ils sont finalement plus heureux qu'avant, tandis que les personnes mortes sur l'île et qui tendaient davantage vers le mal en restaient prisonnières à jamais ? Car ce que l'épisode nous apprend sans effets d'annonce et dans la bouche de la dernière personne que l'on avait envie de revoir (Mr. "They Took My Son"), c'est que les murmures que l'on entendu sur l'île depuis le début sont ceux des morts prisonniers de l'île qui errent encore et encore et qui, parfois, apparaissent à certains naufragés. La révélation pourrait paraître décevante mais elle est avant tout logique. Les murmures étaient toujours liés, avant ou après, à une apparition donc... Alors voilà, je ne sais pas bien ce que l'on peut tirer de cette idée mais le parallèle me paraît évident.

       vlcsnap_66637 vlcsnap_78459

   Dans ce contexte, je trouve la place de Desmond encore plus intéressante qu'elle ne l'est déjà. L'incident avec l'électromagnétisme aurait fait de lui un homme ni vivant ni mort, qui peut donc voyager d'une réalité à une autre. Il est peut-être le seul à avoir cette capacité. Ce que cet épisode met très en avant aussi, c'est l'analogie entre Desmond et Jacob. Le Desmond des flashsideways semble finalement déconstruire ce que Jacob a construit quand il est allé toucher les naufragés un à un. Et s'il ne déconstruit pas, il intervient en tous cas plus ou moins de la même façon dans le destin de chacun afin de les réunir et les faire se souvenir. C'est ce qui me fait penser que finalement, ce n'est peut-être pas Jack le candidat idéal à la succession de Jacob mais bien Desmond. N'est-il pas le 108 ? En attendant, on constate que Desmond peut lui aussi voir le mini-Jacob qui nargue inlassablement le Man In Black. Ce qui surprend beaucoup ce dernier d'ailleurs, comme le fait qu'il n'effraye pas Desmond. Alors évidemment, le gamin n'est peut-être pas Jacob, d'autant que celui que l'on a vu là n'était pas blond. En même temps, quand j'étais petit j'étais blond, et je suis devenu chataîn en grandissant. Ce n'est donc pas improbable. Pourquoi MIB jette-t-il Desmond dans un puits ? Ce rebondissement me laisse très perplexe. Ce qu'il faut d'abord bien souligner, c'est que MIB lui raconte en partie des conneries quand il raconte la construction de ce puits. Pourquoi ? Parce qu'à notre connaissance, le puits qui débouche sur la roue gelée a été rebouché depuis bien longtemps. Ce puits n'est donc pas LE puits. On peut en déduite qu'il y en a plusieurs sur l'île, qui sont peut-être même reliés les uns aux autres dans les profondeurs. Quel intérêt de le jeter là ? MIB croyait-il/voulait-il vraiment le tuer ? Je n'y crois pas trop. Ou alors il est un peu con. Desmond ne peut pas mourir comme ça, surtout alors qu'on l'envoie directement du coté de la source de l'électromagnétisme ! De toute façon, il en parle à MIB. Il sait bien qu'il y survivra. Je rêve donc à une visite par Desmond des entrailles de l'île. C'est peut-être là que ses plus grands secrets se cachent....      

   Concernant le cliffhanger de l'épisode, qui est un beau moment de "What The Fuck?" comme sait nous en offrir la série mais de moins en moins souvent, il ne faut pas se tromper en l'expliquant de la manière la plus simple qui soit, à savoir que Desmond ne fait que de se venger de Locke dans les flashsideways. Desmond n'est pas comme ça et il doit bien savoir que le mec qui l'a jeté dans le puits n'est pas Locke. Non, il le renverse afin de le faire frôler la mort et ainsi provoquer en lui le déclic qui le fera se souvenir de l'île. Avait-il vraiment le choix ? Sa Claire ou sa Libby à lui n'est jamais allée sur l'île. Alors ce n'est pas l'amour qui le fera revenir à la raison. On peut dès lors imaginer que Locke va être transporté au seul hôpital de Los Angeles à en croire la série : celui où bosse Jack ! Là, il aura son déclic en le voyant (en l'embrassant ? lol) et Desmond aura réussi son coup, à nouveau. C'est bien, ça permet de ne pas rendre sa tâche trop répétitive ! Pour l'analogie Desmond/Jacob, vous remarquerez que le dernier plan fait furieusement penser à celui où Jacob touche Locke après qu'il soit tombé de l'immeuble. Pouvait-on nous faire passer le message plus clairement ?

vlcsnap_95446 vlcsnap_87970

   La grande faiblesse de l'épisode ne réside pas dans les actions de Desmond ou les flashs d'Hurley mais dans le grand surplace sur l'île au présent, marqué malgré tout par quelques événements. Les deux groupes de MIB et de Jacob se rejoignent déjà. C'est le début de quelque chose. On se serait bien passé du grand sourire de Kate à Jack mais il y a des fans-pisseusses à contenter aussi, ne l'oublions pas. Je n'ai pas bien compris non plus pourquoi Jack avait l'air si étonné de voir Locke vivant. Il le savait déjà, qu'est-ce qui a changé depuis ? Rien. Pour souligner leur opposition, un grand regard noir aurait suffit même si Matthew Fox ne les maîtrise pas bien. On notera également le départ de Miles, Richard et Ben qui forment du coup un troisième camp. Tous ces camps me gavent à force, d'autant qu'ils ne passent jamais vraiment à l'action. Mais celui-là m'intrigue beaucoup. Il est formé de deux personnages passionnants (enfin qui l'étaient) et un troisième qui ne va sûrement pas tarder à crever vu son utilité. Cela dit, je les vois assez bien mourir tous les trois en voulant eux aussi faire les cons avec la dynamite !

   Eh oui, faut bien en parler : Ilana a donc explosé comme une grosse merde, comme ça. C'était sacrément surprenant, je ne peux pas le nier. Est-ce que c'est frustrant qu'Ilana soit morte ? Oui et non. On pensait forcément qu'elle avait des choses à nous apprendre vu son statut de protectrice de Jacob et elle est partie sans nous dévoiler quoi que ce soit. D'un autre coté, on commence à être habitué à ce genre de mort au bout de six ans. Combien de personnages sont morts tragiquement avant d'avoir délivré leurs secrets si toutefois ils en avaient ? Des tas ! Une de plus ou de moins, on n'est plus à ça près. Comme je ne peux pas m'empêcher de chercher un sens au moindre des événements, je tiens quand même à dire que tout ce qu'on sait du passé d'Ilana, c'est que Jacob est venu la toucher alors qu'elle était dans un hôpital, toute bandée de partout ! Comment ne pas faire un lien avec cette explosion qui l'a théoriquement faite exploser en mille morceaux mais qui a très bien pu aussi la brûler très gravement ? Serait-elle victime d'une boucle temporelle ? Savait-elle que son destin était de crever de la sorte ?

vlcsnap_88966 vlcsnap_79178


// Bilan // Pour ce dernier tiers de la saison et de la série, les rôles s'inversent : ce ne sont plus les flashsideways qui déçoivent un peu mais les scènes sur l'île. Dommage que l'on ne puisse pas tout avoir ! Alors les flashs étaient excellents, à la fois émouvants et importants pour l'avancement des intrigues, tandis que les scènes sur l'île étaient surprenantes mais incarnées par des personnages amorphes, réduits à des dialogues insipides, à l'exception notable de Hurley, Desmond et MIB, qui nous ont offerts de grands moment très intenses. Plus que 5 épisodes... Les pièces du puzzle se rassemblent mais visiblement, beaucoup de pièces manquantes le resteront !    

44069764


14 avril 2010

Critiks Récap' [Du 8 au 13 Avril 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

51736438


44030377

51740325

51775386

51820745

51838485

51879914


44030376

51855216

51851430

51835059

51808738

08 avril 2010

LOST [6x 11]

dnes_season4_lost_jack_mini

Happily Ever After // 9 5oo ooo tlsp.

44030378


What about Desmond ? What about the Flash-sideways ?


vlcsnap_70166 vlcsnap_67680

   "See Ya In Another Life, Brotha" A vous aussi cette phrase prononcée par Desmond dans le premier épisode de la saison 2 et régulièrement depuis sonne différemment aujourd'hui ? Je me suis toujours demandé ce qu'elle pouvait bien vouloir signifier, au-delà du coté "super-social" de ce bon vieux Desmond. On a enfin une réponse à cette question qui n'en était une que dans ma tête et dans celles de quelques illuminés qui me ressemblent. Il fallait la comprendre au premier degré. Bien-sûr, cette phrase qui s'adressait à Jack à la base, faisait écho à sa deuxième rencontre avec Desmond quelques mois plus tard sur l'île, et plus précisément dans le bunker. Mais on peut dire désormais qu'elle faisait également référence à une autre rencontre entre les deux hommes, dans un hôpital cette fois et au cours d'un flash-sideways ! Jusqu'à preuve du contraire, Desmond a prononcé ces mots en toute innocence. C'est plutôt la malice des scénaristes que je tenais à saluer ! On va encore me dire que je divague mais, pour moi, ça prouve bien qu'ils savaient où ils allaient globalement et qu'ils connaissaient déjà l'importance de ce personnage dans la série. Tout ce qui lui est arrivé dans la station du Swan n'est pas anodin de toute façon. Il fait partie des quelques personnages satellites, presque hors du temps et de l'espace, qui sont indispensables à la résolution de l'énigme. Le retour de Desmond marque bien un tournant dans la sixième saison et on peut légitimement s'attendre à ce que les événements s'accélérent à partir de maintenant et jusqu'à la fin. Evidemment, le prochain épisode viendra me contredire avec un flash-sideways sans grand intérêt et des scènes sur l'île très accessoires... Phase de pessimisme aigü terminée.

   Pas de Jacob ni de Man In Black cette semaine mais Desmond et des revenants. Tout en bas de la liste, on assiste, impassibles, aux apparitions de Minkowski en chauffeur de limousine. Souvenez-vous, c'est le mec du cargo dont la conscience a voyagé dans le temps sans qu'il puisse revenir au présent. Il est donc mort dans les bras de Desmond. On s'étonne un peu de le revoir tant son importance était limité mais on va dire que l'acteur était libre et que les producteurs l'aimaient bien. Sans rire, il y a une logique à ce qu'il apparaisse dans le flash-sideways de Desmond mais ça n'apporte rien concrétement. Même pas un peu de plaisir. Et puis il y a Eloïse, aka Line Renaud ! Là pour le coup, c'est du bonheur. Elle nous gratifie en plus d'une choucroute mémorable. Elle reste parmi les personnages de la série les plus intriguants après que Ben et Richard, entre autres, aient perdu ce statut si précieux. Quelque soit l'endroit où on la voit, elle a l'air parfaitement consciente de tout ce qui se passe. Elle sait. Quelle théorie peut-on bien imaginer la concernant ? J'opterai pour un pacte passé avec Jacob ou avec MIB. Si Jacob lui a donné un don, c'est celui de voyager dans le temps. Si elle est associée à MIB, on peut imaginer un chantage douteux qui tournerait autour de son fils, Daniel. Daniel comment ? Daniel Faraday Widmore. Oui ! Dans les flash-sideways, il n'a pas honte de porter son vrai nom. Il n'est plus scientifique mais musicien. Mais il était déjà un peu musicien avant et il est toujours un peu scientifique inconsciemment. Lui aussi a beaucoup d'importance puisqu'il enclenche tout le mécanisme qui va amener Desmond à... On y reviendra ! Pour en revenir à Eloïse, le fait qu'elle veuille absolument empêcher Desmond de rencontrer Penny est très louche. Elle ne doit pas beaucoup l'aimer puisque son ancien (actuel ?) bonhomme l'a eu avec une autre femme, dont l'identité restera peut-être secréte jusqu'au bout. Mais a-t-elle une importance ? On ne connaît pas d'autres vieilles de toute façon. Mais je ne serais pas contre voir débarquer un sosie de Régine ! Sinon, c'est amusant de constater que dans les flash-sideways, les personnages n'ont plus de daddy issues, sauf peut-être Sun. Tout va bien entre Locke et son père, Jack a un fils, et maintenant Daniel a l'air de s'entendre avec Charles Widmore. Y'a juste un truc qui m'a chagriné dans tout ça : à la base, les Widmore vivaient à Londres. Pourquoi tout à coup tout leur univers est transporté à Los Angeles ? Une facilité sans doute.   

vlcsnap_75647 vlcsnap_74590

   S'il y a bien une chose que confirme cet épisode, c'est que l'Amour est ce qui guide tous les personnages et c'est le moteur même de la série ! Qui dit centric-Desmond dit retour de Penny et retour du couple impossible qui a pourtant fini par devenir possible la saison dernière. Le sort devait à nouveau les séparer. Et ça pourrait bien être définitif cette fois : Widmore insiste bien sur le "sacrifice" que représentent les futures actions de Desmond. L'amour de Daniel pour Charlotte et celui de Charlie pour Claire, qui dépassent les frontières du monde et du temps, conduisent Desmond à se souvenir de Penny et de l'importance qu'elle a pour lui. Elle est sa constant après tout. Il va la retrouver, la rencontrer et lui donner rendez-vous. Cette scène dans le stade était très forte, très belle, Henry Ian Cusick et Sonya Walger étaient parfaits, mais toute l'émotion qu'ils ont pu nous faire vivre par le passé était bien plus intense. On ne peut pas reproduire à l'infini la quasi-perfection. Et puis, même si ça avait sans doute un sens, couper la scène en plein milieu pour la reprendre plus tard n'a pas aidé. On remarquera que lorsque Desmond s'évanouit dans le flash-sideways, il reprend conscience au présent...

   Mais venons-en aux faits si vous le voulez bien ! Comme on nous le dit plus ou moins clairement, les flash-sideways ne sont pas une finalité, comme certains le pensaient, mais bien comme une alternative. Ils seraient ce qui défile devant les yeux des losties après l'explosion de la bombe H. Ce à quoi ressemblerait leur vie si... Mais ce n'est en aucun cas une réalité. La mission de Desmond va alors être de réunir les passagers du vol 815, leur expliquer sa folle théorie et puis... et puis quoi ? Que faire ensuite ? Desmond a la particularité, comme le vérifie Widmore à l'aide d'un donut géant, d'être peut-être la seule personne au monde à pouvoir survivre à une catastrophe électromagnétique. Pourquoi ? Et puis quand on y pense, Eko et Locke aussi ont survécu à l'explosion du Swan. Très rapidement, et comme toujours avec les épisodes centrés sur Desmond, on est plus perdus qu'autre chose. Pourtant, cette fois, on est plus que jamais proche du but. Encore qu'il va falloir relier cette mission de Desmond à tout ce qui concerne Jacob, MIB et l'histoire de l'île. Et là, comme ça, à brûle-pourpoint, on a un peu de mal à voir le rapport...          

vlcsnap_79413 vlcsnap_80503


// Bilan // Un épisode centré sur Desmond ne déçoit jamais. C'est une régle immuable qui aura été vérifiée  jusqu'au bout. Celui-ci n'était pas le meilleur car pas le plus émouvant, mais il était malgré tout excellent et il éclaire (un peu) le système si controversé des flash-sideways, même s'il ne le justifie pas encore totalement. Les dialogues sont bien meilleurs que dans les épisodes précédents et les acteurs aussi (mais ce ne sont pas les mêmes). Etonnamment et pour mon plus grand plaisir, on revient beaucoup sur les événements de la saison 2. Peut-être la reverra-t-on avec plus d'indulgence une fois la série terminée...   

44069764

07 avril 2010

Critiks Récap' [Du 31 Mars au 7 Avril 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

dnes_season4_fringe_bishopd


44030377

51406428

51436381

51443384

51483509

51439846

51445347

51514136

51659146

dnes_season4_flash_benford2


44030376

51660877

51518350

51516499

01 avril 2010

LOST [6x 10]

dnes_season4_lost_linus_min

The Package // 1o 13o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_59659 vlcsnap_75481

   "The War Is Coming". Je ne voudrais pas être pessimiste mais avec la vitesse à laquelle on avance, la série sera déjà terminée quand la guerre commencera... Cette phrase, ça doit faire la quatrième fois qu'on l'entend en deux ans. Depuis, on la met en place et quand on croit qu'elle est enfin arrivée... eh ben finalement non. Je crois qu'il va falloir se faire une raison : elle commencera vraiment dans le Series Finale et s'y terminera naturellement. Tout ce qui précéde est de la préparation et du placement de pion. C'est d'ailleurs ce placement qui est le plus frustrant dans cet épisode. Les camps se croisent via quelques personnages qui passent de l'un à l'autre mais ils ne se réunissent jamais. L'avantage, en revanche, c'est que contrairement à la plupart des épisodes précédents, on voit les deux en parallèle. Cela dit, la plupart des personnages sont réduits à de la figuration, hormis quelques-uns à qui l'on offre une ligne de dialogue ou deux, souvent bien senties et drôles mais un peu trop superficielles à mon goût. C'est le même problème avec ce choix des scénaristes de contempler le passé en saison 6 et de revisiter les lieux mythiques de l'île. On a droit cette fois au jardin de Sun qui est en train de dépérir (on peut bien y voir une métaphore mais c'est léger) et la Room 23 (mais elle n'est pas vraiment exploitée). On la rappelle juste à notre bon souvenir comme pour nous dire "Vous ne l'aviez sans doute pas oublié, nous non plus. Mais on ne vous dira pas à quoi elle sert. Démerdez-vous, c'est pas très important". Cela dit, c'est un bon moyen de remettre la Dharma Initiative sur le devant de la scène.

   C'est l'épisode de son grand retour et il y a quelques petites choses intéressantes à relever. Par exemple, que l'équipe de Widmore n'est pas composée de "mercenaires" mais de "géo-physiciens". C'est en tous cas le cas de Zoey. On peut dès lors imaginer que pour se débarrasser du Man In Black, il faudra avoir recours à des méthodes scientifiques. De quoi peut-être contenter ceux qui déplorent le virage trop fantastique pris par la série. On peut même aller plus loin en imaginant que tout cela est en rapport direct avec l'électro-magnétisme extraordinaire de l'île. Zoey aimerait quelques explications sur la carte réalisée par Jin (probablement lors de son passage en 1977) au sujet des poches d'énergie de l'île. Pas sûr qu'il sache grand chose. Dans mon idée, et si l'on suit les propos de Jacob, l'électro-magnétisme est le feu de l'enfer qui, une fois libéré, détruirait le monde. C'est de cela que l'île protége le monde. On en revient encore et toujours à la station du Swan qui a définitivement une importance capitale. Et ce serait bien, ça permettrait peut-être à ceux qui ont detesté la saison 2 de la revoir avec plus d'indulgence. Ca n'enlévera jamais tous ses défauts mais... Cela étant dit, qui sont Jacob et surtout MIB dans cette théorie ? Des démons échappés de l'enfer ? Des produits de l'électro-magnétisme qui se sont matérialisés sous forme humaine en arrivant sur l'île ? Sachant qu'"humaine" est un bien grand mot. La fumée noire est sans doute la forme originelle de MIB. Enfin bref. Tout cela nous amène logiquement vers Desmond ! Après nous avoir offert le meilleur épisode de la série ou du moins le plus émouvant ("The Constant"), après avoir quasiment disparu de la circulation en saison 5, il est de retour ! Il est, comme on s'y attendait un peu, le "prisonnier" de Widmore et surtout le "package" du titre de l'épisode. Ce garçon a toujours été spécial mais il semble désormais acquis qu'il est encore plus que ça. La clé de Lost ? Une d'entre elles en tous cas. Le fait d'avoir été à ce point exposé à l'électro-magnétisme lui a offert la possibilité de voyager dans l'espace-temps, de voir l'avenir notamment, et peut-être même de passer d'une réalité à une autre. Vous voyez où je veux en venir ? Il est peut-être tout simplement celui qui peut relier, ou au contraire délier, le présent des flash-sideways. A vrai dire, j'en viens même à me demander si les flash-sideways ne sont pas "la vraie réalité", celle de base, et que tout ce que l'on a vu depuis le début de la série est la réalité alternative. Et cela expliquerait pourquoi MIB veut retourner à la maison. Depuis qu'il est prisonnier sur l'île (depuis qu'elle sert de bouchon ?), le monde a basculé dans l'autre réalité. Le monde à l'origine serait-il foncièrement mauvais ?            

vlcsnap_70843 vlcsnap_63415

   J'avais prévu de parler d'abord des flashs de Sun et Jin mais je me suis laissé emporter sur une autre voie, la plus essentielle. Et je vais d'ailleurs continuer quelques instants histoire de remettre les choses au clair du mieux que je peux, comme ont tenté de le faire les scénaristes avec plus ou moins de succès. Si l'on résume : le Man In Black est prisonnier sur l'île; Jacob est son gardien; Jacob cherche son remplaçant et désigne ainsi plus d'une centaine de candidats à travers le Monde (mais qui habitent quand même de préférence à Los Angeles); il les fait venir sur l'île afin de les tester et élimine (mais ne tue pas) un à un ceux qui ne correspondent pas à ses attentes, quelles qu'elles soient; il n'en reste plus que six à l'heure actuelle parmi lesquels Jack, Sawyer, Hurley, Jin ou Sun... mais pas Kate, on nous le reconfirme; le but de MIB est de faire quitter l'île à tous les candidats restants afin qu'il puisse être libéré puisqu'il ne restera plus personne pour le garder et que Jacob est "mort"; cependant, il existe des règles à ce petit jeu et MIB ne peut pas tuer les candidats, ce qui aurait été évidemment plus simple; il peut en revanche tuer ceux qui ne le sont plus mais ne le fait pas systématiquement puisque certains lui permettront d'arriver à ses fins; en effet, on pourrait résumer les choses ainsi, par exemple : Claire est l'appât de Kate, qui est l'appât de Sawyer, et on pourrait même aller encore plus loin en imaginant que Sawyer deviendra l'appât de Jack du fait de leur antagonisme irréconciliable (car Jack sera le candidat ultime, non ?) ! Ma foi, si je ne me trompe pas dans mon résumé, les choses sont finalement plus claires que l'on ne veut bien l'admettre. Ca fait beaucoup de réponses tout ça...

   Mais alors, Sun et Jin. Il faut bien en parler. Autant j'ai toujours adoré Sun (sans pour autant adorer ses flashbacks), autant j'ai longtemps détesté Jin avant qu'il ne me rende finalement indifférent. C'est pour cela que je préférerais, à choisir, que ce soit Sun la candidate à la succession de Jacob et non lui. En même temps, ça me semble compromis. J'ai toujours cru depuis leur séparation post-cargo que le jour où ils se retrouveraient enfin, l'un des deux mourraient sur le champ. Personne n'est mort pour le moment mais on se dirige doucement vers celle de Sun. En tous cas, dans le dernier flash-sideways, elle n'est pas loin d'y passer. Je m'attendais d'ailleurs à une dernière scène où Jin l'emmenérait à l'hôpital et où Jack, comme de par hasard, la sauverait in extremis mais elle n'est pas arrivée et tant mieux. Ca aurait pourtant eu un sens au niveau de l'effet miroir puisque sur l'île, Jack lui tend la main. Mais finalement, et c'est ce que je trouve le plus intéressant, c'est que Jack reprend de plus en plus de place dans les intrigues, en prévision de la lutte finale sans doute. Tout dépendra de son choix à la fin. Il peut rester au présent et en imaginant que Sun meurt, il restera à Jin sa fille Ji Yeon. Il peut à l'inverse aller vers les flash-sideways et réunir Jin et Sun pour l'éternité mais sans Ji Yeon puisqu'il y a de fortes chances que le coup de feu qu'elle a reçu ait tué le bébé dans son ventre. Peut-être aussi qu'elle mourra dans les deux réalités. Evidemment, tout le problème est qu'il n'y a pas que le destin de Sun et Jin dans la balance. Il y a aussi celui de tous les autres et il ne peut pas être positif pour tout le monde des deux cotés. Le bonheur des uns fera le malheur des autres quoi. Bref, pour en revenir à des considérations plus simples, le flash-sideways était plutôt réussi dans l'ensemble, nous montrant en gros tout ce qui s'est passé entre l'atterrissage du vol 815 à LAX et la présence de Jin dans un frigo. Tout s'embrique assez bien malgré la présence catastrophique de Keamy. Un très mauvais personnage doublé d'un acteur grotesque. On parle beaucoup de Mr. Paik mais on ne comprend toujours pas pourquoi il semble si important dans l'histoire générale de la série. Il y a toujours sa connexion avec Widmore mais on n'en reparle plus. Il y quelques détails intéressants à relever comme le fait que Sun se regarde dans la glace comme l'ont tous fait les autres personnages dans leurs flashs mais pas Jin. Impossible de savoir par ailleurs si dans cette réalité-là, Sun parle l'anglais. On peut se dire que non, puisqu'elle a pu ne pas rencontrer son amant (chauve) qui lui a tout appris, et qu'elle et Jin ne sont pas mariés même s'ils couchent ensemble. Elle ne ressent pas le besoin de le tromper. A noter la présence -gadget- de Mikhaïl, qui perd d'ailleurs là encore son oeil, et la courte scène très émouvante, au présent cette fois, où Widmore montre des photos de Ji Yeon à Jin qui fond en larmes.      

vlcsnap_82300 vlcsnap_86613


// Bilan // The Package est un bon épisode de Lost, bien emballé et bien rempli, sans temps morts, sans grandes révélations, mais qui remet bien les choses à plat. Il permet en plus de ré-habiliter le personnage de Sun devenu complètement inutile ces derniers temps et de donner une place plus importante à Jin. Parmi le défauts de fabrication, les dialogues peu inspirés et toujours très caricaturaux sont regrettables, ainsi que la faiblesse du cliffhanger, qui se transforme d'ailleurs en habitude. Le retour de Desmond à la fin de l'épisode pourrait marquer un tournant décisif dans la saison finale, à moins que les scénaristes retardent à nouveau l'échéance... 

44069764

30 mars 2010

Critiks Récap' [Du 23 au 30 Mars 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

51144339


44030377

51180415

51216808

51253599

51281122

51349335

51357525

51362898

Justified [Pilot]


44030376

51320799

51287912

51402927


44030375_p

51140584