23 novembre 2012

Tueurs En Séries [Sur le tournage de "Sous le Soleil de Saint-Tropez"...]

SLSS

 Au sommaire : - "Boss", "666 Park Avenue" et "Last Resort" tirent leur révérence, "American Horror Story" renouvelée - Greg Germann dans "NCIS", Seth Gabel dans "Arrow", Liza Minnelli chante pour "Smash" - Les premières images de "House Of Cards" - On répond à vos questions : "Hannibal" - Le trailer de l'épisode spécial Noël de "Doctor Who" - On était sur le tournage de la suite de "Sous le soleil" ! - Et quand Hercule se fait tuer par des zombies, c'est qu'il y a un truc qui ne va pas...


08 octobre 2012

666 Park Avenue [Pilot]

20127802

Pilot // 6 900 000 tlsp.

44030377

 

What About ?

Un jeune couple tout juste débarqué du Midwest emménage dans une résidence new-yorkaise très chic de l'Upper East Side, dont ils deviennent les gérants. Ce qu'ils ignorent, c'est que tous les habitants ont signé un pacte avec le Diable afin que leurs plus profonds désirs soient assouvis et que leur plus grandes ambitions se réalisent. Peu à peu, ils découvrent que des forces obscures se jouent dans cet édifice... (AlloCiné)

Who's Who ?

 Créé par David Wilcox (Fringe, Life On Mars). Réalisé par Alex Graves (Terra Nova, Journeyman, The Nine). Avec Terry O'Quinn (Lost), Vanessa Williams (Ugly Betty, Desperate Housewives), Dave Annable (Brothers & Sisters), Rachael Taylor (Grey's Anatomy, Charlie's Angels), Mercedes Masöhn (The Finder), Robert Buckley (Les Frères Scott, Lipstick Jungle), Erik Palladino (Urgences, Over There)...

What's More ?

L'immeuble qui sert de décor à la série n'est pas celui du 999 Park Avenue à New York mais l'Ansonia, situé dans l'Upper West Side, au 2109 de Broadway. Il a déjà été utilisé au cinéma pour JF patagerait appartement ou Hannah et ses soeurs par exemple.

La série est (très) librement basée sur le roman éponyme de Gabriella Pierce.

So What ?

    Certains d'entre vous l'auront peut-être remarqué mais une nouvelle rubrique est apparue au cours de l'été sur le blog, celle des critiques des scripts de pilotes (ICI). Je l'avais inaugurée justement avec celle de 666 Park Avenue (à (re) lire ICI). J'ai donc découvert ce premier épisode en sachant tout ce qui allait s'y passer. Pour cette raison, tous les effets de surprises n'ont pas franchement fonctionné sur moi. J'ai beau avoir une mauvaise mémoire, je me souvenais à peu près de tout. Il faut dire que je l'avais aimé ce script, dévoré même, et j'avais vraiment hâte de voir s'il allait être respecté et si le passage à l'écran, en terme d'effets spéciaux notamment, allait être à la hauteur de son ambition. J'ai désormais toutes les réponses à mes questions. Enfin presque toutes. Et je tenais à vous en faire part...

   666 Park Avenue n'est pas une série d'épouvante, ni vraiment une série fantastique, pas tout à fait un soap non plus, elle est... on ne sait pas très bien ce qu'elle est et c'est ce qui en fait une véritable curiosité. Mais disons que le terme "Thriller surnaturel" semble approprié. Les influences sont évidentes, L'avocat du Diable étant clairement une réfèrence. Mais le but ici n'est pas nécessairement de faire peur -ou alors si ça l'était, c'est complètement raté- mais plutôt d'installer une ambiance à la fois mystérieuse, inquiétante et mystique, classieuse aussi, qui nous hypnotisera suffisamment pour que l'on souhaite traverser les couloirs sombres du Drake semaine après semaine. Ce ne sont pas les lampes capricieuses, les ascenseurs tueurs ou les murs dévoreurs qui me donnent particulièrement envie de rester, bien qu'ils aient leur charme, mais plutôt les quelques pistes mythologiques lancées, notamment autour d'une possible "secte du dragon". Cela tend d'ailleurs à prouver que la série peut tenir sur la longueur qu'elle adopte ou non un format procedural dans les premiers temps avec un nouvel habitant en proie aux facéties du Diable à chaque nouvel épisode. Il y en a plus de 300 nous dit-on dans ce grand et luxueux immeuble...

   L'ouverture de l'épisode pilote est à mon sens une belle réussite car elle parvient, en quelques secondes seulement, à créer une atmosphère tout à fait singulière tout en mettant en avant le personnage le plus envoûtant de la série, le fameux Gavin Doran, et sa femme, l'énigmatique Olivia. Terry O'Quinn est évidemment parfait dans ce rôle qui semble avoir été écrit pour lui. Le phrase "You disappoint me John" qu'il prononce ne peut d'ailleurs qu'être un clin d'oeil au Locke de Lost, que l'acteur a brillamment incarné pendant 6 ans. Il n'a pas besoin d'en faire trois tonnes ici pour faire flipper. Il n'abuse pas des sourires pervers et des voix d'outre-tombe. Plutôt que de menacer à longueur de temps, Gavin agit. Vanessa Williams est plus en retrait, mais elle est tout aussi convaincante. On lui demande à peu près la même chose que d'habitude, en ajoutant peut-être à son jeu quelques nuances de noir plus prononcées. Par contre, dans le script, il se dégageait quelque chose de beaucoup plus touchant de son personnage, notamment quand elle évoque sa fille morte il y a quelques années. Elle était censée avoir les larmes aux yeux. Ce n'est pas le cas ici. Le botox empêche sans doute l'actrice d'exprimer ce type d'émotion, à moins qu'elle n'en soit tout simplement pas capable, chirurgie ou pas... La vraie bonne surprise de ce pilote pour moi, c'est Rachael Taylor ! Je redoutais le pire après ses performances dans Grey's Anatomy et Charlie's Angels et je l'ai trouvé bizarrement bonne ici. Pas extraordinaire, pas incroyable, mais crédible et attachante. Dave Annable m'a en revanche presque déçu. Il était un peu trop mou, pas assez charismatique. C'est sûr que face à Terry O'Quinn, il avait peu de chance d'impressionner mais on sait grâce à Brothers & Sisters qu'il est capable de beaucoup mieux. On va lui laisser le bénéfice du doute pour le moment et se contenter de blâmer son personnage, pas très énergique et un peu trop ravi de la crêche. Le troisième couple de la série, le moins solide, ralentit un peu le rythme de ce premier épisode avec des scènes répétitives et creuses. Dans le script, elles trouvaient leur intérêt dans la sensualité qui s'en dégageait, à la fois par l'aspect voyeuriste mais aussi par le coté exhibitionniste. Visiblement, c'était too much pour ABC qui voulait du sexy, mais du sexy super soft. On s'étonne d'ailleurs de voir les personnages si habillés, les garçons notamment. A l'origine, les passages shirtless étaient au nombre de 3 (oui, je les ai comptés ! Sue me !). Au final, il n'y en a pas un seul. Annable ouvre sa chemise, mais se glisse dans le bain avant qu'on ait le temps de voir quoi que ce soit, et Robert Buckley a toujours un tee-shirt sur lui. A quoi bon prendre des acteurs au physique avantageux si c'est pour ne pas s'en servir ? 

   D'autres modifications ont eu lieu entre la dernière version du script et le pilote : par exemple, lors de la scène où le fantôme se jette du haut de l'immeuble, sa chute est censée être accompagnée d'images en arrière-plan sur l'intérieur des appartements avec les personnages qui vaquent à leurs occupations. C'était sans doute trop ambitieux, pas évident à retranscrire à l'écran et possiblement trop onéreux. Cela dit, on sent que la série n'est pas produite par ABC Studios, comme Once Upon A Time ou Revenge qui la précédent, mais par Warner Bros. Les moyens ont été mis et l'utilisation de fonds verts dégueu limitée. Ce n'est pas cheap, c'est même plutôt très soigné. La toute fin de l'épisode, le cliffhanger en fait, était plus impressionnante sur le papier et, pour le coup, je ne vois vraiment pas ce qui peut expliquer ce changement de dernière minute. La jeune voisine n'avait pas une vision de Jane en train de courir, apeurée, mais de Jane en larmes et en sang, attachée et baîllonnée à une chaise. L'effet était autrement plus réussi, même si dans le fond, l'idée est la même. 

   Le pilote de 666 Park Avenue manque certainement de finesse et n'annonce pas la meilleure nouveauté de la rentrée, mais il parvient à installer une ambiance singulière et des personnages prometteurs dans un contexte fantastique auquel les networks accordent en général peu de place. Divertissant, efficace et visuellement maîtrisé, il augure au pire un guilty-pleasure tout à fait recommandable, au mieux une bonne série de genre. Alors, sans vouloir me faire l'avocat du Diable, je vous conseille vivement de jeter un oeil dans le judas... à vos risques et périls !

What Chance ?

 Je ne comprends pas pourquoi les américains n'ont pas été plus nombreux à découvrir le pilote. 6,9 millions, c'est un score vraiment très faible, et il y a fort à parier que la série avoisinera rapidement les 5 millions. Un mystère de plus en cette rentrée...

How ? 


29 juillet 2012

666 Park Avenue [Pilot Script]

Vous aviez élu 666 Park Avenue votre "nouveau drama le plus attendu de la saison 2012/2013" lors de la dernière session du Coming Next, c'est donc tout naturellement avec elle que j'ai choisi de lancer une nouvelle rubrique sur le blog qui, je l'espère, vous plaira. Il ne s'agit pas ici de faire une critique du pilote de la série -que je n'ai pas plus vu que vous- mais une critique du script du pilote de la série ! En gros, l'étape qui précéde le tournage du pilote. Ces cinquantaine de pages -en moyenne- décisives qui décident de l'avenir d'un projet. Je m'attacherai à traiter à la fois des scripts des nouveautés mais aussi de ceux des pilotes qui n'ont pas été retenus. Histoire de juger de ce qu'on a vraiment raté, au-delà d'un pitch et d'un casting. Dans les prochains jours/prochaines semaines, je vous parlerai donc notamment de Devious Maids, d'Elementary, de Gotham ou encore de The Smart One. En espérant que cela vous intéresse et vous plaise...

 

20107637

Ecrit par David Wilcox (Fringe) pour ABC et Warner Bros. Television. 63 pages.

Un jeune couple tout juste débarqué du Midwest emménage dans une résidence new-yorkaise très chic de l'Upper East Side, dont ils deviennent les gérants. Ce qu'ils ignorent, c'est que tous les habitants ont signé un pacte avec le Diable afin que leurs plus profonds désirs soient assouvis et que leur plus grandes ambitions se réalisent. Peu à peu, ils découvrent que des forces obscures se jouent dans cet édifice...

Avec Terry O'Quinn (Lost), Vanessa Williams (Ugly Betty, Desperate Housewives), Dave Annable (Brothers & Sisters), Rachael Taylor (Grey's Anatomy, Charlie's Angels), Mercedes Masöhn (The Finder), Robert Buckley (Les Frères Scott, Lipstick Jungle)...

_______________

 

Selon moi

44030377

   La chance du débutant ? Le script de 666 Park Avenue est le tout premier que je lis religieusement (après avoir feuilleté celui de Teen Wolf pour passer le temps pendant un long trajet en avion) et j'ai le sentiment d'être très bien tombé ! Mais je n'avais à ce moment-là aucun point de comparaison alors ce qui suit est à lire en prenant quelques pincettes. Je ne pouvais en tout cas pas espérer plus sympathique et passionnante lecture. Je n'ai pas décroché une seule seconde, j'ai même dévoré ces soixantes pages en moins d'une heure. Ce script a quelque chose d'envoûtant d'une certaine manière, et c'est très à propos vu le thème de la série. Dès la scène d'ouverture, l'ambiance à la fois chic, sombre, inquiétante et violente est posée. L'auteur a su rendre palpable la tension qui existe entre les différents protagonistes, lesquels sont nombreux mais pas trop. On parle quand même d'une résidence de 13 étages, il y a donc matière à sortir de l'ombre de nouveaux voisins régulièrement. Le potentiel est énorme pour nous tenir en haleine bien au-delà de 13 épisodes. 

   Contrairement à certains pilotes qui donnent le sentiment, une fois qu'ils sont terminés, de ne pas du tout savoir où la suite va nous amener, celui de 666 Park Avenue ressemble davantage à une mise en bouche particulièrement savoureuse, qui donne très envie de connaître la suite des événements et l'avenir de certains personnages. Honnêtement, ils n'ont pas tous à ce stade un potentiel de fou mais les quatre protagonistes principaux s'en sortent à merveille, surtout celui de Gavin, qui sera incarné par le charismatique Terry O'Quinn. C'est lui qui assure les passages les plus forts et les plus creepy de l'épisode. Le rôle qu'a obtenu Vanessa Williams, celui de son énigmatique femme, semble avoir été écrit pour elle et devrait permettre à l'actrice, une fois n'est pas coutume, de proposer un peu plus que ses poses et ses moues habituelles. A plusieurs reprises, elle doit avoir les yeux très humides. Wilhelmina Slater et Renee Perry sont rarement tombées si bas, ou alors ce n'était que des larmes de crocodile. Je suppose que lire un script en sachant quels seront les acteurs est un avantage certain. C'est pour ça que je sais d'ores et déjà que Rachael Taylor et, dans une moindre mesure, Dave Annable vont avoir du mal à être convaincants dans leurs rôles respectifs. Mais une bonne surprise n'est pas à exclure. 

   Ma plus grosse inquiétude pour tout dire ne vient pas de la distribution, mais des effets spéciaux. Lorsqu'il était scénariste sur Fringe, David Wilcox savait que ce qu'il écrivait serait retranscrit à l'écran avec talent, sans nécessairement faire péter le budget. Est-ce que l'équipe de 666 sera à la hauteur ? Rien n'est moins sûr. Et c'est un élément crucial car si les scènes "chocs" sont ratées, et il y en a pas mal dans ce pilote, alors c'est toute la réussite de la série qui est compromise... A la vue des premières images, le résultat ne parait pas honteux mais pas hyper impressionnant non plus. Ce qui est sûr, c'est que la série est tout à fait à sa place après Once Upon A Time et Revenge : elle est plus adulte, plus sexy mais elle semble tout aussi efficace et pourrait même devenir encore plus addictive si les effets de suspense sont aussi nombreux par la suite et ne versent pas dans la surenchère et le ridicule. En terme de guilty-pleasure, 666 Park Avenue devrait nous gâter ! Une alternative plus mainstream et plus soap à l'American Horror Story de Ryan Murphy en somme.

 

_______________

 

Selon UglyFrenchBoy

44030377

À en juger ce script, il semble désormais officiel que la série 666 Park Avenue n’a guère de lien avec le livre homonyme dont elle est pourtant l’adaptation, en dehors des noms des personnages. Il est surtout question ici de reprendre les conventions des films de « maison hantée », sans forcément les détourner. Le portier est là, le propriétaire énigmatique aussi, sans oublier le sous-sol. On n’évite pas non plus le désormais fameux « What happened to the previous manager? ».

Les amateurs du genre n’y verront donc aucune révolution, mais l’écriture est maîtrisée. Comme tout bon premier épisode test qui se respecte, on n’oublie pas des règles marketing essentielles, dont un membre du casting shirtless avant la fin du deuxième acte. L’aspect fantastique ne devrait pas rebuter la fameuse ménagère tant celui-ci affiche, sur le papier, une certaine facilité d’accès. En d’autres termes : c’est efficace. Quant à la distribution, si on a du mal à imaginer Rachael Taylor en architecte, Terry O'Quinn et Vanessa Williams ont des rôles sur mesure.

L’enjeu principal reste cependant l’aspect visuel, notamment au niveau des effets spéciaux puisque ces derniers devraient être souvent sollicités. Alex Graves assure ici du service en tant que réalisateur. Celui à qui l’on doit l’efficace pilote de Fringe s’entoure à cette occasion d’un « special effects supervisor » ayant récemment travaillé sur The Dark Knight Rises. Un gage de qualité ? Sans spoiler sur l’intrigue, la scène de la « chute » est attendue au tournant...

 

20 juillet 2012

Tueurs En Séries [Spéciale Comic Con US]

120720102027498

Au sommaire : "Bonne chance Charlie", "Falling Skies" et "Teen Wolf" renouvelées - Joe Manganiello tease le final de "True Blood" - Les nouveaux de "Games Of Thrones" - Joel McHale dans "Sons Of Anarchy" - "Eureka" c'est fini - On répond à vos questions : "How I Met Your Mother", "Homeland" - La bande-annonce de la websérie caféinée de Jerry Seinfeld - Les meilleurs moments du Comic-Con américain de San Diego : The Walking Dead, Fringe, Revolution, 666 Park Avenue, Arrow, Firefly... - Les premières images de "Ainsi soient-ils", le nouveau drama d'Arte...

 

10 juin 2012

Preview ABC [Saison 2012/2013]

Toute cette semaine, je vous propose de plonger dans les grilles américaines de la rentrée prochaine, chaîne par chaîne, à la découverte des nouveautés. Un certain François m'accompagne pour commenter celles qui seront ou pas nos coups de coeur de demain. Vous êtes bien entendu cordialement invités à donner votre avis en commentaires !

_______________

75514763

 

20107637

666 PARK AVENUE

Un jeune couple tout juste débarqué du Midwest emménage dans une résidence new-yorkaise très chic de l'Upper East Side, dont ils deviennent les gérants. Ce qu'ils ignorent, c'est que tous les habitants ont signé un pacte avec le Diable afin que leurs plus profonds désirs soient assouvis et que leur plus grandes ambitions se réalisent. Peu à peu, ils découvrent que des forces obscures se jouent dans cet édifice...

L'avis de François : De nombreux projets se sont battus pour obtenir la case post-Once Upon A Time. C’est finalement Revenge qui en héritera. ABC a préféré consolider sa case soapy après le départ des Housewives plutôt que profiter du lead-in de sa nouvelle série phare pour en lancer une autre appartenant au même genre. Une stratégie plus marketing qu’éditoriale, les publics des deux séries, jeunes et féminins, étant assez proches. 666 Park Avenue a une carte à jouer si elle parvient à s’inscrire dans cette line-up très féminine. Toutefois, la tâche sera loin d’être aisée face au Foot sur NBC et à Mentalist sur CBS. La case n’a plus observé de succès depuis Brothers & Sisters mais elle parait plus large et prometteuse que Pan Am ou GCB. Taux de réussite : 55%

L'avis de Lulla : Avant d'avoir vu des images de la série, il me semblait particulièrement stupide de ne pas profiter du lead-in de Once Upon A Time pour la lancer. Après, je pense avoir compris pourquoi : sans bien sûr aller aussi loin qu'une série du câble tel que... disons American Horror Story, dont le succès n'est certainement pas étranger à la mise en chantier initiale du projet, 666 semble s'adresser à un public plus adulte et jouera la carte du sexy à fond, comme le prouvent d'ailleurs les choix de casting, tandis queTerry O'Quinn assurera l'intérêt des geeks et Vanessa Williams celui des gays et des ménagères. Ils permettront aussi, de par leur talent indéniable, de donner un peu plus de crédibilité à une série qui risque d'en avoir besoin. En espérant que les effets-spéciaux ne seront pas trop laids... Taux de réussite : 60%.

_________________

 

20108266

NASHVILLE

Grandeur et décadence dans le milieu de la musique country à Nashville, aux cotés d'une star montante et d'une autre au plus haut de sa carrière...

L'avis de François : Un très beau cast, un univers entrainant, mais une bande-annonce qui me laisse dubitatif. La promesse n’est pas assez claire. La série n’est ni vraiment comédie musicale, ni vraiment drama, ni vraiment soap. Là où Revenge, dans cette même case, mettait immédiatement l’accent sur le soap pur et dur. Je pense que ABC fait fausse route en essayant de dramatiser, de rendre quali sa tendance soap. En consacrant Revenge, le public a prouvé qu’il voulait un produit simple, jouissif et efficace. Seul point qui peut sauver Nashville : la concurrence assez faible, surtout sur la cible démographique entre Les Experts surtout positionnés sur les séniors et Chicago Fire sur NBC, dont le succès est loin d’être garanti. Taux de réussite : 25%.

L'avis de Lulla : Revenge nous a appris que même les nouveautés qui semblaient les moins bien parties sur le papier pouvaient créer la surprise. Etant donné que Nashville héritera justement de l'ancienne case du soap dans les Hamptons le mercredi à 22h et que la musique country peut rassembler très largement le public américain, je suis plutôt optimiste. En plus, les premiers retours des critiques sont excellents. Je crois que si la série ne ressemblait pas autant à Smash, j'y croirais même dur comme fer ! Taux de réussite : 70%.

 _______________

 

 20108136

LAST RESORT

Après avoir refusé d'obéir à un ordre de tir de missiles nucléaires, l'équipage d'un sous-marin américain fuit jusqu'à un point reculé de la planète. Apatrides et traqués, les marins décident de fonder eux-mêmes leur patrie ! Le plus petit pays du monde à avoir l'arme nucléaire...

L'avis de François : Ce projet est une véritable énigme. Le pitch est rocambolesque. Au mieux, ça fait un film, ça s’appelle Battleship et ça fait un bide au cinéma. Mais une série … Sans compter que le cast, Robert Patrick en tête, accentue cette impression d’un mauvais téléfilm des années 90. ABC tente bien de nous expliquer que ce sera très féminin, que Last Resort insistera sur le côté drama, la séparation avec les familles, ma chérie je t’aime, reviens, tout ça. Mais enfin tout de même. Une série pro-army dans un sous-marin… Et puis allez comprendre, la série est programmée le jeudi 20h, en lead-in de Grey’s Anatomy. Quelle est la logique ? D’autant que face à Big Bang Theory et X Factor, la tâche ne sera pas aisée. Le jeudi 20h est un peu la bête noir d’ABC. La chaîne n’est pas parvenue à installer de séries depuis 2006, c’était Ugly Betty. Depuis, nombre de séries se sont cassées la gueule : FlashForward, My Generation, Charlie’s Angels, Missing… La liste est longue et j’ai bien peur que
Last Resort ne tarde à y figurer. Taux de réussite : 10%.

 L'avis de Lulla : Depuis le lancement du projet, Last Resort m'intrigue. Elle n'a objectivement rien à faire sur ABC et aurait eu plus facilement sa place soit sur une chaîne comme FOX, au public masculin plus établi, soit sur CBS, pour sa B.A. hors série policière de l'année. Mais c'est plus encore sur le câble, sur FX par exemple, qu'elle aurait eu le plus grand loisir de s'épanouir, surtout que le créateur, Shawn Ryan, y a officié longtemps avec The Shield. Last Resort va droit dans le mur mais on ne peut pas reprocher à ABC de tenter quelque chose qui sort de l'ordinaire. Puis le casting me plait... ABC saura-t-elle résister à la tentation de commander une saison complète si par le plus grand des hasards la série fonctionnait ? Car c'est clairement avec des saisons de 13 épisodes qu'elle doit se développer, pas plus. Taux de réussite : 25%.

_______________

 

20108211

THE NEIGHBORS

Une famille tout ce qu'il y a de plus "normale" emménage dans une copropriété toute aussi normale en apparence. Mais il s'avère que tous les habitants sont en réalité des aliens, installés sur Terre depuis dix ans, dans l'attente d'instructions de leur planète. Les Weaver sont les premiers humains qu'ils ont l'opportunité de rencontrer. Les deux communautés découvrent que la pression du mariage et les problèmes liés à l'éducation des enfants sont communs à toutes les planètes...

 L'avis de François : Une bande-annonce décriée qui m’a plutôt fait rire. Il faudra bien sûr plusieurs épisodes avant de porter un jugement sur la série. Quoi qu’il en soit, sur le papier, elle parait plus proche de Modern Family que ses consœurs Happy Endings et Cougar TownThe Neighbors semble parfaitement s’intégrer dans la line-up du carré sitcom à succès d’ABC : la parfaite petite banlieue américaine passée sous acide. Recette qui a fait le succès de Modern Family, Suburgatory et dans une moindre mesure, de The MiddleJusqu’ici, on avait un peu l’impression qu’ABC proposait ses coups de cœur dans cette case si convoitée, afin d’en garantir leur succès. Face à la cascade d’échec, la chaîne change son fusil d’épaule. On a une vraie stratégie éditoriale avec une sitcom qui semble compatible avec Modern Family, là ou Cougar/Happy Endings proposaient des univers très différents. Taux de réussite : 60%. 

L'avis de Lulla : Enfin une série familiale dans cette case post-Modern Family ! ABC se rend donc enfin à l'évidence : les comédies de potes, aussi bonnes soient-elles, n'ont rien à faire là. Mais était-il vraiment judicieux de choisir The Neighbors ? Pas sûr. La bande-annonce ne m'a pas autant outré que d'autres mais je reconnais que je m'attendais à beaucoup mieux au vu du pitch, ma foi, assez sympathique et original. Je voulais en fait quelque chose dans la même veine que Suburgatory mais ça n'a pas l'air d'être le cas. How to live with your parents aurait sans doute mieux convenu ici... Rendez-vous pris à la mi-saison, une fois The Neighbors annulée ? Taux de réussite : 40%.

_______________


20108230

HOW TO LIVE WITH YOUR PARENTS (FOR THE REST OF YOUR LIFE)

Divorcée depuis presqu'un an, Polly a du mal à subvenir aux besoins de sa fille dans la conjoncture économique actuelle. Pour limiter les dégâts, elle emménage avec Natalie chez ses parents, en se convainquant que la situation est temporaire. Se confrontent alors deux visions opposées de la vie. Face à Polly qui s'efforce d'être une mère parfaite avec des valeurs conservatrices, les parents se révèlent être un couple excentrique et "relax" à la sexualité débridée.

L'avis de François : Très beau cast, sûrement le plus prestigieux de ABC cette saison. Néanmoins, la sitcom bénéficie d’une case très compliquée, en calage de deux saisons de Dancing with the Stars. Le cimetière de séries ayant hérité de cette case est déjà bien peuplé, How to Live aura intérêt à bénéficier d’un solide soutien au sein de ABC pour ne pas y figurer elle-aussi ! Taux de réussite : 30%.

L'avis de Lulla : Je ne crois pas du tout en la diffusion de la série dans la case annoncée. D'ici là, de l'eau va couler sous les ponts, des annulations vont pleuvoir et il y aura de la place ailleurs ! Le casting comme les premières images me donnent confiance, et je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi ABC la garde en stock. Pour lui offrir une meilleure exposition une fois la folie de la rentrée passée ?    Taux de réussite : 45%.

_________________

 

20108227

MALIBU COUNTRY

 Divorcée de sa rock star de mari, Reba Gallagher quitte Nashville avec sa famille pour débuter une nouvelle vie à Malibu. Cette installation sur la côte ouest est un sacré changement pour cette maman qui va devoir trouver sa voie. Avec le soutien des siens, Reba saisit la chance de se lancer dans une carrière musicale.

L'avis de François : Voilà une sitcom qui ne fera pas de vagues. Mais avec un budget visiblement très resserré, une America Darling au casting et un lead-in, Last Man Standing, très compatible, je vois bien Malibu Country être la nouvelle According to Jim de ABC. Une sitcom dont tout le monde se fout mais qui fera son petit bout de chemin avant de couler des jours heureux en syndication. Taux de réussite : 70%.

L'avis de Lulla : Si Last Man Standing a réussi faire son trou, je ne vois pas pourquoi Malibu Country échouerait ! Il sera peut-être même encore plus facile d'y arriver grâce à une diffusion le vendredi, face à une concurrence moindre. Et puis les américains ADORENT Reba et rien que ça, ça devrait suffire au lancement. La qualité -et encore- se chargera de les fidéliser... ou pas. Taux de réussite : 80%.

_______________

The Family ToolsRed Widow et Zero Hour sont attendues à la mi-saison dans des cases inconnues. Mistresses est censée débarquer à l'été 2013 mais, en cas de besoin, le lancement pourrait être avancé.


13 mai 2012

Coming Next [And The Winners Are...]

dnesseason4nextminiban

 

Le drama la plus attendu de la saison par les lecteurs de Des News En Séries est :


75151525

666 PARK AVENUE (ABC)

(48%)

 Créé par David Wilcox (Fringe).
Réalisé par Alex Graves (Terra Nova).


Un jeune couple tout juste débarqué du Midwest emmènage dans une résidence new yorkaise très chic de l'Upper East Side dont ils deviennent les gérants. Ce qu'ils ignorent, c'est que tous les habitants ont signé un pacte avec le Diable afin que leurs plus profonds désirs soient assouvis et que leur plus grandes ambitions se réalisent...


Avec Terry O'Quinn (Lost), Vanessa Williams (Ugly Betty, Desperate Housewives),Dave Annable (Brothers & Sisters), Rachael Taylor (Grey's Anatomy, Charlie's Angels), Mercedes Masöhn (The Finder), Robert Buckley (Les Frères Scott, Lipstick Jungle)...

NB: Vous avez eu le nez creux (et c'est un plébiscite en plus), le pilote a été commandé en série vendredi dernier. La série figurera donc dans la grille de la chaîne à l'automne ou à la mi-saison.

____________

THE SELECTION - CW (16%)

REVOLUTION - NBC (13%)

THE FOLLOWING (aka MASTERMIND) - FOX (11%)

THE AMERICANS - FX (10%)

ELEMENTARY - CBS (0,5%)

 ____________

 

La comédie la plus attendue de la saison par les lecteurs de Des News En Séries est :


75054452

PARTNERS (CBS)

(39%)

Créé par David Kohan et Max Mutchnick (Will & Grace).


Partenaires en affaires et amis de longue date, Charlie et Louis - l'un est gay et l'autre hétéro - sont engagés chacun de leur côté dans une relation de couple sérieuse. Soit quatre personnes impliquées dans trois relations...

Avec David Krumholtz (Numb3rs), Michael Urie (Ugly Betty), Sophia Bush (Les Frères Scott), Brandon Routh (Chuck, Superman Returns), Elizabeth RegenLucy Davis (The Office), Molly Shannon...

NB: Elle aussi a été commandée, par chance.

____________

FRIDAY NIGHT DINNER - NBC (29%)

THE GOODWIN GAMES - FOX (19%)

PRAIRIE DOGS - ABC (13%)

__________

Merci à tous de votre participation et je vous félicite pour vos choix ! Je n'aurais pas forcément fait les mêmes mais ceux-ci ne me font pas honte pour autant. Rendez-vous l'année prochaine, peut-être, pour une nouvelle édition du Coming Next. Et rendez-vous assurément à la rentrée pour découvrir ensemble ces deux nouveautés, et toutes les autres !

Posté par LullabyBoy à 21:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 mai 2012

Coming Next [Round 9: ABC/Dramas]

19652325

 

 Contre toutes attentes, ABC ne s'est pas si mal débrouillée que ça cette saison grâce à la surprise Revenge, le beau succès de Once Upon A Time, les scores corrects de Scandal et les audiences pas si catastrophiques de GCB et Missing. Parmi les vraies grosses plantades, on retrouve The River (méritée), Pan Am (absolument pas méritée) et Charlie's Angels (est-il nécessaire de préciser ?). L'an prochain, ABC misera avant tout sur le soap, qu'il soit surnaturel, musical ou d'époque. Mais pas que...

__________

Tous les synopsis et visuels suivants sont tirés du dossier La Saison des Pilotes 2012 d'AlloCiné

 __________

 

20052077

 1. DEVIOUS MAIDS

 Créé par Marc Cherry (Desperate Housewives). Produite par Eva Longoria.


Quatre femmes de ménage d'origine latine travaillent à Beverly Hills. Elles se retrouvent au beau milieu d'une mystérieuse affaire de meurtre qui va ébranler une communauté d'ordinaire calme...


Avec Ana Ortiz (Ugly Betty), Judy Reyes (Scrubs), Roselyn Sanchez (FBI : portés disparus), Dania Ramirez (Heroes), Susan Lucci (La Force du destin), Grant Show (Melrose Place), Rebecca Wisocky, Drew Van Acker (Pretty Little Liars), Mariana Klaveno (True Blood), Brett Cullen, Tom Irwin (Angela 15 ans)...

__________

 

20050766

2. AMERICANA

 Créé par Michael Seitzman.
Réalisé par Phillip Noyce (Revenge).


La vie familiale du célèbre couturier Robert Soulter est bouleversée lorsqu'une jeune styliste pleine d'ambition fait son entrée dans l'entreprise, bien décidée à faire évoluer la marque...


Avec Anthony LaPaglia (FBI : portés disparus), Emilie de Ravin (Lost, Roswell), Ken Olin (Brothers & Sisters, Génération pub), Ashley Greene (Twilight, Pan Am), Annabeth Gish (X-Files), Christine Adams (Terra Nova), Tiffany Hines (Nikita)...

____________


20065875

3. ZERO HOUR

 Créé par Paul Scheuring (Prison Break). Réalisé par Pierre Morel (Le Transporteur, Banlieue 13, Taken).


Un homme de nature sceptique, éditeur de magazines, se retrouve au cœur de l'une des plus grandes conspirations de l'histoire de l'humanité : un mystère grandiose autour des Douze Apôtres...


Avec Anthony Edwards (Urgences), Scott Michael Foster (Greek), Michael Nyqvist (Millénium, le film, Mission : Impossible - Protocole fantôme), Carmen Ejogo, Addison Timlin...

___________

 

20050679

4. THE GILDED LILYS

 Créé par K.J. Steinberg (The Nine : 52 heures en enfer). Produit par Shonda Rhimes (Grey's Anatomy, Private Practice).
Réalisé par Brian Kirk (Game of Thrones).

Dans le New York de 1895, le quotidien du premier véritable hôtel de luxe de la ville entre la famille propriétaire du palace, ses employés et les nombreux clients qui y séjournent.


Avec Brian F. O'Byrne (FlashForward), Sarah Bolger (Les Tudors), Matt Long (Jack & Bobby, Mad Men), Blythe Danner (Will & Grace), Matt Lauria (Friday Night Lights), John Barrowman (Torchwood), Madeline Zima (Une Nounou d'enfer, Californication)...

____________


20050812

5. NASHVILLE

 Créé par Callie Khouri (Thelma et Louise).


Grandeur et décadence dans le milieu de la musique country à Nashville, aux cotés d'une star montante et d'une autre au plus haut de sa carrière...


Avec Connie Britton (Friday Night Lights, American Horror Story), Hayden Panettiere (Heroes), Eric Close (FBI : portés disparus), Robert Wisdom (Sur écoute, Prison Break, Burn Notice), Charles Esten (Enlightened), Clare Bowenn, Sam Palladio, Jonathan Jackson, Powers Boothe...

___________

 

20065926

6. SCRUPLES

 Créé par Bob Brush et Mel Harris. Produit par Tony Krantz et Natalie Portman.
Réalisé par Michael Sucsy (Grey Gardens, Je te promets - The Vow).


Nouvelle adaptation de l'œuvre de Judith Krantz (L'amour en héritage) sur une riche et célèbre styliste dans un monde de sexe, de vengeances et de scandales...


Avec Claire Forlani (Rencontre avec Joe Black, Camelot), Karine Vanasse (Pan Am), Chad Michael Murray (Les Frères Scott), Gary Cole (The Good Wife, Desperate Housewives), Boris Kodjoe (Undercovers), Jessica McNamee (Je te promets - The Vow), Gilles Marini (Brothers & Sisters), Mimi Rogers...

___________

 

20050648

7. THE LAST RESORT 

 Créé par Shawn Ryan (The Shield, Terriers, Chicago Code) & Karl Gajdusek
Réalisé par Martin Campbell (Le Masque de Zorro, Casino Royale, Green Lantern)


Après avoir refusé d'obéir à un ordre de tir de missiles nucléaires, l'équipage d'un sous-marin américain fuit jusqu'à un point reculé de la planète. Apatrides et traqués, les marins décident de fonder eux-mêmes leur patrie ! Le plus petit pays du monde à avoir l'arme nucléaire...


Avec Scott Speedman (Felicity), Daniel Lissing, Andre Braugher (Men of a Certain Age), Robert Patrick (X-Files), Autumn Reeser (Newport Beach, No Ordinary Family), Daisy Betts (Persons Unknown), Dichen Lachman (Dollhouse), Jessy Schram (Falling Skies, Once Upon A Time), Camille de Pazzis (La Vie devant nous, Pigalle, la nuit)...

___________

 

20065813

8. GOTHAM

 Créé par Michael Green (Kings, The River).
Réalisé par Francis Lawrence (Je suis une légende)


Après s'être heurtée à une enquête impossible à résoudre, Annie Travers, une femme flic, découvre l'existence d'un monde magique au sein de la ville de New York et se voit assigner un partenaire venant de là-bas...


Avec Megan Ketch, Barry Sloane (Hollyoaks, Holby City), Lennie James (Hung, Jericho), Brian Cox (Troie, Braveheart, la saga Jason Bourne)...

____________

 

20052026

9. BEAUTY AND THE BEAST

Créé par Jonathan E. Steinberg (Jericho, Human Target). Produit par Gary Fleder.
Réalisé par Yves Simoneau (V)


L'histoire bien connue d'une belle et forte princesse qui se découvre une attirance inattendue pour une mystérieuse bête, qui l'a retenue captive alors qu'elle cherchait à défier les lois pour sauver son père...


Avec Darius Campbell, Ruth Bradley (Nick Cutter, Les Portes du temps), Christopher Egan (Vanished, Kings, Letters to Juliet), Alan Dale (Lost, Ugly Betty, Newport Beach), F. Murray Abraham...

__________ 

 

20053967

10. 666 PARK AVENUE

 Créé par David Wilcox (Fringe).
Réalisé par Alex Graves (Terra Nova).


Un jeune couple tout juste débarqué du Midwest emmènage dans une résidence new yorkaise très chic de l'Upper East Side dont ils deviennent les gérants. Ce qu'ils ignorent, c'est que tous les habitants ont signé un pacte avec le Diable afin que leurs plus profonds désirs soient assouvis et que leur plus grandes ambitions se réalisent...


Avec Terry O'Quinn (Lost), Vanessa Williams (Ugly Betty, Desperate Housewives), Dave Annable (Brothers & Sisters), Rachael Taylor (Grey's Anatomy, Charlie's Angels), Mercedes Masöhn (The Finder), Robert Buckley (Les Frères Scott, Lipstick Jungle)...

__________

 A vos votes ! (dans cette phase du "Coming Next", vous pouvez voter pour autant de pilotes que vous le souhaitez).