03 janvier 2010

Ciné Top 2009

44068083

L'intégralité des critiques sont à découvrir ou redécouvrir dans la rubrique CinéBox.



1- La Route de John Hillcoat

"Sombre, apocalyptique, superbe et bouleversant : aucun autre film cette année n'a su me captiver autant. Il a offert à Viggo Mortensen son plus beau rôle. Une de ces oeuvres qui vous marque à jamais et qui laisse des traces."


2- Gran Torino de Clint Eastwood

"L'un des meilleurs films d'Eastwood, peut-être même le meilleur. On croyait tout savoir de lui, il nous a prouvé le contraire. Déjà un classique !"



3- Antichrist de Lars von Trier

"Un prologue superbe, qui aurait presque pu se suffire à lui-même. Puis une peinture naturaliste troublante en perpétuelle évolution jusqu'à la destruction. Charlotte Gainsbourg ose tout et va au-delà même des espérances. Un film qui mérite mieux que la polémique qu'il a engendré.


4-Là-haut de Pete Docter & Bob Peterson

"Un grand bol d'air frais, un voyage poétique au pays des rêves. Jamais une scène d'un film d'animation ne m'avait autant ému depuis... la mort de la maman de Bambi ! Inoubliable !"



5- Good Morning England de Richard Curtis

"Un hymne rock'n'roll à l'insouciance et à la liberté, qui va jusqu'au bout de l'absurdité pour nous amuser. Le divertissement le plus jouïssif de l'année !



6- (500) jours ensemble de Marc Webb

"L'histoire d'une histoire d'amour ou la comédie romantique originale et décalée que l'on attendait depuis... que le genre existe ! Les acteurs ont un charme fou et nous embarquent sans niaiserie dans cette aventure simple et touchante avec un naturel désarmant."


7- Boy A de John Crowley

"Une émotion constante, sur le fil; un réalisme parfois sordide mais jamais tire-larmes; un héros qui nous hante et que l'on pardonne, nous."



8- Welcome de Philippe Lioret

"Après 'Je vais bien ne t'en fais pas', Lioret prouve à nouveau qu'il sait toucher là où ça fait mal. Réaliste et pudique, ce film aurait dû réveiller les consciences. Quelques mois plus tard, rien n'a changé. Il a le mérite d'exister pour ne pas oublier."

Sur un sujet pas si éloigné mais de l'autre coté de l'Atlantique, Frozen River n'a pas démérité.


9 ex-aequo - Les Noces rebelles de Sam Mendes / Away We Go de Sam Mendes

"Deux films du même réalisateur, sortis la même année et complémentaires. Le premier est dramatique, déprimant mais magnifique, le second est léger, amusant et plein d'espoir."


10- Les Vies privées de Pippa Lee de Rebecca Miller

"Le portrait tout en finesse d'une femme complexe et attachante, incarnée par la divine mais trop rare Robin Wright Penn. De nombreux seconds rôles qui brillent par leur justesse, de Keanu Reeves à Monica Bellucci en passant par Julianne Moore. "

Mention spéciale à Avatar, que j'ai vu après avoir réalisé ce classement mais qui y aurait eu sa place sans aucun doute !

Classement réalisé pour AlloCiné - Dossier "Remember 2009"


01 novembre 2009

Ciné Mix [Août-Septembre-Octobre 2oo9]

44068083

Coups de Coeur  44030378


19139318_jpg_r_160_214_f_jpg_q_x_20090713_045749   (500) JOURS ENSEMBLE

   Tom croit encore en un amour qui transfigure, un amour à la destinée cosmique, un coup de foudre unique. Ce qui n'est pas du tout le cas de Summer. Cela n'empêche pourtant pas Tom de partir à sa conquête, armé de toute sa force et de tout son courage, tel un Don Quichotte des temps modernes... // Un beau film simple et touchant qui part d'une belle idée simple et touchante. Ce n'est ni plus ni moins que l'histoire d'une histoire d'amour mais la façon de la traiter est on ne peut plus originale et décalée puisqu'elle nous est racontée de manière totalement destructurée, en égrénant les grands moments de cette histoire dans le désordre le plus complet. Zooey Deschanel est radieuse, Joseph Gordon-Levitt est très convaincant. Une excellente bande-son vient magnifier l'ensemble.

   

19136432_jpg_r_160_214_f_jpg_q_x_20090707_114320   LES DERNIERS JOURS DU MONDE

  Alors que s'annonce la fin du monde, Robinson Laborde se remet peu à peu de l'échec d'une aventure sentimentale pour laquelle il s'était décidé à quitter sa femme. Malgré l'imminence du désastre, et peut-être pour mieux y faire face, il s'élance dans une véritable odyssée amoureuse qui l'entraîne sur les routes de France et d'Espagne. // Le cinéma des frères Larrieu est décidemment un des plus originaux de notre époque. Cette aventure apocalyptico-romantique est étrange, déroutante, parfois douteuse, mais toujours fascinante car tous les délires sont permis et les acteurs y croient, que ce soit Mathieu Almalric, impeccable, Catherine Frot, encore plus délicieuse que d'habitude, Karine Viard, qui ose comme jamais, et Sergi Lopez, qui nous montre toute l'étendue de son talent et c'est peu de le dire (ceux qui ont vu le film comprendront). C'est sans doute un peu trop long mais on ne s'ennuie jamais vraiment. Et, petite anecote qui n'intéresse que moi : la dernière scène a été tournée dans ma rue à Paris !

Les presque-Coups de Coeur  44030377


19165367_jpg_r_160_214_f_jpg_q_x_20090908_052048   AWAY WE GO

   Lorsque Burt et Verona apprennent qu'ils vont devenir parents, c'est la panique. Ils détestent la ville de province où ils habitent, et maintenant que les parents de Burt déménagent, plus rien ne les y retient. Ils décident alors de partir à la recherche de l'endroit parfait où fonder leur famille... // Sam Mendes ne chôme pas ! Après Les Noces Rebelles en début d'année, un beau film portant un regard désespéré sur le couple (lire ma critique), il offre sa plus pure antithèse avec Away We Go. Le couple n'y est pas magnifié mais le message final est bien positif. On suit les rencontres familiales et amicales de ces deux êtres extrêmement attachants avec beaucoup de plaisir. Le rire est souvent au rendez-vous mais l'émotion n'est pas en reste, elle vous surprend au détour d'une histoire qui semblait a priori anodine. L'esprit "road-movie" n'est peut-être pas suffisamment exploité, c'est le seul véritable reproche que je ferais au film. John Krasinski et Maya Rudoph offrent de bonnes prestations, prouvant qu'ils compteront dans le cinéma de demain si on leur fait confiance.    

19159667_jpg_r_160_214_f_jpg_q_x_20090826_015914   NON MA FILLE, TU N'IRAS PAS DANSER

   Depuis qu'elle s'est séparée de Nigel, Léna traverse la vie comme elle peut avec ses deux enfants. Elle triomphe avec vaillance des obstacles semés sur leur route. Mais il lui reste à affronter le pire : l'implacable bonté de sa famille qui a décidé de faire son bonheur... // Le nouveau Honoré est arrivé et ce n'est clairement pas son meilleur film. Mais pour moi qui suis fan de son cinéma, je me suis retrouvé comme un poisson dans l'eau, dans un univers que je connais bien maintenant, qui est celui du réalisateur mais aussi des personnages. Ils évoluent tous dans un même Paris, on ne serait pas étonné que l'héroïne de Non ma fille croise celui de Dans Paris au détour d'une rue, la seule limite étant qu'Honoré a tendance à ré-utiliser les mêmes acteurs. On retrouve les obsessions du réalisateur et son talent de portraitiste. Si Léna est agaçante sur la longueur, elle n'en est pas moins attachante et réelle. Chiara Mastroianni est très juste dans son interprétation, tout comme Jean-Marc Barr, Marina Fois et Marie-Chrisine Barrault. Louis Garrel apporte sa fantaisie poétique et précieuse habituelle sans laquelle un Honoré ne serait pas un vrai Honoré. Le délire Breton au milieu du film est une jolie idée sur le papier, mais le son de la cornemuse à fond dans le cinéma devient vite insupportable.

Les autres films  44030376


19095268_jpg_r_160_214_f_jpg_q_x_20090422_050009    LA PROPOSITION

   Lorsque Margaret, une très puissante éditrice, est menacée d'être expulsée vers son pays natal, le Canada, elle imagine une solution d'urgence et déclare qu'elle est fiancée à son assistant, le malheureux Andrew, qu'elle exploite et maltraite depuis des années. Celui-ci accepte de participer à la supercherie, mais à ses conditions. Le curieux couple se rend en Alaska pour rencontrer l'étonnante famille d'Andrew... // Voilà une comédie romantique typiquement américaine très efficace qui ne peut que faire passer un bon moment ! On est évidemment dans la caricature, parfois dans le too much, certains gags ont été vu mille fois et on sait dès le départ comment ça va se terminer, mais on se laisse emporter. Je fais partie des rares personnes qui apprécient Sandra Bullock. Je la trouve vraiment bonne dans la comédie et j'adorerai qu'elle ait sa propre sitcom ! Ryan Reynolds est charmant, mais pas que. Et puis alors Betty White, ex-Craquante-Golden Girl, est absolument géniale ! Un film indispensable pour se détendre en somme.

19130911_jpg_r_160_214_f_jpg_q_x_20090626_070350   MICMACS A TIRE-LARIGOT 

  Bazil n'a pas beaucoup de chance avec les armes. La première l'a rendu orphelin, la deuxième peut le faire mourir subitement à tout instant. Par chance, ce doux rêveur, à l'inspiration débordante, est recueilli par une bande de truculents chiffonniers aux aspirations et aux talents aussi divers qu'inattendus, vivant dans une véritable caverne d'Ali-Baba. Un jour, en passant devant deux bâtiments imposants, Bazil reconnaît le sigle des deux fabricants d'armes qui ont causé ses malheurs. Aidé par sa bande d'hurluberlus, il décide de se venger. // J'aime beaucoup Jean-Pierre Jeunet mais je trouve qu'après 5 ans d'absence, il aurait pu faire mieux. Je ne lui reproche pas d'avoir repris ses filtres jaunis, c'est ce qui caractèrise visuellement son univers et j'adore ça. Je ne lui reproche pas non plus un manque d'inventivité, Micmacs regorge d'idées de génie. Je trouve simplement que ce film manque singulièrement d'émotion, contrairement à Amélie Poulain et Un long Dimanche de fiançailles. Peut-être est-ce à cause de Dany Boon, que je n'aime pas beaucoup. Tous les rôles secondaires sont d'ailleurs plus intéressants et amusants que lui. Peut-être aussi que l'intrigue est trop tirée par les cheveux à mon goût. Toujours est-il que c'est un joli petit film mais pas un grand film. Je m'attendais à mieux.

  1