05 octobre 2008

Ugly Betty [3x o2]

dnes_v2_betty_mini_ban

Filing For The Enemy // 8 6oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_878559

   Cet épisode ne serait-il pas l`aveu même des producteurs et scénaristes que la plupart des storylines développées en saison 2 étaient ratées ? Non parce que si vous regardez bien, tout ce qui a été construit en une saison est détruit en un seul épisode ! Alors si c`est pour retrouver la Ugly Betty de la saison 1, plus déjantée et plus irrévérancieuse, ok. Mais ça reste quand même super facile ce retournement de situation ...

   Prenez Wilhelmina. Elle perd tout en un épisode. Je ne l`ai pas vu venir remarque. La série n`a pas perdu son sens de la surprise ! N`empêche que ça s`est fait beaucoup trop vite. Je m`attendais à ce que Daniel récupère sa place mais comme pas ça, pas juste grâce à quelques lettres ... Il faut dire qu`Alexis change d`avis comme deux chemises et qu`elle est hyper influençable ! Ca rend son personnage de moins en moins intéressant et je ne serais pas contre le fait que la grande faucheuse vienne lui rendre une petite visite ... Le fait que l`actrice n`apparaisse pas dans les photos promo de la saison me semble être un premier indice. On verra. C`était drôle d`apprendre que Mark avait prémédité ce revirement de situation pour que Wilhelmina redevienne sienne. Concernant Daniel, la partie sur son fils était assez ennuyeuse même si ça apporte une certaine maturité au personnage. Je pense que le petit va finir par retourner en France, chez ses grands parents. Les scénaristes auront alors renié tout leur travail passé et pourront passer à autre chose !

   Betty, parlons d`elle. Hormis le passage fort drôle où elle s`imaginait en future Wilhelmina, elle m`a plus agacé qu`autre chose. Elle avait pris de bonnes résolutions dans l`épisode précédent et pourtant, elle ne change toujours pas. En même temps, on ne suit jamais ses bonnes résolutions, ça n`est pas étonnant. Ella avait promis de prendre des risques. Si elle pouvait aussi se promettre de juger un peu moins et se laisser aller. Arrêter de tout le temps faire la morale. Ca serait vraiment bien. Même si on peut comprendre sa réaction quand elle apprend que Coach Diaz est marié, ce serait bien qu`elle n`oublie pas qu`elle s`est retrouvée dans une situation similaire l`année dernière avec Henry dont la copine était enceinte jusqu`aux oreilles !!! La relation entre Tony et Hilda semble compromise. Je ne sais pas tellement quoi en penser. En fait, je crois que je m`en fous un peu. Même si j`aime beaucoup Hilda. Ses histoires amoureuses ne m`ont jamais passionné.

   Reste à parler de cette pauvre Christina. Même cette affaire d`héritier Meade semble être reniée par les scénaristes ! Ca n`était pas leur meilleure trouvaille, certes. Mais ils auraient pu aller jusqu`au bout. C`est un peu tard pour se rétracter de la sorte. Alors on ressort la carte de l`ex menteur et violent. On le savait depuis le début qu`elle se faisait avoir. Restait à savoir pendant combien de temps. Tiens, la Betty ne sait rendu compte de rien. Manquerait plus qu`elle fasse la morale à Christina dans le prochain épisode ! Bon, ceci dit, je vais un peu vite en besogne. Peut-être que Christina n`a pas perdu le bébé. Mais dans ce cas, quel intérêt à part celui très limité de faire un cliffhanger ?

vlcsnap_887803


// Bilan // Je ne suis pas fan de ce genre d`épisode où l`on déconstruit en quelques minutes tout ce qui a été construit en une saison et en plus, de manière pas forcément très habile. Reste que c`était bien plaisant à suivre quand même ...

   

Posté par LullabyBoy à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


03 octobre 2008

Ugly Betty [Photos Promo]

30622683

ubp

Oui, ça fait deux semaines que la série est commencée et les photos promo ne tombent que maintenant ! Peut-être que l'on aura aussi celles de Grey's Anatomy un jour ... Les photos sont sympas, surtout celles avec avec les murs en plumes ! Vous remarquerez l'absence de Rebecca Romjin (!?)

43

8 12

44 4

19 27 23

113736_D_1209_ful 50

Posté par LullabyBoy à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2008

Ugly Betty [3x o1]

dnes_v2_betty_mini_ban

The Manhattan Project (Season Premiere) // 9 81o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_19089

   Betty est de retour avec plein de bonnes résolutions ! Elle a décidé de se trouver un appartement, de mettre les mecs entre parenthèses quelques temps et monter en grade à Mode. Tout un programme ! Pour l`appartement, c`est fait. Après quelques déconvenus, elle trouve l`appartement de ses rêves. Il a juste besoin d`être décapé, sa petite famille chérie s`en charge, parce que c`est beau la famille. J`aime bien l`idée que Betty prenne son indépendance. Ca peut amener quelque chose de sympa et puis ça change. Après, si c`est pour qu`elle retourne pleurnicher tous les quatre matins dans la Casa Suarez parce que rien  ne va comme elle le voudrait, c`est pas la peine ! Sa bonne résolution concernant les mecs sera sûrement la plus difficile à tenir. La bonne surprise, c`est que dès les premières secondes de l`épisode, on évacue l`épineux problème du choix. A la bataille Henry Vs Gio, aucun gagnant, que des perdants ! Quand on voit à quel point on nous a fait chier toute une saison avec ça, on ne peut qu`être soulagé. Les scénaristes s`auto-désavouent je crois. Ca reste quand même une conclusion bien vite expédiée. Pour les fans de Gio ou d`Henry (s`il y en a ...), ça doit être la grosse déception. Un nouveau possible-futur petit-ami se profile à l`horizon. C`est vrai que le nouveau voisin de Betty (vu dans Cashmere Mafia la saison dernière) a tout pour plaire : une belle gueule et une grosse guitare. Reste à voir comment cela va être traité. Espérons déjà qu`il n`ait pas de petite-amie ...

    La troisièmé résolution -prendre plus de responsabilités à Mode- tombe tout de suite à l`eau. En un mois, les choses ont drôlement changé au sein du magazine. Wilhelmina est désormais rédactrice en chef et le bureau de Daniel a été transformé en chambre pour bébé (la décoration est évidemment très Wilhelmina style). Alexis se fait bouffer par la méchante sorcière et comme lui dit sa mère, elle va bientôt prendre sa place si elle n`ouvre pas les yeux ! Dans les couloirs, l`ambiance est glaçiale, au sens propre comme au sens figuré ! Cette entrée en matière était très réussie, tout comme l`arrivée de Wilhelmina, aussi surprenante que saugrenue. Pour Daniel, et donc pour Betty, c`est ambiance "Pimp My Ride". Ils travaillent désormais pour un magazine masculin type Entrevue. Le genre de magazine classe et distingué. Je me demande combien de temps cela va durer ... Si au premier abord un peu de changement n`est pas de refus, sur le long terme, ça risque de poser problème. Ugly Betty, c`est Mode.

   Là où la déception est grande, c`est au niveau des storylines de l`épisode. Elles sont toutes teintées d`une morale à deux balles qui me fait finalement pas mal penser aux deux-trois premiers épisodes de la série, pas très réussis. Ca dégouline de bons sentiments et de miévrerie et ce n`est absolument pas ce que l`on attend de la série ! Au contraire. On veut que ça péte, que ça jure, que ça se batte, que ça se fasse les pires crasses ... Pas que ça s`aime. Entre Hilda et le Coach Diaz qui s`aiment à la folie mais qui ne peuvent pas vivre leur histoire au grand jour, la garce du lycée (Lindsay Lohan) qui est jalouse de Betty et qui amène un discours niais à souhait ("Dans la vie, il faut croire en ses rêves bla bla bla"), Daniel qui doit prendre ses responsabilités et s`occuper de son fils autrement que par le jeu et le laxisme ... on n`est vraiment pas gâtés ! Marc, Amanda et Christina sont trop peu présents.

vlcsnap_19557


// Bilan // Toujours haute-en-couleur, Ugly Betty continue malheureusement de perdre en saveur avec ce season-premiere mi-figue mi-raisin. Trop de mièvreries viennent parasiter les délires habituels. Cela reste un plaisir de retrouver toute cette fine équipe ! Le fait que la série soit désormais tournée à New York même ajoute un petit plus non-négligeable, un charme moins carton-pâte.

   

Posté par LullabyBoy à 12:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2008

Ugly Betty [Saison 2]

dnes_v2_betty_mini_ban

vlcsnap_211361

29839363

   Après mon visionnage intensif de la saison 1 (voir ma review ICI), je me suis littéralement enfilé la seconde saison pour terminer l'été en mocheté (Betty oblige). Mon sentiment est mitigé. J'ai encore passé de bons moments devant la série mais cette saison 2 a définitivement un petit quelque chose en moins ... Voici les 3 raisons qui font qu'Ugly Betty, c'était mieux avant !

1/ Betty la pas-si-moche ?

Vous l'avez vu comme moi, non ? Un des trucs tordants de la saison 1, c'était de voir Betty porter des tenues plus improbablement laides les unes que les autres. Du pancho multicolore au costume de papillon violet en passant par le mini-short SM, elle nous avait tout fait ! Bah résultat, elle s'assagit beaucoup en cette saison 2 et aucune de ses tenues n'est spécialement marquante. Pire, à force, on en viendrait à trouver sa garde-robe pas si ridicule que ça ! Il faut bien avouer que certaines des filles ultra-branchées qui passent à "Mode" portent des vêtements bien plus risibles ... Non, cette perte de repère entre le Beau et le Laid enlève à la série un peu de son charme.

2/ "C'est le destin de Bettyyyy ..."

Je n'ai quasiment rien vu de la cousine Allemande de Betty, la célèbre Lisa au destin incroyable, mais si j'ai bien compris, Betty se Lisaïse complêtement cette saison. Tant qu'elle ne plaisait pas aux garçons, tout allait bien. Quand elle a commencé à fréquenter Henry, le comptable, c'était mignon. Puis au fil du temps, ils sont devenus terriblement niais, terriblement ennuyeux et terriblement agaçants ! Alors quand en plus, un troisième larron, Gio (Freddy Rodriguez), vient s'ajouter à la fête, ça donne un truc bien lourd, bien indigeste et méga-supra chiant. Rendez-nous la Betty d'avant !

vlcsnap_1081190

3/ What happens in "Mode" stays in "Mode"

Les délires "Modesques" de la saison 1 semblent bien loin. La mort de Bradford Meade marque un tournant et change toute la donne ! (Mais d'un autre coté, ça permettra de voir Alan Dale plus souvent dans LOST) A partir du moment où Wilhelmina quitte "Mode", ça perd de son intérêt. Voir Daniel et Alexis se battrent pour tenir en vie le magazine n'est pas passionnant et encore moins déjanté. Se contenter de moins en moins de scènes entre Amanda et Mark est également frustrant, même si tous les deux s'en sortent aussi très bien en solo. Mais le pire du pire, c'est sûrement le délire de Wilhelmina qui va jusqu'à récupérer le sperme de son défunt mari pour lui donner un nouvel héritier. Je n'ai pas tellement compris comment Wilhelmina pouvait tirer profit de la situation (retourner à "Mode") alors que le bébé n'est pas encore né donc pas encore adopté, et que c'est Christina qui est enceinte ! Y'a un truc qui cloche. Je veux bien qu'on délire mais en restant crédible !

vlcsnap_1700849

   Toutefois, hormis ces quatre déceptions, Ugly Betty reste une série très agréable à suivre, très rythmée, drôle et enjouée ! C'est également une des rares séries où l'on est constamment surpris. On ne peut pas deviner ce que les scénaristes vont nous réserver. Quelques guests de choix viennent mettre leur grain de sel (Betty White -pour un épisode hilarant-, Victoria Beckham -qui ne sert vraiment à rien-, Lindsay Lohan -pour deux secondes-, Gabrielle Union -en pyromane cinglée-, Eddie Cibrian -en coach sportif bien moulé- ...). La série ne manque pas de bonnes idées mais elle tombe désormais trop souvent dans le romantisme à deux francs et toutes les intrigues ne sont pas bonnes ... Les audiences ont considérablement baissé pour cette saison 2, le but est de relever la barre pour la troisième ! J'en profite pour vous annoncer que je commenterais désormais la série épisode par épisode. 

Posté par LullabyBoy à 11:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

25 juillet 2008

Ugly Betty [Saison 1]

retrobanci6blue

ugly_betty_cast

dnesblog4starsjj0B

Mon histoire avec Betty Suarez avait mal commencé. On est en 2oo6, Le Destin de Lisa cartonne sur TF1 et ABC lance sa version à elle de la télénovéla argentine Yo Soy Betty La Fea, Ugly Betty. Je regarde le premier épisode et je le trouve raté. Entre les scènes tire-larmes, la morale sur la beauté intérieure et tous ces personnages et acteurs qui en font des tonnes, je n`y trouve absolument pas mon compte. Je regarde le second épisode, toujours rien ne se passe. Pas de déclic. Je m`ennuie devant les aventures de cette héroïne agaçante. Troisième épisode : je m`endors. Je décide donc d`arrêter là ma liaison avec ce gros gâteau écoeurant. Les mois passent, je lis ça et là de très bonnes critiques sur la série mais je reste sur ma première impression et refuse catégoriquement de regarder un épisode de plus. Vient la diffusion sur TF1, les audiences ne sont pas catastrophiques mais pas suffisantes pour la première chaîne d`Europe en plein déclin. Au passage, je revois le pilot et même si je lui trouve toujours les même défauts, je reconnais que j`ai peut-être jugé trop vite la série. Après tout, j`ai persisté toute une saison à suivre Jericho que je trouvais médiocre. Pourquoi ne pas avoir laissé cette chance à Ugly Betty ? Je décide donc de quémander à mon cousin d`Amérique, le fameux, l`intégralité de la première saison pour la regarder pendant l`été. Il m`aura fallu à peine deux semaines pour dévorer ces 23 épisodes ! Si le troisième épisode m`a paru toujours aussi mauvais, même au second visionnage, tout le reste m`a finalement beaucoup plu. Plus on avance dans la saison, plus les scénaristes partent en vrille et nous livrent des histoires toutes plus farfelues les unes que les autres. Alors pour tous ceux, qui comme moi il fut un temps, hésitent à se lancer, voici 7 bonnes raisons de regarder Ugly Betty !

photo_Ugly_Betty_2006_21 // Betty Rocks ! 

Au premier abord, le sentiment que procure Betty c`est de la pitié. En plus d`être laide, elle semble complêtement gourde. Typiquement le genre de fille qui n`a pas de chance. S`il y a une crotte de chien sur le trottoir, elle est pour elle ! Heureusement, très vite, la série réussit à s`affranchir de ce constat de base pour enrichir le personnage en le dotant d`une vraie personnalité, forte et attachante. Bien que souvent en proie aux doutes, cette Cosette des temps modernes ne se laisse jamais abattre et repart toujours de l`avant ! Elle parvient à transformer ses défauts physiques en qualités et elle dévoile petit à petit un humour jusqu`alors insoupçonné. Elle développe même un sens aigü du second degré. Résultat : comme tous les gens qui l`entourent, on craque pour elle et on en redemande !

vanessawillaims2 // Le Bruit des gens autour ... 

Betty a beau être attachante, elle ne serait rien sans tous les personnages hauts-en-couleurs qui l`entourent. Entre sa famille déjantée qui nous offre toujours les meilleurs scènes depuis son Queens natal et tous les êtres superficiels qu`elle côtoie à la rédaction de Mode, il y a de quoi s`amuser ! Wilhelmina Slataaaa est probablement celle qui remporte tous les suffrages ! Tour à tour méchante, capricieuse, ambitieuse, vicieuse, elle est un concentré de tout ce que l`être humain peut avoir de plus mauvais en lui. Son assistant, Mark, un dandy plus queer tu meurs, est prêt à tout pour servir les intérêts de sa patronne. Sa meilleure amie, Amanda, hotesse d`accueil écervelée, n`a rien à leur envier. Derrière ses faux airs de pimbêche mal baisée, elle cache des trésors d`ingéniosité et de perversité. On pourrait continuer comme ça pendant longtemps. Le fait est que tous les personnages secondaires dans Ugly Betty possédent un potentiel énorme. Chacun a droit à son heure de gloire à un moment ou à un autre, ce qui permet de creuser leur personnage plus en profondeur. Derrière ces armures en fond de teint et ces faux airs prétentieux se cachent des êtres qui souffrent. Cela permet d`éviter un schéma classique des bons et ds méchants. Les employés de Mode ne sont pas si mauvais que ça et la famille Suarez n`est pas si bonne que ça.      

michael3 // Gay Friendly

Probablement parce que le milieu de la mode est propice à ce genre de sujet, Ugly Betty parle de l`homosexualité sur un ton à la fois décalé et réaliste. La série a d`ailleurs été régulièrement récompensée pour cela. Le personnage de Mark a beau être excessif et cliché, presque tout droit sorti de La Cage aux folles, il n`est pas pour autant moqué. Des homosexuels comme lui, il en existe des tas et même s`il n`est pas représentatif d`une majorité, il a tout à fait le droit de citer. Et au-delà des tenues extravagantes et des grands gestes de diva, des thèmes comme le coming-out et la solitude sont abordés. Un épisode en particulier est dédié à la relation de Mark avec sa mère. Elle ne sait pas qu`il est homosexuel et par un concours de circonstances, elle va finir par l`apprendre de la bouche même de son fils. Cette scène est tout simplement magnifique et pendant quelques minutes, les strass et les paillettes sont rangés au placard pour laisser place au réalisme et à l`émotion. Le personnage du neveu de Betty, Justin, est également très intéressant à bien des égards. On voit rarement à la télévision un petit garçon efféminé, qui plus est soutenu par sa famille. C`est un tabou que la série se permet de faire tomber et elle le fait très bien. Avec humour bien sûr mais avec réalisme aussi quand il le faut.

4 // Audace, quand tu nous tiens !

Outre l`homosexualité, qui est finalement un thème de plus en plus abordé à la télévision, Ugly Betty traite également de quelques autres sujets encore tabous ou en tous cas peu traités en fiction. Il y a la transsexualité, qui arrive comme cela, sans que l`on s`y attende, grâce à un twist stupéfiant; l`immigration, à travers le père de Betty, Ignacio, qui est sur le sol américain clandestinement depuis 2o ans; la population hispanique, encore sous représentée dans les médias, qui trouve ici plus qu`un quota, comme d`autres séries peuvent le faire, mais une vraie voix; et bien d`autres choses encore ...

5 // L`enfer du décor

Afin d`être cohérente jusqu`au bout, la série ne fait pas que parler de la beauté, elle la montre aussi. Je ne parle pas là des mannequins qui passent et repassent inlassablement sous nos yeux mais de la fabrication même de la série ! Les décors sont excellents, en parfait accord avec la démesure assumée de la série. Il y a des couleurs tout le temps partout. Du design ultra-moderne, des tenues de grands couturiers ... Tout est réuni pour nous en mettre continuellement plein les yeux ! Même les tenues de Betty sont extras. Les stylistes ont fait un boulot de malade. Au niveau de la réalisation, là aussi, on en met plein la vue avec plein d`effets et des transitions originales entre chaque scène. Ugly Betty, c`est un gros paquet de dragibus.

187996536 // Des stars en veux-tu, en voilà !

Et encore ! Je n`évoque ici que la première saison puisque je n`ai pas encore vu la deuxième. Beaucoup de guests viennent rendre visite à Betty. Salma Hayek, productrice de la série, participe à un arc de plusieurs épisodes en milieu de saison; Lucy Liu est présente le temps de deux épisodes; les fans de séries sont gâtés en retrouvant de nombreux visages connus : Christopher Gorham (Popular, Jake 2.0), Judith Light (Madame est servie), Jayma Mays (Heroes), Annalynne McCord (Nip/Tuck), Patty LuPone (Corky) et bien d`autres. (Freddy Rodriguez, Gabrielle Union, Eddie Cibrian, Victoria Beckham pour la saison 2!)

7 // Le soap ultime ?

Finalement, Ugly Betty est un concentré de tout ce qui a toujours fait le succès des soaps mais en repoussant sans cesse les limites, en jouant la carte de la caricature et du second degré poussé à l`extrême, tout en gardant une part de réalisme. La série est brillante parce qu`elle réussit là où beaucoup d`autres ont échoué. Elle réussit à être intelligente sans être prise de tête, bien au contraire, et à faire passer des messages de tolérance discrétement, sans verser dans la moralisateur. Elle n`oublie pas non plus ses origines en gardant quelques principes fondateurs de la télénovela sud-américaine (le couple fait pour être exemple mais que le destin veut séparer inéluctablement, par exemple). Les acteurs et actrices sont tous extrêmement convaincants, d`autant que l`on sent qu`ils s`amusent autant que nous. Chapeau bas à America Ferrera qui a su donner de la nuance à un personnage au départ un peu trop figé.

Alors, toujours pas convaincus ?

Posté par LullabyBoy à 01:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,