06 septembre 2008

Swingtown [1x 13]

swingbanld3red

Take It To The Limit (Series Finale) // 3.62o.ooo

dnes_v2_poll_stars3

vlcsnap_357409

   La fin de l`été, c`est toujours déchirant. Les uns s`en vont, les autres restent. On promet de se donner des nouvelles et puis on ne le fait jamais. Aura-t-on un jour des nouvelles de Swingtown ? Je crains que non. En même temps, CBS ne nous avait rien promis. B.J aura-t-il des nouvelles de sa Samantha ? Pas par talkie-walkie en tous cas. Ces machins là n`ont jamais bien marché ! On a tous fait ça l`été avec des amis. Pour prolonger les bons moments de la journée, on décide de se retrouver le soir tard, sous la couette, d`un talkie à un autre, pour discuter. Et ça ne marche jamais ! Vu l`état de la mère de Samantha (elle s`est semble-t-il échappée de cure de désintox`), elle risque de rester chez l`amie de sa mère un petit moment. Dans quelques semaines, B.J ne gardera d`elle qu`un doux souvenir de son été 76. Et il en trouvera une autre, sûrement moins farouche. Les histoires des ados de Swingtown était mignonnes, à défaut d`être passionnantes. Laurie reverra-t-elle son Doug ? Probablement. Son départ était plus que précipité, comme s`il fallait absolument l`éloigner la fin de l`été venue. Si l`excuse m`a paru sortir de nulle part, elle avait au moins le mérite d`être cohérente avec les idées politiques du jeune homme (un portrait de JFK dans sa chambre). C`est dans ce genre de petits détails historiques que Swingtown a gagné en crédibilité. Ce n`est pas un drama qui traite simplement des histoires de cul de bourgeois américains dans les années 7o. C`est aussi un témoignage d`une époque en pleine évolution, de mentalités qui changent, de femmes qui prennent peu à peu leur indépendances ...

    Du coté des couples phares, ce n`est pas simplement la fin de l`été mais aussi la fin d`une époque. Finalement, le couple le plus stable et le plus équilibré n`est pas celui que l`on croyait au tout début. Tom et Trina sont peut être amateurs d`échangisme, que dis-je, experts en échangisme, ils n`en sont pas moins amoureux et fidèles. Leur vie est sur le point de changer radicalement avec l`arrivée prochaine d`un enfant. Trina avait peur de la réaction de Tom. Même s`il n`a pas fait preuve d`un enthousiasme énorme, il n`a pas non plus dit non. Elle était pourtant prête à avorter ! La force de leur couple, c`est la communication. On ne le dira jamais assez : un couple qui marche, c`est un couple qui se parle, qui se dit tout, qui échange ! C`est peut-être ça au fond le message de la série, si elle en a un.

   Du coté des couples qui ne se parlent pas, ou qui ne se parlent pas assez, ou qui se parlent mal, on retrouve bien-sûr Bruce et Susan. Susan n`a pas digéré le mensonge de Bruce à propos de ses rendez-vous nocturnes avec Melinda. Contre toutes attentes, ils n`ont jamais couché ensemble. Mais ils ont une connexion, comme le dit Melinda. Connexion que Susan et Bruce n`ont plus depuis longtemps. Et ce n`est pas faute d`avoir essayé de rebrancher les câbles mais rien n`y fait, ils ne s`aiment plus. Bruce part dans les bras de Melinda et Susan dans ceux de Roger. Car oui, Roger et Janet ne communiquent pas non plus. Janet parce qu`elle a dû mal à comprendre qu`une femme ne se doit pas d`être soumise à son mari. Trina a réussi à lui faire comprendre ça et de toutes les histoires d`amitié de la série, Janet et Trina forment le plus duo. Le plus constructif en tous cas. Si Janet a sa rubrique dans un journal, c`est grâce à son talent et sa pugnacité mais c`est aussi grâce aux bons conseils de Trina. J`ai beaucoup aimé observer la transformation de Janet. Coincée et docile, elle est devenue libre et ouverte. La preuve : quand son collègue lui annonce qu`il a rencard avec un homme, une fois la surprise passée, elle le félicite ! Il y a de ça 12 épisodes, elle lui aurait poliment demandé de quitter les lieux. Bref, Janet est un personnage extraordinaire qui va beaucoup me manquer.

vlcsnap_364154


// Bilan // J`aurais je crois davantage apprécié cet épisode s`il avait été un season finale et pas un series finale. Pour le moment, CBS n`a fait aucune annonce quant à l`avenir de la série mais il est évident qu`elle ne sera pas renouvellée, vu ses scores médiocres et une reprise sur le câble semble impossible, d`autant que le créateur de Swingtown développe déjà un autre projet pour Showtime, BiCoastial, sur la double vie d`un trentenaire, partagé entre sa vie de famille à Los Angeles et son amant à New York ... Swingtown est en tous cas une série parfaite pour l`été, réjouissante et intelligente, qui aurait sûrement pu faire mille fois mieux sur le câble, en allant plus loin ! M6 la diffusera dans quelques mois, probablement dans l`indifférence générale. Mais si vous lisez cette review, je suppose que vous faîtes parti des quelques chanceux qui ont eu la bonne idée de se pencher sur cette sympathique série et je vous en félicite !

   

Posté par LullabyBoy à 23:55 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


30 août 2008

Swingtown [1x 12]

swingbanld3red

Surprise / 4 1oo ooo

dnes_v2_poll_stars4

vlcsnap_181454

   Ca sent la fin de l`été à Chicago ... et ça sent la fin pour Swingtown !  Il s`agissait de l`avant-dernier épisode. J`allais dire "de la saison" mais il ne faut pas se faire d`illusions. CBS ne va pas la renouveller. Encore, elle aurait fait des scores plus élévés, peut-être mais là ... L`épisode précédent était relativement mauvais, justement parce qu`il ne faisait que rallonger la sauce un épisode de plus. Les choses sérieuses, celles que l`on attendaient, prennent donc place dans cet épisode.

   Il y a d`abord et avant tout Roger et Susan. Depuis leur premier baiser échangé, le trouble n`est que plus grand dans leurs petits coeurs. Susan est tiraillée entre son envie de se laisser aller, sachant que rien ne va plus avec Bruce, et son amitié pour Susan, qu`elle ne peut décemment pas gâcher comme cela, pour un homme. Jusqu`au bout, elle résiste. On assiste à une scène d`adieu qui n`en est probablement pas vraiment une. Ce que j`aurais aimé, c`est qu`ils vivent leur amour adultérin tranquillement dans leur coin. Pour nous, télespectateurs, ça aurait été plus sympa que de les voir se poser mille et une questions et se ronger les freins. Roger a trouvé du boulot mais il faudra pour l`obtenir déménager ! C`est assez ahurissant de ne jamais l`entendre évoquer Janet. Peut-être (sûrement) n`a-t-elle pas envie de déménager et ça, il n`a pas l`air de le prendre compte. La différence homme/femme est bien mise en avant et de manière sûrement un peu caricatural : si Susan freine ses pulsions, Bruce réfléchit bien avec ce qu`il a entre les jambes et part retrouver Melinda en mentant grossièrement à Susan. Goujat !

   Janet reste définitivement LE personnage de la série. Elle s`est montrée particulièrement touchante dans cet épisode. Quand elle conseille son fils d`abord, après qu`il ait bu pour noyer son chagrin. Il lui faut faire un deuil de son enfance. Il lui faut comprendre qu`en grandissant, ils ne pourront plus avoir les même relations avec son grand pote B.J. Et puis il lui faut comprendre aussi que c`est tout un art de séduire les filles. Ca se travaille, ça se réfléchit, ça s`apprend. C`est encore le petit garçon à sa maman et c`est l`occasion d`une bien jolie scène. Scène à laquelle assiste Trina. Madame est enceinte. Même si ça n`est pas explicite, je crois qu`elle en est heureuse au fond et qu`elle a envie de fonder une famille. Le problème, c`est Tom. Il n`a pas l`air d`en avoir envie. Avoir un enfant, ça veut dire renoncer à l`échangisme, en tous cas pendant un temps. Est-il prêt à faire ce sacrifice ? Je l`espère pour lui, ce serait bien triste sinon. Ca ouvre de belles perspectives pour ces deux personnages qui commençaient sérieusement à tourner en rond. Bien sûr, avec le probable non-renouvellement de la série, on n`en verra rien.

   Laurie commence à douter de l`amour que peut lui porter Doug. Il a une réputation de Don Juan et elle se demande si elle ne va pas finir comme toutes les autres filles avant elle. Evidemment que non ! Leur histoire aura au moins duré tout l`été. D`habitude, c`est juste une nuit ou deux. En ça, elle aura forcément une place dans son coeur plus importante. Leur relation va-t-elle durer une fois la rentrée venue ? Pour le moment, il semblerait que oui. Doug en a envie. Mais on sait bien qu`en un épisode, tout peut basculer. Je les aime bien tous les deux, malgré un certain ennui voire vide qui entoure leur storyline. C`est toujours mieux que Sam et B.J ! Ils étaient mignons au début, c`était frais. Maintenant, ça devient surtout pénible. Même Dawson et Joey ont mis moins de temps que ça à s`avouer leurs sentiments ! Il faut que Sam soit sur le point de déménager pour qu`ils se disent enfin les choses. D`ailleurs, les scénaristes ont opté pour la facilité sur ce coup là.

vlcsnap_193947

Bilan //

Bon épisode de transition qui nous conduit lentement mais sûrement vers un final qui devrait être explosif si toutes les vérités éclatent. 

Posté par LullabyBoy à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2008

Swingtown [1x 11]

swingbanld3blueGet Down Tonight

Audience : 3 46o ooo.

                                                            dnesblog2starslc1B


vlcsnap_44645

Je ne serais pas tendre avec cet épisode ! Au-delà du fait qu`il m`a pas mal ennuyé, son gros problème c`est qu`il est là pour rallonger la sauce. Une sauce qui commence sérieusement à tourner. Ca fait un moment déjà que Susan et Roger se tournent autour. Alors que Roger était sur le point d`avouer ses sentiments, comme le lui a conseillé sa psy, paf : Janet débarque ! La conversation tourne court et il faut alors attendre la fin de l`épisode pour qu`ils s`embrassent ! Recette classique qu`il faut à tout prix éviter, surtout quand on n`a pas tellement d`idées d`amuse-bouches pour combler le temps. L`énième tentavive de Bruce et Susan pour se retrouver était ennuyeuse à souhait. Doucement mais sûrement, Susan devient un personnage antipathique. Elle agace à ne pas savoir ce qu`elle veut, à faire un peu n`importe quoi en allant là où le vent la porte. La partie de jambe en l`air avec les Decker était sans saveur puisque déjà vue deux fois (si je ne m`abuse) par le passé. Le coup des corps qui se mélangent dans la piscine, on commence à le connaître par coeur. Dès le prochain épisode, en principe, les choses devraient redevenir plus intéressantes. Roger et Susan vont-ils coucher ensemble ?

Janet commence à prendre son indépendance en travaillant en tant que secrétaire pour un journal local. Son patron a pris pour habitude de taper sur les fesses de ses employées. Elle ne se gène pour lui faire remarquer que c`est totalement déplacé et qu`il ferait mieux d`arrêter ça tout de suite ! Du Janet tout craché, toujours plaisant à suivre. A coté de ça, elle est toujours aussi soumise à la maison en répétant que son bonheur à elle consistait à voir son mari heureux. Son plaisir personnel ? Elle ne s`en soucie pas. Elle manque d`ambition mais cela va changer avec ce travail ! Tom, quant à lui, envisage de se reconvertir. Finir le pilotage, il aimerait se tourner vers le monde de la nuit en co-gérant une boîte. Effectivement, ça collerait tout à fait à son train de vie. On apprend au passage que Trina a beaucoup d`argent dans son compte en banque. Est-ce que ça a un quelquonque intérêt ? Pour le moment, non. A voir par la suite. A part ça, Tom et Trina passent toujours leur temps à se tripoter. Lassant. On notera que les scènes dansées façon "The New Yorker" étaient très réussies. Les acteurs semblaient bien s`amuser. Plaisir communicatif. 

Le Doug de Laurie est un personnage finalement très intéressant. Son expérience et sa perspicacité permettent de faire mûrir Laurie, elle qui est déjà à la base plutôt mûre pour son âge. La petite leçon de conduite charnelle était mignonne et la discussion post-coïtale sur les relations père-fille très intéressant. Jolie scène également quand Bruce dit à sa fille qu`il est fier d`elle. Les pères ont souvent tendance à ne pas s`étaler sur le sujet, c`est vrai. Il suffirait parfois de dire les choses tout simplement, de se parler, pour tout arranger et effacer les rancoeurs. Bruce marque là un point. Et il en a bien besoin parce que sa côte est actuellement au plus bas. Ses petites réflexions sur les hommes qui dansaient ensemble dans la boîte libertine façon Studio 54 ont fini de m`achever. Pour finir, comment ne pas évoquer la storyline à nouveau sans grand intérêt des ados ? Les swingers en herbe se lancent dans une petite partie de strip poker qui finira mal pour Rick. Grand perdant de la soirée, quand une cousine de Samantha, très chaude pour son âge, l`emmène dans un coin tranquille pour lui montrer ce que c`est qu`une fille, Rick se barre en courant. Samantha et B.J. en profitent pour s`embrasser. C`est toujours mignon et simple tout ça mais quand le reste de l`épisode n`est pas très bon, ça ne suffit pas pour rattraper le tout !

vlcsnap_55829


// Bilan // Un faux pas, ça arrive. On ne va pas en faire un drame. Oui, cet épisode est en dessous des autres. Ennuyant et inutile. Vivement le prochain, et puis c`est tout !

Posté par LullabyBoy à 01:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2008

Swingtown [1x 1o]

swingbanld3blueRunning On Empty

Audience : 3 66o ooo.

                                                            dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_355517

Swingers un jour, Swingers toujours ! Tom et Trina sont incorrigibles. Ils s`étaient promis de laisser de coté pour un temps les parties de jambe à l`air à quatre, cinq et plus si affinités, mais la promesse n`aura pas tenu bien longtemps. J`en étais presque déçu. C`est toujours sympa de les voir s`amuser mais font-ils autre chose dans la vie que de baiser ? C`est à se poser la question ! Il serait peut-être temps de leur offrir une storyline qui sorte de l`ordinaire. Histoire de. Et puisqu`on en est à parler des points négatifs de l`épisode (le terme "négatif" est peut-être un peu fort), petite pensée pour Ricky et B.J. qui ne servent toujours pas à grand chose si ce n`est permettre à la série d`évoquer toutes les générations (enfin il manque des séniors). Pourtant, il aurait été intéressant de développer les sentiments que peut ressentir B.J. face à sa famille qui se disloque sous ses yeux.

Bruce croyait vraiment qu`un petit week-end dans l`arrière-pays suffirait à recoller les morceaux avec Susan et Laurie ? Tout ce qui s`est passé entre Laurie et son père dans l`épisode, tout ce qu`ils sont peu se dire était terriblement classique. Une rebellion normale d`une fille de 16 ans. La diffèrence peut-être, c`est que Laurie est loin d`être idiote. Elle est même très observatrice et très pragmatique. Pour elle les choses sont simples : soit on aime son partenaire, soit on ne l`aime pas/plus. Ca paraît bête à dire comme ça. Ca paraît évident. Mais dans une relations amoureuse qui dure depuis quelques années, ce n`est pas si simple. On s`aime parfois plus par habitude que par envie profonde. Ainsi, les dialogues entre Laurie et sa mère n`étaient pour le coup pas classiques mais vraiment intéressants. Effectivement, si Susan n`aime plus son mari, il lui faut faire quelque chose mais ça ne peut pas durer comme cela éternellement. Le problème est que Bruce l`aime sûrement toujours, malgré ses pensées (et ses actes) envers d`autres femmes. A la base, Susan a tenté les parties à trois n`ont pas parce qu`elle en avait envie mais parce que son mari semblait en avoir envie et que ça paraissant alors la meilleure solution pour arranger les choses entre eux. A l`évidence, c`était un leurre.   

Janet, comme à son habitude, était en grande forme ! Elle s`est trouvée un job. Il était intéressant de voir la culpablité que cela lui apportait au premier abord et le soulagement aussi une fois que Roger avait donné son aval. Mais là où elle a excellé, c`était dans le cabinet du psychiatre (je ne savais pas que déjà à l` époque, c`était à la mode). Incapable de comprendre que son mari n`était pas déprimé et qu`elle aussi avait besoin de se remettre en question. Autre scène mémorable : quand elle annonce à Tom qu`il ne pourra pas l`avoir ! La tête de Grant Show à ce moment-là était impayable ! Comme souvent, Trina a fait preuve de clairvoyance (une carrière de psy lui sourirait !) en disant clairement à Roger que soit il essayait d`oublier Susan, soit il lui avouait ses sentiments. M`est avis qu`il va commencer par tenter de l`oublier, avant de se rendre compte que c`est impossible et ainsi tout lui avouer ... Predictable.

vlcsnap_368019


// Bilan // Un bon épisode qui permet d`approndir tous les personnages, à l`exception de Tom et Trina qui restent dans leurs rôles de baiseurs invétérés. Toujours quelques petits défauts çà et là mais toujours aussi sympathique à suivre cette série !

 

Posté par LullabyBoy à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 août 2008

Swingtown [1x o9]

swingbanld3blueSwingus Interruptus

Audience : 4 33o ooo.

                                                            dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_374439

"What is the difference between swinging and cheating ?" La question est posée. Pour la réponse, on repassera ! On ne l`obtient pas dans cet épisode. Susan et Bruce semblent bien décidés à goûter à nouveau aux joies de l`échangisme avec Brad et Sylvia. Etrange tout de même cette façon de considérer une telle pratique comme une réponse à des problèmes de couples. Pimenter sa vie sexuelle oui mais la retrouver ... La première fois, ça les avait aidé. Mais si ça devient systématique, ça me paraît plus embêtant. Ca signifie qu`ils ne peuvent pas s` apporter l`un à l`autre tout ce dont ils sont besoin. Et puis si Susan veut recommencer, ce n`est pas parce qu`elle en ressent le désir profond mais parce que c`est sa réponse au moment d`égarement de Bruce avec Melinda. Peut-être aurait-il mieux fallu faire un truc à trois avec elle ? Là où l`épisode devient vraiment intéressant, c`est quand Laurie et Doug assistent au début de soirée prometteur des deux couples. Je ne m`attendais pas vraiment à ça. Je pensais juste que les Miller allaient surprendre leur fille avec Doug. Pas que Laurie allait surprendre ses parents ! Evidemment, ça se termine en eau de boudin avec un Bruce qui ne supporte pas que sa fille puisse s`amuser avec un garçon plus vieux. Je crois d`ailleurs que le fait qu`il soit plus vieux n`est qu`un prétexte pour être en colère. N`importe quel garçon aurait eu droit au même traitement. Le papa ne veut pas que sa fifille devienne une femme, classique ! De là à remettre en question toute la famille, c`est amplement exagéré.

Janet reste mon personnage favori, toujours plein de surprises. Ses scènes avec Trina sont toujours délicieuses. Afin de faire plaisir à son mari et pour se prouver à elle-même et aux autres qu`elle n`est pas si coincée qu`on le croit, elle accepte de faire un tour dans un cabaret olé olé. Roger s`y fait copieusement draguer. Elle n`aime pas ça mais elle encaisse. Sa visite dans la backroom sera très rapide. Heureusement d`ailleurs. Janet reste Janet. Que l`on n`essaye pas de nous la faire devenir échangiste ! On n`y croirait pas une seconde. Finalement, Trina avait complêtement raison. Ce dont souffre Janet ce n`est pas de trahison mais d`exclusion. Ce que Roger a pu faire, en soit, ce n`est pas très grave. Mais ne pas faire parti de la fête quand Roger s`amuse, ça, elle ne l`accepte pas. Normal. Puis elle n`a pas confiance en elle. Tom va l`aider, à sa façon, à comprendre qu`elle est désirable, elle aussi. En ce qui concerne Tom et Trina, ils réussissent toujours à résister à la tentation même si c`est difficile.

Pour une fois, les quelques scènes accordées aux enfants de la série étaient pas mal. Si les grands s`amusent, les petits aussi ! Ainsi, Samantha, B.J. et ... comment s`appelle-t-il le pauvre, on ne le voit jamais ... Rick ! (merci Imdb) Tous les trois jouent au jeu de la bouteille : Sam et Rick doivent s`embrasser dans un placard. Sam ne se laisse pas faire et fout un pain à Rick. B.J. n`est pas content. C`est très simpliste, ça n`a pas énormément d`intérêt mais ça passe bien.

vlcsnap_376138


// Bilan // L`atout majeur de cet épisode, c`est qu`il décloisonne les storylines en intégrant Laurie et Doug aux aventures des adultes. Les réfèrences aux années 7o et notamment au climat politique de l`époque sont toujours savoureuses.

Posté par LullabyBoy à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


28 juillet 2008

Swingtown [1x o8]

swingbanld3bluePuzzlerama

Audience : 4 5oo ooo.

                                                            dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_67541

A chaque épisode de Swingtown, sa petite fête ! Cette fois, Trina a concocté une fiesta dont elle seule a le secret : un jeu de piste à base de secrets et de mensonges ! Parce qu`elle est vicieuse et un petit peu fouille-merde sur les bords (et tant mieux pour nous !), elle ne forme pas les équipes au hasard ! Elle prend bien soin de mettre Roger avec Susan et Bruce avec Mélinda ! On apprend donc au passage que ces deux derniers n`ont finalement pas couché ensemble, ma prédiction était donc fausse (oui, comme souvent) mais ils n`ont pas mis bien longtemps avant de céder à la tentation. Ils n`ont pas (encore) couché ensemble mais par contre, ils se sont roulés des patins mémorables contre les murs de la gare. Sans la bienveillance légendaire de Tom, Janet a bien failli assister au spectable. Et une fois l`épisode terminé, je me suis demandé pourquoi les scénaristes avaient fait le choix qu`elle ne voit rien. Ca aurait justement pu donner quelque chose de très intéressant. Elle qui reproche à Susan de lui avoir cacher certaines choses se serait retrouvée dans une situation similaire et là, soit elle aurait fait comme Susan donc garder ça pour elle, soit elle aurait tout dit à la fin de la fête et ça aurait donné une scène énorme. En attendant, même si Bruce préfère repousser les avances de Mélinda, on sait très bien que ç`est loin d`être fini entre ces deux là. C`est assez étrange, je n`arrive pas à condamner l`attitude de Bruce. Peut-être parce que Susan est sur le point d`en faire autant avec Roger. Ca n`est plus qu`une question de temps. En début d`épisode, elle fait  d`ailleurs un rêve torride à ce sujet. Reste que pour le moment, Roger est très ambigü. On ne sait pas très bien ce  qu`il ressent finalement. En tous cas, le dindon de la farce dans tout ça, c`est cette pauvre Janet. Ah elle faisait plaisir à voir pendant tout le jeu à s`amuser comme une petite folle ! A la fin, elle rigole moins ... Qui aurait parier que le premier couple à casser serait celui de Roger et Janet ? Bon ok, je m`avance un peu. Ils n`ont pas cassé. Mais ça y ressemble fortement.

Le couple Tom/Trina a été un peu mis en stand-by le temps de cet épisode et c`est très bien ainsi. Par contre, Laurie et Doug ont enfin consommé leur passion brûlante ! Mais étonnamment, le plus intéressant ne venait pas de ça mais du discours politique qui a motivé Laurie et Doug à faire campagne devant une épicerie. La série a lieu à l`époque du fameux "Watergate" et des mensonges du président Nixon. Ainsi, Laurie soutient son adversaire aux présidentiels, Carter, bien qu`elle ne soit pas encore en âge de voter. Elle se heurte d`ailleurs à son père qui n`est pas du même avis. Dommage que ce genre de sujet ne soit pas un peu plus approfondi. Mais il est certain que la série perdrait alors en légéreté. Remarque, si le temps accordé aux enfants de la série pouvait être donné à ces sujets plus sérieux, ça ne serait pas plus mal ! Après avoir été absents pendant deux épisodes, B.J et Samantha sont de retour et ... eh beh rien. B.J lui a ramené un petit souvenir de son camp de vacance et c`est tout. Dommage de perdre du temps là-dessus, ça casse un peu le rythme et ça n`apporte strictement rien.

vlcsnap_89178


// Bilan // Un huitième épisode qui tient toutes ses promesses, à un rythme effréné. Ce qui prend forme depuis quelques épisodes déjà commence doucement mais sûrement à exploser : les couples se mélangent et se perdent et ça ne fait que commencer !

Posté par LullabyBoy à 00:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 juillet 2008

Swingtown [1x o7]

swingbanld3blueHeatwave

Audience : 5 7oo ooo.

                                                             dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_200147

Nos swingers préférés n`ont visiblement pas fini de nous surprendre ! Depuis l`épisode Cabin Fever, il y avait quelque chose d`ambigü dans les conversations entre Susan et Roger. Je pensais que Roger en pinçait un peu pour elle en secret mais il semblerait que ce soit carrément partagé ! Susan qui se caresse érotiquement devant le climatiseur réparé par Roger, ça veut tout dire ... Je trouve l`idée intéressante mais j`ai un peu peur de son développement futur. La relation entre Janet et Roger est habilement menée jusqu`ici et je n`aimerais pas qu`une tromperie vienne tout gâcher. D`autant plus que dans cet épisode, leur couple a trouvé un nouveau souffle. Roger a osé dire à Janet qu`il en voulait plus, tant avec elle que professionnellement. Janet a tout de suite répondu qu`il aurait tout ce dont il rêvait ! C`était à la fois touchant et énervant. Le coté femme soumise de Janet peut agacer. En attendant, c`était comme ça à l`époque. Du coté de Bruce, ça ne se passe pas non plus comme il le faudrait. A-t-il oui ou non trompé Susan avec cette aguicheuse de Melinda ? J`aurais tendance à penser que non. Le fait qu`on ne nous le montre pas sous-entend qu`il n`a pas fauté. S`il l`avait fait, on nous l`aurait sûrement montré. Je me trompe peut-être ... Et puis ça ferait pas un peu too much quand même ?

Le couple Trina/Tom continue de battre de l`aile. Les rêgles du mariage libre commencent à devenir floues et chacun les interprétent un peu à sa manière ! Ils aiment se provoquer pour faire réagir l`autre, le pousser dans ses derniers retranchements, mais c`est un jeu dangereux où l`on peut tout perdre à la fin. Ils sont bien partis pour tout foutre en l`air. Dans un contraste qui fait tout le charme de Swingtown, le couple Laurie/Doug se construit avec toujours cette même lenteur qui pourrait agacer si elle n`était pas tout simplement réaliste. Cas de figure assez rare : ce n`est pas la fille qui demande au garçon de ne pas aller trop vite mais le contraire ! On a encore du mal à cerner Doug. Tant de gentillesse et de clairvoyance paraît suspect. Il n`a pas fait de faux pas pour le moment mais ça va bien finir par arriver. A part ça, Doug, Samantha et B.J sont toujours aux abonnés absents.

vlcsnap_178846


// Bilan // Malgré la moiteur et l`érotisme ultra soft de l`épisode, on ne peut s`empêcher de penser que la série commence à tomber dans le too much et perd ainsi beaucoup en réalisme et peut-être même en charme. Bien qu`il soit question d`échangisme et de révolution sexuelle, il n`est pas obligatoire de faire coucher tous les personnages entre eux au bout de seulement 7 épisodes ! 

    

Posté par LullabyBoy à 01:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2008

Swingtown [1x o6]

swingbanld3blueFriends With Benefits

Audience : 5 4oo ooo.

                                                                            dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_2697644

L’heure de gloire de Janet Thompson est arrivée ! Elle qui n’était pas à son aise chez les Decker, ni chez les "nouveaux" Miller, elle a trouvé chaussure à son pied. Son truc, ce sera les grandes soirées de bienfaisance organisée au profit des enfants malades. Ces soirées très guindées, très superficielles, où l’on oublie finalement très vite pour quelle oeuvre de charité on est venue ... Peut-être que Janet vise trop haut. Elle ne fait pas partie de ce rang-là de la population. Elle n’est pas assez friquée et encore moins maintenant que son mari est au chômage ! Mais ça, elle ne le sait pas encore. La voilà donc à fanfaroner, toute contente d’être acceptée dans ce petit microcosme qui l’a toujours faite rêver et qu’elle croyait inaccessible. Je préfère nettement la Janet qui se lâche après avoir goûté à un space cake. Plus authentique. Plus intéressante. Quand elle va redescendre de son nuage, ça risque de faire mal ...

Susan cherche son "authentique moi" sur les bons conseils de sa philosophe de fille. Quel papier-peint choisir ? Lequel lui correspond le plus ? Là est toute la question ... Il lui faudra tout l’épisode pour se décider. Entre deux engueulades avec son macho de mari, elle va découvrir qu’une femme peut travailler. C’était encore rare à l’époque mais ça existait ! Se dirige-t-on vers une Susan qui travaille ? Pas impossible. Cela pourrait donner quelque chose de très intéressant. Je parlais de sa fille, eh bien après six longs épisodes, elle a enfin embrassé son prof qui n’est d’ailleurs plus son prof puisque les cours d’été son terminés. L’honneur est sauf ! Reste à savoir maintenant comment cette relation va évoluer ... Pour le moment, je n’ai pas vraiment d’idée. Plein de choses sont possibles. Tout ce que j’espère, c’est qu’ils vont enfin devenir moins transparents et inintéressants !

Tandis que les ados de la série partent en camp de vacance (on évacue ainsi une storyline avec laquelle il n’y a pas grand chose à faire), Trina et Tom vivent des heures difficiles dans leur couple. Contre toutes attentes, ce n’est pas Tom qui trompe Trina mais l’inverse ! Oh le mot "tromper" est peut-être un peu fort étant donné que leur relation est un peu basée là-dessus (le fameux mariage libre) mais quand même. Tom ne semble pas très à l’aise avec le retour de l’amour de jeunesse de Trina dans sa vie. Finalement, cela se terminera en bonne partie à trois, comme il est de coutûme chez les Decker. Pendant un instant, le couple retrouve un peu de complicité. Mais ça sent le roussi pour la suite ...

vlcsnap_2705908


// Bilan // On a connu mieux à Swingtown. Les soirées de charité pour acteurs pornos en difficulté ont plus de gueule que les soirées de charité pour enfants malades. Triste constat. Un épisode donc moins amusant, peut-être un peu trop bavard mais nécessaire pour l’évolution des personnages.

Posté par LullabyBoy à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2008

Swingtown [1x o5]

swingbanld3PINKGo Your Own Way

Audience : 4 66o ooo. (Independance Day)

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_112070

Ce cinquième épisode de Swingtown est particulièrement réussi car cette fois, il ne s'agit pas simplement de décrire une certaine liberté de moeurs naissante comme c'est le cas depuis le début de la série, il s'agit aussi d'explorer plus en profondeur la société telle qu'elle était dans les années 7o. Tout une multitude de thèmes très liés sont abordés. Les femmes sont au centre de toutes les storylines. Bien avant les Spice Girls, le girl power était déjà à la mode ! Laurie est un personnage intéressant mais qui manque cruellement du petit quelque chose qui pourrait nous la faire adorer. Dans cet épisode, son début de love story avec son prof continue de stagner mais elle est bien décidé à passer à la vitesse supérieure dès qu'il ne sera plus son prof, soit dans une semaine, soit dans le prochain épisode. Un ouf de soulagement pour nous télespectateurs qui commençions à nous ennuyer sévérement dès que ces deux-là apparaissaient. Mais il y a pourtant une scène où Laurie m'a beaucoup plu : celle où elle prend la défense de sa mère et où elle tente de lui faire comprendre qu'elle n'a pas nécessairement besoin de l'aval de son mari pour faire ce dont elle a envie. En l'occurence, Susan souhaite aller à une soirée organisée par Trina en l'honneur de l'acteur principal du très controversé Deap throat (Gorge Pronfonde), le premier véritable film porno. Bruce ne voit pas les choses de la même manière et en bon macho de son époque, il lui interdit d'y aller. Susan ira malgré tout. Résutat : Bruce lui fait la tête. Il n'aime pas la femme que devient Susan. Une femme libre, qui n'est plus docile et qui ne prépare plus forcément le dîner avec un timing parfait. Une femme qui ne s'amuse plus dans les réunions tupperware et qui préfère s'ouvrir au monde. Cette évolution est très intéressante à suivre, d'autant qu'elle est intelligement écrite.

Le cas Janet devient lui aussi de plus en plus passionnant. En plus de nous gâter de quelques scènes drôles et piquantes, voilà que la bougresse continue de surprendre son monde en se laissant tenter par la soirée John Reems ! Elle va même assister à la projection privée de Deep Throat, en compagnie de son mari. Et le meilleur nous est gardé pour la fin : elle va aimer ça ! Ca va l'exciter à tel point qu'elle va faire deux encartades à ses règles de vie : faire l'amour ailleurs que dans un lit (plus précisément dans la cuisine, sa pièce favorite) et un autre soir que le vendredi (Oui, Janet ne fait l'amour que le vendredi) ! Cette femme est décidément pleine de surprise. Elle aussi évolue. Elle a su enlever ses oeillères et faire fi de ses préjugés pour découvrir le monde qui l'entoure différemment. Les soirées tupperware risquent de lui paraître moins fun maintenant. Trina, quant à elle, se montre sous un nouveau jour. Elle a beau être légère et libre, elle est aussi très attachée à son mari, elle l'aime de tout son coeur et cette nouvelle relation à distance ne lui est pas des plus agréables. Elle a peur que son mari la trompe. A mon avis, elle peut s'inquiéter ... Tom ne devrait pas tarder à flirter avec une hôtesse de l'air aguicheuse comme c'est parti !

Cet épisode est l'occasion de donner un peu d'épaisseur à un personnage qui en manquait cruellement, surtout parce qu'on ne la voyait quasiment jamais : la mère de Samantha ! Elle a tous les vices. Elle boit, elle fume, elle jure. Elle s'auto-détruit en laissant sa fille s'occuper d'elle comme une mère. Le personnage de Samantha me fait de plus en plus penser à celui de Joey Potter dans Dawson. Outre le couleur de cheveux qui différe, ainsi que l'âge, ce sont les même. B.J n'est pas loin d'un Dawson non plus. C'est un p'tit romantique. Même si leur storyline à tous les deux n'avance pas beaucoup, j'estime que c'est normal de prendre son temps ici. Ils n'ont que 13-14 ans après tout. A cet âge, on prend le temps de se connaître. Ils créent un lien fort d'amitié avant de passer à l'étape suivante. Vu que la série n'a aucune chance de durer au-delà de la première saison, on risque de ne pas assister à une grande évolution de leur relation. Dommage. Mais bon, on a déjà vu la même chose ailleurs alors ...

vlcsnap_120137


// Bilan // Politique, féminisme et pornographie se mélangent au sein d'un épisode riche en références. Cette série est de grande qualité, c'est indéniable. C'est un parfait équilibre entre légéreté, simplicité et sens. 

Posté par LullabyBoy à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2008

Swingtown [1x o4]

27037726Cabin Fever

Audience : 5 7oo ooo. 

27037713


vlcsnap_77206

On l'espérait tous sans trop y croire et c'est finalement arrivé : Janet s'est lâché ! Bain de minuit, partie de twister collé-serré, space cake ... La totale ! Ah ça faisait drôlement plaisir de la voir dans cet état second. J'avais un peu peur que le lendemain matin elle regrette ses petits écarts et en fasse toute une histoire mais visiblement non, elle est plutôt contente de son week-end et elle s'est peut-être même faite une nouvelle amie ! Après quelques engueulades logiques, Trina et Janet ont trouvé un terrain d'entente. Contre toutes attentes, c'est Roger qui a été le plus difficile à convaincre. Il a fallu que Susan le travaille au corps. Je me demande même si l'on est pas en train de nous créer un début de romance entre eux. Ce serait couillu. Pour le coup, tout le monde va véritablement finir par coucher avec tout le monde dans cette série. Bon, concernant Janet, il y a quand même un truc qui risque de casser cette nouvelle belle entente dans les prochains épisodes : elle ne sait pas encore que Susan, Tom, Trina et Bruce ont couché tous ensemble. Elle est bien naïve de ne pas y avoir pensé mais bon. Quand elle le saura, ça risque de très mal se passer. On peut faire confiance à Roger pour faire une bourde à un moment ou à un autre.

Les histoires des ados sont toujours aussi peu passionnantes, malheureusement. Les reviews se succédent et je répéte inlassablement la même chose : c'est gnan gnan du coté de Laurie et de son prof, en plus d'être convenu et totalement prévisible. Le thème du féminisme a été légérement abordé au cours des dialogues et c'est bien le seul truc à peu près intéressant que l'on peut en retirer. Du coté de Samantha, B.J et Rick, rien de bien nouveau. Sam et B.J continuent de se rapprocher sous l'oeil réprobateur de Rick. Il se sont amusés à entrer par effraction dans la maison des Decker en leur absence pour profiter de leur mini-bar et surtout de leur piscine. C'est gentillet, c'est mignonnet, mais c'est bien tout.

vlcsnap_74576


// Bilan // Très bon épisode à l'ambiance moite et câline. C'est la fin de l'été à Chicago et l'on profite des derniers rayons de soleil pour s'amuser, pour se lâcher et pour aimer toujours un peu plus fort. Cette jolie chronique sur les années 7o continue de m'enchanter. Pas vous ?

Posté par LullabyBoy à 16:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]