16 juin 2008

[Bilan 2oo7-2oo8] Les Réussites

Pour terminer en beauté les bilans de la saison télévisuelle 2oo7-2oo8, parlons des réussites ! Et il y en a eu quelques unes, malgré la grêve et malgré le vieillissement d'un certain nombre de séries ...

lost_season_4_poster1. LOST dnesblog5starsqq3B

S'il y a bien une série qui se bonnifie avec le temps, comme le bon vin, c'est LOST ! La 1ère saison était très bonne, elle posait les bases de quelque chose qui s'annonçait grand et audacieux. Puis vint la saison 2 qui en rebuta plus d'un car jugée trop claustrophobique, trop bavarde, pas assez ceci, pas assez cela. J'en garde un bon souvenir personnellement même si j'admets retrospectivement que c'était la moins bonne, avec un certain nombre de couacs et d'épisodes ennuyeux. Puis il y a eu la saison 3 et ses six premiers épisodes qui en ont divisé plus d'un. Là encore, j'avais beaucoup aimé mais pas autant que ce qui a suivi. Tous les derniers épisodes de la saison sont grandioses. Quant à la saison 4, plus courte, elle remplit parfaitement sa mission : rassembler petit à petit les pièces du puzzle et nous donner enfin des réponses. Elle est la preuve que les scénaristes savent où ils vont depuis le début (même si bien sûr il y a une part d'improvisation), elle est extrêmement cohérente avec les saisons précédentes et même les épisodes entre eux se répondent admirablement bien. Certains personnages historiques sont un peu mis de coté afin d'en mettre d'autres plus en avant. On évite évidemment pas les erreurs, ou du moins ce qui ressemble à des erreurs, à commencer par la mort de Rousseau, une véritable déception. Le principe du flashforward est extrêmement bien utilisé même s'il montre parfois certaines limites (moins de suspense à propos de certains personnages). Le final est à la hauteur de la saison : énorme et relance l'intérêt, bien que ce ne soit pas vraiment nécessaire. Le seul véritable point faible de cette saison finalement, c'est que c'est l'antépénultième. Après LOST, le néant ... Toutes les reviews de la série sont à découvrir ICI.

dexter_season_2_poster12. Dexter dnesblog5starsqq3B

Dexter, c'est typiquement le genre de série qui brille par tant d'excellence qu'à coté aucune autre (à part LOST) ne semble faire le poids. Rien n'est laissé au hasard. Jamais. Tout est extrêment cohérent. La première saison était tellement bonne que l'on pouvait craindre une baisse de niveau pour la suite, eh bien pas du tout ! La saison 2 est aussi bonne que la première. La seule légère déception pourrait venir du season finale qui verse parfois dans la facilité et ne réussit pas toujours à suprendre, ou pas dans le bon sens en tous cas. Michael C.Hall est toujours formidable, les acteurs qui l'entourent sont tout aussi convaincants. L'atmosphère si particulière de la série reste intacte et la réalisation est impeccable. Difficile de lui trouver des défauts franchement. Le dernier épisode ressemble à un nouveau départ, un retour à zéro et en ça, il fait un peu peur. Que vont-ils bien pouvoir raconter dans la saison 3, sachant qu'au niveau de la psychologie de Dexter, tout semble avoir été dit, a priori. Vu la qualité des deux premières saisons, on peut être confiants je pense. Pour entrer dans l'univers du serial-killer le plus attachant qui soit, c'est par ICI

B000R7HRRA_01__SCLZZZZZZZ_3. Brothers & Sisters dnesblog4starsjj0B

Une série qui réussit à vous faire passer du rire aux larmes avec autant de dexterité ne peut qu'être une série d'exception. On s'était attaché à la famille Walker la saison passée, on s'y accroche cette saison encore avec toujours autant de plaisir. Alors bien sûr, on a parfois eu un peu peur du chemin que certaines storylines prenaient, notamment l'affaire Rebecca. Mais les scénaristes ont toujours su parfaitement retomber sur leurs pieds. Les acteurs sont toujours excellents et leur alchimie créve une fois de plus l'écran. Les personnages délaissés de la saison 1, à savoir Tommy et Julia, prennent en épaisseur tandis que Saul obtient enfin une histoire à lui. La politique prend toujours une place importante dans le show et fait écho avec l'actualité, à savoir la course pour la Maison Blanche. L'homosexualité est un thème plus présent que jamais, traité comme jamais il ne l'a été auparavant dans un soap grand public. Ca s'applaudit. Reste à espérer que la saison 3 soit à la hauteur, en gardant cet équilibre fragile entre comédie et drame. Tout sur l'année de la famille Walker ICI.

big_love_poster4. Big Love dnesblog4starsjj0B

Big Love est une série qui a beaucoup d'amour à revendre. C'est un peu le dernier joyau de HBO (en espérant que la saison à venir permette à la chaîne de retrouver de sa splendeur d'antan). Je regrette qu'elle soit finalement si peu connu, même par les sériphiles. Il est vrai que la saison 1 n'était pas parfaite. On peut même dire qu'elle était parfois ennuyeuse. Mais la saison 2 est un cran au-dessus et répare les erreurs précedemment commises : plus d'humour et de légéreté, plus de drame aussi, ça n'est pas incompatible. La qualité de l'écriture est toujours très élevée et les comédiens se surpassent. Chaque femme vit "son heure de gloire", sans que l'une empiéte sur le temps d'antenne de l'autre. Les ados, dont les histoires avaient été trop peu creusées en saison 1, sont également très présents. La plongée dans le camp mormon de Juniper Creek est toujours aussi passionnante. C'est de coté là que la série apporte plus qu'une autre, on touche presque au documentaire et on en apprend beaucoup sur les pratiques de ce peuple. Les affaires de Bill restent le point faible de la série même si cela a été beaucoup mieux géré cette saison. L'arrivée d'une quatrième femme dans la vie de Bill relance la série et laisse présager du meilleur pour la saison 3. Il faudra patienter au moins jusqu'à Janvier 2oo9 pour la découvrir. Il me tarde ... Pour vous frottez à la polygamie vous aussi, c'est ICI.

Il faut bien avouer que la saison a été globalement décevante avec des séries phares en baisse de régime (Desperate Housewives qui ne se reléve toujours pas, Grey's Anatomy qui régresse, Prison Break qui tombe plus bas que terre ...) Quelques nouveautés ont fait très bonne impression mais aucune n'a su s'imposer comme nouveau grand phénomène (quand on voit ce qu'est devenue Heroes, c'est peut-être pas plus mal pour elles) et puis évidemment la grève est venue tout pertuber en raccourcissant les saisons de quelques épisodes et en chamboulant les télespectateurs dont beaucoup ont préféré se tourner vers le câble et leurs enregistreurs numériques, plutôt que de regarder la télé live. Résultat, au niveau des audiences, ça n'a pas été la joie non plus. Reste à espérer que la saison 2oo8-2oo9 sera riche en bonnes nouveautés (et on va justement en parler sur le blog dans les jours prochains) et que les séries phares reléveront la tête ! 

Votre top à vous, il ressemblerait à quoi ?

Posté par LullabyBoy à 03:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


08 juin 2008

[Bilan 2oo7-2oo8] Les Déceptions

Après les meilleures nouveautés de la saison, voyons voir quelles séries m'ont déçu cette année ... A vous de me dire si vous êtes d'accord ou non en commentaires !

prison_break_ver4_poster1. Prison Break dnesblog2starslc1B

Peut-on vraiment parler de déception compte-tenu du fait que l'on se doutait, avant même qu'elle ne commence, que cette saison 3 serait la saison de trop ? En tous cas, de toutes les séries que j'ai suivi cette année, c'est celle devant laquelle je me suis le plus ennuyé ! La première saison était excellente. Bien sûr, les ficelles étaient déjà grosses mais grâce à cet atmosphère carcéral si bien rendu et ce suspense à la 24, on pouvait les pardonner. La saison 2 m'avait déjà déçu, trop de cliffhangers artificiels et de facilités scénaristisques, sans parler des expressions monolithiques des deux acteurs principaux. Mais il y avait encore du bon, on restait pris par l'action et les divers retournements de situation entretenaient l'intérêt. La saison 3 aurait pû être bonne, d'ailleurs les premiers épisodes étaient pas mal. La prison de Sona était un décor intéressant, qui pouvait apporter plein de bonnes choses. Mais très vite, on a assisté à un remake de la saison 1 en mille fois moins bien fichu. Ce qui se passait à l'extérieur de la prison pour Lincoln était sans grand intérêt. Beaucoup de scènes inutiles. Si on ajoute à ça des acteurs de moins en moins convaincants, certains personnages devenus de véritables boulets, des retournements de situation attendus et un suspense moins bien entretenu, on se retrouve avec une série sans saveur qui verse régulièrement dans le ridicule. Il n'y a plus rien pour cacher les facilités scénaristiques maintenant. On ne parlera pas du Jump The Shark avec la mort de Sara (même pas vraie !) qui a fait plonger les audiences dans les abîmes. La saison 4 part sur de très mauvaises bases et je crois que l'on peut dire que cette fois, PB vit ses derniers instants (sous respirateur artificiel). C'est triste de voir une série avec un si grand potentiel mourir ainsi.

poster2. Nip/Tuck dnesblog3starsmq2B

Ca fait bien longtemps que j'ai fait mon deuil de Nip/Tuck, le vrai, celui des deux premières saisons : audacieux, intelligent et provoc'. Il ne reste plus que la provoc' maintenant ! La saison 3 avec le découpeur, tant décriée, ne m'avait pas déplu. La saison 4, avec du recul, était pas si mal. Pas mal de bonnes idées (le trafic de reins, une certaine évolution chez le personnage de Christian ...) jusqu'au final très bon, sauf sur les dernières minutes. Elles remettaient tout à plat, gâchant tout ce qui avait été construit pendant la saison. Le départ à Los Angeles aurait pû être une excellente chose si on n'avait pas l'impression que la série se passait toujours à Miami. Bien sûr, on s'est un peu servi d'Hollywood dans les storylines mais le meilleur de la saison n'est vraiment pas venu de là. La saison 5 a été extrêmement inégale. De bons voire très bons épisodes, entrecoupés d'épisodes franchement mauvais, à commencer par celui qui était censé parioder la télé-réalité et qui n'avait ni queue ni tête. Certains personnages sont en fin de vie, Julia notamment. On ne sait strictement plus quoi raconter sur elle. On la fait devenir lesbienne et on a autant de mal à y croire que tous ceux qui l'entoure. Cela aura au moins servi à amener le personnage d'Eden, excellente dans son genre (celui de la petite pute perverse). Nip/Tuck est devenue un pure guilty-pleasure qui ne vit que de surrenchère dans la provocation. Je regretterais toujours l'intelligence des débuts ... A noter qu'en raison de la grève, la saison 5 a été interrompue en plein milieu de sa diffusion. Les tournages ont repris récemment pour une diffusion pas avant Janvier 2oo9 ! Peut-être que la fin de la saison permettra de relever la barre !

desperate_housewives_saison_413. Desperate Housewives dnesblog3starsmq2B

On en a déjà parlé sur le blog, je vais donc être bref : une bonne première moitié de saison, puis la tornade en point d'orgue. Après, du beaucoup moins bon. Finalement, c'est à peu près le même schéma que la saison 3 ! De bons épisodes avant Bang puis du franchement mauvais. Entre le personnage que je ne peux plus voir en peinture (Gaby pour ne pas la nommer) et ceux qui patinent (Bree en tête), pas évident de se sentir intéressé par ce qui arrive à Wisteria Lane. Heureusement, l'arrivée de Katherine a permis de bousculer un peu l'ordre établi. Dommage que son mystère fil-rouge perde en saveur au fil de la saison. Le bond de 5 ans prévu pour la saison 5 va être décisif : ça passe ou ça casse ...

howmotherpromo01lq34. How I Met Your Mother dnesblog3starsmq2B

Ne vous méprenez pas, j'adore toujours autant How I Met Your Mother ! Seulement, il faut bien avouer que cette saison 3 a été un peu laborieuse, en demi-teinte. Il y a eu d'excellents épisodes (Slapsgiving, Sandcastles in the sun ...) et une tripotée d'épisodes aussi vite vus qu'oubliés. On passera sous silence les apparitions d'Enrique Iglesias en début de saison, rarement vu quelqu'un jouer aussi mal. On peut parler par contre de Britney Spears qui s'en est très bien sortie ainsi que de Sarah Chalke, alias Stella, la peut-être future Mme Ted Mosby. Du coté des personnages historiques, Ted est toujours aussi drôle et les producteurs l'ont bien compris puisqu'il a été particulièrement mis en avant, voire même un peu trop, laissant peu de place aux autres pour briller. Ted s'en est bien sorti, encore heureux, c'est le héros principal ! Lily, Marshall et Robin ne peuvent malheureusement pas en dire autant. Non seulement on les a peu vu mais on leur doit aussi les moins bons épisodes. A coté de ça, j'ai encore bien ri devant la série cette saison et elle reste une des meilleures sictoms actuelle ! Espérons juste une saison 4 plus enthousiasmante encore.

A vous les studios !

Posté par LullabyBoy à 18:11 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

01 juin 2008

[Bilan 2oo7-2oo8] Les Nouveautés

Tandis que les bilans de LOST et de Grey's Anatomy sont à venir (quand le module de sondage remarchera ... Dieu seul sait quand !), il est temps de faire un petit tour d'horizon des nouveautés de la saison à travers mon Top 5 du meilleur. N'hésitez pas à faire votre propre Top en commentaires !

pd_hwf_evite_v21. Pushing Daisies dnesblog5starsqq3B

Pushing Daisies pourrait se résumer en un seul mot : Originalité. C'est un véritable OVNI aux couleurs flashy qui vous embarque dans un univers sucré et délirant, à mi-chemin entre Tim Burton et l'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet. Tous les personnages ont un petit grain de folie en eux qui les rend infinement attachants. Les décors sont cartoonesques, les dialogues amusants et les enquêtes plus farfelues les unes que les autres. On pourrait aussi parler de la réalisation, de la musique ou encore des acteurs ... Un véritable petit bijou de minutie et de simplicité. L'essayer, c'est l'adopter. Elue produit de l'année. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

08031108381425959232. Eli Stone dnesblog4starsjj0B

Eli Stone, c'est la surprise de l'année. Plus on avance dans la saison, plus les épisodes sont bons. Il faut savoir persévérer, l'attente est largement récompensée. Cette dramédie audacieuse ose l'aspect mythologique en nous servant des flashbacks et des flashforwards étonnants et émouvants autour d'un personnage proche d'une Ally McBeal au masculin, terriblement attachant. L'humour est omniprésent, à travers les dialogues notamment, mais aussi à travers diverses hallucinations et autres numéros de comédie musicale délirants. On se laisse rapidement prendre au jeu et on en redemande ! Toutes les critiques de la série sont à découvrir ICI.

samantha_who3. Samantha Who ? dnesblog4starsjj0B

Il y actuellement à l'antenne trois sitcoms qui valent vraiment le coup d'oeil : 30 Rock, pour les sériephiles, How I Met Your Mother, pour les nostalgiques de Friends et Samantha Who ?, pour les fans des mimiques de Christina Applegate et de la légereté girlie qui passe quand même vachement mieux en format sitcom de 22 minutes qu'en film de cinéma d'1h3o ! Autour de Sam, mi-ange mi-démon, une bande de filles toutes plus déjantées les unes que les autres : sa meilleure-amie, peste-alcoolique invétérée, son ancienne meilleure-amie, collante et bête comme ses pieds, et sa mère, encore plus vilaine que sa fille. Une série jouissive qui égaye assurément vos soirées ! Si Sam n'existait pas, il faudrait l'inventer ! 

18841099_w434_h_q804. Private Practice dnesblog3starsmq2B

Une série centrée sur le personnage génial d'Addison Montgommery, qui a déjà largement fait ses preuves dans Grey's Anatomy, ça ne pouvait qu'être sympathique. La série est effectivement sympathique et a su se démarquer de sa grande soeur même si elle en utilise les même ficelles dès qu'il s'agit de faire pleurer dans les chaumières. Son principal défaut, c'est une galerie de personnages secondaires assez moyenne. Heureusement, ceux-ci s'étoffent avec le temps et les derniers épisodes sont meilleurs que les premiers. Les débuts et fins d'épisode sont particulièrement bien soignés, entre les deux, c'est le consensus mou. Plus de comédie et moins de dramatique, voilà qui pourrait faire de Private Practice une série d'exception. C'est typiquement le genre de série que l'on prend du plaisir à suivre sans être transcendé mais qui vous manque pas mal quand elle n'est plus diffusée ! A découvrir plus en détails ICI.

dirtysexymoneynh35. Dirty Sexy Money dnesblog3starsmq2B

Je dois avouer que j'attendais beaucoup plus de Dirty Sexy Money. On annonçait un Brothers & Sisters sous acides, on se retrouve avec une série sympathique à regarder mais dont le potentiel n'est pas exploité à fond. Les Darling pourraient être plus drôles, plus extravagants et plus attachants aussi. Cependant, les acteurs sont bons et le potentiel est énorme. Le mystère fil-rouge est relativement bien géré et c'est un plaisir de retrouver Peter Krause dans un rôle qui lui va bien. Une saison 2 à suivre de près pour se faire un avis définitif. Les critiques des dix premiers épisodes sont à lire ICI.

Au rayon des séries qui n'ont pas démérité, on pourrait citer Chuck, de l'humour, de l'action et de l'espionnage, une recette qui fonctionne bien; mais aussi Cashmere Mafia, un Sex & The City-like qui n'aura malheureusement pas la chance de connaître une seconde saison. Sa concurrente directe, Lipstick Jungle, ne casse pas des briques mais s'améliore sur la fin. Gossip Girl passe bien quand on a rien d'autre à regarder et un cerveau à vider. On ne parlera pas de Bionic Woman, ni de Cane et encore moins de Cavemen, la daube de l'année !   Votre Top à vous, il ressemble à quoi ?

Posté par LullabyBoy à 18:15 - - Commentaires [12] - Permalien [#]