16 décembre 2009

Dexter [4x 12]

dnes_season4_dexter_miniban

The Getaway (Season Finale) // 2 6oo ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_92945 vlcsnap_107231

   Les dernières minutes de cet épisode incroyable de Dexter m'ont offert ce que j'appellerais "l'orgasme télévisuel", à savoir : les mains qui tremblent, le coeur qui bat si fort que vous vous sentez plus vivant que jamais et cet instant terrible, lorsque l'écran noir apparaît, qui vous procure une sensation de détresse infinie. Oui, les dernières minutes du quatrième Season Finale de Dexter c'est tout ça et c'est bien plus encore...

   Je ne sais pas par où commencer. J'ai commencé par la fin mais devrais-je peut-être commencer par le commencement ? Le précédent épisode nous avait laissé sur un cliffhanger haletant : Arthur Mitchell, le Trinity Killer, face à Dexter au sein même des bureaux du Miami Metro. Inouï ! Ce n'est que le début d'une chasse à l'homme qui va se terminer dans un bain de sang, au sens propre comme au sens figuré. Il faut reconnaître comme défaut principal à cet épisode d'être très prévisible jusqu'à environ sa moitié. Les scénaristes reprennent scrupuleusement la même trame que les saisons précédentes et l'on sait bien, depuis le début de la saison d'ailleurs, que Dexter finira par coincer sa nemesis. C'est une tradition, comme les épisodes catastrophe catastrophiques de Desperate Housewives ou les flashbacks de Lost. Pourquoi ces comparaisons ? Je ne sais pas, ce sont les premières qui me sont venues. Mais là n'est pas le propos. Ce qu'il faut retenir en gros, c'est que sans ses fameuses et précieuses dernières minutes, cet épisode aurait été presque décevant car peu surprenant. Alors bien-sûr, ça ne l'a pas empêché d'être extrêmement prenant. Si tout est très répétitif, on répéte quand même quelque chose d'assez génial à la base, il ne faut pas l'oublier ! Petit à petit, notre chère Debra, découvre la véritable identité du Trinity Killer parce qu'elle est trop forte et on veut coûte que coûte nous le faire comprendre. Même si elle a du retard sur nous, on est dedans et on vibre avec toute l'équipe. Enfin il faut reconnaître que Batista, Laguerta, Quinn et Masuka n'ont pas de rôle majeur dans ce Season Finale. Ils n'auraient pas été là, ça nous aurait paru louche mais ils ne nous aurait pas manquer. Les scénaristes ont quand même bien merdé cette année avec Batista et Laguerta. Comme si les mettre en couple avait un quelconque intérêt... Pendant ce temps-là, Dexter fait des erreurs dans la précipitation et ces erreurs vont avoir des conséquences que l'on osait à peine imaginer.

   Bad Timing Dex'. Dire que s'il n'avait pas fauché ce rétroviseur, Rita serait encore vivante... Les scénaristes de la série nous ont prouvé qu'ils avaient des couilles énormes. Oser tuer Rita, c'était juste impensable, inconcevable, impossible. Et pourtant ils l'ont fait et avec une esthétique chère à la série absolument divine. Cette image du petit Harrison barbotant dans le sang rouge vif de sa mère, laquelle est plongée dans un bain de son propre sang, le regard vide, était extrêmement choquante et renvoyait évidemment à la genèse de la série et à la "naissance" de Dexter, en tous cas à la naissance de celui qu'il est devenu. Je suis resté abasourdi par tant de violence car le fait que ce soit Rita dans ce sang change tout. On en a vue d'autres femmes mortes dans le même état, mais Rita ! Même si elle commençait à devenir sérieusement agaçante, je ne peux me résoudre à la laisser partir comme ça. J'espère qu'elle prendra la place de Harry dans la conscience de Dexter. Ce serait un bon moyen de renouveller ce pan faiblard de la série. Mais de toute façon, la mort de Rita change tout. Et comment Dexter va-t-il faire pour s'en sortir ? Il va forcément être suspecté du meurtre de sa femme. Et Debra va forcément le suspecter d'être un serial-killer maintenant qu'elle sait qui était le frère de Dex. A ce propos, je pensais que les scénaristes prendraient un peu plus de risque. Mais ça se tient pout le moment. Rita n'a pas fait la connexion et c'est un peu normal. Elle la fera en temps et en heures. Quant à Arthur, que dire si ce n'est que sa mort, son "It's already over" étaient des moments d'une rare intensité, fascinants à l'image du personnage. Tout le symbolisme que l'on nous envoie alors à la tronche relève d'une écriture hyper maîtrisée et ça ne peut que s'applaudir.            

vlcsnap_113620 vlcsnap_109182


// Bilan // L'orgasme télévisuel est encore plus rare que l'orgasme féminin et les scénaristes de Dexter, dont certains sont de sexe féminin d'ailleurs, ont réussi à nous le faire atteindre avec une... dextérité que l'on croyait perdue. Si la saison 4 de Dexter n'est pas la meilleure de la série, elle est en tous cas d'une rare qualité. Dexter, fais-nous jouïr encore !

Et plus rien ne sera plus pareil...   


10 décembre 2009

Dexter [4x 11]

dnes_season4_dexter_miniban

Hello, Dexter Morgan // 2 1oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_63913 vlcsnap_64067

   Avant d'écrire cette review, j'ai lu ça et là différents avis sur l'épisode et j'ai été très surpris d'en trouver autant de mitigés. A l'inverse, j'ai lu beaucoup de bonnes critiques sur le précédent épisode alors que je l'ai trouvé décevant pour ma part. Preuve que satisfaire l'ensemble du public est extrêmement difficile car les attentes sont très différentes selon les personnes. Ce que j'attendais personnellement, et c'est, je crois, ce qu'il faut attendre d'un épisode qui précéde un final, c'est qu'il fasse monter la pression d'un cran et qu'il règle certaines intrigues "secondaires" pour pouvoir ensuite se concentrer sur l'essentiel. Pour moi, le contrat est parfaitement rempli ! Par exemple, à moins que les scénaristes ne nous réservent un nouveau rebondissement, la liaison entre Batista et Laguerta n'est plus un danger. Ils ont été plus malins que le chef et ont décidé de se marier pour régler définitivement le problème. C'est une conclusion un peu facile, je l'accorde, mais cette intrigue inintéressante ne méritait pas tellement mieux. L'occasion de glisser un mot sur la prestation de David Zayas toute cette saison : nulle nulle nulle ! Il était faux la plupart du temps. Avec la même matière, Lauren Vélez s'en est déjà mieux sortie. Autre intrigue à trouver sa conclusion : le baiser de Rita et son voisin. Rita avoue sa faute à Dexter, qui lui pardonne rapidement, un peu trop à son goût, mais pas au nôtre : pas la peine d'en faire tout un plat ! Le coup de poing suffisait amplement.

   Peut-on parler du meurtre de Lundy comme d'une intrigue secondaire ? Non. Mais ce n'était pas l'intrigue principale de la saison, bien qu'elle y a été savamment reliée. Le Miami Metro a résolu l'affaire puisque la coupable, Christine, a fait ses aveux auprès de Debra avant de se suicider d'une balle dans la bouche. C'est une bonne chose de s'être débarrassé ainsi de ce personnage. Il a eu son utilité, il a permis de nous offrir un excellent cliffhanger et de donner un peu plus d'épaisseur à l'affaire du Trinity Killer mais sa présence dans le Season Finale aurait parasité le dénouement. Les scènes partagées entre Debra et Christine et le parallèle tracé entre leurs deux histoires étaient très convaincants. Les aveux étaient particulièrement intenses mais bien plus du coté de Jennifer Carpenter que du coté de Courtney Ford, plate mais plus inspirée que dans les épisodes précédents. Une autre scène marquante est celle du tableau et du nom de Lundy qu'il faut effacer à tous prix pour achever son deuil. Ce n'était pas aussi fort que lorsque Debra s'était effondrée sur le parking du drame, certes. Maintenant que cette histoire est réglée, j'imagine que Debra va pouvoir fouiner à nouveau dans les anciens dossiers de son père et peut-être découvrir la vérité, ou une part de vérité, sur les véritables identités de son frère... La dernière scène de l'épisode, lorsque Arthur débarque au Miami Metro, était on ne peut plus intense et surprenante, pour Dexter comme pour nous. Avant cela, la panique de Dex' et celle du Trinity, nous ont offert des moments haletants. Je ne suis pas forcément fan de ce vieux camionneur qui sert finalement de couverture aux deux hommes pour qu'ils puissent mieux s'entretuer mais ça permet de reculer l'échéance de manière pas trop honteuse.       

vlcsnap_78740 vlcsnap_58458


// Bilan // Un épisode pré-final, surtout dans Dexter, ne doit pas trop en donner pour ne pas gâcher la conclusion (et c'est ce qui était arrivé l'année dernière), mais il doit en donner suffisamment pour que l'on ne s'ennuie pas. Jamais facile de trouver cet équilibre. Pourtant, cette saison, les scénaristes ont réussi. Oui, ça aurait pu être encore meilleur... Il ne reste plus qu'à espérer que l'affrontement final sera à la hauteur des personnages et que des surprises seront au rendez-vous !

03 décembre 2009

Dexter [4x 10]

dnes_season4_dexter_miniban

Lost Boys // 1 8oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_154472

   Curieusement, cet épisode m'a donné mal à la tête. Voir Dexter courir dans tous les sens m'a donné le tournis. Ca ne manquait pas de rythme, c'est sûr, mais comparé aux précédents épisodes, ça allait même limite trop vite, comme si les scénaristes s'étaient soudain souvenus qu'il ne restait ensuite plus que deux épisodes pour boucler toutes les intrigues. Ce déséquilibre me gène un peu. Le bon point, c'est que les passages soapesques dont on nous a habitué depuis le début de la saison sont quasiment absents. Laguera et Batista se jettent toujours des regards qui en disent long mais ça s'arrête là et ça suffit. Quant à Rita, elle n'a pas eu l'occasion de papoter, ou plus si affinités, avec son voisin chaud du slip.

   Le Trinity Killer donc. Je l'ai trouvé beaucoup moins fascinant dans cet épisode. Ses délires avec le petit garçon ne m'ont pas paru aussi bien amenés que précédemment. Et puis ça manquait un peu de suspense. La quête de Dexter a été trop longue et Arthur n'a pas fait grand chose à part jouer au petit-train. Je l'aurais voulu plus cruel. Par exemple, je ne m'attendais pas à ce qu'il se contente de droguer le gamin. Je pensais qu'il le tuerait vraiment, d'une façon plus... violente disons. Pas que je prenne un pied fou à voir un mec tuer un enfant hein. Mais c'est le genre de choses qui peuvent arriver dans Dexter. C'est aussi pour cela que l'on regarde la série. En revanche, c'était très surprenant d'apprendre que le Trinity porte finalement très mal son nom puisque ses rituels ne sont pas au nombre de trois, comme le croyait Lundy, mais au nombre de quatre ! Concernant l'implication de la journaliste Christine dans tout ça, j'avoue que je m'attendais à quelque chose de plus tordu vu comme Arthur a tendance à mener à la baguette sa petite famille. Il n'a rien demandé à Christine : elle a tiré sur Lundy et Debra de son plein gré pour protéger son papa. Mais pourquoi au juste le défend-t-elle ainsi ? Il nous manque peut-être une partie du puzzle. En gros, je n'ai pas été très convaincu par ses explications. Debra a fait du bon boulot par contre. C'est bien la fille de son père ! Discrétement, le passé de celui-ci refait d'ailleurs surface à travers cette vieille pute qui a des choses à dire à Debra. Espérons que cela fasse avancer son enquête sur son père, ça commence à bien traîner. A part ça, le parallèle entre Arthur et sa vie de famille et Dexter et la sienne est toujours intéressant, à défaut d'être passionnant.

vlcsnap_171513


// Bilan // Malgré son rythme particulièrement soutenu, je n'ai pas accroché à cet épisode. Je l'ai trouvé décevant à bien des égards et je suis inquiet pour la suite des événements. Sera-t-elle à la hauteur des espérances ?

27 novembre 2009

Dexter [4x 09]

dnes_season4_dexter_miniban

Hungry Man // 1 76o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_136182

   "Combien de temps te reste-t-il à vivre... ma dinde ?" C'est sur un trait d'humour que commence ce nouvel épisode de Dexter, riche en adrénaline. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'une fête comme Thanksgiving soit célébrée dans une série comme Dexter. Mais il faut bien avouer que la nouvelle vie de banlieusard de notre héros s'y prête bien. Il a même droit à une double ration de dinde puisqu'il s'invite aussi chez les Mitchell pour un repas qui va (très) mal tourner, pour lui comme pour Arthur et le reste de sa si parfaite famille. Dire qu'il y a encore quelques épisodes on croyait Arthur patriarche aimant et profondément bon, ses meurtres mis à part. On en est loin désormais. Et c'est là tout le génie des scénaristes qui ont su une fois de plus nous mener en bâteau. On ne s'est rendu compte de rien. Le Trinity Killer était fascinant, je ne pensais pas qu'il pouvait le devenir encore plus et pourtant... C'est absolument terrifiant de le voir faire vivre un tel enfer à sa famille. Je ne sais pas qui il faut le plus plaindre ? Sa femme, Sally, qui a semble-t-il perdu depuis longtemps toute envie de rebellion ? Sa fille (devrais-je dire une de ses filles ?), qu'il séquestre depuis des années ? Son fils, qu'il martyrise avec un plaisir non dissimulé ? Là, on vire carrément au glauque et c'est parfaitement ce que j'attendais de la série cette saison. Je suis comblé. J'ai adoré la façon dont a été traitée cette intrigue, à mi-chemin entre le conte cruel (la princesse qui cueille des roses pour son saint-Père et qui passe le plus clair de son temps dans sa tour d'ivoire, sans aucun moyen de s'échapper) et le thriller haletant (le cassage de doigts, l'imprévisibilité extrême de Arthur, le fameux dîner...). Dexter finit par faire une grossière erreur : celle de montrer son vrai visage de serial-killer à Arthur et sa famille. C'est amusant car c'est lui qui passe pour l'être le plus équilibré au final.

   Les scénaristes ne nous donnent pas une seconde de répit (surtout dans les dix dernières minutes, comme d'habitude) et nous sortent un twist que personne ne pouvait voir venir : le Trinity Killer a une autre fille, et il s'agit de... Christine, la journaliste "amoureuse" de Quinn ! C'était donc ça ! C'est sur-le-cultant et c'est très excitant pour la suite. On commence à entrevoir ce qui a pu réellement se passer la nuit où Lundy est mort. Si ce n'est pas Arthur qui lui a tiré dessus, alors c'est Christine. La thèse de la petite taille de l'assassin coïncide. Mais l'a-t-il obligé à le faire ou l'a-t-elle fait de son propre chef ? Quelle est la nature exacte de leur relation ? Est-ce un équivalent à la relation Dexter/Harry mais en plus pervers et plus destructeur ? Le seul truc qui me dérange finalement, c'est que Christine n'a pas l'étoffe d'un tueur, de ce que l'on a bien voulu nous montrer d'elle jusqu'ici. C'est bien pour ça que j'écartais systématiquement la thèse selon laquelle elle était impliquée dans le meurtre. En tous cas, Dexter se retrouve désormais non plus face à un adversaire redoutable mais à deux. A priori.

   A coté de toutes ces scènes brillantes et palpitantes, on nous offre de la comédie légère, un peu facile c'est certain mais agréable à suivre. La venue de Masuka chez les Morgan à l'occasion de Thanksgiving était une excellente idée. Il a permis de détendre l'atmopshère à sa façon avec ses blagues pourries, ses gâteaux au chocolat et son rire particulier. Il a également redonné au visage de Debra un peu de fraîcheur et de lumière. L'intrigue vaudevillesque de Rita avec son voisin n'est pas des plus inspirées, d'autant que les deux interprétes ne sont pas très convaincants. On verra jusqu'où ils vont aller mais je crains quelques déceptions de ce coté-là. Et puis il y a bien évidemment Batista et Laguerta qui se font des mamours et de grandes déclarations. C'est mignonnet mais pas vraiment émouvant et franchement agaçant à la longue. Les réduire à cela est quand même très triste. On attend donc tranquillement que leur idylle soit découverte...

vlcsnap_151092


// Bilan // L'intrigue de la saison est définitivement passionnante et parfaitement maîtrisée. Après une légère baisse de régime, les affaires reprennent pour Dexter et ça s'annonce plus compliqué que jamais... J'aime j'aime j'aime !

          

20 novembre 2009

Dexter [4x 08]

dnes_season4_dexter_miniban

Road Kill // 1 7oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_196993

   Le Trinity Killer est absolument fascinant ! C'est autre chose que Miguel Prado. Cette semaine, Dexter est parti en road-trip à Tempa avec son nouvel ami, plus lunatique que jamais. Un instant il est euphorique et se met à danser de joie (c'était à mourir de rire); l'instant suivant il se jette du toit d'un immeuble. Facinant, je vous dis ! La scène où Arthur s'installe à la table d'une famille de parfaits inconnus était... fascinante elle aussi ! Et pour terminer dans le fascinant, la scène dans la salle de bains où Arthur a vu mourir sa soeur (par sa faute) est superbe. John Lithgow est absolument parfait dans ce rôle. Il change de visage à chaque moment. Il est à l'aise dans la comédie et dans le drame. Il est même presque meilleur que Michael C. Hall, c'est dire ! Et ma foi, heureusement, car la saison repose presque entièrement sur lui. J'ai cru pendant un bonne partie de l'épisode que le meurtre par erreur de l'épisode précédent n'apporterait finalement rien de plus qu'un rebondissement nécessaire à ce stade de la saison. Mais dans les dernières minutes, tout se bouscule et tout prend son sens. Et puis, à bien y réfléchir, sans ce meurtre, Dexter n'aurait certainement pas eu l'idée de se confesser à Mitchell et Mitchell ne se serait pas aurant dévoilé en retour. Il ne se serait pas mis dans un tel état et il n'aurait pas failli mourir, rattrapé in extremis par la main de Dieu Dexter. Quel ironie d'ailleurs, comme le fait remarquer notre narrateur. Il a tué un innocent et sauvé la vie d'n coupable...

   Coupable, vraiment ? Oui, il est coupable de ses meurtres rituels. En revanche, il n'est visiblement pas coupable du meurtre de Lundy. Après quelques scènes un peu longuettes, c'est ce que Debra découvre. La saison est donc désormais relancée et de manière parfaitement innatendue (pour moi en tous cas, et vous ?). Il est donc temps de faire des spéculations. Du moins, j'aimerais pouvoir le faire. La vérité, c'est que c'est extrêmement difficile pour le moment. Il nous manque certainement LE bout du puzzle. Mais je vais quand même m'y essayer : il y a d'abord Quinn. Je ne vois pas bien quel pourrait être son mobile à part un amour secret pour Debra. Pourquoi pas ? Il y a aussi sa copine journaliste, qui va forcément servir à quelque chose un jour. Elle est de plus en plus présente en tous cas et son comportement n'est clairement pas normal. Et puis il y a aussi l'option Anton. Eh oui, il ne faut pas oublier l'ex de Debra ! Il avait vraiment l'air surpris lorsque Debra lui a annoncé qu'elle le trompait avec Lundy. Mais sait-on jamais ? C'est à l'heure actuelle celui qui a le mobile le plus solide. Je ne vois pas d'autres options. Si l'on se réfère au fait que l'assassin n'est pas très grand, il faudrait logiquement éliminer Anton et peut-être même Quinn. Reste la journaliste. Mouais, pas du tout convaincu...

   Les intrigues soapesques continuent de s'affirmer. Comme prévu, Laguerta et Batista ne résistent pas longtemps à l'envie de se sauter dessus. Cela ne sera certainement pas sans conséquences dans un futur proche. Quant à Rita, en l'absence de Dex, elle apprend à connaître plus en profondeur son gentil voisin qui en pince clairement pour elle et qui le lui fait savoir. Sympa le mec ! Rita ne dit pas oui, bien entendu, mais on la sent troublée. Cette fille n'est pas stable de toute façon. J'aimerais qu'elle trompe Dex. Ca pourrait avoir des conséquences très intéressantes sur le couple et notre serial-killer pourrait avoir trouvé sa prochaine victime...

vlcsnap_158057


// Bilan // Dexter se porte très bien. Merci.

   


12 novembre 2009

Dexter [4x 07]

dnes_season4_dexter_miniban

Slack Tide // 1 76o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_42341

   Après une première moitié de saison en fanfare, c'était à craindre : le rythme ralentit drôlement pour ce 7ème épisode. Je ne me suis pas ennuyé car l'enquête puis le meurtre du jour étaient plaisants. Je ne sais pas si l'adjectif est adéquat. Mais il faut reconnaître que quasiment aucune intrigue n'avance. C'est même pire, certaines reculent... Celle de Debra par exemple. De retour à son poste, elle n'a toujours qu'une idée en tête : découvrir l'identité du Trinity Killer. Problème : si elle la découvre, Mitchell va se retrouver en prison et Dexter ne pourra plus rien faire. La saison serait alors terminée. On peut donc parier que l'enquête de Debra n'aboutira pas tout de suite, voire pas du tout. Qu'à cela ne tienne : le moment semblait parfait pour ressortir l'autre enquête de Debra, très personnelle aussi, sur le passé trouble de son père. Oui mais problème là aussi : si Debra se penche sur le bon dossier, de fil en aiguille elle découvrira qui est vraiment la mère de son frère et qui est vraiment son frère. Et si cela est envisageable en fin de saison, ça ne l'est pas tout de suite maintenant. Dexter a de la chance : il met la main sur le dossier de sa mère et le réduit en bouillie. Sauf la photo de sa mère, qu'il garde précieusement dans un tiroir de son bureau. Inutile de dire que cette photo aura une importance capitale par la suite. Si Debra ne tombe pas dessus, on peut imaginer que Quinn, lui, ait cette chance. Car ça y est, il ne fait plus aucun doute que Quinn va se la jouer Doakes 2.0 ! Il commence à suivre Dex dans ses soirées... Mais n'est pas Doakes qui veut ! Je doute que Quinn découvre le vrai visage de Dex. Par contre, il pourrait bien finir comme Doakes s'il fouine trop... Ca a le mérite de lui donner un semblant d'intérêt. On aurait aimé que cela arrive plus tôt !

   L'enquête de l'épisode... mais, depuis quand a-t-on une enquête de l'épisode dans Dexter ? On n'est pas chez les Experts et Dexter Morgan n'est pas Horacio Caine, Dieu merci ! Pourtant, au fond, l'enquête n'est pas plus intéressante que dans n'importe quelle série policière classique. Puisque l'action se situe à Miami, on mélange jolies nanas pas malignes et crocodiles et le tour est joué ! Finalement, cette affaire est prétexte à faire commettre l'irréparable à Dexter : le meurtre d'un innocent. A vrai dire, ce n'est pas la première fois que cela arrive. Il a déjà tué un innocent au début de la saison 3. La seule différence, c'est qu'il s'agissait d'un accident. Là, il l'a fait de son plein gré et il y a même mis tout son coeur. Je ne vois pas trop ce que cela peut apporter en fait. J'imagine que Dex s'est débarrassé du corps. Il n'y aura donc certainement pas d'enquête sur ce meurtre. Quant aux états d'âme du Serial-Killer, ils me passionnent, certes, mais le voir rongé par la culpabilité n'est pas une perspective qui m'excite... Pendant ce temps, le Trinity est toujours en liberté et il s'amuse comme il peut dans son garage. Dex continue de récupéter tout plein de conseils sur la vie de famille et, pour le moment, ça semble marcher puisque Rita est souriante et les enfants s'amusent. Une scène magistrale quand même : lorsque Dex tue la biche sous les yeux de Mitchell, apeuré. Ne se sent-il pas un peu trop en confiance ? L'affaire Prado ne lui a donc pas servie de leçon ?

         vlcsnap_41306


// Bilan // Le temps est à l'accalmie du coté de Miami. Dexter vogue tranquillement sur la mer et on se laisse bercer avec lui... A quand l'orage ?

07 novembre 2009

Dexter [4x 06]

dnes_season4_dexter_miniban

If I Had A Hammer // 1 87o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_85045

   Si je résume : nous en sommes à la moitié de la saison, le Trinity Killer a déjà tué ses trois victimes de la décennie et Dexter a déjà découvert son identité ! Et maintenant, que vont-ils faire ? J'ai envie d'applaudir les scénaristes pour avoir osé mais je préfère attendre. Il va forcément y avoir un peu de remplissage d'ici le Season Finale. Et il faut absolument trouver un nouvel enjeu vis à vis du désormais célèbre Arthur Mitchell, outre le fait que Dexter le tuera in the end. Et si pour une fois Dexter ne le tuait pas ? Cela pourrait être intéressant. Personnellement, à ce stade de la saison, je n'attends pas spécialement avec impatience que Dexter le tue alors... Cette plongée dans la si jolie vie d'Arthur était passionnante mais définitivement perturbante. Cet homme fait froid dans le dos et il est en même temps... attachant ! Oui, ils ont osé rendre un autre Serial Killer de la série attachant. Sa famille semble parfaite, et lui-même a tout du père de famille rêvé : il s'occupe de sa femme et de ses enfants avec un amour véritable, ce n'est pas pour rien qu'il a été nommé "Father Of The Year"; il est un professeur aimé et respecté; il chante à l'église; et il fait dans la charité. Rien que ça ! Incroyable mais vrai. Que Dexter ait découvert son identité est une chose mais qu'il ait découvert aussi ses motivations en est une autre, encore plus impressionnante. Sa soeur, et deux autres membres de sa famille, sont morts alors qu'il était tout jeune dans les conditions exactes dans lesquelles il tue aujourd'hui : le bain de sang, le saut de l'ange et le marteau fou. Alors il perpétue leur souvenir à sa façon... J'aime cette idée, pas forcément hyper originale mais convaincante. Et je tiens à le redire : John Lithgow est absolument parfait ! La scène dans le bain avec sa femme était très intense, un mélange de plein d'émotions contradictoires : la peur, l'admiration...

   On notera l'absence totale d'Harry dans cet épisode, un véritable soulagement d'ailleurs tant ses scènes avec Dexter sont devenues redondantes. Mais ce n'est pas un hasard selon moi puisque quelque part, Arthur devient le nouveau mentor de Dexter, sans le vouloir et certainement pour une période limitée. Il lui dévoile ses secrets pour rendre son masque du quotidien plus épais. Dans le même temps, Rita confronte Dexter à ses multiples mensonges en compagnie d'une thérapeute de couple campée par Roma Maffia, l'anesthésiste de Nip/Tuck. C'est fou comme elle se fond parfaitement dans le décor ! Sans doute parce que l'on a eu l'habitude de la voir traîner à Miami pendant quelques années. Je sais que beaucoup de téléspectateurs détestent Rita et de plus en plus mais pour ma part, je n'y arrive pas. Je la trouve toujours touchante et je crois qu'à sa place, on réagirait plus ou moins de la même façon. Elle ne va quand même pas laisser Dexter lui mentir sans rien dire ? Quant à sa niaiserie, elle me semble toujours justifiée après tout ce qu'elle a vécu avec son ex-mari, et puis l'autre aussi, dont on ne sait rien mais qui aura forcément un intérêt un jour. Pour qu'elle n'en parle pas, ça ne devait pas être un tendre non plus. Quand on y pense, la pauvre quand même...

   L'enquête sur le Trinity Killer se poursuit et c'est Debra qui est sur la bonne piste. Ce n'est pas la moitié d'une conne. Elle comprend vite, et son impulsivité lui a jusqu'ici toujours porté bonheur dans son métier. J'ai trouvé la scène dans la prison face à la supposée coupable absolument déchirante. J'ai aimé aussi que l'on revienne sur l'embryon de complicité entre Debra et Quinn. J'en avais même oublié qu'il était son partenaire à force de le voir traîner sans avoir aucune utilité. On sent que c'est de ce coté-là que la copine de Quinn va prendre de l'importance. J'espère que l'on ne s'arrêtera pas à une simple histoire de jalousie. Elle est journaliste, ce n'est pas pour rien. Par ailleurs, les recherches de Debra sur son père sont remises en avant. Je persiste à croire qu'elle va découvrir le secret de son frère à la fin de cette saison... Et puis LaGuerta et Batista se séparent d'un commun accord afin de sauver leurs peaux au sein de la police de Miami. J'ai envie de dire "ouf" mais je crois que personne n'est dupe : ils vont continuer à se fréquenter intimement sans aucun doute et il ne serait pas étonnant que les scénaristes se séparent de l'un d'entre eux dans peu de temps.

vlcsnap_77506


// Bilan // Dexter poursuit sur sa lancée avec à nouveau un excellent épisode. Comparativement, ces six premiers épisodes de la saison 4 sont bien meilleurs que les six premiers de la saison 3. C'est un vrai soulagement.  

30 octobre 2009

Dexter [4x 05]

dnes_season4_dexter_miniban

Dirty Harry // 1 7oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_90048

   Lundy est mort. Debra est vivante. Pas de surprise. La chasse au Trinity Killer prend une toute autre tournure, pour bien des raisons. D'abord évidemment parce que Dexter veut venger sa soeur. Quoi de plus motivant pour le retrouver ? Ensuite parce qu'il veut venger la mort de Lundy, qui est un homme pour qui il avait beaucoup d'estime. Ils n'étaient pas intimes mais il se passait quelque chose à chacune de leur rencontre, comme si Lundy savait, au fond. Enfin, parce qu'à partir du moment où il découvre la vérité sur l'identité de cet homme, il ne peut que se sentir proche de lui. En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, le serial-killer est un père de famille, marié, deux enfants. A la façon dont il est accueilli à son retour, on sent même qu'il est aimé, qu'il a manqué pendant son absence. Jamais je n'aurai imaginé qu'il avait cette vie-là. Cela le rend sans doute encore plus effrayant. Ce n'est pas un homme seul et malheureux qui cherche à tuer le temps et à se venger d'une vie qui ne lui a pas fait de cadeaux. C'est un homme comme mon père, comme le vôtre, avec une vie qui semble "normale" comme on dit, équilibrée. Mais qui est-il vraiment ? Pourquoi ? J'ai toujours apprécié ce personnage depuis son premier meurtre dans le Season Premiere mais il prend encore une nouvelle envergure on ne peut plus excitante. Evidemment, le parallèle entre le Trinity Killer et Dexter est facile mais, au moins, cela donne une impression de cohérence, pas comme l'année dernière. Etant donné que l'on arrive presque à la moitié de la saison et que Dexter a déjà trouvé sa proie, il faut s'attendre à ce que le Trinity soit plus coriace que n'importe quelle autre proie. Cela va être autre chose que Miguel Prado.

   On ne peut pas dire que l'épisode ait eu un rythme effréné. Il a fallu attendre les dix dernières minutes pour que la machine s'emballe. Pour autant, les 40 minutes qui ont précédé étaient loin d'être chiantes. En réalité, comme souvent dans la série, les femmes de la vie de Dex l'ont empêché de mener à bien sa mission aussi rapidement qu'il l'aurait souhaité. Il y a d'abord eu cette pauvre Debra, totalement dévastée suite à la mort de Lundy, qui croit qu'elle est responsable de tout ce qui s'est passé. La scène qu'elle partage avec Dexter sur le parking où le meurtre a eu lieu était absolument bouleversante. Jennifer Carpenter a offert sa meilleure composition depuis le début de la série. Debra était devenue un peu ennuyeuse depuis quelques temps mais les choses risquent de changer désormais. La scène où elle rompt avec Anton était très forte également, tout en silences qui en disent long. Dexter a aussi dû affronter Rita qui a découvert un de ses secrets : il a toujours son appartement, contrairement à ce qu'il lui avait dit. C'était sûr qu'un jour ou l'autre elle le découvrirait. Et il a de la chance qu'elle ne soit pas une bonne espionne. A sa place, ça fait longtemps que j'aurai suivi Dex partout pour comprendre. Et j'aurai retourné son appartemment ! Rita a été plus sage, ou plus conne, c'est selon. Elle a un coté agaçant, c'est certain, mais je l'aime bien quand même. Allez, je commence à croire vraiment qu'elle va découvrir toute la vérité et rien que la vérité dans ce season finale. Un mot pour dire qu'après le sursaut de la semaine dernière, Quinn et sa journaliste ont retrouvé leur inutilité chronique, de même que Laguerta et Angel qui risquent bientôt de ne plus travailler ensemble. Qu'est-ce qu'on peut s'en foutre, c'est dingue...

vlcsnap_67560


// Bilan // Valse des émotions, densité des personnages : Dexter n'est jamais aussi bonne que lorsqu'elle se concentre sur l'essentiel.

23 octobre 2009

Dexter [4x 04]

dnes_season4_dexter_miniban

Dex Takes A Holiday // 1 51o ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_92011

   Dexter est en vacances ! Non, n'allez pas imaginer qu'il est parti avec femme et enfants à la plage. Rita et les enfants sont partis, oui. Mais sans lui. Et c'est là que commencent ses vraies vacances à lui. Il va alors s'adonner au passe-temps qu'il aime le plus au monde : traquer un tueur puis l'assassiner. La série revêt pour l'occasion ses habits classiques façon saisons 1 et 2 et retrouve l'intensité qui a fait son succès. Ce loner aurait pû être ennuyeux, il est passionnant. La personnalité de la tueuse, car la proie de Dexter est une femme pour une fois, se révèle particulièrement travaillée et elle fait directement écho à notre serial-killer. Zoey Kruger (ça ne s'invente pas) a tué son mari et sa fille de sang froid et a fait accuser à sa place un petit délinquant. Elle est donc passée de mère de famille à tueuse. Dexter a fait le chemin inverse : il est passé de tueur à père de famille. Christina Cox (Defying Gravity, FX : Effets spéciaux...) a délivré une prestation bluffante. Les quelques scènes qu'elle a partagé avec Michael C. Hall étaient... intenses. J'essaye de varier les adjectifs dans mes reviews en général mais là, je n'en vois pas de plus juste. La scène où elle le coince dans les toilettes était particulièrement forte, presque érotique tant la tension sexuelle était forte. J'ai bien cru qu'elle allait nous violer notre Dexter, et ma foi, ça ne m'aurait pas déplu. Bref, elle était si excellente que j'ai presque eu de la peine que Dex l'attrape si vite. Je l'aurais bien vu rester quelques épisodes de plus. Ce meurtre n'était pas vain puisque Dex a compris qu'au fond, cette nouvelle vie pouvait aussi le rendre heureux. Il a toujours cru qu'il était fait pour vivre seul mais nul homme n'est fait pour vivre seul, pas même lui. Le seul bémol que j'apporterais dans tout ce flot de compliments béats, c'est que les scènes entre Dex et Harry, filmées façon film érotique et/ou Les Feux de l'amour, sont trop nombreuses et trop longues. Elles font partie du code génétique de la série, certes.

   On se demandait depuis le début de la saison ce que la liaison entre Quinn et la journaliste pouvait apporter. On a eu notre réponse : c'est (un peu) grâce à elle que l'enquête de Lundy sur le Trinity Killer a pu avancer. Et dire qu'elle a avancé n'est pas assez fort : elle s'est presque dénouée ! Lundy a trouvé qui il était. Mais Lundy s'est fait sauvagement tiré dessus, par le Trinity Killer ou par quelqu'un d'autre. Il y a 99% de chances pour que ce soit lui mais sait-on jamais ? On pourrait aussi imaginer qu'Anton a découvert que Debra et lui avaient remis le couvert et qu'il a voulu leur donner une bonne leçon. Parce que Debra aussi se fait tirer dessus. En premier d'ailleurs. Autant, on comprend assez tôt dans l'épisode que Lundy va y passer, autant je ne m'attendais pas à ce que Debra soit touchée aussi. Le cliffhanger est digne d'une fin de saison, ce qui est cocasse pour un 4ème épisode, et il est filmé de manière très stylée. Ce n'est pas transcendant d'originalité mais ça fait son petit effet. Je crois qu'on peut dire que Lundy est mort. Debra, évidemment, non. Faut pas déconner. Pas tant qu'elle n'aura pas découvert le secret de son frère adoré ! Cerise sur le gâteau de cet épisode bien rempli : l'histoire amoureuse de Laguerta et Batista a pris un virage presque comique puisqu'ils décident tous les deux de se confier à Dexter, qui n'en a évidemment rien à faire. C'est beaucoup plus digeste ainsi.

vlcsnap_89814


// Bilan // Cet épisode est ce que l'on appelle "du grand Dexter" ! Tout était réussi, du début à la fin, et on en vient même à pardonner les quelques faiblesses des épisodes précédents puisqu'ils étaient nécessaires afin de déboucher sur l'intensité de ce cliffhanger. La saison est désormais officiellement lancée !

16 octobre 2009

Dexter [4x 03]

dnes_season4_dexter_miniban

Blinded By The Light // 1 24o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_92689

   Dexter à Wisteria Lane ? C'est un peu ça. Le serial-killer n'est plus fatigué et tant mieux, alors il en profite pour se frotter à ses chers voisins, de vraies caricatures des habitants des banlieues aisées. Il va finir par désespérer le pauvre. Lui qui est si solitaire et si peu enclin aux grandes effusions de bonheur doit se rendre à l'évidence : il n'est pas fait pour la vie dans les suburbs. Il n'a plus une minute à lui pour respirer et encore moins pour tuer. Il profite des rondes de nuit instaurées par les hommes du quartier afin d'attraper un vandal pour chasser. Sa proie est un adolescent rebelle, qui tourne autour d'Astor (ce qu'elle a grandi !), et qui profite des absences de son père pour faire deux-trois conneries. Mais au final, Dex se rend compte qu'il s'est trompé de proie. C'est le père le pire. Il va lui faire peur, histoire de le calmer. Cette intrigue finalement assez légère a été très bien menée. La sensation d'étouffement du héros ne passe pas que par ce nouvel environnement mais aussi par Rita, apparemment parfaitement dans son élément contrairement à lui. Le fossé se creuse et leur relation vacille encore un peu plus... On n'est pas au bout de nos peines avec ces deux-là.

   Je le répéte : le Trinity Killer est fascinant. Je comprends l'obsession de Lundy. Il a des méthodes très particulières et curieusement, il ne fait pas peur. Il reste calme en toutes circonstances, il ne jette pas des regards horribles à ses victimes, il ne prend pas une voix de pervers ou de psychopathe. Bref, il n'est pas du tout caricatural, ça change des serial-killers dont on nous abreuve à longueur d'années dans les séries policières. La scène où il pousse sa victime du haut d'un immeuble, et tout ce qui précéde, était vraiment flippante. J'en redemande ! Mine de rien, il a déjà tué deux de ses trois victimes. Que va-t-il se passer d'ici à la fin de la saison ? Je ne suis pas inquiet, j'imagine que les scénaristes ont un plan. J'ai hâte également de découvrir les motivations du Trinity Killer. Car il en a forcément. Ce qu'il a au fond des tripes, ses traumatismes, les événements qui l'ont conduit à en arriver là. Il y a toute une psychologie du personnage à construire et il ne faut pas nous décevoir là-dessus. Ce n'est pas concevable. Pendant qu'il tue, l'enquête suit son cours. Pour le moment, ça avance très doucement mais on prend un certain plaisir lors des dialogues entre Lundy et Dex, toujours très intenses. La confusion des sentiments de Debra est beaucoup moins plaisante à suivre tant on s'y attendait. C'est sans surprise pour l'heure. Mais toute compte fait, Lundy n'est plus aussi catégorique la concernant. S'il n'est pas revenu à Miami pour elle, il est bien content de la voir. Et c'est vrai qu'Anton ne fait pas le poids face à lui. L'acteur n'est pas très charismatique en plus. La carrure ne fait pas tout.

   Presque subtilement, les scénaristes ont trouvé un moyen de donner un intérêt à Quinn : il va être le nouvel ennemi de Dexter dans la police ! De loin, ça laisse craindre une intrigue à la Doakes bis. On verra... On continue de nous montrer Quinn avec sa journaliste. Cela aura forcément un sens à un moment donné (de l'enquête). Et puis Laguerta et Angel fricotent toujours et c'est chiant à mourir. Puis je n'arrive pas à m'y faire : Angel n'est pas crédible avec toutes ses responsabilités. C'est un flic moyen, sans véritable instinct, sans passion démesurée. Il était amusant à une époque mais plus maintenant. Masuka doit assurer tout seul et il s'en sort bien jusqu'ici.

vlcsnap_75076


// Bilan // Avec ses nombreuses touches d'humour cynique, cet épisode de Dexter renoue avec la tradition des saisons passées. Le rythme est loin d'être effrené mais on est en début de saison, c'est normal. Le Trinity Killer fascine et c'est déjà pas mal.