Des News En Séries, Le Blog

Retrouvez les dernières news sur vos séries préférées ainsi que les critiques des derniers épisodes diffusés. En partenariat avec le forum Des News En Séries (http://www.desnewsenseries.com)

17 avril 2014

Bambi Cottages [Pilot Script]

20443686

BAMBI COTTAGES 

Comédie (Single-Camera) // 22 minutes 

44030376-bis

Ecrit par Brian Gallivan (The McCarthys, Happy Endings). Produit par Will Gluck (Easy Girl, Sexe entre amis, The Michael J. Fox Show). Pour ABC, ABC Studios, Sony Pictures Television & Olive Bridge Entertainment. 36 pages.

A l'été 1972 , Teddy Burke, un père de famille surmené, décide qu'il est grand temps de réaliser son rêve : quitter la ville pour gérer un camp de vacances du bord de mer dans le New Hampshire. Sa femme, très réticente à cette idée, finit par accepter par amour, tandis que leurs six enfants âgés de 7 à 17 ans n'ont pas d'autre choix que de les suivre et découvrent qu'ils vont devoir mettre la main à la pâte, que ça leur plaise ou non...

Avec Molly Shannon (Saturday Night Live, Kath & Kim, Enlightened), Paul F. Tompkins (The LA Complex), Connor Kalopsis, Cole Sand, Charlie Kilgore, Shiloh Nelson, Ty Parker, Tessa Albertsonin...

 

   ABC, passée reine dans la production de comédies familiales single-camera amusantes et feel-good, poursuit sur sa lancée avec Bambi Cottages, qui fournit exactement ce que l'on attend d'elle, quitte à ne pas surprendre et ne pas apporter grand chose de nouveau à ce qui existe déjà sur l'antenne de la chaîne Disney, à savoir The Middle, Modern Family, The Goldbergs et Trophy Wife (enfin cette dernière peut-être plus très longtemps, malheureusement). Je mets Suburgatory et The Neighbors à part, parce qu'elles ont su faire preuve d'un peu plus d'originalité, laquelle n'a pas été vraiment récompensée par ailleurs. Mais dans l'esprit, on est dans la même tendance. Et on ne peut pas leur en vouloir d'assurer leurs arrières après tout. Quand ils font autre chose (Happy Endings, Don't Trust The Bitch, Mixology...), ils se plantent en beauté, malgré des séries de bonne voire excellente facture. 

   Bambi Cottages, c'est plus ou moins The Middle dans les années 70, sans les problèmes d'argent, troqués contre l'insouciance. Ou alors c'est le The Goldbergs des seventies, sans les tracacs du quotidien et l'univers ultra-référencé. Pour tout dire, les 2/3 du pilote seraient parfaitement transposables à notre époque. On va juste dire que se lancer dans une telle aventure -ouvrir un camp de vacances- est beaucoup plus risqué aujourd'hui qu'à cette période et ne paraîtrait pas très crédible, crise économique oblige. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'avoir grandi dans 70s pour apprécier les blagues. Un peu comme avec That '70s Show en fait. L'humour y est universel et efficace. Il se dégage de ce pilote un grand vent de liberté, accompagné d'un brin de nostalgie. C'est idéaliste, sans doute. Mais par les temps qui courent, ça fait du bien.

   Teddy est un peu agaçant au départ, avec cette façon d'imposer à tous SON rêve, mais la tendresse qu'il a pour sa femme et ses enfants est suffisamment explicite pour qu'on ne lui en veuille pas. Il ne fait pas ça égoïstement mais pour offrir une meilleure vie à l'ensemble de sa famille. Comme c'est mignon. Sa femme, jouée par l'excellente Molly Shannon, n'est pas hystérique -personne ne l'est d'ailleurs, ça c'est rafraîchissant- mais très sarcastique. Petit à petit, elle se laisse prendre au jeu malgré tout. Et la complicité qu'elle a avec son mari est aussi classique que sympathique. Un couple de télévision comme on les aime. Quant aux enfants, comme dans les autres comédies de la chaîne, ils ont plutôt intérêt à être bons car ils ont beaucoup à faire. Mais je ne me fais pas trop de soucis pour ça. Les casteurs font toujours du bon boulot dans ce département. Avec six enfants, on a forcément un petit sentiment de déjà vu concernant la personnalité de chacun d'entre eux, mais le créateur a quand même réussi à ajouter des choses intéressantes. Nous avons l'aînée, Veronica, qui ne peut pas s'empêcher de se comporter comme une deuxième maman au grand dam de ses frères et soeurs; Russell, décrit comme un Darlene au masculin (référence à Roseanne); Elliott, le petit garçon de 9 ans qui ne sait pas encore qu'il est gay, ses parents non plus; Phyllis, muette pour des raisons obscures; ou encore Nathan et Wally, un peu moins présents. Il y a de quoi faire ! La majeure partie du pilote consiste à mettre en place, pas toujours très naturellement et subtilement, les dynamiques et installer la famille dans son nouvel univers, face à quelques premiers clients mécontents des prestations offertes, pas conformes à leurs attentes.

   Comme son nom l'indique, Bambi Cottages est une comédie douce, mignonne, positive, qui manque peut-être un peu de mordant mais qui a parfaitement sa place sur ABC, casée entre The Middle et Modern Family par exemple. Fresh Off The Boat, sa concurrente la plus sérieuse, est plus originale et mérite davantage la place, si toutefois il n'y en a qu'une seule à prendre. Mais il y aussi Black-ish, que je n'ai pas trop aimé personnellement mais qui pourrait surprendre... Bref, la chaîne a l'embarras du choix et j'espère qu'elle fera le bon. A noter que le créateur, Brian Gallivan, est également à l'origine de The McCarthys, petit coup de coeur de la saison passée retravaillé chez CBS pour 2014 (voir la critique). 

Posté par LullabyBoy à 12:25 - Script Reviews - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    J'avais très rapidement souligné la nécessité pour abc de proposer un carré familial le mercredi. L'année dernière, mes prières avaient été entendues avec The Neighbours qui n'a pas tenu le coup et How To Live dont abc doit regretter l'annulation (d'un point de vue audience car niveau qualité, c'était moyen...). Cette année abc est revenu à son idée (ou devrais-je dire obsession) de nous imposer une comédie pour des djeun's et l'echec était au rdv. Et pourtant, je crois que abc doit également abandonné le tout familial. Pourquoi? Car malgré des qualités indéniables que tu souligne dans tes différentes critiques, la chaîne a fait le tour du sujet... Je pense à The Goldbergs qui me faisait beaucoup rire mais que j'ai abandonné après 13 épisodes, car j'avais l'impression de regarder 2 épisodes de The Middle par semaine. Je ne pense donc pas être là pour Bambi Cottages et les autres et à mon avis, c'est le cas de beaucoup de spectateurs fans du genre.
    Mais alors, que doit proposer abc? C'est ma grande interrogation... Je crois qu'il faut qu'abc sorte de ses schémas habituels et tente le tout pour le tout. Je ne crois pas que les projets de comédie romantique soit la solution. Gavalant pourrait apporter un vent d'air frais mais encore faut-il que le projet tienne debout. Ou bien une comédie de bureau, le public d'abc n'est pas habitué. Quoi qu'il en soit, il faut arrêter de faire du sur place malgré la qualité indéniable des comédies de abc.

    Posté par ggg, 17 avril 2014 à 12:44
  • @ggg: C'est-à-dire qu'au bout d'un moment, si tu ne fais pas une comédie familiale/"amicale"/de bureau ou romantique, tu fais quoi ? "Galavant" est une proposition originale, mais un peu trop coûteuse sans doute pour une commande "normale" On ne peut pas nier qu'ABC a essayé plein de choses différentes, encore "Mixology" dernièrement, et ça ne paye jamais. A mon avis, cette année au moins, il est préférable qu'elle aille vers des choses peut-être pas hyper originales mais plus "simples". Et le fait que "The Goldbergs" soit la seule qui ait à peu près réussi à faire son trou cette année va dans ce sens...

    Posté par Lulla, 19 avril 2014 à 16:05

Poster un commentaire