10 février 2014

Jane The Virgin [Pilot Script]

20443695

JANE THE VIRGIN

Drama // 42 minutes

44030375_p

Ecrit par Jennie Snyder (Emily Owens, MD, 90210). Adapté de la telenovela Vénézulienne Juana la Virgen. Pour CBS Television Studios & Electus. 60 pages.

Jane, une jeune femme très pieuse, encore vierge, sur le point se fiancer, se retrouve accidentellement inséminée artificiellement après une suite d'événements improbables. Elle porte l'enfant d'un couple dont le mari, suite à un cancer des testicules, n'avait plus qu'un seul espoir d'être le père naturel de ses enfants. Jane se trouve alors face à un dilemme : devenir leur mère porteuse, garder l'enfant puis l'élever comme le sien ou avorter ? 

(casting en cours)

 

   Est-ce que Jane The Virgin est aussi ridicule que son pitch le laisse paraître ? Oui. Est-ce que CW a besoin de ça ? Non. Une saison 3 de The Carrie Diaries, oui. Une saison 4 de Hart of Dixie, pourquoi pas. Mais ça ? Non, vraiment pas. Oh c’est sûr que ça changerait un peu des teen soaps fantastiques et des superhéros. Mais les telenovelas doivent rester là où nous ne les voyons pas. Sauf si vous regardez France Ô. Et c’est votre droit. Mais là je ne peux vraiment rien pour vous, vous risqueriez d’adorer Jane The Virgin

   A la limite, faire une série qui utilise les ingrédients des telenovelas ne me choque pas. Après tout, ce sont juste des soaps super cheaps, avec de mauvais acteurs, des dialogues ridicules, des décors bas de gamme et des intrigues aussi improbables que fascinantes de bêtise. La télévision a connu pire. Non, ce qui me dérange profondément c’est que la créatrice de Jane The Virgin, comme pour se dédouaner d’écrire quelque chose de léger, facile et idiot, y ajoute une dimension méta. Enfin n’exagérons rien. Il se trouve que la mère et la grand-mère de l’héroïne, latina, se passionnent pour les telenovelas et Jane elle-même reconnaît prendre un certain plaisir à en regarder. Par-dessus cette information, une voix-off vient nous commenter toute l’histoire et ses multiples rebondissements improbables avec des phrases du style : « Et c’est ainsi que les telenovelas devinrent réalité pour Jane ». Et je trouve que c’est de la triche. Oh c’est sûr que ça donne l’impression d’un certain recul, je n’irai pas jusqu’à parler de cynisme mais il y a quand même un peu de ça, alors qu’au final, Jane The Virgin EST une telenovela. Mêmes ingrédients, même mécanique. Avec plus de moyens certes –enfin espérons-le !-, des acteurs peut-être pas aussi mauvais, mais des dialogues et des intrigues aussi peu inspirés. Je suppose que c’est une série qui se regarde au deuxième voire au troisième degré. Sauf qu'elle manque d'humour. Elle n’a pas l’intelligence d’Ugly Betty à ses débuts. Et on est un peu obligé de faire cette comparaison, faute d’autres exemples disponibles. Je pourrais éventuellement évoquer la saison 1 de Devious Maids aussi, mais la comparaison serait encore moins flatteuse ! La série de Marc Cherry a bien des défauts mais elle a parfaitement compris ce qu’elle était, ce qu’elle devait continuer à être et comment le faire de la manière la plus drôle et divertissante possible. Je n’ai pas l’impression que ce point de départ-là le permette.

   Et puis quelle(s) promess(s)e nous fait ce pilote au bout du compte ? Essentiellement beaucoup de prises de tête pour rien. L’héroïne parvient à ne pas être agaçante sur le papier, ce qui est un exploit, mais son attitude hyper prêchi-prêcha ne va pas séduire grand monde. A peu près tous les protagonistes semblent transparents, vains, presqu’interchangeables aussi. Entre le petit ami de Jane et celui qui est le père accidentel de son enfant, je ne vois rien qui les distingue à l’heure actuelle. Bref, à part la maman de Jane, pétillante, rigolote et étonnante –elle chante Whenever, Wherever de Shakira sur scène en bootyshakant, et implore que Dieu protège sa fille deux passages plus tard), il n’y a pas beaucoup de personnages auxquels accrocher derechef. La seule chose que j’ai aimé, c’est que la scénariste précise à un moment donné que l’un d’entre eux allait mourir dans le troisième épisode « mais faite comme si vous n’avez rien lu ! ». C’est amusant comme clin d’œil. Ça montre aussi qu’elle sait à peu près où vont ses personnages. Et franchement, si Jane The Virgin est commandée, je la vois mal dépasser les 13 épisodes. Les seules personnes qui ont envie de voir un truc comme ça en regarde déjà des tas sur Univision. Ils n’iront pas sur CW pour avoir la même chose en moins kitsch, sans le charme donc.

   La créatrice de Jane The Virgin tente tant bien que mal de ne pas en faire (qu') une telenovela, mais elle échoue. Elle aurait à mon avis été plus inspirée d’assumer pleinement les origines du projet. Le résultat ne m’aurait probablement pas plu non plus, mais il aurait été plus honnête, plus courageux même. J’espère que CW saura dépenser son argent plus intelligemment que dans cet échec annoncé.

 

NEXT : HIEROGLYPH, TIN MAN, BATTLE CREEK, THE MIDDLE MAN, CLEMENTINE, CONSTANTINE, HOW TO GET AWAY WITH MURDER, SENSE 8, SECRETS AND LIES, EMPIRE, AGATHA, COERCION, MADAME SECRETARY, STALKERS UNIT, AMERICAN CRIME, EXPOSED, FOREVER, RUNNER, RED BAND SOCIETY, IDENTITY, WARRIORS, THE ASTRONAUT WIVES CLUB, THE ODYSSEY, SALVATION, THE MYSTERIES OF LAURA, iZOMBIE, GALANTYNE, THE LOTTERY, THE MESSENGERS, THE VISITORS...

Posté par LullabyBoy à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,