30 avril 2012

Once Upon A Time [1x 19]

 vlcsnap_2011_11_01_14h34m00s37

The Return // 9 080 000 tlsp.

 44030376


vlcsnap_2012_04_25_04h04m28s243 vlcsnap_2012_04_25_04h00m37s229

   Je me suis passablement ennuyé devant cet épisode de Once Upon A Time fainéant et pas à la hauteur du personnage de Rumplestiltskin, dont on attend toujours beaucoup. Un peu comme lorsqu'un épisode de Lost était consacré à John Locke ou à Benjamin Linus, c'est le moment attendu qu'il ne faut pas rater. Et Skin Deep, le précédent épisode qui lui était consacré, n'était pas formidable non plus. Arf. On pourrait d'ailleurs faire un parallèle entre la petite ordure de l'île et Mr Gold. Il y a des traits communs dans leurs histoires, et ils semblent aspirer au même destin : quelqu'un qui nous est présenté comme infâme, qui dévoile petit à petit tout ce qui l'a amené à devenir ainsi -car on ne naît pas profondément mauvais, au moins dans les contes de fées, mais on le devient- et qui se rachète une conduite finalement, non sans mal, sans que l'on parvienne pour autant à lui faire totalement confiance. Comme Ben, l'antiquaire/avocat/magicien est maître dans l'art du mensonge et de la manipulation. Ils sont fascinants tous les deux dans leurs stratagèmes et ne manquent jamais d'être émouvants quand ils flanchent. Michael Emerson était formidable et ce cher Robert Carlyle n'a rien à lui envier ! Il a encore fait du bon boulot ici mais le matériel offert n'était pas tout à fait digne de lui. 

   Dès les premières secondes, les auteurs nous promettent de se pencher sur le cas d'August, un mystère parmi les mystères. Vu la construction hyper mécanique de l'épisode, on comprend assez vite qu'il est en fait le fils que Rumple a perdu et qui explique depuis sa noirceur extrême. On nous dévoile donc les circonstances de leur séparation qui est, comme attendue, liée aux pouvoirs quasi-incontrôlables du père. Le jeune acteur qui incarne Bae n'est pas d'une grande justesse mais la quête de son personnage parvient malgré tout à être émouvante. Surtout ce moment fort où Rumple est sur le point de changer son destin en lui prenant la main et en sautant avec lui dans la crevasse verte mais où il décide, à tout bien y réfléchir, de faire passer sa force et son pouvoir avant son propre enfant. Tout cela est un peu poussif mais on sait au moins maintenant ce qui a motivé la bête à créer Storybrooke. Tout cela paraissant trop simple, surtout en connaissant maintenant bien comment fonctionne Once Upon A Time avec un rebondissement final qui change complètement la donne, on imagine aisément qu'August a menti. Il est pourtant très convaincant quand il pleure dans les bras de Gold, comme si c'était vraiment son père qu'il venait de retrouver. Mais le résultat, c'est qu'on ne sait toujours pas qui est August et c'est terriblement frustrant. J'espère que la saison ne se terminera pas sans nous donner au moins cette réponse. Du coup, malgré une grosse frayeur, je crois toujours en ma théorie (rappel : qu'August est en fait Henry adulte). S'il doit être un personnage de conte de fées, je ne vois vraiment pas qui (e ça m'énerve). Pourtant, tout porte à croire qu'il veut désespérement retourner dans le monde auquel il appartient, celui de FairyTale Land, donc là où Henry n'a jamais existé. Je suis confus... mais c'est drôlement agréable de se triturer un peu l'esprit dans l'espoir de faire la bonne déduction ! Une autre question se pose : Bae est-il mort ? Probablement pas. Mais où est-il ? Y'a-t-il un quatrième monde dans le récit (en dehors donc de Fairytale Land, Storybrooke et Wonderland) ?

   A coté de ce gros morceau concernant Gold et Booth, il ne se passe pas grand chose à Storybrooke. Enfin rien de nouveau. Pour la énième fois, Emma menace Regina de lui reprendre Henry. Certes, elle n'avait jamais semblé aussi convaincue et déterminée mais je me demande vraiment ce que les auteurs peuvent lui faire faire : une procédure légale n'aurait aucun sens, surtout dans le contexte de la série où tous les détails de ce genre sont mis de coté sciemment et où il n'existe pas d'autre autorité que Regina (et Emma juste en dessous). Ce pauvre Sidney ressort de l'épisode encore plus pitoyable qu'il ne l'était déjà. Et puis Mary Margaret et David apparaissent mais pour une scène ou deux bien inutiles, juste parce qu'il faut payer les acteurs à faire quelque chose. 

vlcsnap_2012_04_25_03h53m07s107 vlcsnap_2012_04_25_04h09m12s11


// Bilan // Bien que nécessaire pour la compréhension de la grande Histoire de la série, cet épisode trop mécanique manque de surprise et ne parvient pas à être aussi épique qu'il le voudrait. 


29 avril 2012

Coming Next [Round 8: CBS/Dramas]

63532401

 

Une saison des pilotes classique pour CBS : les mêmes ingrédients inlassablement, avec beaucoup de flics et d'avocats, mais plus d'héroïnes que d'habitude ! La chaîne n'a pas un grand besoin de nouveautés donc trois de ces sept projets seulement devraient voir le jour a priori...

__________

Tous les synopsis et visuels suivants sont tirés du dossier La Saison des Pilotes 2012 d'AlloCiné

 __________

 

20087143

 1. APPLEBAUM

Créé par Sherri Cooper & Jennifer Levin (Brothers & Sisters). Réalisé et produit par Chris Columbus (Harry Potter à l'école des sorciers, Maman, j'ai raté l'avion...).


Les aventures de Juliet Applebaum, une femme au foyer qui se transforme en détective privé pour sortir de son ennui quotidien...


Avec Rachelle LeFevre (A Gifted Man, Off The Map, Twilight), Jay Mohr (La Nouvelle vie de Gary, Suburgatory), Rhys Coiro...

__________


20087152

2. GOLDEN BOY

 Créé et produit par Greg Berlanti (Everwood, Brothers & Sisters) et Nicholas Wootton (Chuck, New York Police Blues).


La montée en puissance d'un "simple flic" qui devient au fil des années officier, puis détective et enfin commissaire...


Avec Theo James (Downton Abbey, Bedlam), Chi McBride (Pushing Daisies, Boston Public), Kevin Alejandro (True Blood, Southland), Holt McCallany (Lights Out), Bonnie Somerville (Cashmere Mafia)...

__________

 

20087156

3. TROOPER

 Créé par Aron Eli Coleite (Heroes). Produit par Jerry Bruckheimer (Les Experts).
Réalisé par Craig Gillespie (Fright Night)


Une mère de famille reprend son travail de flic à New York après quelques années d'arrêt pour élever ses enfants...


Avec Mira Sorvino (Mimic, Un tueur pour cible), Jay Hernandez (Hostel, Six Degrees), Lily Pilblad, Quinn Shephard...

___________


20087157

4. WIDOW DETECTIVE

 Créé par David Hubbard.
Réalisé par Davis Guggenheim (Melrose Place 2.0).


Un officier de police, qui a perdu trois de ses partenaires au cours d'interventions, devient le père de substitution, le mari et l'amant de certains membres de leurs familles respectives...


Avec John Corbett (United States of Tara, Parenthood, Sex & the City), Eriq La Salle (Urgences), Jennifer Beals (The L Word, Lie To Me, Chicago Code), Paula Marshall, Natalie Martinez, Elyes Gabel...

___________

 

20087144

5. BABY BIG SHOT

 Créé par Dana Calvo (Franklin & Bash, Greek) et produit par Kevin Falls (Journeyman, Franklin & Bash).


Une avocate, originaire d'un milieu populaire, fait de ce qui pourrait passer pour un défaut son plus bel atout ! Elle a des connaissances que ses collègues de sa firme de Manhattan ne possèdent pas...


Avec Janet Montgomery (Black Swan, Merlin, Entourage), Pablo Schreiber (Weeds), Kyle MacLachlan (Twin Peaks, Sex & the City, Desperate Housewives), Stephanie March (New York Unité Spéciale), Toni Trucks...

___________


20087149

6. ELEMENTARY

Créé par Robert Doherty (Médium) et produit par Sarah Timberman et Carl Beverly (Unforgettable, A Gifted Man).
Réalisé par Michael Cuesta (Homeland, Dexter, Six Feet Under)


Les enquêtes de Sherlock Holmes traitées sous un angle plus moderne dans un New York contemporain.


Avec Jonny Lee Miller (Eli Stone, Dexter), Lucy Liu (Charlie et ses drôles de dames, Ally McBeal), Aidan Quinn (Légendes d'automne, Prime Suspect), ...

___________ 


20087153

7. RALPH LAMB

 Créé par Nicholas Pileggi (Les Affranchis) et Greg Walker (FBI : portés disparus).
Réalisé par James Mangold (Walk the Line, 3h10 pour Yuma).


D'après l'histoire vraie de Ralph Lamb, un cowboy devenu le shérif de Las Vegas, la ville de tous les vices, durant les années 60 et 70...


Avec Dennis Quaid (L'étoffe des héros, Le Jour d'après), Michael Chiklis (The Shield, No Ordinary Family), Carrie-Anne Moss (Matrix, Memento), Taylor Handley (Newport Beach, Hidden Palm), Jason O'Mara (Terra Nova)...

___________

 

A vos votes ! (dans cette phase du "Coming Next", vous pouvez voter pour autant de pilotes que vous le souhaitez).

 

 

28 avril 2012

Girls [Pilot]

Girls_HBO_poster

Pilot // 872 000 tlsp.

44030377

 

What About ?

L'entrée dans la vie active de quatre jeunes filles d'une vingtaine d'années, de leurs humiliations à leurs rares triomphes. Hannah, l'éternelle stagiaire, rêve de devenir écrivain ; Marnie, sexy et un peu garce sur les bords, ne manque pas d'ambition; et Jessa, hippie dans l'âme, aimerait gagner sa vie de son art...

Who's Who ?

Créé, réalisé et produit par Lena Dunham. Produit par Judd Apatow (Freaks & Geeks, Undeclared, En cloque mode d'emploi, 40 ans toujours puceau...). Avec Lena Dunham (Mildred Pierce), Jemina Kirke, Allison Williams (Will & Kate), Zocia Mamet (United States Of Tara, Parenthood, Mad Men)...

So What ?

   Prétentieuse, Lena Dunham ? Je ne crois pas... Mais sincère en tout cas. Alors, lorsque l'héroïne de SA série -qu'elle a créée et produite, et dont elle a réalisé le pilote aussi tant qu'à faire- annonce à ses parents qu'elle a le sentiment d'être "la voix de [sa] génération" avant de se raviser se rendant compte de son soudain trop plein de confiance et de parler plutôt d'"une voix d'une génération", on se dit qu'on a vraiment affaire à une série atypique qui réussit l'exploit en quelques minutes seulement à nous lier d'amitié avec son personnage principal. J'aimerais en dire autant des jeunes femmes qui l'entourent mais il faudra certainement plusieurs épisodes avant d'apprendre à toutes les connaître puisqu'elles n'offrent dans ce pilote que des bribes de ce qu'elles sont, sans paraître caricaturales pour autant mais bien réelles. Elles existent. Elles font partie de ma génération, de la vôtre peut-être aussi. Si vous avez plus de 30 ans, elles vous rappellent certainement ce que vous étiez ou ce que d'autres qui vous entouraient étaient. Si vous avez moins de 20 ans, préparez-vous à devenir comme elles en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ! La crise, les stages mal ou pas payés qui s'éternisent, les parents qui ne comprennent pas tout et qui ont leurs propres problèmes à régler, les petits et grands tracas de l'amour et du sexe... le constat n'est pas réjouissant. Girls n'essaye pas de vendre du rêve. Elle a même tendance à faire l'inverse et n'hésite pas à nous mettre mal à l'aise, comme lorsqu'Hannah va chercher un peu de réconfort sexuel auprès d'un bourrin, et qu'elle a l'air de drôlement bien s'en accomoder ! C'est là que la différence avec Sex & The City est la plus flagrante : on rit aussi, mais jaune. Alors qu'avec Carrie et Samantha, c'était vraiment de bon coeur. Excellente idée d'ailleurs que de citer la célèbre série de HBO et ses héroïnes pour mettre en perspective la vie de ces filles et celle dont elles rêvent. La différence entre la réalité et la fiction, au sein d'une fiction. 

   Ce pilote de Girls m'a considérablement mis en appétit mais c'est probablement sur la longueur que la série deviendra remarquarble (ou pas). Un peu comme lorsque l'on fait connaissance avec quelqu'un, que l'on passe un moment agréable et que l'on se dit que cette personne pourrait bien devenir un bon ami. Le temps me dira si mon intuition était bonne avec ces filles-là...

    PS: Après avoir vu le deuxième épisode, absolument tordant, décomplexé à mort, cru et touchant, je suis plus que jamais confiant et conquis !

How ?

Posté par LullabyBoy à 13:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Tueurs En Séries [Episode du 27 Avril 2012]

120427123017104

Au sommaire : - Le nouveau retour de Matthew Perry - Noah Wyle est un rebelle - Amy Acker dans le final de "Person of Interest", Jesse Eisenberg dans "The Newsroom" et deux invitées dans "FBI : Duo très spécial" - Un teaser de la saison 2 de "Wilfred" - "Le Monde selon Tim" annulée - Un spin-off pour "Californication" ? - "Grey's Anatomy" perdra un de ses réguliers la saison prochaine - On répond à vos questions : "Merlin", "Lilyhammer", "The Mentalist" - On fête les 25 ans de la FOX et toutes les séries cultes qu'elle a apportées ! - Quand le Schmidt de la "New Girl" vante les mérites du... vélo...


27 avril 2012

Fringe [4x 18 & 4x 19]

dnes_season4_fringe_bishopd

The Consultant // Letters Of Transit

2 840 000 tlsp. // 3 080 000 tlsp.

44030377 // 61074943_bis


vlcsnap_2012_04_21_14h51m24s191 vlcsnap_2012_04_21_21h04m01s22

   The Consultant. Le petit être sensible que je suis a été très touché par cet épisode, porté avant tout par ses acteurs. Ce ne sont peut-être que des "petits moments" mais, mis bout à bout, ils forment une ligne constante d'émotion qui soutient à merveille les délires mythologiques de Fringe. Je pense ainsi à Walter qui s'exclame avec un sourire gigantesque "There's My Son! And His Girlfriend!". Je pense à la complicité de Peter et Olivia qui se lit sur leurs visages dans la scène qui suit alors que l'enquête commence et que à quoi ils doivent faire face ne prête pas franchement à sourire. Ils sont encore dans leur bulle. Il leur faut encore un instant pour en sortir. Je pense aussi à Astrid, très heureuse de revoir son alter, et qui lui offre un cadeau qui la ravit. Et puis bien sûr, il y a la peine de FauxLivia d'avoir perdu son partenaire. Et celle de FauxBroyles,  forcé à se rendre afin de protéger son fils. Cela faisait un moment que cette histoire n'avait pas été revisitée. Elle explique parfaitement le double jeu du personnage, qui n'est donc pas un shapeshifter, et elle refléte à merveille, bien que trop facilement, le combat passé et quelque part toujours présent de Walter à l'égard de son fils. Tout cela m'a ému. Et puis j'ai beaucoup ri aussi grâce aux réfléxions de Walter. Mais est-ce bien encore utile de le préciser ?

   D'un point de vue structurel, cet épisode nous offre enfin l'occasion de suivre une enquête réellement menée entre les deux univers. On se dit que c'est un peu dommage de ne pas en avoir saisi l'opportunité plus tôt. Ca nous aurait évité des cas tristement redondants et ennuyeux. Excellente idée donc que ces personnes qui subissent les chocs et les blessures de leurs alters egos de l'univers d'en face. Bien évidemment, les auteurs ont tendance à rapidement faire passer l'investigation au second plan pour se concentrer sur les personnages mais ce n'est pas bien grave dans le fond. Pas cette fois en tout cas. Au final, la même question se pose que depuis plusieurs épisodes : quel est le véritable but de David Robert Jones ? S'il cherche à détruire les deux univers alors on peut parler de suicide ! Que va-t-il se passer pour lui ? Il sait déjà qu'un troisième univers peut l'accueillir ? Ou s'agit-il d'une fusion ? A quoi lui servirait son armée d'hybrides de toute façon sans un monde qui lui appartiendrait ?

vlcsnap_2012_04_21_21h24m22s201 vlcsnap_2012_04_21_21h24m02s1

   Letters Of Transit. Chaque saison, Fringe, pour sa 19ème ou 20ème pièce, pousse le délire encore un peu plus loin qu'à l'accoutumée. La saison précédente, les personnages se retrouvaient transformés en cartoon. Celle encore d'avant, ils chantaient (sort of). Mais cela n'avait pas de véritable conséquence sur la suite des événements. C'était une parenthèse. Cette fois, c'est un voyage dans le futur qui nous attendait, mais pas n'importe quel futur : un futur où les Observers ont arrêté d'observer pour prendre le pouvoir ! S'agit-il du "vrai" futur ? D'un futur alternatif ? Il y a peu de chance pour qu'il se réalise. On ne nous le montrerait pas sinon ! Mais c'est un twist intéressant qui aura semble-t-il des conséquences. On imagine mal qu'il faille ne prendre ça que "pour le fun". Une petite partie de moi a envie de croire que c'est à cela que la saison 5 de Fringe pourrait ressembler si elle venait à être commandée (chose qui, selon les dernières rumeurs et contre toutes attentes, devrait bel et bien arriver). Imaginez une saison 5 -plus courte de préférence- où toute la bande est réunie pour littéralement sauver le monde ? Ca me plairait beaucoup. Et me voilà à espérer une saison 5 maintenant alors que je m'étais très bien fait à l'idée que la série puisse nous quitter cette année ! Ces scénaristes sont fous ! Ils sont incroyables !

   Ce qui était le plus risqué dans cet épisode au fond, c'était d'en confier les rênes à deux nouveaux personnages, seulement accompagnés d'un Walter très affaibli et à la mémoire encore plus défaillante que quand on avait fait sa connaissance la toute première fois (ce qui a empêché l'épisode de véritablement démarrer dans les 15 premières minutes). C'était un plaisir de retrouver Henry Ian Cusick alias le Desmond de Lost dans ce rôle qui lui allait parfaitement. Georgina Haig s'est également super bien débrouillée. Une super découverte. D'ailleurs, le fait qu'elle ne soit dans aucun projet de la saison prochaine me fait dire que les producteurs se la sont réservés en cas de renouvellement... Ce n'est pas de sa faute à elle mais j'ai tout de suite deviné qu'elle était la fille de Peter et d'Olivia. Et rien à voir avec son prénom Henrietta, version féminine de Henry, le prénom du supposé fils de Peter selon September. Je n'y ai pensé qu'après. Je sais pas, ça se sentait. Ce n'était pas du tout finement amené. Pas grave : l'émotion était présente quand même au moment de la révélation à la toute fin de l'épisode. Sinon, la Nina Sharp aux cheveux blancs était d'une classe folle ! Et le générique spécial : super ! (ils se cassent le cul quand même, c'est très appréciable). Et euh... what the fuck ?! Bell est ENCORE vivant ? Il ne mourra donc jamais...

vlcsnap_2012_04_21_21h14m48s92 vlcsnap_2012_04_21_21h32m56s221


// Bilan // Deux épisodes de Fringe de haute volée : le premier parvenant avec brio à casser la routine et utiliser la configuration de la saison au mieux; le second en réinventant une fois de plus la série mais de manière bien plus convaincante que la dernière fois, au point de vouloir qu'elle continue encore... et ce sera le cas puisque la FOX vient d'annoncer la commande d'une ultime saison de 13 épisodes !


26 avril 2012

Glee [3x 16]

dnes_season4_glee_rachel_mi

Saturday Night Glee-ver // 6 230 000 tlsp.

61039229_bis


vlcsnap_2012_04_22_02h03m55s114 vlcsnap_2012_04_22_01h23m03s172

   "Disco Sucks!" No : "'Glee' Sucks!". Rappelez-vous, au lancement de la saison 3, Ryan Murphy avait crié haut et fort que les épisodes spéciaux à répétition et les guest-stars, c'était fini ! La semaine dernière, on avait pourtant une guest-star (Matt Bomer) et cette semaine, on a un épisode spécial consacré aux tubes de Saturday Night Fever. Il semblerait que, tout compte fait, Glee a absolument besoin de créer l'événement d'une manière ou d'une autre. Il semblerait aussi que ça ne marche plus. Honnêtement, cet épisode était moins mauvais que les précédents mais pour une raison très simple : il n'était quasiment basé que sur les performances et il avait pour thème central l'avenir des petits chanteurs une fois le lycée terminé. Cela a très vite tourné en eau de boudin avec le classique et plus du tout efficace "Il faut croire en toi et suivre tes rêves". Il aurait pourtant été bon de rappeler que 90% des gens qui espérent faire carrière un jour échouent. Histoire de remettre un peu les choses en place et ne pas trop faire rêver inutilement les plus jeunes téléspectateurs de la série, forcément influençables. A force de vouloir prêcher la bonne parole, les scénaristes n'ont plus du tout les pieds sur Terre. Le réalisme, même léger, dont la série pouvait faire preuve parfois a complètement disparu. Ce n'est plus que du discours prémaché à la chaîne. 

    Je n'ai rien contre le disco personnellement, même si ce n'est certainement pas ce que j'écoute tous les jours. Une chanson de temps en temps, pourquoi pas ? Mais alors dix à la suite... C'est un supplice ! Comme en plus, elles étaient loin d'être toutes bonnes... Je ne remets pas trop en cause les prestations des acteurs, qui s'en sont sortis convenablement, voire bien pour certains, même Finn/Cory Monteith. Mais la mise en scène était vraiment sans saveur. C'est exactement ce qu'on attendait d'une spéciale années 70. Pas d'éclat, pas de surprise. De l'ennui donc. Un gros sentiment de déjà vu. De la facilité à tous les étages. Et même pas de tentative de réorchestration un peu originale. Rien. J'ai envie de retenir la prestation du jeune travesti, qui sort de nulle part (enfin du Glee Project quoi). J'ignore s'il est prévu que son personnage soit creusé mais ça, pour le coup, c'est original ! Je ne me souviens pas d'une seule série qui ait donné la parole à un transgenre un peu sérieusement en dehors des cop shows ou des séries judiciaires qui en font de temps en temps des victimes (plus pour casser la routine que par envie particulière de faire passer un message). A part ça, Santana a relevé un peu le niveau avec ses répliques et son duo toujours efficace avec Brittany. Sue était plutôt en bonne forme et son association avec le Glee Club est jusqu'ici une bonne idée. Pas de fautueils roulants cette semaine par contre, ça ne devait pas faire assez disco !

vlcsnap_2012_04_22_01h53m08s41 vlcsnap_2012_04_22_01h13m36s129


// Bilan // Cet épisode, pas si mauvais, me permet de réaliser avec force que Glee ne m'intéresse plus du tout et qu'il n'y a sans doute plus rien à faire pour changer ça. Mais comme je suis maso, je vais poursuivre jusqu'à la fin de cette saison. J'attends avec impatience de découvrir "l'idée de génie" de Ryan Murphy (selon les dires de certains acteurs) pour relancer l'intérêt de la série en saison 4 ! 

 

25 avril 2012

Coming Next [Round 7: CBS/Comédies]

63532401

 

 Alors que CBS rencontre un beau succès avec ses sitcoms, How I Met Your Mother, The Big Bang Theory, Mon Oncle Charlie et Mike & Molly ayant été rejointes par 2 Broke Girls cette année, l'heure est, probablement, à l'ouverture d'un deuxième carré sitcom le jeudi soir. Et pour cela, il faut miser sur les bons projets, les plus compatibles. Evidemment, au cas où les nouveautés se planteraient, Rules Of Engagement pourrait revenir en roue de secours, comme toujours... Voici les huit prétendantes, quasiment toutes destinées à séduire avant tout la cible des 18/49 ans :

__________

Tous les synopsis et visuels suivants sont tirés du dossier La Saison des Pilotes 2012 d'AlloCiné

 __________

 

20087446 

1. SUPER FUN NIGHT

Créé par Rebel Wilson. Produit par Conan O'Brien.


Trois jeunes femmes un peu coincées tentent par tous les moyens de passer une soirée "super fun" chaque vendredi. Mais le résultat est souvent loin de leurs espérances...


Avec Rebel Wilson (Mes meilleures amies), Kevin Bishop (L'Auberge Espagnole), Jenny Slate (Saturday Night Live), Alan Ritchson (Smallville), Edi Patterson...

___________

 

20088154 

2. MY IDIOTIC TWENTIES

 Créé par Nick Stoller (Les Muppets, Sans Sarah rien ne va !)


Un jeune homme a le coeur brisé lorsque sa petite amie le quitte et il n'est pas au bout de ses peines car elle travaille à quelques mètres seulement de lui dans une agence de pub...


Avec Adam Campbell (Harpers' Island), Brie Larson (United States Of Tara), Amanda Lund, Michael Angarano (Will & Grace), Chris Smith, Randall Park...

__________

 

20087491

3. OVER AND OUT

Créé par Mike Lisbe & Nate Reger.
Réalisé par Fred Savage.


A l'âge de 46 ans, un veuf qui élève ses deux enfants adolescents décide d'entrer à l'académie de police alors qu'il vient de perdre son emploi...


Avec Martin Lawrence, Ethan Suplee (Earl), John Amos (Men In Trees, The Mary Tyler Moore Show), P.J. Byrne (Comment tuer son Boss ?), Regina Hall (Ally McBeal, Scary Movie)...

____________

 

20087427

4. UNTITLED LOUIS C.K. & SPIKE FERESTEN COMEDY

 Créé par Louis C.K. (Louie) et Spike Feresten.

Des jeunes tentent de réaliser leurs rêves en ces temps de crise...


Avec Dan Byrd (Cougar Town), Ashley Tisdale (High School Musical, Hellcats), Ryan Hansen (Veronica Mars, Party Down), Patti Murin...

___________

 

20087401

5. OH FUCK,  IT'S YOU!

 Créé par Greg Malins (How I Met Ypur Mother) et Greg Berlanti (Everwood, Brothers & Sisters).


Suite à des ennuis de santé, Nick réalise que Wendy, sa meilleure amie et partenaire en affaires depuis 15 ans, est la femme de sa vie. Il lui faut alors trouver un moyen de lui annoncer la nouvelle...


Avec David Walton (Perfect Couples, Bent), Joanna Garcia (Better With You, Reba, Privileged), Greg Grunberg (Alias, Heroes, Love Bites)...

__________

 

20087454

6. UNTITLED FALCONE & DORF COMEDY

Créé par Ben Falcone. Produit par Melissa McCarthy (Mike & Molly, Gilmore Girls, Bridesmaids).


David Gell a 37 ans et se voit contraint de retourner vivre chez ses parents...


Avec Ben Falcone, Rachael Harris (Very Bad Trip), Judd Hirsch (Damages, Numb3rs), Emily Rutherfurd (Old Christine), Andrea Martin... 

____________

 

20088163

7. FRIEND ME

 Créé par Alan Kirschenbaum et Ajay Sahgal. Produit par Kim et Eric Tannenbaum.

Réalisé par Pamela Fryman (How I Met Your Mother).


Deux amis d'une vingtaine d'années quittent leur ville natale de Bloomington, dans l'Indiana, pour débuter une nouvelle vie à Los Angeles. Alors qu'Evan préfère rentrer chez lui après le boulot, Rob l'embarque contre son gré pour de folles aventures à travers la ville...


Avec Christopher Mintz-Plasse (Fright Night, Kick-Ass), Nicholas Braun (10 Things I Hate Aout You), Dan Ahdoot...

__________

 

20087385

8. PARTNERS

 Créé par David Kohan et Max Mutchnick (Will & Grace).


Partenaires en affaires et amis de longue date, Charlie et Louis - l'un est gay et l'autre hétéro - sont engagés chacun de leur côté dans une relation de couple sérieuse. Soit quatre personnes impliquées dans trois relations...

Avec David Krumholtz (Numb3rs), Michael Urie (Ugly Betty), Sophia Bush (Les Frères Scott), Brandon Routh (Chuck, Superman Returns), Elizabeth Regen, Lucy Davis (The Office), Molly Shannon...

 __________

 

A vos votes ! (dans cette phase du "Coming Next", vous pouvez voter pour autant de pilotes que vous le souhaitez).

 

 

 

24 avril 2012

The Vampire Diaries [3x 19]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Heart Of Darkness // 2 210 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_04_23_23h57m49s1 vlcsnap_2012_04_23_23h57m22s240

   Attention ! Je vais beaucoup me plaindre de cet épisode mais gardez bien à l'esprit que j'ai quand même kiffé ma petite race. C'est juste que The Vampire Diaries devient du grand n'importe quoi depuis quelques temps et la vitesse avec laquelle les événements se déroulent contribue largement à faire passer la pilule. Les auteurs ne nous laissent jamais une seconde de répit et ils font bien. Il est préférable de ne pas trop se poser de questions pendant, pour ne pas se gâcher le plaisir. Et après aussi, si possible, parce qu'on ne sait plus très bien quoi penser de ce que l'on vient de voir sinon. C'est regrettable que si peu d'attention soit apportée aux détails. Il y avait un paquet d'incohérences, genre Elena qui apporte une brosse à dents à Alaric dans sa cave qui n'a, ça semble évident, pas l'eau courante ! Cette même cave dans laquelle on l'enferme pour des raisons osbscures puisque la porte est constamment ouverte. Il aurait tout aussi bien fait de rester dans sa chambre ! J'admets par contre que ses dialogues avec Stefan étaient pertinents. Stefan qui  n'est d'ailleurs pas agaçant du tout en ce moment. Rare. Et puis ce pauvre Jeremy, devenu un outil scénaristique ridicule, que l'on prend et que l'on jette à l'envi. Le prévenir que sa bague pouvait lui poser de gros problèmes, non. Mais se servir de lui pour faire parler des fantômes, ça oui alors ! D'ailleurs, ce pan de l'histoire m'a vraiment déplu. Déjà parce que je n'avais pas spécialement envie de revoir Rose. Ensuite parce que ça avait un sens, si je puis dire, que Jeremy puisse communiquer avec les fantômes de gens qui étaient proches de lui mais s'il commence à parler avec n'importe quel fantôme, ce n'est plus drôle du tout. Ses petites discussions avec Rose étaient donc plus ridicules qu'autre chose mais elle lui a dit deux-trois choses intéressantes sur Elena. Rien que l'on ne savait pas déjà mais c'est bien de temps en temps de tirer les choses au clair.

   Tiens, Tyler vit dans les bois. Pourquoi Caroline n'est pas allée le voir plus tôt ? Les retrouvailles ont été sauvages mais le plaisir de courte durée. La menace Klaus n'a pas tardé à sortir de sa tannière et pas de la manière la plus subtile qui soit ! Le fameux dessin, même pas signé a priori mais dont Tyler a tout de suite reconnu l'auteur... Un loup-garou-vampire vraiment pas content, ça peut donner quoi ? Tyler est tellement pas malin qu'il est capable de tuer Klaus et donc de se tuer lui-même, juste par jalousie ! Oulala, je deviens mauvais là. Voyons voir... Elena et Damon ! Alors de ce coté-là, les scénaristes jouent avec nos nerfs et ils ont bien raison. Va juste falloir savoir s'arrêter à un moment donné et choisir une direction puis s'y tenir au moins une douzaine d'épisodes, histoire de développer quelque chose d'un peu stable. Mais la tension sexuelle était là. Et puis on nous a sorti Florence & The Machine et la meilleure chanson du dernier album, Never Let Me Go. Dès la première écoute, j'ai su que soit Grey's Anatomy soit Vampire Diaries allait l'utiliser ! Ca n'a pas raté. Vu la force du titre, j'aurais quand même préféré qu'elle soit utilisée dans des circonstances encore plus intenses, et plus longuement. J'attends la riposte du Seattle Grace... Concernant le cliffhanger, je suis très partagé. Grosse surprise, rien vu venir. Mais pas convaincu par l'idée. Surtout si cela signifie que Rebekah ne va plus faire long feu. Je le répéte : je l'aime beaucoup et je veux qu'elle reste. Mais par contre, j'admire le machiavélisme d'Esther ! Ca, c'est de la méga bitch ! J'aimerais qu'on la voit davantage dans ces derniers épisodes de la saison. Que la menace soit plus concrète. 

vlcsnap_2012_04_23_23h58m10s209 vlcsnap_2012_04_23_23h56m01s193


// Bilan // Si Vampire Diaries perd clairement en qualité depuis maintenant trop longtemps (une dizaine d'épisodes), elle parvient à garder un niveau d'efficacité très élevé. C'est ce qui la sauve pour l'heure mais jusqu'à quand ? 

23 avril 2012

Grey's Anatomy [8x 20]

dnes_season4_ga_meredith_mi

The Girl With No Name // 9 820 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_04_22_23h57m17s120 vlcsnap_2012_04_22_23h56m26s126

   "At some point, you just have to let go. Move on... Because no matter how painful it is, it's the only way we grow." Souvent, il est impossible de rester indifférent aux sages paroles de Meredith. Contrairement à celles d'une certaine Mary Alice, on les entend encore. On les écoute encore. Elles font sens. Elles touchent. Elles résonnent en nous bien au-delà de l'épisode...

   Jusqu'ici, la fin de saison de Grey's Anatomy approchait, on le savait, mais rien ne le laissait vraiment présager dans les intrigues. A partir de cet épisode, le compte à rebours semble avoir commencé : tous les internes sont potentiellement sur le départ. L'examen final approche. Certains se font courtiser par d'autres hôpitaux pour les rejoindre. D'autres attendent des propositions qui ne viennent pas... Pas de chance pour nous : ce sont probablement les personnages auxquels on tient le plus qui sont les plus sont succeptibles de partir. Shonda Rhimes et son équipe saisissent parfaitement l'opportunité qui s'offre à eux naturellement alors que les contrats des acteurs principaux, présents depuis le début, arrivent à expiration. Et à ce jour, alors que le tournage est quasiment terminé, les négociations sont toujours en cours. La saison s'achèvera donc certainement sans que l'on sache qui reste et qui part. C'est une perspective à la fois excitante et un peu vaine : on saura très vite au cours de l'été quels seront les acteurs qui reviendront. Mais je ne me fais pas tellement de soucis en même temps : à part Patrick Dempsey, je vois mal les autres abandonner la série. Même Ellen Pompeo, qui doit bien avoir conscience que sa carrière risque de s'arrêter le jour où elle rendra sa blouse. Il y a bien Sandra Oh mais je n'ose y croire... Le suspense demeure pour le moment et les auteurs ont bien l'intention de s'en servir. Et ils n'ont pas tellement le choix de toute façon !

    Tandis qu'Avery se retrouve à nouveau confronté au poids de son héritage familial lors d'un entretion d'embauche, April est quant à elle remise en question à cause de sa personnalité disons... atypique. C'est là que l'on se rend compte que ces personnages, malgré une bonne intégration, n'ont jamais vraiment eu l'opportunité d'être développés face aux "historiques". Ils ont les mêmes problèmes depuis leur arrivée, et pas grand chose d'autre n'est depuis venu se surperposer. Alex est confronté à un problème différent : Arizona veut le garder à ses cotés. Et lui, que veut-il ? On ne le sait pas bien. Lui non plus. Et on s'en fout un peu, en fait... Cristina est presque dans le même cas que lui vis à vis de Teddy mais elle, tout le monde la veut ! J'aurais aimé que l'on s'attarde davantage sur son dîner/entretien. Mais bon, elle avait aussi fort à faire avec Owen. J'ai beaucoup aimé la voir le soutenir à sa façon, de manière naturelle. Parce que leur rupture ne signifie pas qu'elle doit lui cracher dessus jusqu'au restant de ses jours. Le lien qui les unissait au tout départ n'est pas mort. La guerre entre Owen et Teddy refait surface doucement et, contre toutes attentes, c'est lui qui la relance, pas elle. Il faut avouer qu'il n'avait pas tort sur ce coup. Teddy ne peut pas s'en remettre à lui uniquement quand ça l'arrange ! L'apprentissage de Hunt en tant que chief était intéressante pour une fois. J'aime voir Richard le conseiller, sans s'imposer. Mais je ne veux pas que Hunt reste chief alors j'espère que cela ne portera pas ses fruits ! I want Addison back !!! Et puis il y a Meredith, qui n'a potentiellement aucune bonne raison de partir. Et c'est là qu'on sent que les auteurs naviguent à vue et ne savent pas trop quoi inventer pour éloigner la jeune femme, au cas où Ellen Pompeo ne resignerait pas. Il faut bien tenter quelque chose ma foi...

   En matière de lâcher-prise, de "let go", puisque c'est le thème de l'épisode, Richard est confronté à une nouvelle frasque de sa bien aimée Adele : la voilà qui est tombée amoureuse d'un autre patient dans sa maison de repos ! Je ne l'avais pas vu venir ce coup-là. Les auteurs y vont un peu trop fort à mon goût. Je ne suis pas sûr que ce rebondissement soit nécessaire. Mais il faut combler d'ici au final je suppose... Plus ça va, plus je me dis que l'ex-chief ne prendra pas sa retraite quoiqu'il arrive à sa femme : il ne peut pas vraiment s'en occuper 24/24 et si elle mourrait, il n'aurait plus que son travail. C'était en tout cas poignant, comme toujours. L'unique cas médical du jour entrecoupait intelligemment les questions sur l'avenir de chacun. Il était prenant. Vanessa Marano (Dexter, Switched At Birth) est vraiment une jeune actrice très talentueuse. Elle était déjà passée par la case Private Practice l'an dernier d'ailleurs. Son cas aurait mérité plus d'attention sans doute, peut-être en étant développé sur plusieurs épisodes, au moins deux, et penser cela est le signe qu'il était bon ! La panique de Bailey face à cette histoire d'enlèvement d'enfant semblait cacher une révélation. Finalement non. Du coup, son angoisse semblait légèrement exagérée mais Chandra Wilson a pris à bras le corps ce qu'on lui a donné pour briller comme à son habitude. 

vlcsnap_2012_04_22_23h57m36s56 vlcsnap_2012_04_22_23h58m34s127


// Bilan // Cet épisode de Grey's Anatomy amorce la dernière ligne droite de la saison dignement. On parle beaucoup de changement, on sent que la série est sur le point d'évoluer, quitte à ce que ce soit douloureux, on nous prépare... si bien qu'il serait presque décevant que la saison 9 soit dans la continuité des précédentes, dans la forme en tout cas mais il est hors de question que le fond change !

22 avril 2012

Coming Next [Round 6: Sur le câble]

 CABLE

 Les chaînes du câble seraient-elles en perte de vitesse ? Cette saison, pour ma part et pour le moment, il n'y a que Homeland et American Horror Story parmi les nouveautés lancées qui m'ont vraiment plu. Il fallait sinon se tourner vers les valeurs sûres (Damages, True Blood, Weeds, The Big C... proposées l'été dernier) même si certaines, comme Dexter, sont de moins en moins sûres. Le futur arrivage sera-t-il un meilleur cru ? A vous de juger ! Mais n'oubliez pas que le câble fonctionne différemment des networks et qu'il n'y a pas, à proprement parlé, de "saison des pilotes". Il s'agit là d'un échantillon des pilotes commandés ces derniers mois qui n'aboutiront pas forcément cette année, s'ils aboutissent.

__________

Tous les synopsis et visuels suivants sont tirés du dossier La Saison des Pilotes 2012 d'AlloCiné

 __________

 

20072650

1. CHELSEA HOSPITAL

TNT. Créé par David E. Kelley (Chicago HopeAlly McBeal, The Practice, Boston Justice, Harry's Law).
Réalisé par Bill D'Elia (Harry's Law).


Le quotidien de cinq chirurgiens à l'hôpital Chelsea General alors qu'ils repoussent sans cesse les limites de leur don, quitte à faire des erreurs. Celles-ci font l'objet d'une conférence top secrète tous les lundis au cours de laquelle tous les médecins se réunissent pour passer les complications et les erreurs en revue et tenter d'en tirer des enseignements pour leurs futures interventions...


Avec Jennifer Finnigan (Close To Home, Better With You), Jamie Bamber (Battlestar Galactica), Alfred Molina, Bill Irwin, Ving Rhames, Emily Swallow, Sarayu Rao...

___________

 

2. THE VIAGRA DIARIES

 HBO. Créé et produit par Darren Star (Beverly Hills, Melrose Place, Sex & the City, GCB...)
Réalisé par Paul Feig (Mes meilleures amies, The Office, Nurse Jackie)

Anny Applebaum est une journaliste de soixante-dix ans en charge d'une rubrique consacrée aux "baby-boomers" dans un hedomadaire de San Francisco. Toujours à la recherche de nouvelles histoires à raconter, elle enchaîne les rencontres avec des hommes âgés. Récemment divorcée après 35 ans de mariage, elle ne recherche plus l'amour mais espère toujours faire fortune et devenir célèbre...

Pas de casting disponible. Goldie Hawn et Wendy McLendon-Covey ont quitté le projet.

__________

 

20081060

3. REWIND

 SyFy. Créé par Justin Marks. Réalisé par Jack Bender (Lost, Alcatraz).

Une équipe de militaires et de scientifiques doivent utiliser une nouvelle technologie qui n'a encore jamais été testée pour voyager dans le passé afin de changer des événements qui ont conduit à une attaque terroriste dévastatrice...

Avec Shane McRae, Jennifer Ferrin, Keisha Castle-Hughes, Keon Mohajeri, Robbie Jones...

__________

 

petersenwilliam

4. HURT PEOPLE

Cinémax. Créé par Peter McManus. Produit par Graham King (Camelot, Aviator, Les Infiltrés, Hugo Cabret...). 

 Hollis Brown est un tueur à gages engagé par une famille du crime, laquelle a provoqué la mort de sa femme. Il compte ainsi la venger et retrouver la fille qu'il a eu avec elle mais qu'il n'a jamais connu...

Avec William Petersen (Les Experts)...

___________

 

Sans_titre_1

5. L.A. NOIR

 TNT. Créé par Frank Darabont (The Walking Dead). Produit par Michael De Luca (The Social Network).
Réalisé par Frank Darabont.

La bataille épique entre le chef de la police de Los Angeles William Parker et le mafieu Mickey Cohen pendant plus d'une décennie entre les années 40 et 50...

Avec Jon Bernthal (The Walking Dead), Milo Ventimiglia (Heroes, Gilmore Girls), Neal McDonough (Desperate Housewives, Boomtown, Justified), Alexa Davalos (Le Choc des Titans, The Mist), Simon Pegg (Paul, Mission : Impossible - Protocole fantôme), Jeremy Strong...

___________

 

20071144

6. RAY DONOVAN

 Showtime. Créé par Ann Biderman (Public Enemies, Peur primale, Copycat).

Un spécialiste des litiges les plus compliqués, controversés et confidentiels des familles les plus aisées de Los Angeles, a bien du mal à régler ses problèmes à lui, bien souvent d'ordre familiaux...

Avec Liev Schreiber (Scream 3, Les Insurgés), Paula Malcomson (Hunger Games, Caprica), Jon Voight (24, Heat), Katherine Moennig (The L Word, Young Americans), Peter Jacobson (Dr House), Pooch Hall, Dash Miho, Eddie Marsan...

__________

 

20072720

7. GRACELAND

USA Network. Créé par Jeff Eastin (White Collar).

Des agents de différentes agences gouvernementales vivent dans une maison secrète de la Californie du sud.

Avec Vanessa Ferlito, Daniel Sunjata (Grey's Anatomy, Rescue Me), Brandon Jay McLaren, Courtney B. Vance (FlashForward), Manny Montana, Aaron Tveit...

___________

 

20074203

8. THE AMERICANS

FX. Créé par Joe Weisberg. Produit par Graham Yost (Justified, Falling Skies).

Phillip et Elizabeth Jennings, deux espions du KGB qui feignent être mariés, vont s'installer dans la banlieue de Washington dans les années 80. Leurs convictions vont être mises à rude épreuve lorsqu'ils réalisent que leur faux mariage et peut-être plus réel qu'il n'y paraît et qu'en plus, ils sentent une certaine affinité pour le mode de vie américain. Tout ces bouleversements vont compromettre leurs missions et assumer une double identité va être de plus en plus difficile pour eux, qui plus est, dans le contexte de la Guerre Froide où le moindre faux pas peut leur coûter la vie...


Avec Keri Russell (Felicity), Matthew Rhys (Brothers & Sisters), Noah Emmerich (Super 8, The Walking Dead)...

___________ 

 

20071136

9. THE CORRECTIONS

 HBO. Créé par Noah Baumbach (Les Berkman se séparent, La Vie aquatique). Adapté de l'oeuvre de Jonathan Franzen.

Les déboires d'un couple âgé et de leurs trois enfants adultes, du milieu du 20ème siècle jusqu'à leur "dernier noël" ensemble, à l'aube du nouveau millénaire...

Avec Ewan McGregor, Chris Cooper, Dianne Wiest, Maggie Gyllenhaal...

___________

 

20071132__1_

10. MASTERS OF SEX

Showtime. Créé par Michelle Ashford
Réalisé par John Madden (Shakespeare in Love).


La vie et les amours de William Masters et Virginia Johnson, deux chercheurs spécialisés dans l'étude des comportements sexuels...


Avec Michael Sheen (Kingdom of Heaven, 30 Rock), Lizzy Caplan (True Blood, Party Down), Teddy Sears (American Horror Story), Nick D'agosto, Beau Bridges, Caitlin Fitzgerald...

___________

 

 A vos votes ! (dans cette phase du "Coming Next", vous pouvez voter pour autant de pilotes que vous le souhaitez).