19868463

Pilot // 6 140 000 tlsp.

44030374_p

What About ?

Deux anciens commerciaux devenus chômeurs réalisent que le monde d'aujourd'hui est dirigé par les femmes et que, pour trouver du travail et retrouver le succès, il va tout simplement leur falloir : se déguiser en femmes ! L'occasion d'apprécier encore plus leurs soirées "entre mecs" dans le bar local, où ils peuvent être eux-même...

Who's Who ?

 Commise par Ted Cohen et Andrew Reich (qui, croyez-le ou non, ont était producteurs sur Friends, mais ils ont aussi créé Romantically Challenged donc...). Avec Ben Koldyke (How I Met Your Mother, Big Love), Amaury Nolasco (Prison Break), Rebecca Mader (Lost), Rochelle Aytes (The Forgotten, Detroit 1-8-7), John Caparulo...

So What ?

   Sérieusement Paul Lee (Mr. ABC) ? Dans tous les pilotes de sitcoms multi-caméras que tu as commandé l'an passé, il n'y en avait pas une meilleure que celle-là ? Smothered avec Marcia Gay Harden et Adam Arkin était pire ? Bon, je peux éventuellement l'admettre puisqu'on la doit aux mêmes créateurs que Work It. Mais Other People's Kids, My Frickin' Family et Lost & Found aussi ? Elles n'avaient pas l'air excitantes sur le papier, je veux bien te l'accorder, mais à coté de Work It, tout paraît plus excitant, non ? Honnêtement, ce qui me fascine le plus avec cette nouvelle sitcom, ce n'est pas la daube qu'elle est à proprement parlé mais comment elle a réussi à braver toutes les épreuves ô combien difficiles que parcourt toute nouveauté. D'abord, il y a vraiment eu des gens qui ont eu cette idée (EN 2012) et qui se sont dit que ça pouvait faire une bonne série. Puis il y a eu des gens assez bêtes pour acheter leur script pourri. Et ces mêmes gens en sont venus, quelques semaines plus tard, à en commander un pilote. Même pas un pilote de présentation de 8 minutes, hein. Non, un vrai pilote de sitcom de 22 minutes !? Et finalement, dans un élan de connerie abyssale, ils en ont carrément commandé une première saison !

    Mais on peut aller encore plus loin en se demandant comment les acteurs principaux ont pu en être réduits à accepter ces rôles. Et ne me rétorquez pas que c'est la crise pour tout le monde ! Please. Certes, Amaury Nolasco, mauvais comme un cochon, ne pouvait pas vraiment espérer mieux mais Ben Koldyke, très drôle dans How I Met et très juste dans Big Love, pouvait prétendre à mieux. Ah oui parce qu'en plus de n'être absolument pas drôle -bon OK, y'a un moment où ça devient tellement ridicule que l'on en rit nerveusement- Work It se veut dans l'air du temps en prétextant un contexte social fantasmé -et pourtant totalement assumé- dans lequel les femmes seraient sur le point de voler leurs boulots aux hommes. Si seulement l'équilibre (salarial notamment) pouvait exister pour commencer... Et ça, franchement, c'est bien plus offensant que sa nullité crasse. Si le point de départ est risible -et le mot est faible- le déroulement du pilote l'est encore plus. Personne -absolument personne- ne se rend compte que ces personnes sont des travestis. Encore, ils auraient particulièrement soigné leur transformation, je ne dis pas. Mais là... Je veux bien prendre la chose au second degré s'il le faut mais, même comme ça, tout est trop invraisemblable pour être drôle. Les répliques sont d'une grande pauvreté et la ribambelle de (vrais) personnages féminins qui se succèdent est terriblement insipide. Ne comptez pas sur les décors, les costumes ou la réalisation pour sauver l'ensemble. C'est limite amateur. Oh et puis non : c'est amateur.

   Work It est absolument INDEFENDABLE ! Je crois que si elle s'était un peu moins prise au sérieux, elle aurait pu être coupablement fun. Mais ce n'est malheureusement pas le cas. Cette sitcom ne mérite même pas de mépris : l'indifférence serait plus adéquate. Les idées qu'elle véhicule sont particulièrement ignobles et suffisent à couper l'envie d'en voir ne serait-ce qu'une seconde supplémentaire. Il y a deux types de sitcoms nulles : celles qui ne vous font pas rire vous mais qui trouvent quand même preneurs ailleurs -on se dit alors que ce n'est qu'une question d'humour- et celles qui sont universalement et inexorablement reconnues comme des daubes infames. Bref, on a finalement trouvé pire que Cavemen

What Chance ?

 Après un départ raté, la sitcom n'ira sans aucun doute pas au-delà des 13 épisodes. Mais seront-ils tous diffusés ? Probablement pas. Si Mr Sunshine n'a pas réussi l'année dernière, en étant très moyenne mais tout à fait regardable, je ne vois pas comment Work It réussirait ce nouvel exploit ! La bonne nouvelle donc, c'est que Cougar Town va certainement pouvoir revenir plus vite (et se vautrer car elle n'aura rien à faire dans cette case en duo avec Last Man Standing...)

How ?