Des News En Séries, Le Blog

Retrouvez les dernières news sur vos séries préférées ainsi que les critiques des derniers épisodes diffusés. En partenariat avec le forum Des News En Séries (http://www.desnewsenseries.com)

29 décembre 2011

Ciné Mix [Novembre - Décembre 2011]

44068083

 

19802301 19806656

44030376 44030377

CONTAGION. Soderbergh a oublié d'injecter à son film le sérum de l'émotion, ce qui en fait plus un reportage documentaire, clinique et glaçant, qu'un récit haletant ou passionnant. Loin du film catastrophe traditionnel, certes, mais loin aussi de ce que l'on était en droit d'attendre du cinéaste. INTOUCHABLES. Pourquoi cette comédie aux ressorts classiques et parfois faciles a-t-elle rencontré un si grand succès ? Sans doute parce qu'elle raconte avec humour, tendresse et sincérité une histoire émouvante et universelle d'amour et d'amitié. Tout le reste n'est que hasard du calendrier, coup de chance et promotion savamment orchestrée. On ne peut en tous cas que se réjouir d'un tel phénomène lorsque l'on repense aux "Ch'tis" qui sont parvenus à faire mieux avec beaucoup mais vraiment beaucoup moins de talent.

 

19812336 19804702

44030377 44030376

LES ADOPTES. Pour son premier film en tant que réalisatrice, Mélanie Laurent met sa poésie et son imaginaire, sa sensibilité aussi, de femme, d'actrice, de soeur, de rêveuse un peu naïve, au service d'une histoire intime, qui n'est pas la sienne, qui n'est pas forcément la nôtre non plus mais qui nous touche assurément. Prometteur. CARNAGE. On a beau s'appeler Roman Polanski, avoir une distribution parfaite -le tandem Jodie Foster/Kate Winslet est jubilatoire- et une mise en scène brillante, quand on n'a qu'un semblant d'histoire à raconter et pas de fin correspondante, on fait un film parfois enthousiasmant qui tient debout, certes, mais qui ne tient pas toutes ses promesses pour autant. Une oeuvre mineure dans la carrière du cinéaste. Parfois, les pièces de théâtre devraient rester des pièces de théâtre.

 

19830510 19841064

44030376 44030377

HOLLYWOO. Quand on aime Florence Foresti, on pardonne forcément à cette comédie pas totalement ratée mais pas franchement réussie non plus certains de ses gags lourds qui ne font rire que leurs auteurs et l'équipe technique et ses interventions Debbouziennes souvent ratées. Les moyens n'ont malheureusement pas été mis dans les idées, mais il y en a et ça se voit ! SHAME. Un petit chef d'oeuvre dépressif sur la solitude de l'homme moderne, pour qui la chair est faible et triste et la vie un gouffre de désespoir. Michael Fassbender se donne corps et âme, tantôt séduisant et animal, tantôt troublant et inquiètant, tandis que les lumières de New York la nuit défilent puis s'éteignent, nous laissant un goût amer de vide, de sang et de sperme.

 

19791574 19849312

44030376 44030376

DES VENTS CONTRAIRES. Evitant l'écueil du larmoyant, ce film signé Jalil Lespert n'en est pas réussi pour autant : facile, naïf, trop peu bavard, souvent joué approximativement -Benoît Magimel et Isabelle Carré mis à part- il avance sans but, un peu comme son héros. On s'ennuie à ses cotés, on se demande quand tout cela va se terminer mais comment, ça on ne s'y intéresse guère.Si l'action ne s'était pas déroulée au bord de la mer, il n'aurait même pas été beau. Pêtri de bonnes intentions mais anecdotique. HAPPY NEW YEAR. Cette comédie romantique ultra classique et sans prétention passe souvent à coté de tout ce qu'elle entrepend. Malgré un humour approximatif et une émotion facile, elle parvient à nous faire passer un bon moment grâce à son défilé de stars, dominé par les prestations très réussies de Robert De Niro et Hilary Swank. On aurait presque envie de citer aussi Zac Effron mais il doit beaucoup -tout ?- à sa partenaire, Michelle Pfeiffer, que l'on prend un plaisir incommensurable à retrouver.

 

19824192

44030378

LA DELICATESSE. Ce si joli film pouvait-il porter un nom plus adéquat ? Le début d'une histoire d'amour, raconté avec fantaisie, est chassé par la mort, brutale, puis le deuil, lent, jusqu'à la renaissance, bouleversante. Deux êtres perdus qui se découvrent, lorsque deux acteurs à la sensibilité exacerbée se rencontrent. Une Audrey Tautou toujours formidable, un François Damiens étonnant. Un duo tout en délicatesse. Tout en élégance. Sublimé par les doux instruments et la voix pure d'Emilie Simon. Inoubliable.


Commentaires

    Désolé de te contredire pour Carnage. La fin c'est la fin, il n'y a rien d'autre à dire. Au théâtre tu aurais crier après la pièce si elle c'était terminée de la même façon ? Non. Carnage a donc une issue logique, une issue théâtrale.

    Et pour ce qui est de l'humour, je la trouve pas si vide que ça. Point trop n'en faut dans ce genre de récit. La narration est très bien portée à l'écran, et surtout les dialogues sont pertinents et bons. Je ne vois pas ce qu'il y a de mauvais. Surtout que comme c'est un film s'inspirant d'un modèle que le cinéma français comme bien, celui du théâtre, on ne peut pas lui demander autre chose que de se reposer sur son cast. Et puis il n'y a pas que les femmes d'excellentes, Christopher Waltz et John C. Reilly sont également hilarants et ont leurs moments.

    Carnage est pour moi une grande réussite et un des meilleurs films de cette fin d'année.

    Posté par Tyler, 29 décembre 2011 à 14:52
  • @Tyler: Je pense que j'aurais reproché cette même fin brutale à la pièce. Je n'y vois pas une "issue théâtrale" mais une non-issue. Je n'ai pas dit du tout que le film manquait d'humour, d'ailleurs. Ni qu'il était mauvais. Deux étoiles, c'est la moyenne. Je persiste et signe, c'est vraiment pas le meilleur Polanski même s'il a son intérêt. "Ghost Writer" et "La jeune fille et la mort" sont de très grands films. "Carnage" ne tient pas la comparaison.

    Posté par Lulla, 29 décembre 2011 à 23:05
  • Oui enfin il ne s'agit pas de savoir si "Carnage" est de qualité égale aux autres films Polanski mais bien de juger le film lui-même non ?

    Par contre je suis d'accord sur la fin que je trouve bien précipitée, et si il s'agissait de créer un certain effet, je trouve l'effet peut concluant...

    Posté par Greg, 30 décembre 2011 à 01:27

Poster un commentaire