dnes_season4_nursejackie_mi

Game On // Enough Rope

61o ooo tlsp. // 49o ooo tlsp.

44030375_p // 44030376


vlcsnap_176373 vlcsnap_189184

   Les retours ratés semblent être à la mode du coté de Showtime. Après Tara, dont le Season Premiere était relativement décevant, c'est Jackie qui fait des siennes. En revanche, je ne parlerai pas là de déception puisque ça fait bien longtemps que je me suis fait une raison : Nurse Jackie a beau avoir une belle galerie de personnages et d'excellents acteurs pour les interpréter, elle est vouée à la non-évolution. Ce premier épisode de la saison 3 le confirme. Tout comme les scénaristes avaient choisi d'ignorer le cliffhanger de fin de saison 1, ils ignorent, mais de manière heureusement moins scandaleuse, celui de la saison 2. L'infirmière addict aurait logiquement dû se retrouver en rehab suite à la découverte d'un de ses secrets par son mari et sa meilleure-amie. Au lieu de ça, elle ment effrontément et avec brio au premier tandis qu'elle tente de se racheter une conduite auprès de la deuxième, sans vraiment s'excuser mais en trouvant les mots justes. C'est vrai : cette héroïne est fascinante car elle va très loin dans la manipulation, l'air de rien. Mais ses pirouettes ne m'amusent plus et je commence à la trouver simplement détestable. C'est certainement le but d'ailleurs, pour mieux nous la rendre attachante et émouvante par la suite, quans elle se rendra compte de ses multiples erreurs. Nancy Bowtin a traversé la même zone de turbulences dans Weeds, mais pas aussi tôt, pas dès la saison 2 !

   Conséquences et changements, voilà deux mots bannis de la writer's room de la série. Au bout de quelques minutes, après une introduction assez réussie sur Don't Rain On My Parade, la routine repart de plus belle dans les couloirs du All Saints Hospital. Jackie continue de se droguer en cachette tout en soignant à merveille ses patients et elle trouve toujours un moyen de se tirer de n'importe quelle situation embarrassante. La venue de son mari sur son lieu de travail, dont quasiment aucun de ses collègues ne connaissent l'existence, en est une par exemple. Les scènes avec ses filles et son mari sont toujours aussi ennuyeuses, d'autant que Kevin ne se rebelle pas bien longtemps. Je ne m'attendais pas à ce qu'il se calme si vite... Heureusement, les personnages secondaires sont là pour relever le niveau avec leurs historiettes sympathiques et souvent tordantes. Je crois que plus Jackie m'est antipathique, plus les autres me sont sympathiques. J'ai toujours du mal à voir l'utilité de Thor et Sam, mais je suis par contre toujours sous le charme du Dr. Cooper (son petit mot d'excuse lu en pleine salle d'attente m'a fait mourir de rire), emballé par les mimiques hilarantes de Merritt Wever, sans compter ses anecdotes toujours très inventives, et juste amoureux de Gloria. Cette femme est énorme ! J'ai oublié de parler d'Eddie ? Rien à dire à son sujet. Il ne trouvera d'intérêt que quand Kevin découvrir la vérité sur son "ami". C'est pas demain la veille donc...  Les patients ? Quels patients ?   

vlcsnap_190252 vlcsnap_187505


// Bilan // Indestructible, Jackie Peyton n'est toujours pas prête à évoluer. Par conséquent : sa série non plus. Je regrette que les scénaristes ne se soient pas remis en question suite aux déboires rencontrés en saison 2. Cela dit, le public ayant été fidèle, avaient-ils vraiment besoin de s'inquiéter ? Je commence cette saison 3 pessimiste. J'espère la terminer dans un autre état d'esprit !