dnes_season4_himym_barney_m

A Change Of Heart// 9 24o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_56172

  Les scénaristes ont trouvé le bon filon pour nous donner réellement envie de continuer How I Met Your Mother cette année malgré la lassitude provoquée par les personnages et les rires moins nombreux : nous toucher d'abord, ce qui n'était pas une habitude par le passé, juste une sensation rare et éphémère, et se jouer de nous en multipliant les pistes quant au Season Finale. Qui seront les "fucking" mariés bon sang ? Après cet épisode, on ne peut que penser à Barney et sa "nouvelle" ou plutôt deuxième petite-amie après Robin, Nora. Problème: 1/ C'est trop facile et sans surprise. 2/ Ca risque fortement de déplaire. Pourquoi ? Parce que, à moins que je ne sois un cas isolé, cette Nora n'inspire pas confiance. Elle a l'air gentille, je ne dis pas, mais elle n'a aucune spécificité, aucun humour particulier... On ne comprend absolument pas en quoi Barney peut craquer plus sur elle que sur une autre. A vrai dire, à l'écouter parler de mariage et d'enfants, elle correspondrait bien plus à Ted. Mais ça ne peut pas être la future madame Mosby. Quant à l'actrice, je trouve son jeu limité alors qu'on ne lui demande déjà pas grand chose. A part être mignonne, et ça, elle l'est. Si son personnage devait prendre de l'importance, je crains qu'elle ne tienne pas la route. Après avoir fait un tour sur sa courte filmographie, je constate qu'elle a fait ses classes dans le soap General Hospital. Je comprends mieux... Pour en revenir à Barney, j'ai un peu de mal à croire en cette version rangée de lui. Je n'ai pas trouvé Neil Patrick Harris exceptionnel, loin de là. Il m'a quand même fait un peu de peine sur la fin. Un peu... 

   Au début de l'épisode, j'ai bien cru que Robin allait enfin avoir une storyline à elle après plusieurs semaines de vache maigre. Mais non. Le fameux "Scooby" puis Lily, Marshall et Ted lui ont volé la vedette. J'avoue que j'ai ri aux conneries de Marshall et de sa calzone tombée parterre. C'était pourtant pas de haute-volée. Peut-être parce que j'adore les calzones ? Enfin de là à les manger sur le bitume... Ensuite, la métaphore canine pour parler du petit-ami d'un jour de Robin était amusante quelques secondes, puis étonnamment quelques minutes. Malgré la pauvreté de l'idée, j'ai été séduit. Par contre, il va falloir arrêter avec les "sandwichs". Le gag est usé jusqu'à la corde.      

 vlcsnap_49697 vlcsnap_49629


// Bilan // Ce sont les passages les plus classiques et les plus faciles qui m'ont fait rire dans cet épisode. L'innovation, si l'on peut aller jusque là, ne m'a pas convaincu car elle n'était pas maîtrisée par les scénaristes et encore moins par les interprètes.