17 janvier 2011

Grey's Anatomy [7x 12]

dnes_season4_ga_christina_m

Start Me Up // 12 15o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_89673 vlcsnap_80537

  Le précédent épisode servant de conclusion à la première partie de la saison, celui-ci inaugure la deuxième de manière plutôt efficace. Je ne suis pas convaincu par toutes les pistes lancées mais il y a à boire et à manger. J'aimerais commencer par les gens heureux, parce qu'ils sont finalement assez nombreux pour une fois, à commencer par Cristina qui est redevenue celle que l'on adore : "I had three surgeries today. I'm invincible !". C'est basiquement tout ce qui lui arrive mais la mettre au second plan pendant quelques temps ne lui fera pas de mal. C'est pas comme si la série manquait de personnages... Sa belle forme s'accompagne d'une nouvelle compétition qui consiste à désigner le nouveau chef des résidents. La remportera-t-elle ? Malgré la longueur d'avance remportée honteusement par Karev, je pense qu'elle est la candidate la mieux placée... juste après Meredith ! Je vois assez mal comment les scénaristes pourraient ne pas la choisir elle en fait. C'est l'héroïne après tout, elle est brillante et plus à l'écoute que sa "sister". Mais ses envies de bébé pourraient venir contrarier son ambition. Bon, il y a quand même quelque chose qu'il va falloir clarifier, c'est la place de chacun dans la hiérarchie de l'hôpital. Les résidents on les connaît (et April et Jackson en font partie si je ne m'abuse depuis la fusion), les internes de deuxième année se résument désormais à Lexie, les autres ont disparu; et il y a bien entendu les chirurgiens, Bailey étant l'actuelle chef des résidents alors que c'était Callie juste avant elle. Je ne comprends pas bien pourquoi Bailey doit céder sa place, une histoire de roulement peut-être ? En parlant de Bailey, elle nage en plein bonheur avec Eli et c'est vraiment sympathique et drôle. Ca fait un peu redite avec Ben la saison dernière, on sent le cafouillage mais c'est pas bien grave.

   Je ne classerais pas Teddy dans les malheureux, d'autant qu'elle a gagné en deux épisodes un mari et un ami en la personne de son patient gravement malade incarné par Scott Foley (qui s'est acheté du charme depuis Felicity). Deviendra-t-il son amant ? Ca ne fait aucun doute et c'est ça qui rend l'intrigue un peu ennuyeuse en réalité. La problèmatique de la fraude est menée brillamment, avec humour mais sans oublier d'être un peu sérieux deux minutes. Ca reste un délit. Je me demande d'ailleurs si la suite de l'histoire ne pas se diriger de ce coté-là. Ce serait plus inattendu en fin de compte. Et si quelqu'un les dénonçait ? Je ne vois pas bien à l'heure actuelle qui aurait intérêt de le faire mais pourquoi pas. La réaction du chief m'a semble logique, même si l'argument de Teddy est imparable : tout le monde couche avec tout le monde dans cet hôpital. On sent le spectre d'Izzie et Denny, forcément. On se doute bien que les scénaristes ne vont pas prendre le même chemin... Au sujet de la petite impression de "déjà vu" de cet épisode, l'arrivée d'une ribambelle de petits nouveaux n'aide pas. On y a déjà eu droit plusieurs fois. C'est légèrement différent cette fois-ci puisque, si j'ai bien compris, il ne s'agit que d'étudiants en médecine qui viennent observer. Ce ne sont même pas des internes de première année. C'est presque dommage puisque Lauren, interprétée par Amber Stevens tout droit venue de Greek, semble avoir du potentiel. Je l'imagine bien se faire une vraie place au Seattle Grace. Les circonstances de son arrivée risquent de rendre cela impossible. Un petit tour le temps de créer une nouvelle rivalité entre Karev et Jackson et puis s'en va ?

   Le malheur s'abat encore un peu plus sur Arizona qui se bat toujours pour récupérer Callie mais qui se prend dans le visage une très grosse claque : Callie est enceinte de Mark. On l'avait vu venir, j'avais déjà évoqué cette possibilité dans mes critiques précédentes, je ne suis donc pas tellement surpris. L'idée ne me plaisait pas et je suis toujours suspicieux. Je n'arrive pas à imaginer Callie enceinte en fait, puis maman. Je n'imagine pas non plus Mark papa. Et puis toutes les complications que cela va engendrer m'inquiètent plus qu'autre chose. Si je pense qu'Arizona va accepter la chose, quitte à ce que ça prenne quelques épisodes, je vois mal Lexie s'en accomoder. La fille de Mark avait déjà poussé à leur première rupture. A quoi doit-on s'attendre cette fois ?

vlcsnap_73314 vlcsnap_67750


// Bilan // Les trentenaires -et quarantenaires- de Grey's Anatomy ont mûri et le temps des intrigues-bébés est bel et bien arrivé. Ca va passer ou ça va casser. Je suis confiant, du changement dans la continuité nous attend.

44069764


V [2x 02]

dnes_season4_v_decker_minib

Serpent's Tooth // 5 77o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_29040 vlcsnap_33274

Au risque de passer pour un chieur jamais content, ce que je suis de toute façon, je trouve que V est en train de tomber dans l'excès inverse de ce qu'on lui reprochait en saison 1. Possible que la saison raccourcie à 10 épisodes en soit aussi une conséquence. Toujours est-il qu'il se passe trop de choses dans cet épisode, vraiment trop et surtout du coté d'Anna qui est partout, tout le temps. Mais au moins, elle agit maintenant. La fin du précédent épisode laissait présager un duo mémorable entre Anna et sa mère. Disons que ce n'était pas à la hauteur des espérances mais on a eu droit à quelques explications plus ou moins claires : Anna a détrôné sa mère il y a 15 ans et l'a enfermée dans les entrailles du vaisseau en la faisant passer pour morte aux yeux de tous les visiteurs. Autant dire qu'on se dirige tout doucement vers une victoire de Diana sur sa fille... Diana avait réussi à percer le mystère des êtres humains et c'est cette information qu'Anna vient chercher. On se demande pourquoi elle a attendu tant de temps mais bon. La série prend alors une tournure... comment dire... faussement philosophique et ésotérique en parlant de l'âme humaine, de ses douleurs... C'était à la fois extrêmement facile et extrêmement niais. Mais émouvant aussi, en cherchant bien. Les scénaristes viennent de se tirer une belle balle dans le pied une fois de plus. Le combat d'Anna promet d'être ridicule ! Mais il donne en même temps un vrai rôle à Ryan, enfin ! Il y a tout de même une chose qui me chiffonne : pourquoi Anna est présentée comme stérile ? C'est nouveau, ça vient de sortir ? L'armée de la saison dernière, c'était quoi ? Pourquoi est-elle alors devenue stérile entre temps ? Il y a quelque chose à clarifier de toute urgence.

La résistance fait un beau pas en avant, même s'il ne faut pas tellement compter sur nos héros pour le moment mais sur une unité dirigée par un certain Eli Cohn qui n'hésite pas à engager des kamikazes pour faire le sale boulot tout autour du monde. V s'assume donc encore un peu plus en s'ancrant dans notre réalité et en traçant des parallèles avec l'actualité. Cela donne artificiellement du poids au discours des uns et des autres. Erica passe pour la grande naïve, pensant que la Cinquième Colonne peut agir sans tuer des innocents. Le prêtre n'en pense pas moins mais ne s'exprime pas tellement. Un personnage définitivement transparent. Hobbes est évidemment de l'avis contraire et ne se prive pas pour le dire en tapant du point sur la table. Chad Decker, cible des kamikazes, découvre que la collègue d'Erica fait partie des visiteurs. Ce n'était pas la partie la plus passionnante de l'épisose. Je n'ai toujours pas compris l'intérêt de la scène où elle s'arrache une dent. C'était gratuit. Mais pourquoi pas ? De la même manière, le clin d'oeil à la série originale avec Anna qui mange un rat puis qui le recrache dans la bouche de la fille de Ryan (réfèrence !) était assez mal amené et gratuit mais tout le monde attendait qu'ils osent le faire en même temps... C'est fait ! A part ça, Joshua est de plus en plus indécis quant au camp auquel il appartient et Lisa fait plutôt bien son boulot pour lui faire faire le bon choix. Vous noterez, même si c'est un détail, que la fameuse veste avec caméra intégrée de Tyler n'est plus d'aucune utilité. Si Anna et ses amis avaient continué de s'en servir, ils auraient découvert depuis longtemps qu'Erica faisait partie de la Cinquième Colonne. Ces petits arrangements me déplaisent fortement, question de crédibilité.

vlcsnap_25337 vlcsnap_38766


// Bilan // Le nouveau V est décomplexé et s'assume. C'est beaucoup plus agréable à suivre par conséquent. Les scénaristes semblent enfin avoir trouvé une direction à prendre, et tant pis si l'exécution est très brouillonne.