carruseldeseries_the_event_nbc_logo

To Keep Us Safe // Protect Them From The Truth

9 06o ooo tlsp. // 7 56o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_172110 vlcsnap_197884

  Il y a déjà beaucoup de choses que j'adore dans The Event mais je crois que ce qui me plaît le plus, c'est que pour une fois et c'est de plus en plus rare, la série ne cherche pas à copier ce qui a été fait précédemment ailleurs mais à s'en inspirer pour créer quelque chose de nouveau. On compare toujours une nouvelle série à une autre, c'est humain, on a besoin de points de repères. Mais The Event est une synthèse jusqu'ici digeste de 24, de Lost, je dirais même de Prison Break... C'est assez admirable même si elle ne peut pas encore arriver à la cheville des séries sus-citées. Dans ces deux nouveaux épisodes s'ajoute une nouvelle dimension qui, pour ma part, me met dans tous mes états parce que j'adore ça : les extra-terrestres ! Et on pense forcément à X-Files, son invasion et sa conspiration. Evidemment, ça fait peur à toute une partie du public qui a fuit peu à peu. C'était prévisible et c'est certainement pour ça que NBC a tenu à garder le secret le plus longtemps possible. La bande de Sophia est donc une espèce très proche des humains dont 1% seulement de l'ADN diffère. Ça permet d'éviter le kitsch habituel, à la V par exemple. Les similitudes avec cette dernière sont assez frappantes avec trois groupes distincts : les aliens, les êtres lambdas et la "résistance". Sauf que le résultat est plus crédible. Notons que beaucoup de questions posées dans le pilote trouvent une réponse dès le second épisode. On sent bien que Lost est passée par là. Il reste cependant un gros mystère : quelles sont les intentions cachées des visiteurs ? On a failli le savoir, mais c'eut été trop facile. Ravi à ce propos de l'arrivée de Clea Duvall au sein du casting !

   Le système d'allers-retours est toujours passionnant à suivre et surtout, il a un sens. Je dis ça avec d'autant plus de conviction que je déteste ça en général. Ça donne une dimension considérable à l'histoire et de multiples possibilités. On peut revenir deux heures en arrière comme retourner en 1944. La partie "au coeur du pouvoir" est nécessaire mais c'est celle qui sonne le moins juste, malgré le magistral Zeljko Ivanek qui complique la tâche à un Blair Underwood, déjà pas super convaincant en temps normal. Le reste est du pain béni, notamment la cavale de Sean qui est absolument passionnante. Le personnage est ni trop malin, ni pas assez, ce qui le différencie des héros habituels qui énervent vite. Il fait des erreurs, il se rattrape, il a un peu de chance... Il est, et ce sera le mot clé de la review : crédible ! En plus, il est super attachant. Preuve que les scènes comme celle de sa rencontre avec Leila sont primordiales. Elles ralentissent peut-être le rythme mais elles approfondissent le récit. Le cliffhanger de la fin de l'épisode 3 pousse un peu plus loin l'aspect fantastique du show, ce qui est génial en terme d'audace mais certainement risqué. On peut espérer que les 7,5 millions de téléspectateurs récents sont prêts à rester jusqu'au bout après avoir déjà avalé pas mal de choses !

vlcsnap_227540 vlcsnap_176674


// Bilan // The Event est d'ores et déjà fascinante ! Je suis archi-fan.