22 septembre 2010

How I Met Your Mother [6x 01]

dnes_season4_himym_ted_mini

Big Days (Season Premiere) // 8 79o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_41366

   Et le premier foutage de gueule de la saison revient à... How I Met Your Mother ! La sitcom quasi-has-been nous avait quitté l'an passé sur un épisode médiocre, un grand vide scénaristique meublé par des blagues pas drôles, et nous revient à peine plus en forme avec toujours aussi peu d'idées neuves. Au passage, les créateurs de la série, Carter et Bays, ont promis que cette saison serait la meilleure de l'histoire de la série. Marc Cherry, sors de ces corps (voilà que le Républicain libidineux m'obsède déjà) ! Quand on voit la tronche du premier épisode, on se demande s'ils ont inconscients ou complètement cons. Je sais que c'est difficile d'avoir du recul sur son propre travail mais franchement les gars, autant se taire que de dire de telles âneries !

   Evacuons les problèmes de cet épisode un à un. Commençons par Lily et Marshall. J'ai cru pendant un quart de seconde que l'intrigue "bébé" donnerait un coup de boost à leurs scènes inutiles et ennuyeuses. J'ai vite compris ma douleur. Si l'enfant met autant de temps à être conçu que Ted à trouver sa dulcinée, on n'est pas sortis de l'auberge. Les apparitions du père de Marshall étaient lourdes au possible, je n'en ai pas saisi l'intérêt. Et je vomis encore cette scène sur les escaliers, ultra-classique et ultra mal jouée par Jason Segel et Alyson Hannigan en coeur. On aurait dit de jeunes comédiens en train d'assister à leur premier cours de théâtre. C'était à peu près de ce niveau. Et comme en plus c'était inutilement mielleux... Ma chère et tendre Robin a bénéficié d'un traitement de faveur : on lui a offert l'intrigue la plus ridicule de la semaine. Comment les scénaristes pouvaient-ils trouver quelque chose de moins inspiré que ça ? Robin s'est faite plaquée alors elle a mangé tout l'été pour compenser et elle ne s'est pas lavée. Surréaliste ! J'avais honte pour cette pauvre Cobie Smulders. Elle a fait ce qu'elle a pu. Un peu comme Neil Patrick Harris dont je vis désormais la présence comme un repoussoir alors que je l'adorais à la base. Barney n'a strictement plus rien à offrir. Oui, il nous a fait du Barney et certains en seront très certainement très satisfaits mais pas moi. Ca m'irrite ce manque de renouveau et d'audace.

   L'intrigue fil-rouge de Ted reprend enfin. L'occasion de retrouvailles brèves mais sympathiques avec Rachel Bilson. CBS a découvert par la même occasion l'homosexualité féminine mais de manière soft. Quoi, deux filles qui s'embrassent, se marient et ont des enfants !?? Oui oui. C'était un peu too much mais ça avait le mérite d'être surprenant. Le parapluie jaune a pu faire son retour discrètement, les scénaristes voulant nous faire croire qu'ils étaient bien décidés à faire avancer les choses. Comme d'hab', c'était de la poudre aux yeux. Et je sens que le fait de ne pas savoir si la sitcom aura ou non une saison 7 va les faire pas mal pateauger. Alors, la question est : qui se marie ? Barney et/ou Robin ? Ou est-ce encore une fausse piste, genre le mariage d'une illustre inconnu ? Vous savez quoi ? Ben je m'en fous en fait.

vlcsnap_52829


// Bilan // How I Met Your Mother serait annulée demain, je crois que je m'en ficherai. Je n'attends plus rien d'elle et je ne sais même pas pourquoi je continue à la regarder... Une saison 6 brouillonne et pas drôle s'annonce. Désolé de partir à ce point défaitiste mais c'est vraiment décourageant tout ça.

44069764


[Grey's Anatomy] Interview de Kevin McKidd

19513245_jpg_r_450_x_f_jpg_q_x_20100920_040040

J'ai pu rencontrer en Juin dernier à Londres Kevin McKidd, l'interpète d'Owen Hunt dans Grey's Anatomy. Il était très chaleureux, souriant et assez impressionnant (et encore plus roux en vrai !) A l'occasion du lancement de la saison 7 sur ABC jeudi, mon interview est en ligne sur AlloCiné. Morceaux choisis :

  Le final de la saison 6 justement était très choquant. Comment s'est passé le tournage ?
Kevin McKidd : Ce fut très intense, d'autant qu'on a mis pas mal de temps à le tourner puisqu'il s'agissait d'un épisode de deux heures. On en est tous sortis épuisés et sonnés. Toutes ces morts, ces coups de feux... c'était dur. On est très fiers du résultat. L'acteur qui incarnait le tireur fou était génial et se sentait assez mal vis à vis de son personnage. Ca l'a beaucoup affecté. Il était inquiet, il avait une certaine responsabilité à incarner un tel personnage. Ca a donné du poids à son interprétation. Et puis quand il a été engagé, il ne savait pas qu'il allait finir comme ça, à tuer tout le monde à l'hôpital ! C'était une excellente fin de saison.

En lisant le script, vous n'avez pas eu peur d'y passer vous aussi ?
Kevin McKidd : Si, tout le monde était inquiet. Il y avait de l'électricité dans l'air. N'importe quel personnage pouvait y passer. Et Owen s'est effectivement fait tirer dessus. A ce moment-là, j'ai commencé à penser à mes enfants, au prix de leurs écoles... (rires) Et puis après avoir lu les 20 pages de script j'ai été rassuré. Sa blessure n'est pas mortelle. Après, je pense que les acteurs dont les personnages ont été tués ont été prévenus à l'avance donc personne n'a eu de mauvaise surprise.

Les séries de Shonda Rhimes sont très singulières. Comment définiriez-vous son style ?
Kevin McKidd : Elle écrit avec ses tripes. Je ne devrais certainement pas le dire mais l'épisode est passé depuis longtemps... Dans le final de la saison 5, il était prévu que Cristina tombe enceinte. C'était écrit. Nous aurions alors élevé l'enfant en saison 6. Et puis Shonda Rhimes est venue nous voir en nous disant qu'elle avait fait un rêve et qu'une petite voix lui disait que ce n'était pas le bon moment. Alors elle a changé au dernier moment. C'est ça son style : elle croit en ses personnages, ils vivent dans sa tête, elles les aiment profondément. Et puis elle écrit très bien. Notamment les dialogues. Je repère tout de suite dans un script ce qu'elle a écrit.

Sarah Drew et Jesse Williams deviennent réguliers en saison 7. Vous ne trouvez pas que le Seattle Grace est déjà plein à craquer ?
Kevin McKidd : Pas vraiment. Selon les épisodes, certains personnages sont plus mis en avant que d'autres et ça tourne. Je n'ai pas peur de ça. Et puis il y en a qui sont morts dans le final de la saison 6 alors... (rires). Ce sont deux très bons ajouts de casting en tous cas. Ils apportent une nouvelle énergie et c'est important pour renouveler l'intérêt. Ca ne m'inquiéte pas.

Le reste est à découvrir ICI.

Posté par LullabyBoy à 13:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Weeds [6x 05]

55732786

Boomerang // 83o ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_19493

   Weeds est quand même une série extraordinaire je trouve. Ces quatre étoiles ne sont peut être méritées si l'on repense aux deux premières saisons mais c'est, pour moi, un des meilleurs épisodes de la série depuis la fin de la saison 2. Une sorte de best-of de ce dont elle est capable de meilleur. Et pour une fois, on a laissé de coté le pire. Aucune scène n'était inutile et tout était surprenant. Je m'attendais à ce que Nancy et Andy se sortent facilement des griffes des flics mais c'est toujours très amusant de les voir à l'oeuvre car on sait qu'ils vont s'en sortir mais jamais comment. Ils forment un duo absolument génial. Les scénaristes en ont profité pour revenir sur les sentiments d'Andy à l'égard de l'héroïne, chose qui avait plus ou moins été passée sous silence depuis le début de la saison et ce n'était pas triste ! Andy nous a offert un festival de bons mots, des inventions que lui seul pouvait trouver : pour lui, le vagin de Nancy est un "death trap", ou un "Evil Suckubus", voire même un "penis flytrap". Normal puisqu'elle est "Dr Ke-Vagian" ! Enorme. Je le répéte : Weeds reste l'une des séries les mieux dialoguées de la télévision, même six ans plus tard mais de manière un peu moins régulière et soutenue disons.

   Enchaînement de catastrophes pour les Botwin, avec une Nancy toujours aussi désemparée. Je serais incapable de vous dire ce que j'ai préféré : le dialogue entre Shane et sa bande d'idiotes ? Le dialogue entre Shane et son frère, en présence des idiotes ? Le dialogue de l'une des idiotes avec Andy, à base de sperme ? (...) Même Silas m'a bien fait rire et touché. En revanche, il n'était pas nu une seule fois. Ca fait un choc de le voir habillé en fait. On n'est pas habitués ! Les quelques scènes à l'hôtel n'étaient pas piquées des hannetons (j'ai un quota de trois utilisations de cette expression dans mes reviews par an. Et de une !). Je suis assez fan du personnage incarné par Aisha Hinds, qui est vraiment géniale quelque soit le rôle qu'on lui donne et quelque soit le registre. Elle était effrayante dans True Blood, touchante dans Desperate, euh... sûrement intéressante dans Invasion mais je ne m'en souviens pas très bien, et ici elle est super drôle. Les 5 dernières minutes de l'épisode sont très prenantes, d'autant qu'on sent la catastrophe arriver de loin. Je suis surpris que les Botwin soient obligés de quitter déjà Seattle ? C'est presque décevant mais je n'ai pas envie de me poser de questions. L'aventure est trop trépidante pour ça ! Alors je me laisse porter, on verra... Le kidnapping de Shane changera peut-être la donne.    

vlcsnap_13517


// Bilan // Jouissif épisode, extrêmement drôle et étonnant ! Weeds ne s'était pas aussi bien portée depuis longtemps. Ravi donc qu'elle soit renouvelée pour une 7ème saison.