15 mai 2010

Desperate Housewives [6x 22]

dnes_season4_dh_lynette_min

The Ballad Of Booth // 11 36o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_338075 vlcsnap_350856

   Oh mais quelle est donc cette odeur alléchante qui embaume Wisteria Lane cette semaine ? Non, je ne parle pas des lasagnes de Gabrielle. Je crois que ça se passe de commentaires. Mais de cette senteur du passé qui nous rappelle le bon vieux temps... Ah oui, voilà, c'est l'odeur des deux premières saisons de Desperate Housewives ! Cela dit, si cet épisode en a l'odeur, il n'en a pas vraiment le goût. Quand on utilise des ingrédients périmés, forcément... C'est la guerre des psychopathes dans le quartier, c'est pouquoi j'ai décidé d'organiser un match. Balle au centre. C'est parti !

   Concurrents N°1 : Lynette & Eddie. Ces deux-là étaient faits pour se rencontrer. Eddie a trouvé une victime de choix : une femme, auparavant connue pour son flair et sa perspicacité, qui, depuis qu'elle est enceinte pour la 12ème fois, est incapable de connecter ses trois-quatre neurones. Quand on dit que les grossesses passées 40 ans sont risquées... "Votre série vous est offerte par le Ministère de la Santé". L'intrigue suit son cours de façon assez banale, voire laborieuse. La police est incapable de faire avancer l'enquête. Un corps retrouvé, puis deux. Lynette n'y voit que du feu. Forcément, elle se jette dans la gueule du loup et la voilà fin prête à vivre un Season Finale éprouvant. Peut-être qu'elle retrouvera au dernier moment ses qualités de fine psychologue et dissuadera Eddie du pire. Dans tous les cas, je le vois mal lui faire du mal. Au pire une égratignure ou deux. Il ne faut pas s'attendre à grand chose. C'est plus sage. En revanche, logiquement, elle devrait nous pondre son nouveau rouquin ! Au delà du ton prévisible de l'ensemble, la mise en scène, surtout des dernières secondes, décrédibilise complètement la tension construite lors des épisodes précédents. Des regards interminables plutôt que des cris et des appels au secours... Ils ont perdu le match, clairement.

   Concurrents N°2 : Bree & Sam. La tension entre ces deux-là est bien plus palpable mais on se demande bien où elle peut nous mener. A une terrible vengeance de Sam qui tuerait ainsi Andrew ? Ce serait carrément osé, donc carrément pas possible. J'ai vraiment envie de savoir et je n'ai pas d'autres idées. J'estime donc que les scénaristes se sont bien débrouillés sur ce coup. Cela dit, pour l"heure, ça sent quand même pas mal le réchauffé puisque Bree est confrontée à une nouvelle affaire de chantage. Entre ceux exercés par Andrew à la grande époque et ceux plus récents d'Orson, on aimerait bien la voir confrontée à d'autres dilemmes. Excellente idée que de revenir sur l'accident de Mama Solis. Ce secret n'a jamais quitté un coin de ma tête et j'espérais qu'ils reviennent dessus un jour. C'est fait. Maintenant, j'aimerais qu'ils osent faire apprendre la chose à Gaby et surtout à Carlos... Ils étaient à "ça" de gagner le match !

Concurrents N°3 : Angie, Danny & Patrick. Si l'on fait abstraction du message politique nauséabond qu'essaye de faire passer Marc Cherry -à savoir que les écologistes sont des terroristes- cette intrigue prend une tournure intéressante. Elle a le potentiel de nous offrir un final grandiose ! Je m'imagine déjà une énorme explosion qui tuerait Angie, Patrick et surtout Susan. Mais si je devais être plus réaliste, je dirais que l'on peut tabler sur la mort d'au moins un des personnages impliqués dans l'affaire. Patrick s'ils n'ont pas de couilles. Angie s'ils en ont. Angie ET Patrick s'ils en ont de grosses. Bon, au final, ça va être Nick, vous allez voir... On pourrait bien évoquer l'implication de Gaby mais c'est tellement forcé de façon à donner quelque chose à faire à Eva Longoria ! Ca m'a un peu gêné malgré quelques bons de comédie. Qui étaient à double-tranchant d'ailleurs parce qu'ils rendaient presque sympathique Patrick et c'était pas le but, je crois. John Barrowman n'est définitivement pas exceptionnel dans ce rôle. Sinon, je suis obligé de disséquer en l'intrigue en disant qu'elle n'est pas crédible une seule seconde. Il n'y a qu'Angie qui sait faire des bombes dans ce pays ? Pourquoi Patrick n'essaye pas de le faire tout seul ? Des gamins de 15 ans y arrivent bien malheureusement... Ils se sont bien défendus mais ils ont perdu quand même.

Concurrents N°4 : Susan & Mike.

   Techniquement, Susan n'est pas une psychopathe. Mais elle est pire qu'une psychopathe ! Tant de bêtise réunit dans un seul et même personnage, c'est insupportable et ça ne s'arrange pas avec les années. Encore, quand c'est associé à des scènes de comédie bien senties, ça passe. C'est même devenu le Susan Style. Mais quand c'est associé à une intrigue pourrie, qui n'a ni queue ni tête, c'est l'enfer ! Le couple Delfino a donc toujours ses problèmes d'argent et Susan apprend que pas mal de clients de Mike n'ont pas payé leurs factures. Elle part donc les récupérer. S'ensuit des scènes pas drôles, teintées d'ennui. Jusqu'au bout. Pourquoi Susan n'en veut-elle pas plus à Mike ? Pourquoi ne sort-elle pas enfn son putain d'argent de la banque ? Et pourquoi décider tout à coup de vendre sa maison, carrément, et d'aller vivre dans un appart' moisi ? Le pire, c'est pas que c'est incohérent et improbable. C'est que c'est nous faire une fausse joie ! Imaginez Wisteria Lane sans Susan... Au pire, ça durera cinq épisodes puis elle reviendra... Bref, on a notre gagnante ! Il n'y aura jamais pire folle que Susan !

vlcsnap_344604 vlcsnap_356491


// Bilan // Un épisode divertissant qui prépare le final de manière un peu trop évidente et prévisible. Mais je dois faire une terrible confession : c'est la première fois en quatre ans que j'ai hâte de voir le final de Desperate Housewives, et pas juste pour pouvoir énumérer ses défauts !

44069764

Posté par LullabyBoy à 00:13 - - Commentaires [16] - Permalien [#]