dnes_season4_flash_simon_mi

Course Correction // 4 77o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_175298

   Plutôt solide depuis son retour, FlashForward, contrairement à V par exemple, a encore des choses à dire et le fait assez bien. Cela dit, comme on pouvait le craindre, l'approche de la date fatidique du 29 Avril dans les intrigues et la fin de la série plus généralement font que l'on est en désormais en terrain connu. Certes, tout ne se passe pas exactement comme prévu mais les différences ne sont pas si nombreuses. Prenez le bien inutile Bryce. Son cancer est en rémission, il est en bonne voie de guérison. On est content pour lui, encore qu'on s'en fout un peu en fait. Ce grand soulagement le pousse dans les bras de Nicole, laquelle est bien embarrassée puisqu'elle a retrouvé la trace de Keiko. Jusqu'ici, je n'avais pas imaginé que les choses se passeraient comme ça. Mais maintenant, il semble évident que Nicole va se faire kidnapper (reste à savoir par qui) puis possiblement noyer, comme dans son flash. Ce qui serait génial, c'est que ce soit Bryce le responsable. Mais c'est impossible ! Il y a l'hypothèse Gabriel, mais juste parce qu'il faut bien lui trouver quelque chose à faire et qu'il rôde justement dans les couloirs de l'hôpital (la scène où il part en quenouille sur son lit était assez géniale). Quant à Bryce, il va rencontrer Keiko et aura son happy-ending. Peut-être que les scénaristes espéraient recréer une relation à la Desmond/Penny qui passent des années à se chercher avant d'enfin se trouver. Ben c'est bien raté. Bref, j'émet des hypothèses mais c'est bien pour remplir la review parce que ça ne me tracasse pas le moins du monde tout ça ! Tout comme le triangle amoureux Mark/Olivia/Simcoe qui est vide de toute émotion.

   La partie intéressante de l'épisode concerne Simon Campos, qui se dévoile enfin un peu plus. Tout le monde découvre que c'était lui le Suspect Zero. Un peu honteux de nous servir cela en guise de cliffhanger étant donné qu'on le savait nous téléspectateurs depuis 5-6 épisodes. Mais pour être tout à fait honnête, la vraie révélation c'est que c'est lui qui va déclencher le prochain blackout, que l'on imagine désormais fixé au 29 Avril. Tout est encore très nébuleux mais l'interprétation assez fascinante de Dominic Monaghan (oui, j'ose le dire) permet de rester scotché et l'action est suffisante pour ne pas ennuyer, notamment tout ce qui tourne autour de l'enlèvement de sa soeur. Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé la première scène de l'épisode qui revient sur le moment où Simon et Simcoe ont lancé, presque malgré eux, le blackout. D'une part c'était très bien réalisé, et c'est une des grandes qualités de la série, et d'autres parts les effets-spéciaux étaient réussis, ce qui la différencie une fois de plus de V et de ses effets hyper-cheaps ! La quatrième et dernière intrigue de l'épisode est presque un loner puisqu'elle est bouclée dans l'épisode. Demetri fait ainsi équipe avec Fiona Banks (un grand plaisir que de revoir Alex Kingston et dans la série, et tout court), comme le flash de cette dernière le révélait, sur une affaire assez bien fichue où un homme décide de "course correcter" les événements en tuant tous ceux qui auraient dû mourir selon les flashfowards (ou plutôt leur absence d'ailleurs) et qui sont pourtant toujours en vie. Ses motivations ne sont pas vraiment justifiées mais c'est un illuminé et c'est finalement l'explication la plus raisonnable. Pas mal du tout ! Le duo fonctionne bien. Si seulement Mark Benford n'avait jamais existé et que c'est Fiona Banks qui avait été à sa place... la série aurait eu une toute autre saveur je crois.       

vlcsnap_171584


// Bilan // Un épisode qui a ses faiblesses mais qui réussit malgré tout à captiver selon les personnages.