dnes_season4_brothers_kitty

If You Bake It, He Will Come // Where There's Smoke...

7 84o ooo tlsp. // 8 36o ooo tlsp.

44030377 // 44030376


vlcsnap_52738 vlcsnap_54905

   On se relève toujours difficilement d'un épisode événement mais pas Brothers & Sisters qui poursuit sur sa constante qualité et son mélange dramédique efficace avec des acteurs toujours au diapason. Cela dit, la fin de la saison s'annonce moins enthousiasmante que le reste. Le deuxième épisode a beau être bon, il me fait peur vu les directions prises. Prenez Justin par exemple. Il n'a pas été spécialement gâté cette saison (chacun son tour en même temps) et les scénaristes semblent incapables de lui trouver une nouvelle intrigue aussi forte qu'avant. Du coup, ils optent pour la solution de facilité en faisant revenir ce qui l'a rendu si émouvant et attachant : son engagement dans l'armée américaine contre vents et marées. Déjà, j'ai trouvé que ça a été mal amené puisque c'était à la fois trop soudain et trop prévisible dans le déroulement de l'épisode. Le coup du copain mort n'était pas subtile pour deux sous. Ensuite, il me semble que tout a été dis à ce sujet et que le timing ne pouvait pas être plus mauvais : comment justifier un tel retournement de situation alors que Justin est fraîchement marié avec l'espoir d'avoir bientôt un enfant avec Rebecca ? Bon courage aux scénaristes qui se sont mis dans un beau pétrin mais qui s'en sortent toujours en général... L'autre intrigue qui me dérange pas mal, c'est celle de Robert et de son nouvel aura hyper mystérieux autour de ce fameux nouveau job. On sait bien que les scénaristes sont en train de préparer le départ de Rob Lowe alors on regarde tout ça avec beaucoup d'appréhension et d'incompréhension. Outre les questions d'argent, je ne comprends pas les motivations de Rob Lowe. Pourquoi quitter une aussi bonne série où il a parfaitement sa place ? Ca restera un grand mystère. Je n'aime pas ce nouveau Robert et j'aimerais autant qu'il claque. Au moins, ce serait un grand départ. Là, je sens qu'il va partir sans partir à la manière d'un Balthazar Getty et ce serait trop frustrant, pas satisfaisant, dans son cas.

   Kevin a un peu été la star des derniers épisodes et ce n'est que justice ! Depuis le début de la série, il est légèrement plus en retrait que Sarah, Justin et Kitty. Là encore, chacun son tour ! Matthew Rhys a fait du sacrément beau boulot et face à une Sally Field toujours plus impressionnante de justesse, c'est loin d'être chose aisée. La scène de réconciliation qu'ils ont partagé était magnifique, accompagnée de la larmichette qui fait du bien. Cela dit, j'aurais aimé que leur brouille dure un peu plus longtemps que ça. Juste pour ne pas rendre le double épisode obsoléte trop vite. Je suis toujours moins fan de l'intrigue bébé de Kevin et Scotty. Ca reste plaisant mais ça traîne trop en longueur pour le coup. L'affaire de la voyance m'a moyennement convaincu mais c'était une façon intelligente de lier les intrigues de tous les personnages. Je suis de moins en moins fan du couple Sarah/Luc, peut-être parce que Gilles Marini commence à montrer les limites de son jeu et parce que son personnage a perdu en fraicheur. Il devient niais. Puis alors je ne me suis pas remis du coup de la "green card" à la fin du deuxième épisode qui est d'une facilité déconcertante. J'ai horreur de ça ! Mais au moins, on est débarrassés. Sinon, j'ai adoré tout ce qui a tourné autour du trio Nora/Ida/Saul. Ca change un peu de ce dont on a l'habitude et Ida est un bon personnage qui aurait pu être davantage utilisé au cours des premières saisons. J'aurais aimé qu'elle s'installe chez Nora plus longtemps mais l'intrigue sur un épisode se suffisait cependant à elle-même. C'était très fort en émotion, comme souvent quand le thème de la vieillesse et plus particulièrement d'Alzheimer est traité. 

vlcsnap_60295 vlcsnap_47066


// Bilan // Deux épisodes plutôt bons qui souffrent cependant de quelques ficelles scénaristiques peu subtiles et trop faciles. Ca ne ressemble pas vraiment à Brothers & Sisters. Heureusement que tout le reste est convaincant !