dnes_season4_himym_ted_mini

Home Wreckers // 7 71o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_253635

   Après la catastrophe de l'épisode précédent, je vois mal comment celui-ci aurait pu être pire. Sans être exceptionnel, il a délivré quelques bons moments de comédie, quelques bonnes idées et il a fait superficiellement avancer la mythologie de la série. Vu le niveau de la saison, c'est quand même pas si mal ! Du coté des running-gags, j'ai bien aimé celui de Marshall qui avait le mérite d'être original sur le principe : le "Drunk or Kid ?". Ils ont su ne pas trop en abuser donc pas le temps que ça devienne redondant et/ou agaçant. Et puis le simple fait que Marshall ait quelque chose à faire relève déjà du miracle. Le running-gag de Barney et Robin était déjà beaucoup moins drôle et pas original pour deux sous. On a déjà eu l'équivalent plusieurs fois dans la série. Ne me demandez pas d'exemple précis, je n'ai aucune mémoire. Mais ces chamailleries étaient clairement familières. Ce qui m'a fait rire en réalité, c'est l'introduction de "Your Penis Is Enormous". Dans la bouche (attention, il y a bien un point entre "enormous" et "dans") de Cobie Smulders, c'est déjà cocasse mais dans celle de la mère de Ted, soit Christine Rose, c'est juste... énorme ! D'ailleurs, cette actrice a un certain don pour la comédie. C'est étonnant que l'on ait pas fait plus souvent appel à elle pour ce genre de rôles (à ma connaissance).

   La grosse partie consacrée à la crise de la trentaine perpétuelle de Ted a été mal gérée à mon goût en début d'épisode : l'enchaînement "ma mère se remarie-je suis toujours célibataire" ne m'a guère convaincu tant c'est ce qui rend Ted si énervant parfois, mais il y a eu par la suite ce qu'il fallait pour nous rappeler à quel point il est attachant aussi, quand il veut. Son achat impulsif d'une maison n'était pas l'idée du siècle mais la faire devenir le théâtre des discussions entre Ted et ses enfants depuis le début de la série m'a bien plu. En soit, ça ne fait rien avancer du tout. Ce n'est pas pour autant que l'on va découvrir l'identité de la "mother" demain. Ca n'aura sans doute pas d'incidence directe. Mais on s'approche un peu plus du moment fatidique et c'est agréable de se le dire, même si on sait que la route est encore longue. Le passage où la bande casse le mur de la maison m'a plu et m'a fait penser à un épisode précédent où ils devaient tous sauter entre deux immeubles. C'était un peu le même principe dans le fond. Ca ajoute une petite émotion à une série qui n'en procure plus tellement.

vlcsnap_261793


// Bilan // Pas mauvais cet épisode. Cela dit, c'est assez dramatique de constater que les moments les plus sympas ne sont pas venus des personnages principaux mais des personnages secondaires comme la mère de Ted et son hippie de fiancé ou l'inspecteur de la maison. Il vaut mieux ça que de ne pas rire du tout en même temps...