04 avril 2010

V [1x 05]

dnes_season4_v_evans_miniba

Welcome To The War // 7 o3o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_185692

   Après 4 mois d'absence, les visiteurs sont de retour sur le petit-écran, plus ridicules que jamais ! C'est vraiment ce sentiment d'avoir assisté à un spectacle kitsch et ridicule qui prédomine quelques minutes plus tard. Et curieusement, je crois que j'ai fini par y prendre du plaisir. Il faut dire que la scène finale de copulation entre Anna et le rebelle-Ken était le summum du grand n'importe quoi. C'était tellement énorme que ça en ait devenu génial. Je me sens un peu honteux honnêtement mais je m'en remettrais. Ce n'est pas la première fois de toute façon... Anna gagne véritablement en charisme dans cet épisode même si elle reste encore et toujours dans son vaisseau à contempler le monde qui l'entoure derrière ses baies vitrées ou, petite variante, devant ses écrans "d'ordinateur". Morena Baccarin est de plus en plus bonne, et je ne parle pas de ses tenues de plus en plus légères, mais il y a quand même quelque chose qui me chiffonne : je ne comprends absolument pas où elle veut en venir, que ce soit avec sa fille ou avec cet homme-objet. Ca fait parti du mystère je suppose mais comme le reste n'est pas très intriguant, on se raccroche forcément à cela et on reste un peu sur sa faim. Il est question de reproduction, ça je l'ai bien compris, mais je croyais au départ que c'était reservé à sa fille et à ce boulet de Logan. Apparemment non, il y a autre chose. Pour terminer là-dessus : j'ai adoré qu'Anna dévore son amant à la fin, comme une mante religieuse. C'est con mais ça confère une aura encore plus grande à cette "femme". J'en suis devenu officiellement fan.

   Ce que j'aime aussi, et ensuite je vais arrêter les compliments, c'est que l'on joue toujours beaucoup avec nos connaissances de la première version. On refuse de nous montrer les choses clairement, sans détour, mais on envoie quelques signaux pas subtiles pour deux sous mais qui deviennent exaltants. Je pense notamment à Ryan et son oeil reptilien et surtout à Valerie et son envie soudaine de bouffer une souris. A ce moment-là, tout le monde rêve qu'elle se lance. Forcément. Tout vient à point... Et si ce n'est pas elle, ce sera quelqu'un d'autre. A coté de ça, l'intrigue de Valerie n'est pas passionnante mais l'introduction d'un nouveau personnage, une vieille connaissance de Ryan, permet de faire un peu bouger les choses. De la même manière, Erica et ses nouveaux amis recrutent un nouveau membre dans la Résistance. Malheureusement, ce terroriste fait tout sauf peur. Il a le charisme d'une huître. Les producteurs n'ont visiblement pas compris que les gros muscles ne faisaient pas tout. Remarque, Scott Wolf est une crevette et il n'a pas non plus un charisme débordant à l'inverse. Pour le moment, le problème de son personnage, dont j'ai oublié le prénom, c'est qu'il est à part de tous les autres, hormis ses connexions avec Anna, et du coup toutes ses scènes se rassemblent. C'est lassant à la longue. Certes, ce n'est que le 5ème épisode. Pas grand chose à dire sur Tyler à part qu'il m'a paru un tout petit peu moins énervant cette fois-ci. On introduit doucement le retour de son père dans la série qui sera vraisemblablement incarné par Nicholas Lea et c'est une bonne chose. J'aime bien cet acteur. Krycek quoi. Sinon, il y l'autre emmerdeur de Father Jack mais il ne m'inspire aucun commentaire. Il m'indiffère depuis le début et je n'arrive même pas à savoir pourquoi. Ah et le coté Big Brother qui s'accentue me plaît bien !   

vlcsnap_194736


// Bilan // Retour à moitié-réussi (ou à moitié-raté) pour V. Les scénaristes ont largement eu le temps de retravailler leur copie mais pour le moment, il n'y a que la forme, plus convaincante même si les moyens manquent clairement, qui semble avoir évolué. Le fond est toujours trop léger à mon goût et surtout, les scènes s'enchaînent à vitesse grand V (jeu de mot !) sans qu'une ligne directrice paraisse avoir été définie. Il y a aussi ce sentiment tenace d'assister à une grande farce grandguignolesque.


Ugly Betty [4x 18]

dnes_season4_ugly_miniban

London Calling // 4 o1o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_119055 vlcsnap_120580

   Cette semaine, Betty part à en voyage à Londres pour la fashion week ! Pour le changement de décor et d'ambiance on repassera ! L'équipe est restée à Los Angeles et ça se voit sacrément. Entre les incrustations foireuses et les rues londoniennes en carton-pâte plus clichée tu meurs, on est servi. Ils ont quand même réussi à rendre ça sympathique, notamment à travers des montages/collages des filles devant les grands monuments de la ville. C'est évidemment l'occasion de retrouver Ashley Jensen qui a pu se sauver du tournage d'Accidentally On Purpose pour tourner quelques scènes. Christina n'a pas changé et son amitié avec Betty reste intacte. La seule différence aujourd'hui, c'est qu'elle a du succès en tant que styliste et ça va inspirer Amanda qui croit avoir le talent nécessaire pour en faire autant. Mais aux dernières nouvelles, elle n'est pas très douée. Ca risque d'être amusant (et un peu triste) pour les deux prochains épisodes. Quoiqu'a priori, ce sera happy-end pour tout le monde... On prépare d'ailleurs celui de Betty sans subtilité aucune puisqu'elle croise Gio à Londres (bien pratique même s'il n'a rien à foutre là) et qu'il la pousse à recontacter Henry. Le secret aura été bien gardé sur le retour de Christopher Gorham d'ailleurs même si c'était une évidence ! Dans la saga "Betty est une sacrée conne", je crois qu'elle obtient cette semaine la palme du pire en refusant un putain de job qui lui aurait ouvert toutes les portes des grands défilés. Et cela sous prétexte que son vrai rêve au fond, ce n'est pas d'écrire sur la mode mais sur d'autres choses (on se demande quoi d'ailleurs : les appareils dentaires ? l'art de la niaiserie ? God tout-puissant ?) Enfin bref, ridicule. A chaque fois que le personnage est sur le point d'avancer, il recule. Comment veux-tu, comment veux-tu... ?

   Au même moment à New York, Daniel essaye de faire ami-ami avec son demi-frère mais le pauvre garçon replonge dans l'alcoolisme grâce à/à cause de Wilhelmina ! Son plan n'était pas aussi machiavélique qu'annoncé mais il est assez "osé". Cela dit, les scénaristes ne s'emmerdent pas et rendent Tyler encore plus idiot qu'il n'était à la base. Il mange donc dans la main de sa nouvelle grande copine et ça facilite sacrément les choses. Il faut bien avancer vu le peu de temps qu'il reste, c'est pratique !  A part ça, Mark se souvient qu'il a un boyfriend, Trevor, et mange non pas une mais deux parts de pizza ! Vous avez bien entendu ! C'était très con mais ça m'a fait sourire. Pour terminer, Justin essaye tant bien que mal de fricoter avec Austin mais son futur beau-père et son boulet de grand-père l'en empêchent. On sait parfaitement où l'on veut nous amener mais ça fonctionne bien. Justin ne devrait pas terminer la série sans avoir fait son coming-out. C'est cool. Rien à dire sur Hilda : elle était unsupportable à remettre sans arrêt sur le tapis le fait qu'elle était une future mariée. On s'en tape complètement et je crains déjà le pire pour le final qui aura logiquement lieu lors du mariage... 

vlcsnap_126873 vlcsnap_128356


// Bilan // J'en suis arrivé à un stade où je regarde Ugly Betty en mode neuneu pour faire mieux passer la pilule. Du coup, cet épisode, comme les précédents, a son charme... Mais si je repasse en mode expert qui se la péte deux secondes : c'est de la merde en barre.