28 février 2010

Coming Next [Tour 7 - FOX]

dnesseason4nextminiban

800px_fox_wordmarksvg_590x255

Que serait la FOX sans "American Idol" ? Je vous le demande ma bonne dame ! On n'est pas prêt de le savoir en tous cas puisqu'en plus de ce mastodonte, la FOX a commandé une première saison de "X Factor" qui ne devrait arriver qu'en 2011. En tous cas, cette année bien plus que les précédentes, la FOX a bien mal géré sa case stratégique du post-"American Idol", a transformé son hit de l'année dernière, Fringe, en non-événement, a lancé des séries dont on savait pertinement qu'elles allaient se planter (Brothers, Past Life), n'a pas su imposer Lie To Me et Human Target. En gros, à part les valeurs sûres que sont House, 24 et Bones, l'année n'a pas été fameuse. Reste bien-sûr le phénomène Glee, qui n'est pas un hit d'audience mais qui vend beaucoup de disques et qui fait parler. Pour la saison prochaine, comparé aux autres chaînes, peu de pilotes ont été commandés et ils sont tous relativement différents les uns des autres... En voici une sélection. Une chose semble claire : la FOX veut relancer le genre de la sitcom sur son antenne. C'est la grande tendance toutes chaînes confondues.   


1. BREAKOUT KINGS (Pilote commandé)

Créé et produit par Matt Olmstead et Nick Santora (Prison Break, Lie To Me). Avec Domenick Lombardozzi (The Wire), Laz Alonso (Avatar), Malcolm Goodwin... 

Des ex-fugitifs sont recrutés pour devenir des US Marshalls qui sillonnent les Etats-Unis afin de résoudre les cas les plus périlleux...

__________

2. KEEP HOLE ALIVE (Pilote commandé)

Créé et produit par Greg Garcia (My Name Is Earl). Avec Garrett Dillahunt (Terminator : Sarah Connor Chronicles, No Country For Old Men), Martha Plimpton (Urgences)...

Un homme de 25 ans se retrouve du jour au lendemain avec un enfant à élever sur les bras. Sa famille un peu barrée va l'aider à sa façon...

  __________

3. THE MYSTERIES OF OAK ISLAND (Script commandé)

Créé et produit par Tom Wheeler.

Une mère célibataire et ses deux enfants héritent d'un phare de 200 ans sur une île mystèrieuse au large de Nova Scotia. Elle est célébre pour renfermer dans ses entrailles de nombreux trésors...

  __________

4. MOST LIKELY TO SUCCEED (Pilote commandé)

Créé par David Alpert. Produit par David Nevins (Friday Light Lights, Lie To Me, Shark) et Brian Grazer (24, Arrested Development). Avec Kathryn Hahn (Preuve à l'appui), Malcolm Barrett (Better Off Ted)...

Un groupe d'amis, qui ont tous été des enfants stars, doivent affronter la réalité de la vie d'adulte...

__________

5. RIDEALONG (Pilote commandé)

Créé par Shawn Ryan (The Shield) et réalisé par Charles McDougall (Desperate Housewives, Sex & The City, Big Love...). Avec Todd Williams (In Plain Sight).

Dans les rues de Chicago, les enquêtes menées par trois groupes d'officiers de police...

__________

6. MIDLAND (Pilote commandé)

Créé par Kyle Killen. Réalisé par Marc Webb (500 Jours Ensemble). Avec Jimmy Wolk et Eloïse Mumford.

Un arnaqueur professionel marié à deux femmes tente de se faire une place dans le business du pétrole de ses beaux-parents...

__________

7. TORCHWOOD US (Script commandé)

Créé, adapté et produit par Russell T. Davies.

Version américaine de la série britannique éponyme centrée sur un groupe qui utilise les technologies extra-terrestres pour venir à bout de problèmes qui dépassent le gouvernement et la police. Unis, ils se battent pour le futur de l'humanité. Car c'est au 21ème siècle que tout va se jouer...

NB: Le héros pourrait être interprété, comme dans l'original, par John Barrowman.

__________

8. UNTITLED WILL ARNETT PROJECT (Pilote sur le point d'être commandé)

Créé par Mitch Hurwitz (Arrested Development), Jim Vallely (Les Craquantes) et Will Arnett. Avec Will Arnett.

Un homme riche mais franchement stupide vivant à Beverly Hills tombe follement amoureux d'une jeune femme qui n'accepte ni son style de vie ni ses valeurs. Chacun va alors devoir composer avec les défauts de l'autre...

__________

9. TERRA NOVA (Script commandé)

Créé par Craig Silverstein et Kelly Marcel. Produit par Steven Spielberg (Jurassic Park).

En l'an 2100, une famille voyage dans le temps et se retrouve à l'ère préhistorique dans un monde étrange et inhospitalier...

NB: En raison d'un coût de production forcément très élevé, si la FOX se lance dans le projet, ce ne sera pas pour un pilote seulement mais une saison complète directement.

___________

10. NEVERMIND NIRVANA (Pilote commandé)

Créé et produit par Ajay Sahgal. Avec Rachael Leigh Cook, Ravi Patel, Harish Patel...

Deux frères d'origine indienne sont tiraillés entre leurs origines, notamment leurs parents très respectueux des traditions, et leurs amis et petites-amies qui ne partagent pas toujours les mêmes valeurs...

NB: Il s'agit du troisième pilote pour ce projet, d'abord développé pour NBC avec notamment Kal Penn et Judy Greer.

__________

A vos votes !

Vous pouvez toujours voter pour les projets de NBC : ICI.

Vous pouvez toujours voter pour les projets de HBO : ICI.

Vous pouvez toujours voter pour les projets de Showtime : ICI.

Vous pouvez toujours voter pour les projets de la CW et de ABC Family : ICI.

Vous pouvez toujours voter pour les projets de SyFy, TNT, USA Network... : ICI.

Vous pouvez toujours voter pour les projets de CBS : ICI.

Posté par LullabyBoy à 12:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Big Love [4x 07]

dnes_season4_biglove_bill_m

Blood Atonement // 1 71o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_176583 vlcsnap_178922

   A travers ce nouvel épisode, je me suis rendu compte que Big Love avait beaucoup perdu en noirceur cette saison. Depuis la mort de Roman Grant en réalité. Ce n'est absolument pas négatif que de pointer cela du doigt. Une simple constatation. Blood Atonement a renoué avec cette noirceur, dont le paroxysme avait été atteint en saison 2, et les personnages de Hollis et Selma Green n'y sont pas étranger. Ils m'ont toujours fasciné tant je les trouve terrifiants. Retenus prisonniers, surveillés par des autruches malfaisantes, Ben, Loïs et Frank sont jugés par ces deux êtres abjectes. Tout semblait fou, impossible, c'en était presque drôle. Au début. Puis la tension est montée d'un cran après une mort secondaire mais soudaine et choquante. La suite était parfaitement prenante jusqu'à l'arrivée de Bill, tel Indiana Jones, qui est venu sauver les siens et même son père pour qui il n'a pourtant plus d'amour. Frank aurait pu mourir là, il venait de se repentir devant une Loïs apeurée mais émue. Puis est venu le moment le plus choquant : Loïs a littéralement coupé le bras de Hollis alors que Bill était sur le point d'être exécuté. Le plan sur le corps sans bras droit était-il nécessaire ? Cela a donné un petit air de série B à une série qui en est très loin. De même, tout ce petit monde s'en sort un peu trop facilement sur la fin. Au final, ce que je retiens avant tout de ce road-trip au Mexique, ce sont les aveux de Joey, essentiels et poignants, et la photographie superbe de toutes ces scènes. Les couleurs étaient particulièrement belles. C'était beau comme du Breaking Bad. Si Big Love et elle ne sont pas les meilleures séries du moment (et je ne suis pas d'accord avec cela), on ne pourra jamais leur enlever le titre des séries les mieux réalisées.

   Les autres intrigues sont loin d'avoir déméritées même si j'ai ressenti comme un relâchement de la part des scénaristes. Le calme avant la tempête ? On prend le temps de revenir sur l'impossible nouvelle grossesse de Nicky. Elle est apparement devenue stérile même si tout espoir ne semble pas perdu. Ironie du sort, même après vérification, Adaleen, sa mère, est enceinte, elle ! Et de JJ bien entendu. Si toute cette histoire était malsaine, elle le devient encore plus. J'admire Big Love pour oser tout ça. Malgré la gravité de la situation, certains passages étaient extrêmement drôles. J'admire Big Love pour réussir tout ça. Il y avait de l'humour aussi et du burlesque dans la folle initiative de Margene qui consiste à se marier au nouveau mec d'Ana afin d'éviter leur départ du pays. So Margene ! J'ai trouvé Barb particulièrement agaçante et injuste envers Ana, et même aussi envers Margene même si pour le coup on peut comprendre. De tous les personnages, s'il y en a bien qui est au bord de la crise de nerfs, c'est elle. Voilà qu'une bombe est déposée au casino ! Too much ? Non, rien n'est jamais too much dans Big Love. Si la fin de la saison doit être explosive, ce sera sûrement de ce coté-là. La campagne de Bill sera probablement davantage creusée la saison prochaine. Reste le cas Maryline à régler, ou pas. Pas bien compris ce qu'elle trafiquait, pas plus que JJ et Wanda d'ailleurs. J'ai hâte de connaître le secret qui les lie, au-delà du sang.      

vlcsnap_154767 vlcsnap_183630


// Bilan // La dernière fois que Big Love nous faisait voyager, c'était dans l'épisode Come Ye Saints de la saison 3. Le meilleur épisode de 2009 toutes séries confondues selon moi. Blood Atonement n'est malheureusement pas à la hauteur, même s'il est bon, palpitant et magnifiquement réalisé.

27 février 2010

Nip/Tuck [6x 18]

dnes_season4_niptuck_sean_m

Edith & Walter Krieger // 1 52o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_69218 vlcsnap_56345

   Avant-dernier épisode de Nip/Tuck cette semaine. Quand je pense qu'à une époque j'attendais chaque nouvel épisode avec beaucoup d'impatience, que l'attente entre deux saisons me semblait interminable... Que reste-t-il de tout ça aujourd'hui ? Pas grand chose, un vague attachement aux personnages et encore. Ils ont tellement tout fait, ils ont été si émouvants et si détestables. Cet épisode m'a rappelé, même si je ne l'avais pas vraiment oublié, combien la saison 2 avait été bonne et combien elle restera la meilleure de l'histoire de la série. Les scénaristes avaient réussi à résister jusqu'ici mais ils n'ont pas pu tenir plus longtemps : Ava Moore, LE personnage secondaire le plus fascinant de la série, est de retour dans la vie de nos chirurgiens. Un retour que j'aurai voulu plus soigné. L'argument de base est un peu léger : Ava a adopté/volé un bébé et souhaite que les deux hommes opérent son bébé qui a des marques noires au visage. Mouais. L'enfant devient heureusement vite secondaire puisqu'Ava retrouve Matt à quelques jours de son mariage et, comme prévu, il tombe dans ses filets avec une facilité déconcertante. Il n'aurait pas pu en être autrement. Ava réussit son coup et part avec lui dans sa grande limousine noire... Ava n'a pas perdu de sa majesté mais son intrigue est un peu baclée, peu inspirée. Famke Janssen est au top en revanche. Je crois qu'elle aussi avait hâte de retrouver le personnage. Finalement, la scène qui m'a le plus marqué est lorsqu'Ava s'approche de la fille de Matt et la dévore des yeux comme si elle allait la manger. C'était court mais impressionnant.

   Le retour d'Ava n'est pas le seul de l'épisode. Julia aussi a décidé de rendre une visite à Sean et Christian, on voyait mal comment cela aurait pu être évité si près de la fin de la série. Elle était pour le meilleur et pour le pire au centre des deux premières saisons, objet de désir partagé entre les héros. 7 ans plus tard, rien n'a vraiment changé. Sean est toujours amoureux d'elle et Christian... eh bien Christian prétend l'être aussi. Mais le concernant, Julia n'a toujours été qu'une proie ultime pour prouver à Sean qu'il en avait une plus grosse que lui, qu'il avait toujours une longueur d'avance. L'amour de Sean pour Julia a toujours été plus sincère et plus déstructeur aussi. Ce qui change cette fois, et ça fait du bien, c'est que Julia semble enfin être passée à autre chose. Elle a trouvé un nouveau mec -oui, sa période lesbienne est finie- et elle compte partir avec lui dans son Angleterre natale, emmenant avec eux les enfants, Annie et Connor. A ce propos, Wilbur est aussi utile dans la série qu'un sac à main. On le sort de temps en temps parce qu'on l'aime bien et qu'il peut être pratique mais la plupart du temps, il prend la poussière dans un placard. Pour en revenir à Julia, pour la première fois depuis une éternité, je l'ai trouvé agréable et sereine. Belle même. J'espère qu'on restera sur cette image-là d'elle, sans qu'il y ait un retournement de dernière minute bien lourd. Un petit mot pour finir sur le cas "médical" du jour qui semblait bien éloigné des préoccupations du reste de l'épisode : deux survivants des camps de concentration souhaitent qu'on leur retire leur tatouage au bras mais le mari a un secret : il était nazi, en fait. S'ensuit un discours léger sur le pardon. L'émotion recherchée n'est pas vraiment passée, pas plus que le message.      

vlcsnap_53401 vlcsnap_50480


// Bilan // Force est de constater qu'à un épisode de la fin de Nip/Tuck, les scénaristes ne savent toujours pas quoi raconter de plus alors ils sortent quelques vieilleries de leur chapeau en espérant retrouver la magie des premières saisons. Le souvenir est doux mais il est très lointain... Je crains que le dernier épisode soit une déception énorme.

Damages [3x 05]

dnes_season4_damages_patty_

It's Not My Birthday // 82o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_29463

   La saison 3 de Damages avait excellement commencé mais le rythme est déjà beaucoup moins soutenu cinq épisodes plus tard. Les flashforwards n'avancent pas, on peut même dire que dans cet épisode ils ne servent à rien. On pourrait retenir le "I love you" de Tom au téléphone mais il doit sans doute parler à sa femme. Et ma foi, s'il parlait à Ellen, ça ne changerait pas grand chose présentement. Le reste ne m'a pas marqué. Au présent, un des défauts majeurs de la saison précédente est en train de refaire surface : il y a trop de personnages, les scénaristes ont dû mal à les gérer sans créer une certaine frustration. On évite pour le moment la confusion en revanche. Je pense à Leonard Winstone notamment, qui tarde à se dévoiler. Je le trouve fascinant dans ses scènes, celle où il est avec une prostituée dans cet épisode était particulièrement forte, mais il reste dans l'ombre. Joe Tobin montre un peu plus de son vrai visage et il ne fait définitivement plus pitié. C'est une ordure, comme son père. Seules ses méthodes différent. La matriarche reste aussi dans l'ombre alors qu'elle a un potentiel énorme. Chaque chose en son temps sans doute... Et puis un personnage sort tout de même de l'ombre : la fille Tobin ! Je l'avais quasiment zappé celle-là. J'aurai dû me méfier. Elle ne sera probablement pas intéressante sur le long terme mais là, elle a fait fort. Elle a tué la fameuse Danielle Marchetti. Voilà qui arrange les affaires de Joe et Winstone. On va peut-être pouvoir enfin avancer...

   A l'approche de son anniversaire, Patty fait d'étranges rêves. Un cheval se trouve au milieu de son salon, Ellen le garde. Uncle Pete est là aussi. Il est effrayant. Quelle est la signification de tout ça ? On peut émettre une hypothèse autour de l'enfant de Danielle que Patty va probablement faire souffrir à travers ses futures actions. "It's a big responsibility. Are you sure you're ready for it ?" lui dit Ellen. Je ne suis pas vraiment convaincu à vrai dire mais je ne vois rien d'autre. A plusieurs reprises dans cet épisode, des clins d'oeil sont faits au pilote lorsqu'Ellen rencontre Patty. Il se trouve que Patty "auditionne" une possible future associée. Cette Alex est louche. Elle correspond trop parfaitement à ce que Patty recherche. Elle répond trop bien à toutes les questions. Que cache-t-elle ? Elle apporte un peu d'humour en tous cas. C'est toujours bon à prendre. Et puis on assiste au retour de Josh Reston, le journaliste de la saison passée, dans la vie d'Ellen. Je ne m'attendais pas à ça. Son personnage était tellement anecdotique et inexploité. Trouvera-t-il un intérêt cette fois ? Pour le moment, il prend simplement la suite de Wes dans son lit. 

vlcsnap_48596


// Bilan // Un épisode correct mais qui ne soulève pas tellement de questions, contrairement aux bonnes habitudes de la série. On reste passif face à cette suite de scènes plus ou moins inspirées qui gagnent en intensité grâce aux acteurs mais qui ne font rien avancer concrêtement. C'est encore acceptable à ce stade de la saison. Mais il faut que ce soit la dernière fois !

26 février 2010

Tueurs En Séries [Episode du (26 Février 2010]

tueurs

Au programme cette semaine : Le jeu-vidéo Prison Break, direction la Sci-Fi Convention, Parenthood se prépare, un point sur les pilotes en développement, les Esprits Criminels pétent un câble, TF1 achéte V et Vampire Diaries...


Life Unexpected [1x 06]

dnes_season4_life_miniban

Truth Unrevealed // 1 94o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_39822 vlcsnap_40242

   Je crois qu'avec cet épisode, non sans défauts, Life Unexpected est enfin lancée ! On a fini de nous présenter les personnages, de poser les situations, on peut avancer tranquillement. Le dernier des personnages principaux qui manquait encore de profondeur était Ryan mais l'erreur est réparée. Enfin, d'une certaine façon. Comprendre qu'il a bénéficié d'un temps d'antenne plus important que dans les épisodes précédents et qu'il a ouvert sa gueule et pris des risques. Fini les allusions et les petites remarques : il ne supporte plus Baze et la place qu'il a pris dans sa vie de couple, il le dit clairement à Cate. Ca se passe mal évidemment, d'autant que la patronne de la station de radio où ils bossent est sur le point de virer Cate qui ne plaît plus aux auditeurs. Et là, je me sens obligé de revenir là-dessus : qu'est-ce que c'est que ce morning-show franchement ? Je n'arrive pas à me rendre compte si c'est crédible ou non. Jamais une telle émission ne serait possible en France mais aux Etats-Unis, ça existe vraiment des animateurs qui déballent tous les matins leur vie de couple ? Ca ne serait pas si étonnant. Toujours est-il que ça me dérange. La venue en guest de Baze a offert un moment amusant cependant. C'est bizarre, je déteste ce genre de personnages en général mais lui, je le trouve attachant. Et si Kristoff Polaha était convaincant en fait ? Ca me fait presque du mal de le dire mais je crois bien que c'est ça. Tout cela conduit à un triangle amoureux qui était évident depuis le début de la série et qui s'affirme plus que jamais suite aux mensonges de Cate. Quoiqu'ils en disent, Cate et Baze sont toujours très liés. Est-ce de l'amour ? Peu importe, ça a beau être du classique, du déjà-vu, ça me plaît. Quelques scènes étaient émouvantes et je n'en demande pas tellement plus à Life Unexpected.

   L'intrigue de Lux était moins intéressante et surtout moins bien écrite. C'est dommage cet élan de misérabilisme qui arrive soudainement alors qu'il avait été à peu près évité jusqu'ici. Le personnage de Bug est une caricature du bad-boy qui ne me plaît guère et ses réactions sont d'une bêtise confondante. Effectivement, Lux mérite mieux et c'est dommage qu'elle ne s'en rende compte. Mais elle a 16 ans et toute la naïveté qui va avec. On ne peut pas lui en vouloir. Bug est parti et ma foi, ça ne me dérangerait pas qu'il disparaisse pour de bon même si je sais que c'est inconcevable. Pas une apparition de la meilleure-amie de Lux. Je ne la porte pas dans mon coeur, elle ne m'a pas manqué mais je ne trouve pas ça très crédible. D'un autre coté, les conseils de Cate sont bien plus intéressants même si c'est du typique "Faites ce que je dis, pas ce que je fais". Une politique parentale assez répandue finalement. Bref, l'histoire de la moto mise à part, c'était pas si mal. Par contre, si on pouvait éviter une histoire entre Lux et Jones, ce serait bien. Il n'est pas très intéressant lui non plus.   

vlcsnap_27756


// Bilan // Dans une atmosphère plus romantique, oserai-je dire plus "Dawsonienne", Life Unexpected est plus convaincante. Ca manque de folie et de subtilité mais c'est toujours mieux que les deux épisodes précédents ! J'espère que la CW lui accordera sa confiance pour une saison 2. Il y a matière à en faire une vraie bonne série. Elle en a le goût mais pas encore la couleur.

25 février 2010

LOST [6x 05]

dnes_season4_lost_jack_mini

Lighthouse // 9 9oo ooo tlsp.

44030377


Dans le flash-maybe de Jack...

vlcsnap_80099 vlcsnap_89652

   Après l'épisode centré sur Kate, puis l'épisode centré sur Locke, voici maintenant l'épisode centré sur Jack. Voilà qui confirme bien que jusqu'ici les scénaristes reprennent scrupuleusement l'ordre des centrics de la saison 1. Le prochain serait donc logiquement sur Sun et Jin ! Si The Substitute répondait clairement à Walkabout, Lighthouse répondait encore plus clairement à White Rabbit. Rappellez-vous, à l'époque, Jack partait à la recherche du corps de son père et tombait accidentellement sur la grotte d'Adam & Eve. Dès lors, il est peu surprenant de le revoir faire le même trajet, cette fois accompagné de Hurley. Dans ses flashbacks, on évoquait pour la première fois un des thèmes centraux de la série : la figure du père, la recherche de sa reconnaissance, de son amour... Six ans plus tard, on explore à nouveau le sujet via les flashs-maybe. Ainsi, dans cet autre Monde, cette autre Réalité, Jack est lui-même père. Il a un fils d'environ 13-14 ans avec qui il entretient forcément des rapports conflictuels. Il a divorcé d'avec sa mère visiblement mais son identité ne nous est pas révélée. La logique voudrait qu'il s'agisse simplement de Sarah (Julie Bowen) que l'on a beaucoup vu au début de la sérire. Encore qu'il semble étonnant qu'ils aient pu avoir un fils de 14 ans vu le timing. Si c'est une autre femme, à part l'hypothèse Juliet, je ne vois pas. Toujours est-il qu'après une succession de scènes lentes mais émouvantes, Jack réussit à dire à son fils ce que son propre père n'a jamais réussi à lui dire : qu'il l'aime et qu'il restera fier de lui quoiqu'il fasse. C'est simplement beau, ça m'a touché. Il y a plein de petits clins d'oeil et un revisionnage de White Rabbit s'impose pour apprécier cet épisode à sa juste valeur à mon avis mais un détail parmi tant d'autres : on y apprenait que Christian avait appris à Jack à faire du piano. David, le fils de Jack, est un jeune pianiste de talent. On évoque ainsi aussi l'héritage du père, la transmission. Je trouve ça intéressant. On peut aussi suivre tout ça d'un oeil distant et trouver que c'est un peu chiant... Chacun son clan !

   Il y a une chose dont il faut absolument parler parce que c'est sûrement très important à propos de la signification des flashs-maybe mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. J'ai longtemps eu de la rancoeur envers les scénaristes pour nous avoir pondu cette stupide crise d'appendicite de Jack dans le final de la saison 4. Ca semblait complètement hors-sujet ou alors une facilité pour pouvoir l'affaiblir à ce moment-là. Je suis en train de raviser mon jugement puisqu'elle semblait avoir un but. Ne me demandez pas exactement lequel, je n'ai pas su percer ce mystère. Mais le plan sur la cicatrice de Jack en début d'épisode n'était pas anodin, sa conversation au téléphone avec sa mère non plus. Elle lui apprend qu'il a été opéré de l'appendicite lorsqu'il avait 7 ans. Or, dans notre réalité, il l'a été en 2004 ou 2005. Et puis en plus il ne s'en souvient pas. Bon, on ne se souvient pas forcément des choses qui nous sont arrivées quand on avait 7 ans en même temps. Et puis c'est curieux qu'il se pose cette question maintenant, comme ça, alors qu'il est censé vivre avec cette cicatrice depuis 30 ans ! Il y a donc quelque chose de louche, un message que les scénaristes ont voulu nous faire passer mais je suis incapable de le déchiffrer. Frustrant ! Pour terminer sur les flashs-maybe, on a beau s'attendre maintenant à voir apparaître des visages familiers au détour d'une scène, je crois que personne ne s'attendait à ce que Jack croise Dogen ! C'est curieux, ça démystifie du coup complètement le personnage. S'il est un contemporain de Jack, alors il ne doit pas être sur l'île depuis si longtemps que ça. Moi qui le voyait déjà immortel comme Richard...


Sur l'île en 2007...

       vlcsnap_87304 vlcsnap_91846

   Si cet épisode répond par bien des aspects à un épisode de la saison 1 suscité, il répond également à un épisode beaucoup plus proche : le précédent ! Il en est même l'exacte réplique, c'est sans doute ce qui le rend moins bon avec le fait aussi que le Monstre de fumée noire est à ce stade de la série bien plus passionnant que ce bon vieux Jack ! L'idée du Miroir, très présente dans Lighthouse, est justement la parfaite illustration de mon propos : nous avions la semaine dernière l'Ennemi qui venait chercher Sawyer par l'intermédiaire de Locke pour en faire l'un des siens en l'emmenant dans un endroit que nous ne connaissions pas; nous avons cette semaine Jacob qui vient chercher Jack par l'intermédiaire de Hurley pour en faire l'un des siens en l'emmenant dans un endroit que nous ne connaissions pas. L'antre de l'Ennemi était une grotte sombre, l'antre de Jacob est un phare lumineux. Toujours ce jeu de miroir inversé. On retrouve des deux cotés les fameux chiffres et les noms de naufragés correspondants. Tout ça me fait penser que finalement, le combat final ne se fera peut-être pas, comme attendu, entre faux-Locke et Jack mais plutôt entre Sawyer et Jack. Ce serait moins symbolique à mon goût mais ça resterait cohérent. J'en viens à ma petite théorie de la semaine sur l'origine de la querelle entre Jacob et l'Ennemi. Disons que le rappel à notre mémoire de Adam & Eve n'était sans doute pas anodin, j'en ai donc tiré la conclusion qu'il y avait quelque chose à creuser de ce coté-là. Et si Adam était l'Ennemi et que Jacob lui avait volé sa dulcinée, Eve, et que leur guerre avait commencé à partir de ce moment-là ? Ca ferait alors écho au triangle amoureux Jack/Sawyer/Kate et nous aurions un jeu de miroir absolument parfait ! Mais qui serait Eve alors ? La connaîtrerions-nous déjà ? N'aurait-elle pas été enceinte lors de sa mort ? La statue n'aurait-elle pas été érigée à sa mémoire ? Reconnaissez que tout ça tient la route...

   Vous ne le savez sans doute pas mais j'ai une fascination pour les phares. Je trouve ça symboliquement magnifique. J'étais donc ravi d'apprendre que l'île en possédait un même si on s'étonne que les naufragés ne soient jamais tombés dessus auparavant. L'a pas l'air petit quoi. D'ailleurs, Jack fait des progrès : il se pose la même question que nous ! Les interventions de Hurley me font toujours beaucoup rire au passage, il est un peu le téléspectateur dans la série. Il pose les bonnes questions, les mêmes que l'on se pose. Pour en revenir au phare, que dire de cette roue (encore une !), de ces chiffres qui correspondent à des degrés, de tous ces noms... Il me semble plus clair maintenant que ce que l'Ennemi nous a présenté comme l'antre de Jacob la semaine dernière pour mieux amadouer Sawyer était son antre à lui tout simplement. Chaque personne qu'il tue ou qu'il fait tuer est rayée. C'est sa version bordélique et rupestre de la roue de Jacob. On remarquera un truc important : Kate est bien présente ! Elle a le numéro 51, qui n'est pas un nombre maudit. C'est sans doute pour cela qu'elle n'est pas candidate à la succession de Jacob. Allez savoir pourquoi... A noter également que le 108, chiffre ô combien important dans la série, revient à un certain Wallace. Nous n'en avons jamais rencontré depuis le début de la série a priori. Serait-ce lui la personne qui est sur le point d'arriver sur l'île selon Jacob ? Concernant les images qui apparaissent dans les miroirs du phare, on est typiquement dans un truc ultra kitsch façon Roue Gelée qui en séduira certains et que d'autres trouveront ridicule. J'ai choisi mon camp depuis longtemps. Du peu que l'on en voit, chaque cran correspond à un chiffre qui correspond à un personnage et qui correspond finalement à un lieu lié au personnage. Est-ce que cela amène à l'endroit où Jacob a touché les personnages ? Est-ce que Jacob se déplace à partir de là ? Est-ce qu'il se contente d'observer ? Mais surtout, pourquoi a-t-il cherché à ce que Jack brise les miroirs ? Parce que c'était le but de sa venue, non ? En plus de faire comprendre à Jack qu'il est "important". On ne peut pas dire que l'on n'avance pas en tous cas au niveau des réponses !

   Je vais être plus bref sur tous les événements qui ne concernent pas Jack puisqu'ils sont moins importants mais pas moins passionnants. Disons qu'il y a moins à en tirer. La Claire façon Rousseau nous est présentée plus longuement. Elle m'amuse cette Claire cinglée, même si le jeu de Emilie de Ravin n'est pas toujours à la hauteur. Je retire toutes mes théories autour de sa mort éventuelle. Elle n'est pas morte, elle a "juste" été contaminée par le virus de l'Ennemi. Comme doit l'être Sayid dans le Temple. Mine de rien, l'Ennemi réussit très bien à placer ses pions afin d'atteindre le Temple. Je me demande bien ce qu'il va y faire une fois arrivé. Pour Sawyer, ça semble dans la poche aussi. Le Temple pourrait bien être le théâtre de l'acte final... J'ai trouvé un peu dommage que l'on saute la scène où Jack et Hurley prennent le couloir indiqué par Jacob pour sortir du Temple. J'ignore si c'était simplement pour gagner du temps ou si c'est parce que ça cache quelque chose. C'est en tous cas assez hallucinant tous ces tunnels souterrains, tous ces labyrinthes. Il nous faudra un jour un plan officiel de l'île avec absolument tout ce qu'elle comporte à la surface et sous Terre ! Bref, j'avais prévenu que ce serait court, ça l'était !

vlcsnap_76977 vlcsnap_69613


// Bilan // En reprenant un schéma quasi-identique à celui de l'épisode précédent, Lighthouse perd en intensité et même, disons-le, en intérêt. Pour autant, il n'est pas ennuyeux et le jeu de miroir par rapport à la saison 1 est fascinant. Je ne me lasse pas des nombreuses références à Alice au pays des merveilles d'ailleurs. Jack n'est pas énervant pour une fois, il est même très touchant. Entre autres qualités, cette saison 6 réussit à ré-habiliter les personnages mythiques de la série alors qu'ils nous lassaient pour certains, ou nous agaçaient gravement pour d'autres. C'était une entreprise compliquée qui aboutit pour le moment sur un sans-fautes !

44069764   

24 février 2010

Brothers & Sisters [4x 15]

dnes_season4_brothers_justi

A Valued Family // 7 9oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_99278 vlcsnap_111153

   Yes ! Comme le laissait présager l'épisode précédent, Luc est de retour ! Je ne comprends pas bien pourquoi je me suis autant attaché au personnage aussi vite, d'autant que Gilles Marini ce n'est quand même pas la crème de la crème des acteurs, mais il illumine le visage de Sarah, il lui apporte toute la fantaisie dont elle a besoin et c'est déjà beaucoup. Il a sa place dans la série en tant que régulier. J'espère que les producteurs la lui offriront pour la saison prochaine. La scène des retrouvailles était over-niaise mais vraiment trop mignonne. Par contre, la ré-introduction du personnage via son tableau sur lequel, comme de par hasard, Sarah craque était facile et peu inspirée. Nous voilà également débarrassés de Roy, qui serait vite devenu encombrant. Ca s'est fait tout en douceur et même tout en humour, preuve qu'une séparation peut bien se passer parfois, d'un commun accord et sans cris et larmes.

   Maudite, la famille Walker a encore vécu un drame cette semaine. On l'attendait un peu honnêtement, on le voyait venir de loin et au fond on l'espérait : Rebecca a perdu son bébé. Et sans tomber dans les escaliers s'il vous plaît ! Oui oui, ça arrive aussi comme ça, sans qu'on ait rien demandé à personne et sans chute spectaculaire ! C'était émouvant bien entendu, peut-être plus du coté de Justin d'ailleurs que de celui de Rebecca puisqu'elle se mure dans le silence. Tout cela devrait être développé prochainement. La prestation sobre et juste d'Emily VanCamp était parfaite. Et c'était intelligent de mêler cet événement à un autre : la vente des parts de Holly au fameux ennemi de William. Jusqu'au bout on nous a fait croire qu'elle l'avait fait et je me suis fait complètement avoir. Encore une fois, Holly est tiraillée entre le Bien et le Mal, c'est ce que j'adore chez elle et elle a choisi le Bien cette fois. En plus, c'est assez prometteur puisqu'on imagine qu'elle va unir ses forces à celles de Nora pour découvrir la fameuse valeur secréte de Ojaï. Leur duo fonctionne tellement bien ! Il nous a encore offert de bien belles scènes cette semaine, à l'hôpital surtout. C'est dans ces moments-là que l'on se rend compte à quel point les personnages ont évolué depuis le pilote, que ce soit vis à vis de Rebecca que vis à vis de Holly. C'est du beau travail ma foi. Toujours très admiratif. Je suis quand même un peu déçu que Holly n'ait pas couché avec le gros porc !

   Et puis il y a la campagne de Kitty qui commence. Plus les choses deviennent sérieuses, plus ça me plaît ! Là aussi on voit l'évolution de la Kitty qui débatait vivement à la radio de ses opinions politiques et la Kitty d'aujourd'hui qui se lance dans la course au Sénat avec assurance. Autant cette Buffy ne m'avait pas plu la première fois qu'on l'avait rencontré et je me souviens même avoir dit espérer qu'elle ne revienne jamais, autant je l'ai trouvé très bien dans cet épisode, féroce certes mais c'est nécessaire, et surtout très amusante. Le retour d'Alec était innatendu mais bienvenue, tant qu'il ne reste pas dans le coin. Ce ne serait pas le moment d'affubler Kitty d'un nouveau cas de conscience. Le face à face d'abord froid puis plus chaleureux entre Alec et Robert était pas mal du tout d'ailleurs. Par contre, pardonnez ce commentaire stupide, il faudrait que Matt Letscher aille se faire couper les cheveux. Horrible cette coupe longue ! Dernière chose : avec l'arrivée officielle de Buffy dans le staff de Kitty, on sent déjà que Robert est de trop. Le départ de Robe Lowe se prépare doucement mais sûrement... Et si c'était une bonne chose finalement ?         

vlcsnap_104674 vlcsnap_112963


// Bilan // J'aimerais bien dire un peu de mal de Brothers & Sisters de temps en temps mais à part quelques ratures çà ou là, c'est juste impeccable.

  44069764

23 février 2010

Desperate Housewives [6x 15]

dnes_season4_dh_bree_miniba

Lovely // 10 9oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_52493 vlcsnap_52554

   On me reproche souvent de trop taper sur Desperate Housewives mais en faisant un tour rapide sur mes critiques de la saison 6 jusqu'ici, je me suis rendu compte que j'avais souvent accordé deux étoiles à pas mal d'épisodes. Comme quoi, vous êtes mauvaise langue (et moi aussi) et cette saison 6 n'est pas si mauvaise comparée à la précédente. En fait, j'ai l'impression que sentant le vent tourner, les scénaristes essaient enfin de nouvelles choses et ça fait du bien de les voir se remettre en question. L'arrivée de Robin-la strip-teaseuse-Julie Benz s'inscrit dans cette optique de renouveau et je me suis surpris par moment à vouloir qu'elle reste dans la série au-delà des deux-trois épisodes promis...

   Tout l'épisode lui était consacré, ce qui pour un nouveau personnage n'est pas anodin. Il y a bien une envie de lui trouver une place bien à elle dans le paysage. C'est vrai que depuis le départ de la regrettée Edie, ça manquait de blonde volcanique à Wisteria Lane. Si Robin n'a pas sa répartie et son franc-parler, elle se défend bien. Elle a de l'humour et elle ne se laisse pas faire, comme elle le prouve à travers son intrigue avec Gaby. C'était d'ailleurs bien le seul intérêt de cette intrigue parce que l'alliance Ana/Danny est toujours d'un ennui infini. Voir Gaby se démener de la sorte pour une gamine qui n'en vaut pas la peine est assez regrettable. Qu'elle épuise son énergie à autre chose ! Robin a bien fait d'avouer la supercherie à Danny, ça va sans doute permettre de faire enfin bouger les choses. Mine de rien, la fin de la saison approche et le mystère fil-rouge stagne désespérement. Pour la première fois depuis... la saison 3, je suis curieux de voir ce que les scénaristes ont concocté. Ils ont pas si mal gérer la chose jusqu'ici, espérons que ce soit le cas jusqu'au bout.

   Je regrette que l'épisode ait été divisé en cinq parties distinctes. L'innovation n'était pas là puisque c'est une narration dont les scénaristes abusent depuis quelques temps dès que l'occasion se présente ! C'est d'ailleurs étonnant qu'ils insistent puisque c'est raté quasiment à chaque fois. Ca ne fait que cloisonner les héroïnes au lieu de les faire intéragir. Autant certains duos/trios étaient pertinents, autant d'autres n'avaient aucun intérêt. Par exemple, l'apparition de Robin dans l'intrigue de Lynette, Tom et Parker n'était qu'un prétexte lointain pour donner quelque chose à faire aux personnages. Autant le passage avec Parker était amusant voire touchant, autant la dispute entre Lynette et Tom avait un sacré goût de déjà-vu, et pas qu'une fois ! De la même façon, la crise de jalousie de Susan envers Mike et Robin était courue d'avance et pas drôle. En revanche, il s'est passé quelque chose d'intéressant entre Bree et Robin, et par extension entre Bree et Orson. Les deux femmes, avec leurs caractères apparemment opposés, ont su trouver un terrain d'entente et j'ai trouvé ça très sympa de voir Bree faire des efforts pour reconquérir l'intimité perdue avec son mari depuis qu'il est en chaise roulante. Ca traitait mine de rien d'un sujet sérieux mais sur un ton léger. Je n'aime plus du tout le couple Hodge et je préférerai les voir séparés définitivement mais le temps d'un instant, je les ai trouvés mignons.

   Puis vient le gros morceau, la surprise du chef dira-t-on, la prise de risque même. On apprend que Robin est lesbienne et qu'elle jetterait bien son dévolue sur... Katherine ! A la base, ça ma plaît car ça évite de faire de Robin une simple briseuse de ménage Edie-bis. D'un autre coté, Desperate Housewives ne fait que suivre la mode. De plus en plus de séries font appel à la lesbienne qui sommeille en chacun de nos héroïnes pour créer le buzz et sortir des sentiers battus. Il faut voir comment ça va être traité mais je suis loin d'être convaincu pour le moment. On connaît le goût de la série pour les intrigues sans lendemain. Si ça s'arrête à un baiser, on peut dire que l'on y avait déjà eu droit la saison précédente entre Teri Hatcher et Swoozie Kurtz sur un malentendu. Si ça va plus loin, curieux de voir ce que ça peut donner. Ca fait longtemps que la série n'a pas lorgné du coté du politiquement incorrect et qu'on le veuille ou non, une intrigue comme celle-là dans une série grand public, c'est politiquement incorrect !      

vlcsnap_58625 vlcsnap_94155


// Bilan // Bien qu'une bonne moitié de l'épisode soit à jeter, le reste est très convenable et offre une porte d'entrée intéressante à un nouveau personnage qui pourrait, si le public est convaincu et si les scénaristes sont inspirés, rester à Wisteria Lane plus longtemps que prévu...

44069764

22 février 2010

Critiks Récap' [Du 16 au 22 Février 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

49790392

49866856


44030377

49829003

50003141


44030376

49824800

49957677

How To Make It In America [Pilot]


44030375_p

dnes_season4_ga_derek_minib