dnes_season4_lost_linus_min

The Substitute // 9 8oo ooo tlsp.

44030378


Que signifient les chiffres maudits ? Qu'est-ce que la liste de Jacob - partie 2 ?


Le "Flash-Maybe" de Locke...

vlcsnap_69976 vlcsnap_52278

   Si je vous disais que j'avais percé le mystère de Lost grâce à cet épisode, vous me croiriez ? Et si je vous disais, plus humblement, que j'avais percé le mystère de la signification des "Flash-Maybe" grâce à cet épisode, vous me croiriez ? Que vous me croyiez ou non, je vous implore de me lire. Ne serait-ce que parce que parmi toutes les bêtises que je vais écrire, il y aura peut-être un peu de vrai noyé.

   Je ne m'attendais pas à ce qu'un épisode soit consacré à Locke si tôt dans la saison. Cela prouve bien que le temps des réponses est bel et bien arrivé et que les scénaristes ne cherchent plus à retarder à tous prix l'échéance. On y est. Cet épisode sentait la fin. Le dénouement est si proche et tout semble pourtant encore si flou... J'ai l'impression que Locke est mort dix fois depuis la saison 4. Mais je crois bien que cet épisode était celui des adieux. Les adieux au vrai Locke j'entends, pas à son corps. Ceci dit, il n'est pas impossible qu'il réapparaisse dans les flash-maybe de quelqu'un d'autre d'ici à la fin de la série. Mais il est mort et enterré sur l'île désormais et ça fait quand même un petit pincement au coeur. Dans ses flashs, évidemment, rien n'est plus pareil : il est en bons termes avec son père et il a renoué avec Helen (un plaisir de retrouver Katey Sagal). Mais alors comment s'est-il retrouvé en chaise roulante si son père n'est plus responsable de son accident ? Il croise sur son chemin plusieurs personnages que l'on connaît bien, comme c'est arrivé à Kate, et l'on prend plaisir à le voir échanger avec Rose, toujours atteinte de son cancer incurable du coup, mais aussi avec Ben, devenu professeur, et avec Hurley, dans une scène assez amusante où les scénaristes se permettent de montrer avec humour et légéreté que la vie d'un handicapé, c'est pas facile tous les jours ! Très fan de ces traits d'humour, teintés d'émotion. Bref, tout ça était assez réjouïssant, un peu comme une réunion de famille sans les débats sur la politique et l'overdose de bouffe.

   Un dialogue m'a particulièrement interpellé, celui entre Locke et Helen lorsqu'il lui dit que les miracles n'existent pas dans ce bas monde et que c'est elle qui l'a sauvé par sa simple présence. Si l'on relie cela à la fois au dialogue entre Jacob et l'Ennemi dans la scène inaugurale du précédent Season Finale (qui est décidément très significative) et à celui de l'Ennemi à Sawyer à la fin de cet épisode, il y a comme une idée qui m'est venue à l'esprit et je dois dire qu'elle me plaît bien. J'aurai tendance à penser que les flash-sideways représentent en réalité un monde inversé, opposé à celui que nous connaissons depuis le début de la série. Il y aurait donc deux visions du monde : celle de Jacob, celle que nous connaissons, dans laquelle l'île existe, elle est le refuge des miracles et de toutes les croyances du monde, et le reste du monde qui croit aux miracles, qui croit en l'île, qui croit tout simplement; et la vision du monde de l'Ennemi, celle des flash-maybe, où les miracles n'existent pas et où, par conséquent, l'île n'existe pas/plus. La bataille entre les deux ennemis, très philosophique, a pour but d'imposer sa vision du monde. Tout ce qui s'est passé jusqu'ici devait se passer de façon à ce que le Monde reste celui de Jacob. Si l'Ennemi prend l'avantage, et c'est ce qui est en train de se passer, le Monde ne sera plus jamais le même et il courra à sa perte. Pas convaincus ? J'avoue que je l'étais plus avant de mettre des mots sur mon idée. En tous cas, elle rejoint bien l'opposition qui a toujours existé dans la série entre l'Homme de Foi et l'Homme de Science. Jack/Locke; Jacob/L'Ennemi. Ben/Widmore ?         

   vlcsnap_66845 vlcsnap_76068


Sur l'île en 2007...

vlcsnap_60289 vlcsnap_56680

   Si les flashs de Locke étaient prenants, ce n'était rien à coté des événements sur l'île ! Je ne vais pas trop m'attarder sur cette pauvre Sun dont les scénaristes semblent désormais se contre-foutre. Elle est là mais elle ne parle pas, ou à peine, et on ne peut pas dire que Lapidus soit très locace non plus. Quant à Ben, il a montré un léger signe de vie au moment du discours à l'enterrement de Locke. J'ai beau adoré le voir devenir un moins que rien pour le symbole, l'ancien Ben Linus me manque. Et triste nouvelle, Richard semble emprunter le même chemin. Face à l'Ennemi il s'écrase comme jamais et il donne l'impression, pour la première fois peut-être, de ne pas en savoir tant que ça. Si cela s'avérait, ce serait on ne peut plus décevant... Une des scènes marquantes de l'épisode, c'est lorsque l'on se retrouve à bord du monstre de fumée noire. C'est comme un rêve de téléspectateur qui se réalise. On est dans sa peau, si je puis dire, et cette sensation de puissance destructice est étrangement agréable. Puis il redevient Locke et la magie s'estompe. Très fort quoi qu'il en soit. Une question subsiste sur le monstre et je crains que l'on n'obtienne jamais de réponses pour le coup : pourquoi ce son sourd et métallique qui l'accompagne ? Il n'a pourtant rien de mécanique a priori. Est-ce juste un simple choix artistique pour lui donner de l'ampleur ? Pendant un moment, une idée m'a traversé l'esprit mais je n'y crois pas tellement : ce son ne renvoit-il pas à celui des chaînes ? Les mêmes qu'auraient traîné les esclaves du Black Rock ? Le Monstre serait-il alors apparu à partir de ce moment seulement et pas avant ?

   Ilana n'est pas le personnage le plus intéressant du moment mais le fait qu'elle en sache tant lui confére une certaine aura. Par exemple, comment peut-elle savoir que l'Ennemi est maintenant coincé dans le corps de Locke ? Et pouquoi ramasse-t-elle les cendres de Jacob ? D'ailleurs, vous avez remarqué que ses cendres sont blanches, au contraires de celles qui repoussent l'Ennemi et qui sont noires ? Le noir et le blanc reviennent constament dans cet épisode d'ailleurs. Un symbole simple du Bien et du Mal qui tend à confirmer que Jacob serait bien le bon et l'Ennemi bien le mauvais. Peut-être ne faut-il pas attendre de retournement de situation de ce coté-là finalement... Pour rester sur l'Ennemi, j'ai trouvé ça assez incroyable et innatendu qu'il soit lui aussi victime de visions. Ce petit enfant blond que Sawyer et lui croisent dans la jungle ne peut qu'être Jacob, ou à la limite Aaron. J'ai l'impression qu'en fait, ce n'est qu'à partir du moment où ils perdent  leur corps originel que l'Ennemi et Jacob peuvent se transformer en gens morts. Peut-être Jacob a-t-il réussi à un moment donné à tuer le corps de son Ennemi, l'obligeant du coup à errer sur l'île sous forme de fumée noire ou de personnes mortes ? Et c'est de ça qu'il est prisonnier. C'est ce qui l'a toujours empêché de retourner à la Maison, où qu'elle soit. En tuant ou plutôt en faisant tuer le corps originel de Jacob, il l'aurait ainsi condamner à subir le même sort que lui et de combattre à armes égales. Ca ne m'étonnerait pas tellement qu'une grosse fumée blanche n'arrive en trombe un de ces quatre ! Mais j'y pense, je dis une bêtise : selon les règles du "jeu", Jacob et l'Ennemi ne peuvent pas/ne doivent pas se tuer mutuellement. Donc Jacob a dû passer par un intermédiaire pour faire le sale boulot comme l'a fait l'Ennemi avec Ben. Soit dit en passant, Ben et Widmore nous ont fait comprendre il y a quelques temps qu'ils ne pouvaient pas se tuer non plus. Je n'arrive toujours pas à comprendre ce parallèle mais il est bien là. Pour finir là-dessus, je pense que la Maison dont parle l'Ennemi, c'est en fait la réalité alternative/le flash-maybe. Son Monde à lui donc. On en revient à ma théorie de départ. "You Know The Rules. You Can't Kill Him".   

   Il serait peut-être temps que j'évoque les nombres maudits qui ont fait leur grand retour dans cet épisode alors que j'en avais fais le deuil depuis ce jeu sur internet il y a quelques années révélant qu'ils correspondaient en fait à "l'équation de Valenzetti". Celle-ci étant censée prédire la date de l'extinction de l'humanité. Je voyais mal comment les scénaristes allaient pouvoir expliquer ça à l'écran et mais les choses semblent plus claires maintenant : c'est tout le propos de la série, voilà tout ! On nous révéle donc dans une scène hyper intense et hyper excitante, grotte avec vue sur la mer à la clé, que chaque nombre maudit correspond à un rescapé. C'est Jacob qui les a écrit lui-même sur le plafond de cet endroit mystérieux, comme un mathématicien fou. On ne sait pas combien de noms exactement ce plafond contient mais il y en a vraiment beaucoup et ça va au moins jusqu'à 761 (nombre qui correspond à Faraday). Visiblement, tous les gens qui sont arrivés sur l'île, au moins depuis le Black Rock, sont inscrits là-dessus. On notera d'ailleurs beaucoup de nombres à consonnance hispaniques qui correspondent sans doute aux esclaves. Je n'ai pas repéré d'Alpert mais il y en a tellement. Il est forcément là ! Beaucoup de noms sont rayés mais ceux qui ne le sont pas sont les chiffres maudits : #4. Locke (L'Ennemi le raye) / #8. Reyes / #15. Ford (Sawyer) / #16 Jarrah / #23. Shephard / #42. Kwon. Vous aurez remarqué que cette short-list ne contient pas Kate. Pourquoi ? Mystère. En vrac, on trouve aussi Littleton (Claire), Pace (Charlie), Goodspeed (Horace), Burke (Juliet), Chang (Pierre)... Tout le monde quoi. Si l'on en croit l'Ennemi, ces 6 noms correspondent aux six candidats qu'il reste de la liste de Jacob pour obtenir le poste de successeur ! Ben, Widmore et Richard ont-ils été des candidats sérieux finalement recalés ? J'ai bien l'impression. Et pourquoi pas Kate encore une fois ? Parce qu'elle est vilaine ? Niveau montage, j'ai trouvé ça très lourd de nous repasser les moments où Jacob touchait les naufragés dans leur passé. J'imagine que c'était simplement pour que tout soit bien clair, surtout pour les téléspectateurs peu assidus. Bref, tout cela explique aisément pourquoi Jacob avait absolument besoin que les Six reviennent sur l'île ou y restent. Y'a quand même un truc qui me préoccupe : c'est maintenant évident que le dernier de la liste, le successeur, sera Jack. Cela permettra l'affrontement final Locke/Jack, comme je le disais dans la review du Season Premiere. Si Lost commence à devenir prévisible, ça craint.    

vlcsnap_63998 vlcsnap_74386


// Bilan // Ce n'est pas nouveau mais je reste extrêmement impressionné par le fait qu'un épisode de 42 minutes de Lost puisse soulever autant de questionnement et susciter autant de passion chez les fans que nous sommes, que je suis, que vous êtes peut-être... Si vous avez lu mon pavé, j'ai tendance à penser que oui, vous l'êtes. Cette saison 6 poursuit sur sa très belle lancée avec un épisode majeur qui en révèle plus que jamais sur la mythologie de la série.   

44069764