13 février 2010

Nip/Tuck [6x 16]

dnes_season4_niptuck_sean_m

Dr. Griffin // 1 73o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_89773 vlcsnap_88978

   Après des semaines et des semaines de déroute, là je dis bravo ! Nip/Tuck n'a plus grand chose à dire, c'est certain, mais dans cet épisode, tout ce qui doit être dit l'est franchement, sans détour, sans parasites et sans coucheries et provocations faciles. En s'inspirant de la série de HBO In Treatment, trois séances de thérapie de nos deux chirurgiens nous sont présentées. Bien que l'on n'apprenne rien de nouveau, l'affrontement entre ces deux hommes faux-frères/vrais amis, vaut à lui seul le détour. Face au thérapeute (qui en impose), ils restent fidèles à ce qu'ils ont toujours été : Christian se comporte en parfait salaud et l'assume, on ne peut pas lui reprocher d'être malhonnête; Sean cherche à prouver par tous les moyens qu'ils en sont arrivés là à cause de Christian et uniquement à cause de lui, il ne semble rien avoir à se reprocher. Certaines révélations vont alors avoir lieu : la fraude de Christian d'un coté, la tromperie avec Kimber de l'autre. C'est plutôt malin de s'en être servi dans cet épisode et pas avant ni après. En dehors du bureau du psy, on aurait eu des réactions classiques que l'on connaît par coeur. Là, ça se passe un peu différemment.

   La tension monte d'un cran lors de la venue de Liz. L'occasion de constater à nouveau que c'est bien elle le personnage le plus normal, le plus lucide et le plus censé de la série. C'est la seule qui n'a jamais plongé dans le pathétique même si elle a connu sa zone de turbulences. C'est la seule qui a su rester touchante aussi. Elle l'est encore dans cet épisode quand elle parle du manque de reconnaissance, de toutes ces années passées dans l'ombre sans jamais trouver grâce aux yeux de ses employeurs. En revanche, je n'ai pas du tout aimé le fait qu'elle soit enceinte de Sean. Par don de sperme Dieu soit loué ! Mais je le vois un peu comme sa revanche vis à vis de Christian après ce qu'il lui a fait. Dommage qu'elle ne l'assume pas comme tel mais peut-être ne s'en rend-t-elle même pas compte ? Elle est bien plus forte pour analyser les autres et on l'en remercie. Quel soulagement quand elle leur dit leurs quatres vérités ! Elle est un peu la voix des téléspectateurs. Puis il y a le retour de Matt qui ne changera visiblement jamais. Il emmène avec lui sa nouvelle petite-amie, or elle n'avait rien à faire là. Il tente un nouveau coup d'éclat pour se faire remarquer en espérant que Christian réagisse : il annonce qu'il part et qu'il ne souhaite plus les revoir. Jamais ! C'est ridicule dans le fond. Mais pour tout dire, on aimerait ne plus jamais le revoir non plus.

   La scène d'introduction, telle un prologue, et la scène de conclusion, telle un épilogue, enrobe cet épisode à la perfection. Malgré cette narration particulière exceptionnelle, on n'oublie pas que l'on est dans Nip/Tuck et qu'un rebondissement est toujours à venir. Cette fois, c'est le Dr. Griffin qui se fait tirer dessus par une autre patiente au beau milieu d'une consultation. Rien de tellement choquant puisque la série nous a habitué à ce genre de choses et que l'on sentait un peu le coup venir. L'occasion de retrouver Molly Price (New York 911) dans un rôle qui lui va bien et qui est un grand classique de la série : une femme folle à lier, hystérique, psychopathe qui se venge de l'homme.

vlcsnap_94221 vlcsnap_86207


// Bilan // Cela faisait bien longtemps que Nip/Tuck n'avait pas pris de risques en proposant un épisode à la narration bouleversée. Au final, il est plutôt maîtrisé et la guerre entre Christian et Sean atteint son paroxysme avant un affrontement final que l'on espère grandiose, à moins que les scénaristes décident de prendre un autre chemin, moins attendu... En tous cas, j'ai soudainement très envie de reprendre In Treatment !


Ugly Betty [4x 14]

dnes_season4_ugly_miniban

Smokin' Hot // 4 68o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_21209

   Tiens, pas mauvais cet épisode. Que se passe-t-il ? Il y avait un peu de tout : du rire, de l'émotion sur la fin et globalement, aucun personnage ne m'a agacé. Bon bien-sûr, Ignacio et son lustre, c'était à chier. Mais je n'attends plus rien de sa part depuis longtemps. Si seulement il avait pu mourir asphyxié dans l'incendie de la casa Suarez ! A vrai dire, je ne m'attendais pas du tout au petit twist de la fin au sujet de cet incendie. Pour moi, il était clair qu'Amanda en était la responsable. Ca fait tellement longtemps que les scénaristes ne se cassent plus la tête à chercher des idées tordues que ça ne m'est même pas venu à l'esprit qu'il pouvait y avoir une once de mystère. Finalement, on ne sait pas si c'est Justin qui a allumé le feu en oubliant d'éteindre une cigarette qu'il venait de fumer (boooo, le rebelle), ou si c'est Amanda qui a fait preuve de machiavélisme pour prouver qu'elle pouvait être une bonne styliste (son plan serait alors super tiré par les cheveux quand même), ou bien encore si c'est Bobby qui a enfin décidé à nous montrer son coté bad boy, depuis le temps qu'on nous le promet. Quoiqu'il arrive, c'était pour la bonne cause. Donc tout va bien !

   Utiliser Daniel en ressort comique, c'est en général la dernière chose à faire tant Eric Mabius est mauvais et son personnage inintéressant. Pourtant, son régime express et ses défilés au beau milieu de Mode m'ont amusé. Mais pas autant que Helen, encore plus marrante que dans l'épisode précédent ! Ca manquait les personnages comme ça, hyper extravagants et ravagés. Pourvu qu'elle reste jusqu'à la fin de la saison. La partie fashion week avec le trio Betty/Mark/Wilhelmina n'était pas désagréable à suivre malgré les grosses ficelles et les guéguerres stériles habituelles. On tente de nous faire passer des traits de caractère de certains personnages comme nouveaux alors qu'ils les ont toujours eu. Que Wilhelmina profite des bonnes idées de ses seconds pout tirer la couverture sur elle, c'est un truc qui a été rabâché maintes et maintes fois et dont elle a déjà dû s'excuser auprès de Mark en plus. Ca tourne sérieusement en rond, y'a pas à dire ! Pour terminer, j'ai beaucoup aimé la dernière scène que Judith Light partage avec son "nouveau" fils ! Cette actrice est vraiment extraordinaire et elle réussit à faire ressortir une vraie belle émotion au milieu de tout ce bordel. La suite de l'intrigue ne m'inspire guère en revanche. Daniel ne va pas saquer Tyler, puis il va apprendre que c'est son frère et ça finira tôt ou tard sur une jolie photo de famille avec peut-être un retour de Rebecca Romijn en prime.    

   vlcsnap_6020


// Bilan // A l'échelle d'Ugly Betty saisons 3 et 4, on peut dire que cet épisode est au-dessus du lot. Quelques moments de rire et d'émotion suffisent. Pourquoi demander plus sachant très bien que c'est impossible ?