26 octobre 2009

Nip/Tuck [6x 02]

45347892

Enigma // 2 23o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_153847

   Et le festival du grand n'importe quoi continue dans Nip/Tuck mais on s'approche désormais un peu plus du guilty-pleasure que la série se doit d'être. Tandis que Sean voit sa dernière psychopathe, Teddy Rowe, rompre avec lui, il en rencontre une autre, encore bien barrée. Sa pathologie doit porter un nom, je ne le connais pas, mais je vous explique : elle se masturbe ou se fait masturber dans la salle d'attente des urgences car la douleur des autres la fait jouïr. C'est quand même autrement plus glauque que l'enculeur de canapé ! Mais c'est mois fun, forcément. C'est donc devenu une blague entre les scénaristes : trouver toujours pire copine à Sean. Le but, on le connaît : faire passer in the end Julia pour une sainte. Elle finira bien par revenir pour nous pomper l'air celle-là. La nouvelle addiction de Sean pour les somnifères m'ennuie plus qu'autre chose. Cela fait trop redite avec tout ce qui lui est arrivé depuis deux-trois saisons. Ce qui serait bien, c'est qu'il meurt à la fin. Sa chute a été trop lente... La petite escroquerie de Teddy ne me dit rien de bon. Cela va encore finir en eau de boudin.

   En ce qui concerne Christian, c'était assez fun pour le coup ! Le voilà qui compte miser sur sa grosse bite puisque c'est tout ce qui lui reste. Qui mieux que Kimber pour mouler un gode à son effigie ? C'était du grand n'importe quoi, notamment la scène où Mike est appelé en renfort pour démouler la chose. Ironie du sort : il en a une plus grosse que son patron donc Kimber saute sur l'occasion ! J'ai littéralement adoré la scène au pipi room où la cock de Mike trempe dans l'urinoir tellement elle est longue ! Non mais, je trouve ça absolument incroyable d'écrire de telles choses ! Qu'est-ce que les scénaristes de la série doivent s'amuser depuis 6 ans ! Ils vont avoir du mal à trouver autant de liberté ailleurs... J'ai également beaucoup aimé le petit speech tellement vrai de Liz à l'encontre de Kimber. J'ai beaucoup moins aimé qu'elle renonce à l'ugly divorce. Une fois de plus, Christian s'en sort à merveille ! Seul, certes, mais il commence à avoir l'habitude. A part ça, le cas du jeune fou était intéressant, il aurait mérité d'être plus appronfondi mais le twist final rattrape le tout.

vlcsnap_164855


// Bilan // Les scénaristes de Nip/Tuck ont encore beaucoup d'imagination mais ce n'est jamais au service de l'évolution des personnages principaux malheureusement.


Private Practice [3x 04]

dnes_season4_private_miniba

Pushing The Limits // 9 93o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_108553

   Il y avait plein de bonnes choses dans cet épisode mais la grande absente, c'était Addison. Elle était là sans être là. Depuis quelques temps, à part son association systématique à un cas médical, elle n'a rien ou presque. Elle était déjà peu présente à l'épisode précédent mais elle avait trouvé le temps d'être émouvante. Cette fois, rien de tout ça. Elle a même été un peu agaçante. Son attitude avec Cooper puis Sam ne sonnait pas très Addison. Mais bon, elle a droit d'être désagréable et égoïste de temps en temps la pauvre. Le cas médical dont elle s'est occupée avec ses deux compères n'était pas passionnant. L'impression d'en avoir déjà vu des semblables mille fois. Il y a toujours un moment ou deux où l'émotion est telle que l'on pardonne le classique de la situation. Cette fois c'était lorsque l'adolescente a fait un pas en avant vers sa mère. C'était émouvant, la petiter musique derrière aidant. Le cas dont s'est chargée Violet était nettement plus intéressant. Une femme qui est tombée enceinte de son violeur et qui envisage de garder le bébé. Ca ne pouvait que parler à Violet puisqu'elle a été violée dans sa jeunesse et elle vient d'avoir un enfant, qu'elle refuse de voir, dont elle nie presque l'existence. C'était facile donc mais très touchant. C'est quand même la première fois, parmi les séries que j'ai pu voir, que l'on traite d'une telle intrigue. Le déni de grossesse, oui. L'impossibilité d'accepter son nouveau-né et de l'aimer, non.

   Dell est revenu et il ne nous avait vraiment pas manqué. J'en ai ma claque qu'il soit systématiquement réduit à sa fille Besty. Il en parle à chacune de ses scènes, c'est irritant. Par contre, sa patiente enceinte et hystérique m'a bien fait rire. Cette légéreté était bienvenue. Dommage qu'il la plombe par moment avec ses jérémiades. Dans le genre agaçant, on peut aussi citer Sheldon. Même si l'on comprend sa colère, on a juste pas envie de la voir à l'écran. Maintenant, il y a deux choix : soit on rend le personnage intéressant à travers une nouvelle intrigue, soit il jarte ! Pendant ce temps-là, il y a encore du mouvement à l'OceanSide puisque Pete préfère s'éloigner de Violet en rejoignant le cabinet de Naomi. Ce jeu de chaises musicales est un peu usant mais je demande à voir ce que ça va donner, surtout l'arrivée de Charlotte à l'OceanSide. Ca devrait donner ! Puis ça permettra de la rebooster un peu, elle devenait chiante. Et Charlotte ne peut pas être chiante !

vlcsnap_110599


// Bilan // J'ai du mal à accepter le fait qu'Addison devienne un personnage comme les autres dans Private alors qu'elle devrait être un personnage à part. C'est sa série à la base, bon sang ! Surtout que certains de ses collègues sont franchement énervants. A coté de ça, on soigne Violet et il faut bien admettre que c'est réussi.