01 octobre 2009

Melrose Place [1x o4]

dnes_season4_melrose_simms_

Vine // 1 5oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_89874

   Une fois encore, le nouveau Melrose réussit à intégrer un personnage de la série originelle sans le trahir et sans que son intrigue paraisse déconnectée du reste. En cela, le retour de Jane était une vraie réussite ! C'est d'ailleurs ce que j'ai préféré dans cet épisode. Je regrette simplement qu'elle n'ait pas eu affaire à son ex-grand-amour, mais j'ai l'impression que vu le nombre de guest-stars, les scénaristes sont obligés de limiter les apparitions des uns et des autres. Pas grave : on remet les retrouvailles avec Michael Mancini à plus tard. Stay Tuned ! Jane Andrews a changé. Elle est plus jolie aujourd'hui qu'il y a 15 ans. Cette coupe courte des débuts ne lui allait vraiment pas. Au départ, c'était une chic fille mais avec un mari et une soeur comme les siens, elle ne pouvait pas rester nette très longtemps. Elle a fait pas mal de conneries Jane mais on sait qu'au fond c'est toujours une chic fille. Même quand elle dénonce sa nièce, ou celle qui prétend l'être, même quand elle exerce un odieux chantage sur Ella et qu'elle tente de la faire accuser du meurtre de sa soeur. J'ai l'impression qu'elle est simplement désespérée et complètement aigrie. 10 ans après l'avoir quitté, elle est toujours une styliste ringarde. Y'a de quoi avoir les nerfs, non ? Puisqu'elle est la nouvelle propriétaire de la résidence par héritage, on sera certainement amené à la revoir et tant mieux.

   Quand je parlais de plusieurs guests, je pensais à Nicholas Gonzalez et Victor Webster, qui ont quand même une petite notoriété, mais surtout à Kelly Carlson, qui aurait fait une garce mémorable dans l'original. Celle que l'on connaît bien grâce à Nip/Tuck a trouvé ici un rôle qui lui va comme un gant : elle est mère macrelle ! Elle va prendre en charge Lauren, notre prostituée préférée, qui a compris qu'elle prenait des risques à exercer son second métier en solo. Il ne s'est rien passé de formidable la concernant dans cet épisode, à part cette rencontre, mais j'aime toujours cette intrigue qui sort de l'ordinaire pour une série de la CW. D'ailleurs, j'étais assez surpris que l'épisode commence par une partie de jambes en l'air dans une voiture et que, plus tard, Ella et David s'embrassent toutes langues dehors. Au risque de me répéter : on est à un niveau au-dessus des Frères Scott ! Bon, sauf que ça touche au couple Jonah/Riley, toujours assez ennuyeux bien que plus en retrait cette fois. Concernant la future Oscarisée Ashlee Simpson, elle a encore fait du bon boulot tout en regards perdus, aguicheurs, angoissés puis flippants. Est-elle vraiment la fille de Sydney ? J'en doute de plus en plus. Cette fille est une grosse mythomane, il ne faut pas croire un traite mot de ce qu'elle dit ! Sa fuite lors de la venue de la police était quand même bien ridicule.

vlcsnap_109916


// Bilan // Parce qu'il ne faut pas exagérer, je n'accorde toujours pas trois étoiles à Melrose Place mais, au fond, j'ai bien envie de les mettre. Je ne sais pas comment ça se fait, mais ça le fait ! J'ai enfin trouvé le guilty-pleasure que j'attendais. 

      


How I Met Your Mother [5x o2]

dnes_season4_himym_barney_m

Double Date // 8 7oo ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_57149

   Eurk. Qu'est-ce que c'est que cet épisode pas drôle où, je vous le jure, je n'ai pas ri une seule fois ? Barney et Robin étaient complètement éteints, ça n'a pas aidé. L'histoire du re-rencard de Ted 7 ans plus tard était originale, on ne peut pas le nier, mais ça n'a rien donné de particulièrement amusant. La réalisation était sympathique pour l'occasion, avec un plan en particulier où les deux versions du couple se croisent en même temps. Mais si l'on commence à plus s'attarder sur la réalisation de l'épisode qu'à ses blagues, c'est qu'il y a comme un problème. J'ai quand même apprécié une chose : revoir Lindsay Sloane. Je me souviens d'elle dans la sitcom parodique Grosse Pointe il y a quelques années, c'était excellent et complètement décalé. Honnêtement, j'avais complètement oublié l'existence de l'actrice donc je ne vais pas dire qu'elle m'avait manqué mais ça fait plaisir quand même. Elle aurait fait une bonne "mother" tiens ! Tant pis. La conclusion de cette intrigue est des plus ridicules : selon l'idéaliste Ted, la femme faite pour lui devra rire à ses blagues foireuses, non pas parce qu'elle se force mais qu'elle a le même humour. Entre autres exemples. Eh bien en raisonnant comme ça, tu n'es pas prêt de la trouver ta femme. L'amour, c'est une histoire de compromis. Parfois, le romantisme de la série me fait peur. Enfin surtout le romantisme façon Ted.

   Deuxième intrigue ratée : les sosies des membres du groupe ! Le pire, c'est que c'est apparamment une intrigue au long cours puisque l'on nous tease sur la découverte future des sosies de Ted et Barney. Je ne vois pas comment le dire autrement : c'était stupide, invraisemblable et pas drôle une seule seconde. Les sosies ressemblent tellement aux originaux en plus. Ils auraient pu faire un effort pour les grimer un peu plus. Ou alors carrément partir à la recherche de vrais sosies des acteurs ! Ca aurait sans doute été plus amusant, non ? Le sosie de Lily aurait pu être drôle mais on le voit à peine et il ne parle qu'à la toute fin. Dommage.


// Bilan // Depuis 2 ans, c'est la coutume dans How I Met : il faut un quota d'épisodes pas drôles par saison. Voici donc celui qui ouvre le bal cette année. Consternant.   

     44069764