30 juin 2009

Eli Stone [2x 1o]

dnes_v2_eli_mini_ban

Sonoma // 2 5oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_125399

   Eli Stone est de retour pour un dernier tour de piste, ABC l'ayant annulée, elle aussi. Difficile de faire autrement vu ses scores d'audience en même temps. Ca se confirme en tous cas avec cet épisode : la saison 2 est un peu moins bonne que la première dans l'ensemble. Cet épisode était assez prometteur et puis il était finalement juste sympathique. Depuis quelques temps, les scénaristes galéraient un peu pour réunir les personnages principaux puisqu'ils sont divisés dans deux firmes différentes. Plutôt que de s'affronter, cette fois ils collaborent lors de "vacances" à Sonoma. Les intéractions entre eux étaient bonnes. Matt et Taylor forment un couple attachant, tout le temps en train de se chamailler, on sent malgré tout qu'ils s'aiment très fort. Ils sont amusants. Les vannes entre Eli et Matt sont toujours les bienvenues et puis la romance entre Eli et Maggie n'a jamais vraiment été exploitée jusqu'ici, le moment semble venu. Ils couchent ensemble ! C'est un événement quand même ! Malheureusement, on n'insiste pas tellement là-dessus. Ils s'engueulent déjà et se font la tête. C'est pas énervant mais presque. Concernant le cas juridique de la semaine, il est plutôt ennuyeux en lui-même. Le seul intérêt, c'est que la juge soit l'ex-petite-amie de Matt, ce qui provoque forcément chez elle des réactions étranges. Matt puis Taylor se retrouvent en garde à vue !

   La partie qui m'a le plus ennuyé, c'est celle de Nathan et du Dr Chen à propos des pratiques du Dr Lee et du fameux journal de Aaron. On est en plein dans la mythologie de la série mais ce n'est pas aussi intéressant qu'en saison 1. En fait, je n'aime pas trop ces deux personnages. Ils ne sont pas drôles et ils se prennent la tête inutilement. Le coup du double anévrisme pour Eli est assez bien trouvé mais je ne vois pas trop où cela peut nous mener. A sa mort dans le dernier épisode ? Je ne sais pas si les scénaristes ont réussi à boucler les intrigues et puis cela irait à l'encontre de ses visions de la saison 1. J'aimerai le voir accomplir son destin mais peu de chance que ça arrive... Autrement, j'adore toujours autant Patti. Elle était mignonne avec Jordan. Mais ce n'est pas la peine de les mettre en couple, hein...

vlcsnap_137780


// Bilan // Tout cela reste hautement sympathique mais il manque quelque chose. Et je ne parle pas de la traditionelle scène chorégraphiée du début qui était vraiment très courte. On se demande bien l'intérêt de dépenser du fric dans des décors et des costumes, ainsi que dans des droits musicaux, pour si peu ! 

 


29 juin 2009

[Bilan 2oo8-2oo9] Le meilleur de la saison !

Si des nouveautés comme Fringe, The United States Of Tara, Worst Week et Better Off Ted ont su se faire une place de choix cette saison, on a également pu compter sur les valeurs sûres...

1. LOST (Saison 5) dnes_v2_poll_stars5mini

lost_season5_poster_big   Chaque année je le dis et je ne m'en lasse pas : Lost fait partie de ces très rares séries qui se bonnifient avec le temps. La saison 2 était meilleure que la 1ère (oui, j'insiste), la 3ème meilleure que la 2ème, la 4ème meilleure que la 3ème et la 5ème meilleure que la 4ème. A vrai dire, cette 5ème saison aurait été du même niveau que la 4ème s'il n'y avait pas eu ce Season Finale absolument dément. Je sais que les avis sont assez partagés à son sujet et j'ai dû mal à comprendre pourquoi. Si ce n'est qu'une question de frustration, c'est bien triste. Ca veut dire que l'on n'a pas compris l'intérêt d'un cliffhanger. Et puis il se passe pas mal de choses palpitantes au-delà de ça. Le début de la saison était assez déstabilisant, voire décevant, mais les scénaristes se sont vite rattrapés et l'idée du voyage dans le temps me paraît être une excellente idée avec du recul. Ca a permis de mettre en images des événements dont on entendait parler depuis le début de la série et nous voilà fin prêts à passer à la phase des réponses. Il y a encore beaucoup de mystères auxquels il faudra répondre, et de manière convaincante, et j'ai dû mal à croire que cela soit possible en 18 petits épisodes... Quoiqu'il en soit, Lost reste LA série qui ne laisse personne indifférent et qui engendre autant d'amour que de haine. Toutes les séries les plus cultes sont passées par là, non ? Toutes les réponses à toutes vos questions sont ICI.   

2. BIG LOVE (Saison 3)  dnes_v2_poll_stars5mini

big_love_ver3   Il est loin le temps où je m'ennuyais devant les histoires de cette grande famille originale. La saison 1 de Big Love était remplie de défauts et manquait terriblement de rythme. Elle n'était pas mauvaise, elle était juste chiante. Je connais assez peu de gens qui ont suivi la saison 1 mais j'en connais encore moins qui ont regardé la 2ème. Ce qui est sûr, c'est que ceux qui ont persévéré ont été récompensés. La saison 3 est à la limite de la perfection, ses points faibles étant d'être trop courte (10 épisodes) et donc de remettre constamment le développement de certaines intrigues à plus tard. C'est frustrant, d'autant que ce sont souvent celles qui ont ma préfèrence. Que ce soit au sein du foyer des Henrickson ou sur le camp mormon de Juniper Creek, il se passe un nombre incalculable d'événements, de coups bas et de retournements de situation. Les scénaristes ont su gérer la vaste galerie de personnages de la série en leur offrant à chacun leur moment de gloire, si je puis dire. Nicky, Sarah et Margene sont sans doute celles qui ont été les plus gâtées. Bill reste le personnage qui dégoûte autant qu'il impressionne et force le respect. Big Love nous a offert le meilleur épisode de la saison, toutes séries confondues : "All Ye Saints", où un road-trip façon Henrickson qui vous prend par les tripes et qui ne vous lâche plus. Je reste subjugué par la maîtrise des réalisateurs de la série, qui se sont surpassés et qui nous ont souvent offert un spectacle digne du cinéma des plus grands. On pourrait aussi parler de la prestation des acteurs, de l'aspect toujours aussi controversé de certaines intrigues... mais en réalité, aucune review ne réussirait à retranscrire l'excellence de Big Love. Posez un pied dans la polygamie par ICI.      

3. BROTHERS & SISTERS (Saison 3) dnes_v2_poll_stars4mini

19014905_w434_h_q80   Si l'on ne devait retenir qu'une seule qualité des membres de la famille Walker, c'est la constance. La saison 1 de Brothers & Sisters était excellente, la 2ème saison était excellente et... surprise : la saison 3 était excellente aussi ! Je serai bien incapable de les ranger par ordre de préfèrence. Elles ont toutes beaucoup apporté à chacun des personnages, celle-ci a même permis à ce cher Tommy de déguerpir. Que demande le peuple ? Sarah était sans doute un peu plus en retrait que les autres années mais je suis persuadé que c'est pour mieux revenir la saison prochaine ! Kitty, en revanche, a été au centre de l'attention des scénaristes; elle et Robert nous ont offert un double épisode magnifique et très marquant et ma foi, si Calista Flockhart n'est encore pas nominée aux Emmy, je me mord une couille. Tous les changements au niveau de la production qui ont eu lieu entre la saison 2 et la saison 3 n'ont pas du tout entâché la qualité de la série. Je ne vois sincérement pas de différences. Les personnages plus agés prennent toujours une place importante dans les intrigues et tant mieux. La réalisation hyper classique de la série reste encore et toujours son principal défaut mais ça ne changera plus et puis ce n'est pas bien grave au fond. Brothers & Sisters m'a ravi une fois de plus, c'est une des rares séries du moment qui a des vertus thérapeutiques. Elle vous rend heureux et optimiste sans verser dans la niaiserie. Bravo. Les derniers potins sur les Walker sont ICI

4. BREAKING BAD (Saison 2) dnes_v2_poll_stars4mini

19057437   Pour être tout à fait honnête, je ne devrais pas mettre Breaking Bad dans ce classement puisque, pour le moment, je n'ai vu que 4 épisodes de la saison 2. Mais franchement, vu le niveau, elle y aurait figuré quoiqu'il arrive, et peut-être même plus haut ! Mon commentaire va forcément être plus court. Disons d'abord que j'ai rarement vu une série aussi intense. On réussit à vous tenir en haleine de la première à la dernière minute de chaque épisode sans jamais vous ennuyer malgré un rythme relativement lent. C'est un véritable tour de force ! Au delà de l'action, on a des personnages extrêmement bien fouillés, attachants mais le regard porté sur eux n'est jamais complaisant. A la manière de Big Love, la réalisation est à couper le souffle. Elle est digne du cinéma. Et puis la prestation de Bryan Cranston n'en finit pas de laisser sur le cul. Il est incroyable et tous ceux qui l'entourent sont pas mal non plus, à commencer par Anna Gunn et Aaron Paul. Quelle série ! Pour la dose de meth, c'est par ICI.   

5. GREY'S ANATOMY (Saison 5) dnes_v2_poll_stars4mini

Grey_s_Anatomy_Season_Five_Poster_greys_anatomy_2314729_480_640   J'ai hésité à faire figurer la dramédie médicale dans ce top mais elle y a sa place, je crois, après mûre réflexion. On peut dire ce qu'on veut de Grey's Anatomy, elle n'a pas perdu de son efficacité. On égalera certainement plus le niveau de la saison 2 mais la saison 5 est clairement au-dessus de la saison 4 et même de la saison 3. Je n'ai jamais fait parti du clan anti-Meredith mais il faut bien avouer qu'elle devient enfin intéressante, à mesure que ses démons disparaissent. Sa relation avec Derek prend des allures plus adultes et, même si le mariage tant attendu tarde à venir, ce ne sont plus des boulets que l'on a envie de claquer à chacune de leurs engeulades. Un grand pas a donc été franchi. Beaucoup de nouvelles têtes ont tenté de se faire une place au Seattle Grace mais seuls Owen Hunt et Arizona Robbins ont vraiment réussi à s'intégrer à la bande. Ils apportent une fraîcheur nécessaire au bout de 5 ans ! La grande intrigue de la saison autour d'Izzie a été passionnante à suivre même si l'on a souvent frôlé le ridicule. Le dénouement est très surprenant et laisse présager du meilleur pour la suite... Shonda Rhimes n'a pas dit son dernier mot ! On regrettera surtout de cette saison des cas médicaux de moins en moins inspirés et de moins en moins originaux et un crossover bien raté avec Private Practice, même si c'est toujours un plaisir de revoir Addison à Seattle. Révisez vos cours d'anatomie par ICI

   Je tiens à préciser que je me suis reservé certaines séries pour cet été, comme par exemple 30 Rock ou Skins, ce qui peut éventuellement expliquer leur absence du classement (je ne dis pas qu'elles y seraient forcément entrées !). Je tiens aussi à dire que la saison a été relativement moyenne dans l'ensemble, entre les séries qui ont déçu et celles qui se sont bien débrouillées sans faire de vagues mais qui ne méritent tout de même pas une place dans ce classement (Pushing Daisies, Private Practice, Samantha Who?, Eli Stone, Dirty Sexy Money... les produits ABC quoi).

LE TOP DU TOP DE LA SAISON 2008-2009

1. LOST / 2. BIG LOVE / 3. FRINGE / 4. BROTHERS & SISTERS / 5. BREAKING BAD / 6. THE UNITED STATES OF TARA / 7. GREY'S ANATOMY / 8. WORST WEEK / 9. BETTER OFF TED / 10. DEXTER / 11. DAMAGES / 12. ELI STONE

Posté par LullabyBoy à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 juin 2009

Breaking Bad [2x o4]

breakingbad

Down //

dnes_v2_poll_stars5


vlcsnap_77359

   Vous les attendiez chers lecteurs : les voilà les cinq étoiles ! Je n'ai pas pu résister. Cet épisode méritait au moins ça, si ce n'est plus. Rien que pour la montée en puissance de la colère des uns et des autres et de toute l'émotion que cela nous procure. J'imagine que plusieurs clans se sont formés suite à la diffusion de cet épisode. Le clan Walter Vs le clan Skyler. Pour le moment, je me range plutôt du coté de cette dernière. Je ne peux pas m'empêcher de penser que tout ce que Walter fait depuis le début est inutile. Il s'est mis dans la merde tout seul et il aurait pu en sortir plus tôt, s'il l'avait voulu. Et justement ici, il aurait pu tout dire à sa femme. Il aurait pu mais il ne l'a pas fait. Ce n'est pas faute de lui en avoir laissé l'occasion. J'ai trouvé la réaction de Skyler, que l'on pourrait presque assimilé à de la vengeance, à la fois puérile et matûre. Puéril parce que l'idée de faire à l'autre ce qu'il vient de nous faire rien que pour l'embêter, c'est idiot. Mais matûre parce que le résultat est là : elle a fait comprendre à Walt ce qu'elle a pu ressentir lors de toutes ses absences inexpliquées et elle l'a poussé à s'excuser. Elle aurait aimé qu'il lui dise toute la vérité, il n'est pas allé jusque là. C'est bien dommage. Je ne pense sincérement pas que si Walter disait la vérité à Skyler aujourd'hui, la série en serait bouleversée négativement. Au contraire, ça ouvrirait de nouvelles perspectives...

   Outre cette scène d'engueulade puis de séparation absolument magistrale (bravo à Bryan Cranston et Anna Gunn, encore une fois), l'émotion était également présente du coté de Jesse. Il a vécu son worst day ever du mieux qu'il a pu. Viré de chez lui par ses propres parents, il n'a pas su trouver quelqu'un pour l'héberger temporairement. Il est devenu complêtement marginal. La scène où il escalade les barbelés puis tombe dans les chiottes est à fois amusante, c'est la touche d'humour de l'épisode, et déchirante, c'est le cas de le dire, puisque Jesse est complêtement à bout. Puis elle est superbement réalisée, ce qui ne gâche rien. L'émotion est à son paroxysme lorsqu'il débarque chez Walter avec le van et qu'il manque de l'étrangler, sous le coup de la colère. Je ne sais pas si l'on peut faire plus intense, dans le genre ! Pour que l'épisode soit parfait, on explore un peu plus le personnage de Walt Jr., enfin Flynn, et c'est curieux parce qu'il parle très peu, on ne sait pas bien ce qu'il pense, mais pourtant j'ai le sentiment d'en savoir davantage sur lui maintenant. J'aimerai que l'on poursuive sur cette lancée et qu'on le voit dans sa petite vie à lui, loin de ses parents. Hank et sa femme sont totalement absents de l'épisode et ça ne m'a pas spécialement manqué.

vlcsnap_78334


// Bilan // Down est pour moi le meilleur épisode de ce début de saison car il offre des scènes à la chaîne absolument incroyables, très fortes émotionnellement et impressionnantes grâce au jeu des acteurs. Je ne lui trouve absolument aucun défaut. Et comme toujours, le pré-générique est extrêmement mystérieux...

Samantha Who ? [2x 14]

samwho

The Rock Star // 3 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_29893

   Plutôt que de vous parler de l'épisode, qui était bien marrant, je vais plutôt vous parler de ce crime commis par ABC : l'annulation de Samantha Who?. D'un point de vue purement audimatique, il est clair que les aventures de Christina Applegate au pays de l'amnésie n'ont pas attiré les foules cette année. Il faut dire que ce qui l'a toujours sauvée, c'était sa diffusion après le mastodonte Dancing With The Stars, et en cours de saison, ABC a préféré offrir cette case stratégique à une autre sitcom, la rescapée Surviving Suburbia. Elle s'en est un peu moins bien sortie que Samantha Who? mais c'était correct. Par contre, point de vue qualité et créativité, c'était le néant absolu. Toujours est-il que Sam a été envoyée au casse-pipe le jeudi à 20h, accompagnée de In The Motherhood, presque annulée avant même d'avoir commencée. En soit, l'idée d'ABC n'était pas complêtement mauvaise. Ca aurait pu marcher. Mais ça n'a pas été le cas et pire que ça : ça a été un sacré bide. ABC a donc sabordé toute seule la sitcom et, plutôt que de lui donner une deuxième chance, elle l'a annulée, purement et simplement.

   En quoi cette décision est honteuse ? D'abord parce que c'est une sitcom sympathique, fraîche et que ça manque un peu à la télévision ces temps-ci. Maintenant, je reconnais que c'est loin d'être révolutionnaire et ce n'est même pas hilarant. Mais là où je ne comprends vraiment pas le choix de la chaîne, c'est qu'elle va lancer l'année prochaine toute une batterie de nouvelles sitcoms, parmi lesquelles Cougar Town, avec Courteney Cox, qui bénéficie déjà de bonnes critiques et qui aurait fait un duo parfait avec Samantha Who? puisque l'on est clairement dans le même trip. L'association avec Modern Family, qui a l'air pas mal du tout dans son genre, me semble déjà moins évidente. Puis lancer pas moins de 4 nouvelles sitcoms dans une même soirée, c'est suicidaire. Même si Sam n'a pas un noyau de fans super large, c'eut été bon d'avoir au moins une tête connue des téléspectateurs dans le lot. Enfin, on verra ce que tout ça va donner à la rentrée mais je ne suis pas très optimiste... La dernière injustice, c'est que Scrubs et Better Off Ted soient sauvées, et pas Sam. Scrubs est en fin de vie depuis plusieurs années mais ABC ne veut vraisemblablement pas lâcher le morceau, et tant pis s'il n'y a plus que 4 millions de téléspectateurs qui la regarde. La 8ème saison devait être la dernière, elle a été écrite comme telle mais non, il faut encore étirer la chose en longueur. Quant à Better Off Ted, cette sitcom me plaît beaucoup beaucoup donc je suis content qu'elle revienne. Mais je ne vois pas quel est l'intérêt d'ABC là-dedans puisque ses audiences étaient catastrophiques. En plus, elle diffuse les inédits de la saison 1 cet été en catimini. N'aurait-il pas été plus intelligent et logique de les garder pour la saison 2, et ainsi produire un peu moins de nouveaux épisodes et donc faire des économies ? Je ne suis pas patron de chaîne et j'imagine qu'il y a eu une bonne raison à ce renouvellement mais elle m'échappe complêtement... Toujours est-il que Samantha Who? n'aurait pas dû être annulée.


// Bilan // L'injustice porte un nom : ABC.

   

27 juin 2009

Nurse Jackie [1x o4]

nursejackie

School Nurse //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_16318

   Avec ce quatrième épisode, la série commence à gagner en profondeur. On sort un peu du cadre pré-établi des précédents épisodes en assistant à une rencontre entre Jackie, son mari et l'équipe enseignante de l'école de leurs filles. Jackie a beau être infirmière, elle réagit comme les autres parents quand on lui annonce que sa fille aînée a un problème de comportement : elle nie. En plus de ça, on veut déjà lui administrer des médicaments et ça la renvoit évidemment à son propre problème d'addiction. L'histoire du dessin sans couleurs lie cette intrigue à une autre, plus légère, lorsque le Dr O'Hara est confrontée à un petit garçon très collant qui tient à la remercier pour avoir sauvé la vie de son frère jumeau. Lui, quand il dessine, il y met plein de couleurs et c'est en voyant ce dessin que Jackie comprend que sa fille a bel et bien un problème. Quel est-il précisément ? Doit-on parler de TOC ? C'est encore un peu tôt. C'est en tous cas très intéressant et ça change : on a rarement droit à ce type de storyline dans une série. Les enfants sont soit heureux, soit rebelles ou délinquants mais ils ont rarement des problèmes d'ordre psychologique.

   Le cas médical du jour permet également d'explorer un peu plus le personnage de Mo-mo qui révèle à Zoey qu'il a eu un frère jumeau, qu'il a perdu très tôt. Les quelques mots échangés sont particulièrement touchants. En parallèle, Zoey doit faire face à la mort d'un patient pour la première fois. Ce n'est jamais facile et, pour une fois, Jackie joue la carte de l'empathie avec elle. Je la préfère un peu méchante ! C'est plus drôle. Dans l'ensemble, on peut dire que cet épisode est moins amusant que les précédents d'ailleurs. Du coté de la double vie de Jackie, on n'apprend pas grand chose de nouveau. Tout est dans le sous-entendu. Ainsi, tout compte fait, il semblerait qu'Eddie ne soit pas au courant de la vie maritale de Jackie. Elle est même obligée de prendre un 2ème téléphone portable pour éviter tout incident. Le fait qu'elle ne l'ait pas fait avant laisse penser que leur relation n'est pas si vieille que ça...


// Bilan // Un épisode un peu plus profond mais un peu moins drôle, qui laisse davantage entrevoir ce que Nurse Jackie pourrait être à long-terme. Et ça me va très bien !

 


25 juin 2009

Weeds [5x o3]

Weeds

Su-Su-Sucio //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_49373

   C'est toujours la même chose avec Weeds. Lorsque les personnages sont séparés, on s'ennuie un peu. Quand ils se retrouvent, c'est bien plus amusant. Cet épisode en est encore la preuve. La virée d'Andy et Shane chez la soeur de Nancy n'aura pas duré bien longtemps ! Mais la bonne idée, c'est d'amener Jill à Ren Mar et la voir ainsi retrouver sa soeur adorée. Le face à face Mary-Louise Parker Vs Jennifer Jason Leigh est à la hauteur des espérances et pour une fois, les scénaristes se sont laissés aller à un peu de profondeur. La complexité de leur relation est intéressante et finalement assez universelle. Pendant qu'elles se chamaillent, Andy en profite. Il est amoureux de Nancy donc il espère la rendre jalouse en couchant avec Jill. Problème : Nancy n'est pas jalouse, elle est juste profondément agacée. Shane se retrouve au milieu de tout ça et malheureusement, il ne retrouve toujours pas sa splendeur d'antan. Pas un bon mot venant de sa part. Rien.

   L'intrigue de Doug et Silas trouve enfin un peu d'intérêt avec l'arrivée d'un troisième compère, en la personne d'un petit flic prêt à verser dans l'illégalité moyennant finance. On ne peut pas dire que ce soit tordant pour le moment mais il y a un certain potentiel à exploiter. Pendant ce temps-là, cette pauvre Celia est renvoyée illico-presto aux Etats-Unis après sa virée au mexique. Virée qui n'aura finalement pas eu grand intérêt au-delà de quelques scénes comiques dans le Season Premiere. Sa fille a disparu alors qu'elle était nettement plus intéressante que son mec. Je suppose qu'on va la revoir dans quelques temps... A part se faire jarter, il n'arrive pas grand chose de plus à Celia. On la vout déjà venir frapper à la porte de Nancy avec tout le culot qui la caractèrise. J'ai hâte de la retrouver dans un contexte familier. Elle était trop à part. En ce qui concerne Nancy, il n'y a pas grand chose de nouveau à signaler. Son nouveau surveillant pue, on insiste bien lourdement là-dessus, puis il disparaît. Que lui est-il arrivé ? Un coup de la bande à Guillermo ? Probable. Le cliff' avec le retour de Roy Till ne m'inspire guère par ailleurs.

vlcsnap_55425


// Bilan // Du strict point de vue des intrigues, rien n'évolue vraiment. Mais l'intéraction entre les personnages se suffit à elle-même. On s'amuse et c'est le principal, du moins à ce stade de la saison. 

 

Séries... Ton Classement Impitoyable... 90210 !

40970732

A la 37ème place (sur 40) du classement du meilleur et du pire des séries de la saison sur le blog TV News, on retrouve 90210 ! Vous savez, cette série qui a tant fait parler avant sa diffusion puis qui n'a plus rien suscité après ! Je vous en parle en long, en large et en travers !

Ah… il est loin le temps où nous avions une douzaine d’années et où nous nous passionnions pour les aventures superficiellement délicieuses des chics filles riches de Beverly Hills, en alternance avec celles nettement plus trash des résidents de Melrose Place. C’était le rendez-vous à ne pas manquer le samedi à 19h sur TF1 et ça alimentait nos conversations entre copains/copines pendant une bonne semaine, d’un cliffhanger à un autre. Toute une époque. Beverly Hills première version a commencé en 1990 puis s’est terminé dans l’indifférence presque générale 10 ans plus tard. Il n’aura fallu que huit petites années avant que la chaîne américaine spécialisée dans les teenageries, The CW, ne décide d’en faire une suite. L’occasion de nous prouver une nouvelle fois qu’il ne faudrait jamais revenir en arrière…

La suite ICI.

Posté par LullabyBoy à 12:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

23 juin 2009

Dollhouse [1x o2]

dnesv2dollhouseminiban

The Target // 4 2oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_79950

   Arrivée de Dollhouse sur le blog ! J'avais quelques regrets de m'être arrêté au pilote, d'autant qu'il ne m'avait pas déplu dans l'ensemble. Je profite donc de la période estivale pour retenter le coup ! A nouveau, ce second épisode ne m'a pas déplu. Ce qui veut dire qu'il ne m'a vraiment plu non plus. Je trouve vraiment qu'il y a autant d'éléments intéressants que d'élements inutiles voire agaçants. J'ai lu un peu partout que la suite était meilleure mais je me méfie quand même... Le véritable point fort de cet épisode, c'est de mettre davantage en lumière certains personnages secondaires, surtout un : Boyd. Le pilote était beaucoup trop centré sur Echo, même si c'est logique quelque part. C'est l'héroïne après tout. Soit dit en passant, à mon avis, la série aurait certainement gagné en intérêt si elle avait été un ensemble show, avec donc plusieurs personnages principaux et non pas un seul. On découvre donc les circonstances du recrutement de Boyd au sein de la dollhouse. Il est arrivé après l'incident qui a tué plusieurs dolls mais qui a épargné Echo, pour des raisons encore bien mystérieuses. C'est en quelques sortes son protecteur, celui qui la suit sur toutes ses missions et qui peut intervenir en cas de pépin. C'est le cas dans cet épisode puisque Echo doit faire face à un belâtre psychopathe qui veut la tuer avec des flêches bien aiguisées. L'histoire est longue à se mettre en place, longue à se développer et longue à s'achever. C'est tout le problème des épisodes de 50 minutes. On baille à plusieurs reprises mais l'action est suffisamment forte pour nous tenir un minimum éveillé. Le point faible, c'est que les flashbacks sur Boyd sont très mal insérés. Au risque de passer pour un obsédé, ceux dans Lost sont bien mieux justifiés.

   Même si le personnage de Boyd est mis en lumière, beaucoup d'autres restent très en retrait, notamment celui de Amy Acker. On sait que l'incident l'a amochée elle aussi mais c'est à peu près tout. La patronne de la dollhouse m'énerve au plus haut point. L'actrice n'est pas bonne et puis les casteurs l'ont clairement choisie pour son accent anglais, qui lui donne une certaine autorité et qui la différencie des autres personnages. Mais ça ne suffit pas. Son sbire est extrêmement agaçant et n'a pas l'air net. Il mène sans doute un double jeu. L'enquête de Ballard n'avance pas d'un pouce. On apprend simplement que Echo, avant qu'elle ne soit "transformée" s'appelait Caroline (z'auraient pu trouver mieux !). A part ça, il refuse poliment le gâteau de sa voisine. J'ai envie de me dire que c'est un détail qui a un sens mais j'en doute. Celui a causé l'incident porte un nom, Alpha, et je suppose que c'est lui que l'on voyait à poil devant la télé à la fin du pilote. Il semblerait qu'il ne soit pas mort, contrairement à ce que Adelle DeWitt veut faire croire... Intéressant.

vlcsnap_85200 


// Bilan // Ce second épisode mise davantage sur l'action que sur la plastique de Eliza Dushku, et tant mieux ! L'ensemble manque de rythme et le montage est assez pitoyable mais la mythologie de la série se met doucement en place et c'est plutôt prometteur. En revanche, je cherche encore l'humour de Joss Whedon dans tout ça. Il y a bien cette phrase de Topher "What Did You Expect ? HBO ?" mais c'est bien tout. 

Prison Break [The Final Break]

dnes_v2_pbreak_mini_ban

The Old Ball And Chain // Free (Epilogue)

dnes_v2_poll_stars1


new_s4_poster_prison_break_5636611_375_500

   Quand y'en a plus, y'en a encore ! Youki ! Après un Series Finale qui terminait correctement l'aventure Prison Break, les producteurs se sont mis dans la tête l'idée de produire un téléfilm spécial pour conclure, une bonne fois pour toutes, la série. La FOX n'a pas souhaité le diffuser et d'un point de vue strictement artistique, ça se comprend. C'est juste terriblement mauvais. D'un point de vue financier, ça se comprend aussi. L'argument du "Never Seen On TV" boostera évidemment les ventes de DVDs. La nullité de ce double-épisode est avant tout scénaristique, ça ne surprendra personne. Sa raison d'être : expliquer comment Michael Scofield est mort. Personnellement, j'aimais bien l'idée de laisser planer le doute, comme à la fin du dernier épisode. Se dire que sa maladie, sa tumeur au cerveau, l'avait finalement emporté me plaisait bien. C'était une fin injuste et cruelle et pas si fréquente dans une série télé. Bien-sûr, le Happy-End des autres personnages contre-balançait le tout. Mais non, il est mort héroïquement, en sauvant sa Sara et son enfant à naître. Tout ce que je déteste en somme. L'émotion effleurée lors du Season Finale est ici totalement absente. La faute à tout le monde. Aux scénaristes d'abord, qui n'avaient laissé aucun doute sur les circonstances de la mort de Scofield dès le début de l'épisode, aux acteurs ensuite, toujours aussi peu inspirés. Sarah Wayne Callies a fait ce qu'elle a pu, Dominic Purcell n'a même pas essayé et ce cher Wentworth Miller... Que dire ? Que cet acteur est la plus grande déception de l'histoire de la télévision américaine ? Je n'ai jamais placé de grands espoirs en lui mais je pensais qu'il valait mieux que ça. De l'émotion, il n'y en a donc pas du tout dans ce dernier épisode.

   De l'action en revanche, il y en a ! Accompagnée, bien entendu, des facilités scénaristiques habituelles. Je pense notamment à l'appel dans le talkie-walkie pile au moment où Sara allait se faire repérer par un garde. Ils nous ont fait le coup mille fois, on va dire que c'était un clin d'oeil à leur travail bâclé passé. Et puis l'idée même de faire entrer Sara dans une prison pour femmes est stupide. Michael a eu besoin de 22 épisodes pour s'échapper de Fox River et il lui suffit de 1 heure et 26 minutes pour faire s'échapper Sara, certes d'une prison un peu moins haute-sécurité mais quand même ! Puis faut voir la tronche de son plan. Ce n'est pas digne du héros de la saison 1. Mais bon, il ne pouvait pas et saigner du nez et trouver une idée de génie ! Puisqu'il y a retour en prison, on nous ressort quelques thèmes musicaux de la saison 1, plus tout ceux que l'on supportent depuis 4 ans. Au niveau de l'atmosphère de la prison pas grand chose ne ressort. On va à fond dans la caricature avec des gouines et encore des gouines partout. On aurait pu croire à un fantasme d'hétéros mais vu la tronche de la plupart des pensionnaires, il y a tout sauf moyen de fantasmer ! Les matonnes sont évidemment des petites perverses qui matent les prisonnières sous la douche et qui les frappent quand elles font de la résistance. Sara tombe sur un T-Bag au féminin : même genre de mimiques, même phrasé et même attitude. Il aurait peut-être fallu choisir une actrice avec une voix moins ridicule pour paraître crédible. Et puis il y a le grand retour de Gretchen, je m'étonnais aussi de ne pas l'avoir revue dans le Series Finale celle-là. Elle n'était donc pas morte. Sa présence n'a que peu d'intérêt, comme celle de Sucre, de Mahone, de T.Bag et de quelques autres. Un que j'aurai aimé revoir, c'est Pope (Stacy Keach). Il  ne me semble pas que son personnage soit mort !? Le faire revenir pour aider les bras cassés aurait sans doute eu plus de gueule...

    vlcsnap_50043 vlcsnap_80393 vlcsnap_49696


// Bilan // Un épisode bonus totalement inutile, qui écorche encore un peu plus une série déjà bien amochée.

22 juin 2009

Séries... Ton Classement Impitoyable !

Sans_titre_1

Vous ne savez pas quoi faire aux alentours de midi chaque jour ? Eh bien voilà ce que je vous propose : comme chaque année, le blog TV News organise avec le concours de Cole un grand classement des 40 séries les plus marquantes de l'année, des plus mauvaises aux plus grandes réussites ! Une nouvelle place sera devoilée chaque jour de le semaine, du lundi au jeudi vers midi. J'ai eu la chance d'écrire quelques articles et petit scoop : le premier sera consacré à 90210 ! A quelle place ? Vous verrez... Tao du site Critikenséries et Speedu du site Analyse en séries ont également participé. A la 40ème position, on retrouve Prison Break et je vous laisse découvrir la critique sans concession de Cole (que je partage à 200% !)...

Ca se passe par ICI.   

Posté par LullabyBoy à 12:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]