brothers_sisters

Mexico (Season Finale) // 8 75o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_62149

   Brothers & Sisters finit toujours ses saisons avec simplicité. Pas de meurtre, pas de mort, pas de cliffhanger de la mort qui tue... Mais elle n'a pas besoin de ça pour nous faire revenir l'année prochaine. On sera forcément au rendez-vous car les Walker vont nous manquer cet été ! En attendant, on pourra toujours se jeter sur le coffret de la saison 1 qui devrait enfin sortir le 17 Juin prochain ! Une des grandes intrigues qui a articulé cette saison a pris fin de manière satisfaisante. Balthazar Getty quitte la série sur un épisode qui lui est presque exclusivement dédié puisqu'il faut être honnête, aucune des autres intrigues n'avancent vraiment. Tommy a toujours été un personnage transparent et cette saison l'a mis en lumière, certes pas de manière flatteuse mais au moins il a suscité de l'intérêt ! J'aurai plutôt tendance à me ranger du coté de Kevin sur ce coup-là. Il faut bien lui pardonner mais ce qu'il a fait est impardonnable à mes yeux. Impossible de l'oublier ! Tommy peut toujours faire son Caliméro et pleurer dans les bras de sa mère, ça ne me le rend toujours pas sympathique. J'espère qu'on le verra peu la saison prochaine, voire pas du tout mais j'en doute quand même. Cette petite virée à Mexico était bien plaisante. C'était dépaysant même si j'ai l'impression qu'il n'existe qu'un seul décor de Mexico en Californie, dont toutes les séries se servent. C'était le même pour Ugly Betty et Arrested Development, par exemple. La meilleure scène de l'épisode est sans doute celle du dîner silencieux, qui se termine forcément en brouhaha à la Walker.

   Deux des couples phares de la série sont aux deux extrêmes d'une relation amoureuse. L'un se sépare dans la douleur, l'autre veut se marier. Je vais commencer par les McCallister, dont la descente aux enfers a été parfaitement écrite. Les plus beaux moments d'émotion de la saison leur reviennent. Impossible de ne pas penser à ce double épisode formidable. Je ne m'attendais pas du tout à ce que l'on nous laisse sur la perspective d'une réconciliation. Mais d'ici là, la route est longue. Au passage, merci aux scénaristes d'avoir évité la scène agaçante à souhait où Kitty aurait rattrapé Robert à temps et où ils se seraient embrassés langoureusement le sourire aux lèvres. Ca aurait été vraiment too much et pas réaliste pour un sou. Du coté de Rebecca et Justin, je ne suis assez impatient de voir ce que l'avenir leur réserve. J'ai trouvé Rebecca particulièrement capricieuse. Elle avait l'attitude d'une adolescente en pleine crise, incapable d'entendre la vérité. Holly connaît bien sa fille et ce mariage est clairement une erreur, c'est trop précipité. Rebecca le prouve en voulant absolument se marier dans la seconde comme si c'était vital ! Elle va renouer avec ses anciens travers et l'on peut s'attendre à découvrir une Rebecca hystérique au bord de la crise de nerf en saison 4 ! Par ailleurs, on apprend la vérité, la vraie, sur l'accident de la mère de Ryan. Saul était impliqué puisque c'est lui qui a dû rompre avec Connie à la place de son beau-frère, bien trop occupé ailleurs. Ce n'est pas très suprenant et ça ne rend pas cette intrigue plus intéressante. Saul a maintenant dans l'idée de revenir à Ojaï pour aider Ryan. Ca ne m'excite pas plus que ça mais ça pourrait nous permettre de voir davantage Saul la saison prochaine. Il faut admettre qu'il s'était fait discret ces derniers temps et c'est un peu dommage. Kitty et Kevin n'ont pas vraiment d'intrigues à eux mais je suppose que next year le couple Kevin/Scotty va être en danger et je suppose également que Sarah va se trouver un mec ! Tiens, Gilles Marini, le gros pénis français du dernier Sex & The City au cinéma, vient d'être casté pour la saison 4... Hum hum. Sarah devrait bien s'amuser ! Je m'en réjouis d'avance.

vlcsnap_67834


// Bilan // Un Season Finale pas transcendant, qui lance doucement quelques intrigues pour la saison prochaine, et qui offre quelques beaux moments familiaux. Je serais incapable de choisir entre les saisons 1, 2 et 3. Je les ai toutes aimées passionnément. L'importance d'être constant... Brothers & Sisters confirme son statut de série familiale d'exception.

dnesv2finarticleminibanpk8