dnes_v2_grey_mini_ban

Elevator Love Letter // 16 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars5


vlcsnap_71311

   Dieu que c'est beau ! Cet épisode regorge de magnifiques scènes marquantes. Par laquelle pourrais-je commencer ? Par la déclaration d'amour dans l'ascenseur peut-être. Un peu comme pour les scènes dans la chaufferie, on est à la limite du ridicule. On en fait des tonnes, avec les radios qui tapissent les murs de l'ascenseur et qui rappellent aux deux tourtereaux -Meredith et Derek- leurs plus beaux souvenirs d'opération. C'est peut-être trop mais l'émotion est là, plus que jamais. Je n'ai jamais été un grand fan de ce couple et pourtant, ils ont réussi à m'émouvoir. Il faut dire que depuis que Meredith est devenue supportable, j'apprécie beaucoup chacune de ses scènes. Mariage ou pas mariage ? Telle est la question. Ce serait bien que ça se fasse enfin pour que l'on puisse passer à autre chose. Et si ça pouvait être avant le season finale, ce serait encore mieux. Une autre grande scène marquante de l'épisode est celle du début de l'épisode, lorsque Owen manque d'assassiner Cristina ! Ca fait vraiment bizarre de dire ça dans une review de Grey's Anatomy. La réalisation façon caméra à l'épaule était géniale, étonnante. Je m'attendais d'ailleurs à ce que cette rupture dans la réalisation classique soit simplement une façon de présenter un rêve d'Owen mais non, il s'agit bien de la réalité. Son trautamisme post-Irak va donc très loin. J'ai beaucoup aimé la façon de réagir de Cristina et sa décision finale, qui était inévitable. Comment pourrait-elle encore dormir dans ses bras après ce qu'il lui a fait ? Non contents de nous offrir une belle scène, les acteurs (et toute l'équipe) nous en offrent une deuxième, lorsqu'ils font l'amour pour la première fois. C'était vraiment superbe. C'est simple, j'avais l'impression d'être avec eux au lit dans une partie à trois.

   Utiliser Justin Chambers en voix-off n'était pas une mauvaise idée, ça change. Pourtant, je ne suis vraiment pas fan de l'acteur, et vraiment pas fan de son personnage non plus. Il a su nous offrir quelques jolies scènes lui aussi, notamment quand il se confie à Meredith. Je suis sûr qu'avec un autre acteur, ça aurait été encore plus touchant, mais bon. C'est ainsi. Les quelques scènes avec Richard étaient les bienvenues pour détendre un peu l'atmosphère. C'était amusant. La condition d'Izzie est parfaitement utilisée puisqu'elle permet de réunir tous les personnages autour d'une même intrigue et en l'occurence, d'une même peur, peut-être même autour d'une même souffrance dans quelques temps. Cela a par exemple permis à George de renaître de ses cendres. Il ne comprend pas pourquoi Izzie ne s'est pas confiée à lui lorsqu'il lui en a pourtant donné l'occasion. Je crois que ça faisait une éternité que T.R. Knight et Sara Ramirez n'avaient plus partagé de scènes.

   Bailey la bienveillante a été une fois de plus excellente. Derek a réussi à débarrasser Izzie de sa tumeur mais j'imagine que ça ne va pas être aussi simple que ça ! Une nouvelle chirurgienne a débarqué discrétement et je n'ai pas bien compris ce qu'elle venait foutre là à vrai dire. Je ne sais pas son nom mais je pense qu'elle va être importante dans les prochains épisodes... Au milieu de tout ça, un cas médical original occupe Alex et Lexie : une vieille femme qui aurait dû mourir il y a trois ans de ça mais qui se bat encore et encore et qui ne meurt jamais, au grand dam de ses neveux et nièces. Au départ, le comportement de ces derniers rendait assez mal à l'aise mais une fois que la situation nous a été mieux expliquée, j'ai trouvé ça très touchant. C'était une belle façon de faire ouvrir les yeux à Alex. Dommage qu'il ait eu besoin de ça d'ailleurs. Là encore, on nous offre une jolie scène d'émotion lorsque la patiente s'en va finalement.

vlcsnap_74485


// Bilan // Très très bel épisode ! C'est aussi simple que ça.

dnesv2finarticleminibanpk8