15 février 2009

Dollhouse [Pilot]

dolllhouse04

Ghost // 4 7oo ooo tlsp.

  dnes_v2_poll_stars3

   Le cru 2oo9 de Joss Whedon est enfin arrivé : ça s'appelle Dollhouse, c'est intrigant, mystérieux et un peu chiant. Y'a-t-il des similitudes avec ses oeuvres précédentes Buffy, Angel et Firefly ? A priori, pas tellement, hormis le choix de l'actrice principale évidemment, à savoir Elisa Dushku, anciennement Faith devenue ici Echo. Si les amours saphiques ont souvent été explorés dans Buffy, dès son pilote, Dollhouse les effleurent. Il suffit d'une scène entre Echo et sa "réparatrice", interprétée par Amy Acker (Angel), pour que le doute et la sensualité s'installent. Je me demande si Joss Whedon n'est pas un simple pervers finalement ? Pendant tout ce premier épisode, ce sont les courbes avantageuses d'Elisa Dushku qui sont mises en avant. Dès la scène d'introduction -qui n'aura finalement aucun intérêt avec du recul- elle se trémousse comme une fille facile sur un tube à la mode ( Just Dance, Lady Gaga) et nous laisse entrevoir ses petites fesses rebondies car il est impossible de porter une robe plus courte que celle-là. Le niveau au-dessus, ça s'appelle un t-shirt. Pour titiller le télespectateur masculin frustré qui n'en a peut-être pas eu encore assez, rien de tel qu'une course folle en moto, tout de cuir vêtue. Elisa Dushku joue à merveille les salopes, elle a ça dans le sang. Quand plus tard, elle se trouve dans la peau d'une négociatrice spécialisée dans les kidnappings, elle se la joue encore aguicheuse avec des regards bien appuyés et des petites lunettes de secrétaire coquine. Comment la prendre au sérieux, franchement ?

dollhouse02

   Dollhouse, c'est le nom d'une organisation top secréte qui se sert d'hommes et de femmes -comment sont-ils recrutés ? On l'ignore- pour résoudre des missions périlleuses en leur implantant dans la tête différentes personnalités ! A chaque mission correspond la personnalité adéquate. A chaque fin de mission, tous les souvenirs sont effacés de leur esprit et ils sont réduits à l'étât de légume, ou de fantôme, c'est selon, jusqu'à la prochaine fois ! Là où ça devient plus intéressant, c'est que le processus n'est pas complêtement fiable. Le personnage d'Echo, une des dolls, a des souvenirs qui lui reviennent, des flashs, et ce n'est pas supposé arriver ! En parallèle, un homme qui en sait à peu près autant que nous, mène son enquête pour savoir ce qu'est vraiment cette dollhouse. A la fin de l'épisode, un autre homme semble avoir tué les proches d'Echo (ses parents ?) et est à sa recherche. Voilà en gros les éléments que l'on peine à comprendre dans ce pilote.

   Le travail de Joss Whedon me semble malheureusement très mal maîtrisé. Un pilote est censé nous présenter les personnages principaux et l'intrigue de départ. Ici, seul le personnage d'Echo nous est véritablement présenté. Les autres ne le sont pas. Ils sont là mais on ne sait qui ils sont vraiment. Une seule autre doll nous est brièvement présentée mais là encore, c'est davantage pour sa plastique que pour sa personnalité, si tant est qu'elle en ait une. A coté de ces barbies, il existe des Ken mais ils ne nous sont pas présentés. Pourtant, en 49 minutes, il y avait le temps, non ? On préfère nous caler quelques scènes sans intérêt où Echo prend sa douche par exemple. La première mission d'Echo -enfin la première à laquelle on assiste- est assez classique : un enlévement d'enfant qui tourne mal. Ce n'est pas que c'est inintéressant, ça manque juste de rythme et de profondeur.  A part ça, les musiques d'ambiance sont bien choisies, la réalisation est plutôt correcte et les décors high-tech me plaisent beaucoup.


// Bilan // Si l'on s'en tient au fait que Dollhouse était une des séries les plus attendues de l'année par les sériphiles, alors c'est une sacrée déception, tant en termes de qualité que d'audience. Mais pour moi qui ne suis pas Whedonien du tout, qui n'en attendait pas grand chose, j'ai été agréablement surpris. Ce n'est pas si terrible. On se laisse prendre au jeu et je crois que je regarderais au moins le deuxième épisode, histoire de voir où cela nous mène. Espérons simplement que le rythme soit plus soutenu, que les choses soient présentées de manière un peu plus claire et que tout ne repose pas que sur le personnage d'Echo, d'autant que le jeu d'Elisa Dushku semble très limité.   

Posté par LullabyBoy à 20:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Private Practice [2x 16]

dnes_v2_private_mini_ban

Ex-Life // 14 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_482504

   Cet épisode était censé faire parti de Private Practice mais j'ai vraiment eu l'impression de regarder Grey's Anatomy. On passe plus de temps au Seattle Grace, évidemment, et c'est tout le problème d'avoir fait le choix d'amener Addison et sa bande à Seattle plutôt que Derek et sa bande à Los Angeles. En rien cet épisode ne fait la promotion de Private Practice. C'est un peu dommage puisque c'était le but. Les audiences sont excellentes mais il ne faut pas rêver, elles vont vite retomber une fois le crossover terminé et ce sera un peu de la faute des scénaristes. Autant commencer par ce qui prend le moins de place dans l'épisode : les scènes à Los Angeles ! Une seule intrigue, celle d'une femme qui fait une dépression post-natale et qui va même jusqu'à faire du mal à son bébé pour qu'il s'endorme enfin. En soit, c'est plutôt intéressant. Mais ça n'est évidemment là que pour faire écho à la grossesse de Violet. On se concentre davantage sur ce que ressent Pete vis à vis de tout ça. Et je me demande de plus en plus où Violet a obtenu son diplôme de psychologie parce que quand il s'agit d'elle, elle n'est vraiment pas efficace et perspicace. Tout ça m'a plus irrité qu'autre chose et puis Sheldon est complêtement mis de coté alors que c'est peut-être lui le père, faut pas l'oublier ! La partie sur Charlotte est nettement plus intéressante. Elle ne trouve pas sa place dans cette relation forte qui unit Violet et Cooper. Je trouve qu'elle n'essaye pas suffisamment même si en se mettant deux secondes à sa place, on se dit que ça doit être horrible à vivre ! On n'en veut pas à Cooper car ce qu'il fait pour son amie force le respect.

   Au Seattle Grace, ben j'ai du mal à comprendre pourquoi le cas de Archer est si peu mis en avant. Je pensais que ce serait le centre de l'intrigue mais l'autre cas médical prend plus de place. Le fait que le crossover s'étende sur 6 épisodes n'y est certainement pas étranger. D'un coté, c'est parfait pour les audiences. De l'autre, c'est plus difficile à gérer pour les intrigues. Le peu que l'on voit Archer, il est extrêmement antipathique. Les remarques de Bailey sur le sujet sont d'ailleurs très drôles. Derek est également très irritant car il s'élève à la fois contre Addison et contre Archer. Et il se permet de faire une erreur en plus ! J'ai vraiment de plus en plus de mal avec ce personnage décidement insaisissable. L'autre cas médical suit son cours et on trouve le moyen de faire intervenir Addison dans tout ça. Son frère est en train de mourir et on la fait bosser ! Est-il vraiment en train de mourir d'ailleurs ? Visiblement non. On a voulu nous faire peur un instant, et ça marche, mais finalement tout va bien. J'attends toujours que l'on passe à la phase dramatique où Archer mourra dans d'atroces souffrances ... A part ça, on revient sur quelque chose que je croyais clôt : les sentiments de Sam pour Naomi. Il veut se convaincre qu'il est passé à autre chose mais ce n'est clairement pas le cas et Bailey le lui fait bien comprendre. Les scènes qu'ils partagent sont les meilleures de l'épisode. C'est à la fois drôle et touchant, l'intéraction entre les deux personnages fonctionne parfaitement.

vlcsnap_497089


// Bilan // Bien que l'on passe aisément des scènes à Seattle aux scènes à Los Angeles, ce crossover est globalement une déception tant il semble passer à coté de ce qui nous intéresse vraiment. Le cas Archer est à peine développé pour laisser place à des conflits irritants et déjà vus entre Addison et Derek.

Grey's Anatomy [5x 15]

dnes_v2_grey_mini_ban

Before And After // 15 16o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_433300

   Nous y voilà ! Addison et Naomi arrivent au Seattle Grace avec Archer et Sam ne tarde pas à arriver à son tour. Les choses sérieuses peuvent commencer ! A mon grand étonnement, l'épisode n'était pas lacrymal du tout. Il était même plutôt drôle et positif, malgré la situation. Il faut dire qu'Addison, quelque soit les circonstances, garde son humour et sa bonne humeur. La scène qu'elle partage avec Callie était d'ailleurs certainement la plus réussie. Elle explique à son ancienne collègue qu'elle ne sait pas prier mais qu'elle en a besoin là tout de suite pour se rassurer. J'ai toujours peur avec Shonda Rhimes qu'elle nous case des discours religieux pompeux mais elle s'est abstenue. Callie ironise d'ailleurs pas mal sur sa foi. Et puis comme le dit si bien Addison, ce n'est pas à Dieu qu'il faut s'en remettre mais à Derek. Il va devoir être Dieu l'espace de quelques heures pour sauver Archer. Et il s'en sort plutôt bien puisqu'il le sauve. Pour l'instant. La chirurgie est très ludique puisque l'on nous montre en détails comment Derek retire les parasites du cerveau d'Archer. C'est drôlement bien fait et quelque part, ça nous apprend quelque chose. Maintenant, j'avoue que ça manquait un peu d'action à mon gôut tout ça. Ca paraissait presque trop facile. On nous présentait le cas d'Archer comme perdu d'avance la semaine dernière et là, même si ce n'est pas fini, tout paraît plûtôt simple. Nul doute qu'un rebondissement viendra bousculer tout ça dans Private Practice.

   Derek est très occupé puisqu'il doit gérer un autre cas médical en parallèle, celui entamé dans l'épisode précédent avec cette femme enceinte atteinte d'anévrisme. Pourquoi les autres médecins ne font rien et regardent passifs ce qui se passe ? Bref, ce cas n'est pas des plus passionnants mais la protagoniste principale est attachante alors on s'accroche. Le troisième cas médical du jour est directement lié à Owen et à la femme qui l'a mis dans tous ses états précedemment. Son secret nous est enfin révélé : personne ni de sa famille, ni de ses amis, ne sait qu'il est revenu d'Irak. Pourquoi ? Difficile à dire. Son explication à Cristina est un peu floue et pas très convaincte. Toujours est-il que son ex-petite-amie -on va dire ça- tombe des nues en le voyant et doit en même temps gérer les soucis de santé de son père. Celui-ci lui a caché son cancer et Owen entre dans son jeu plutôt que de dire les choses clairement. Là encore, ce n'est pas follemement passionnant et puis la fille est interprétée par Laura Allen, une ex de Dirt que je trouve relativement mauvaise. Heureusement, le Bernard de Rose s'est échappé de l'île de Lost et interpréte son père.

   A part ça, Izzie organise un grand concours avec les internes pour vérifier leurs connaissances. C'est très amusant, d'autant qu'elle est surexcitée. A plusieurs reprises, Alex constate qu'elle a des absences et que dans l'ensemble, son comportement, cette euphorie, est vraiment très bizarre. Cela permet à George d'apparaître un peu plus que d'habitude puisqu'il arbitre le concours avec Izzie. De plus, il se rend compte que Sadie n'est pas au niveau du programme et qu'elle pourrait mettre des patients en danger. Même si Sadie a toujours été étrange et pas très assidue, je trouve ça beaucoup trop facile de nous dire tout à coup que c'est une merde afin de permettre à l'actrice, Melissa George, de se casser. Si c'était vraiment une merde, les autres médecins s'en seraient rendu compte avant. Enfin du coup, elle se barre à la fin de l'épisode, avouant avoir triché aux examens. Adieu rapide avec Meredith et on en parlera certainement plus ! Ah mais si ! On ne la reverra plus mais on devrait ré-entendre parler d'elle car je continue de penser qu'elle a inversé les résultats d'examen d'une patiente et d'Izzie la dernière fois et cela va forcément avoir des conséquences ... Arizona n'apparaît pas dans cet épisode donc le cas Callie n'avance pas. Et puis Mark ne veut toujours pas révéler publiquement sa liaison avec Lexie mais Addison va certainement le pousser à le faire. Car l'avantage quand elle vient, c'est qu'elle force tout ce petit monde a prendre des décisions et faire des choix ! On peut grandement l'en remercier. Le coté vieux amis qui se retrouvent était très sympa sinon.

vlcsnap_422332


// Bilan // Du moins et du moins bon dans cet épisode crossover qui ne donne pas l'impression d'en être vraiment un au fond puisque malgré la qualité de Private Practice, on a constamment le sentiment que c'est à Grey's Anatomy qu'Addison appartient.

dnesv2finarticleminibanpk8