09 février 2009

Big Love [3x o3]

dnesv2bigloveuv8

Prom Queen // 1 5oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_67651

   "Foreveeeer Young ... I Want To Be ... Foreeeever Young (...)" Voilà un classique qu'aucune série ne nous épargne. Quand il s'agit de parler du temps qui passe, de l'adolescence qui s'enfuit, cette chanson arrive sans crier gare et on se prend de nostalgie à chaque fois. Terminer l'épisode sur cette magnifique scène entre Sarah et Ben était une belle idée. La mise en scène, grâce au soleil qui se couche, est superbe. Et puis l'aveu de Sarah à son frère est forcément touchant. Elle est enceinte, elle voulait lui dire, mais elle ne veut pas en parler davantage. Ce n'était pas le seule scène belle et marquante de l'épisode. Lorsque Margene essaye par tous les moyens d'ôter de sa vue ce qu'il reste de sa mère, dont elle vient tout juste d'apprendre la mort, c'est également très émouvant. Là aussi, la jolie musique aide mais c'est surtout la mise en scène et les expressions de l'actrice -Ginnifer Goodwin- qui font tout le travail. Peut-être que les sentiments de Margene envers sa mère auraient mérité d'être davantage appronfondis, et ce sera peut-être le cas plus tard, mais cette scène se suffit presque à elle-même. Celle où toute la famille se réunit pour dire un dernier adieu à cette femme qu'ils connaissent finalement si peu est importante aussi. Et Amanda Seyfried nous offre un joli moment musical de sa douce voix ...

   Dans un autre style, plus brut, Loïs a bien l'intention de tuer son cher mari. Dès le départ, on sent bien qu'elle n'ira pas jusqu'au bout, et c'est un peu dommage. Mais si le téléphone n'avait pas sonné à ce moment fatidique, serait-elle allée jusqu'au bout ? Je le crois. Frank a eu chaud. Elle le retient toujours prisonnier pour le moment ceci dit. Grace Zabriskie est une putain d'actrice tout de même. Elle a le don pour rendre chacune de ses scènes très intenses. Elle habite son personnage à merveille. Elle fait peur et elle touche en même temps. Lorsqu'elle fond en larmes, on découvre une autre Loïs, peut-être la vraie. Je ne sais pas qui est exactement cette Maggie. En a-t-on entendu parler auparavant ? Les deux premières saisons sont loin ... Si j'ai bien compris, c'est soit une sister wife de Loïs, soit une de ses filles. Toujours est-il qu'elle s'est suicidée à cause de Roman Grant. Wanda a bien failli en faire autant même si ce n'est pas directement à cause de Roman mais par dommage collatéral. Le personnage de Kathy a enfin pris de l'ampleur grâce à son secret. Un secret qui pourrait bien être fatal à Roman. Nicky commence enfin à se rendre compte du mal que peut représenter son père. Ne nous amène-t-on pas doucement vers un retournement de situation qui consisterait à la faire témoigner contre son père ?

   Débarrassée de son cancer, il fallait bien trouver quelque chose à faire à Barb. Ce sera donc le retour de sa soeur qui s'est lancée dans une chasse contre les jeux d'argent, ça tombe à point donné quand Bill se lance dans dans le business des casinos ! Pour l'instant, ça n'a pas grand intérêt. A part peut-être celui de voir Ellen Burstyn. Bill a d'autres problèmes : Ana l'a trompé. Juste un one-night stand. Bizarrement, Barb la supporte et Bill finit par lui pardonner. Je la sens de moins en moins Ana ...

vlcsnap_69114


// Bilan // Une excellente mise en scène et beaucoup de musique, voilà deux ingrédients qui rendent cet épisode de Big Love assez singulier. On ne s'ennuie toujours pas le moins du monde. Quelle série et quels acteurs ! 

 


Critiks Récap' [Du 3 au 9 Février 2oo9]

dnesv2critiksminibanhv4

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


34868295

35032039 [5x o4]

35255081 [5x 18]

35132983 [5x 14]


35064357

34994490 [4x 14]

35527548 [1x o4]

35140759 [2x o5]

35118542 [2x 15]

35181231 [1x 13]


34868860

35099753 [3x 13]

Fringe [1x 13]

dnes_v2_fringe_mini_ban

The Tranformation // 12 78o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_201299

   Cet épisode me laisse un goût amer. Je l'ai trouvé encore une fois très réussi, notamment grâce à une scène d'ouverture absolument parfaite car terrifiante, grâce à l'humour de Walter dont je ne me lasse pas et puis par ce sentiment que tout est super bien pensé. Mais, parce qu'il y a un mais, j'ai un tout petit peu l'impression d'avoir été pris pour un con au sujet de John Scott. Je ne suis pas contre les rebondissements mais lui qui passait pour un horrible traite se révèle finalement être un gentil. Ca me dérange, ça me déçoit. Je m'attendais à quelque chose de plus fort. Il enquêtait pour le compte d'une unité secréte du FBI. C'était une sorte d'agent triple. On ne sait rien de cette unité secréte et je suppose qu'elle jouera un rôle important dans de prochains épisodes mtyhologiques. C'est ce qui me fait dire que, contrairement à ce que l'on veut nous faire croire, John Scott ne fait pas entièrement parti du passé. C'est un gentil et on ne reviendra certainement pas dessus, mais cet épisode n'était pas son dernier. Mark Valley reviendra, j'en suis sûr ! Pour Olivia, d'un point de vue amoureux, toute cette histoire lui permet de tourner la page. La mémoire de John qui vit dans tête disparaît peu à peu, elle a pu lui dire au revoir en passant pour la 4ème fois dans le fameux caisson magique de Walter. La scène finale est magnifique, du point de vue de la réalisation, du paysage, mais aussi parce que c'est émotionnellement fort. Et ça l'est encore plus quand on sait que Mark Valley et Anna Torv viennent de se marier dans la vie. Quand ils se passent la bague au doigt, ça va presque au-delà de la fiction.

   Cet épisode clôt donc la première partie de la première saison de Fringe. Le pilote commençait dans un avion, cet épisode commence également dans un avion qui se transforme vite en crash. On ne reviendra pas sur l'obsession de J.J Abrams pour les avions. La boucle est bouclée. Le temps est venu de faire un premier bilan sur la série. Pour ma part, je ne suis vraiment pas déçu. La réalisation est admirable, les effets-spéciaux sont très convaincants, les personnages prennent de l'épaisseur petit à petit, notamment l'agent Dunham qui ne me plaisait pas beaucoup au début. Je commence à l'apprécier, à m'attacher à elle. J'ai un peu plus de mal avec Peter. Il est encore entouré de mystères et les scénaristes ne semblent pas vouloir nous en dire plus. Peut-être que la deuxième partie de la saison lui sera davantage consacrée. Beaucoup de personnages de second plan méritent d'être exploré. L'agent Broyles notamment, qui en dit bien moins qu'il ne sait; Astrid, qui a son rôle dans l'équipe, elle ne sert pas à rien mais quand même, elle mérite certainement mieux; Charlie Francis est très sous-exploité également, j'avais peur à un moment donné que ce soit un méchant déguisé en gentil mais je ne crois pas; Nina Sharp, certainement le personnage le plus intrigant. Et puis il y a bien-sûr The Observer, qui n'apparaît apparemment plus, et Jones, qui a semble-t-il le pouvoir de se téléporter ... En 13 épisodes, une vraie mythologie s'est construite et une grande série est née.

vlcsnap_188968


// Bilan // Un épisode important, un tournant, une conclusion, qui déçoit un peu car on en attend forcément beaucoup tant on nous en met plein les yeux tout le temps. Mais comme d'habitude, c'est très prenant, presque envoûtant. Pas une seconde de répit ni d'ennui.