dnesv2tararb1

Inspiration //

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_70715

   Inspiration ? C'est certainement l'épisode le moins inspiré des quatre premiers. A quoi cela est dû ? Peut-être au fait que l'on ne voit que furtivement l'un des doubles de Tara, à savoir Alice. Reste tout de même Tara, qui en étant elle-même, est passionnante aussi. Elle est juste moins drôle et moins surprenante. Elle est même un peu banale finalement. C'est presque une mère de famille comme une autre, qui s'ennuie un peu dans sa vie quotidienne et qui n'a plus beaucoup de désir sexuel. Son mari, Max, est obligé de se masturber dans la douche pour combler le manque et se vider. Triste constat. La petite différence avec de nombreux autres ménages, c'est que le problème vient avant tout des doubles de Tara et du fait qu'elle interdit à Max de coucher avec l'un d'entre eux. Ca réduit forcément les possibilités ! Et puis une piste a été ouverte et c'est le premier élément vraiment mystérieux de la série qui prouve qu'elle vise sur le long terme : au départ des dédoublements de personnalité de Tara, il y a eu un traumatisme. Un traumatisme inconnu. Elle ne s'en souvient pas. Sa soeur parle d'un garçon un peu trop insistant dans sa jeunesse mais cela ne semble pas être LA raison. Tara va certainement explorer les méandres de sa mémoire avec sa psy pour comprendre. Ca légitimise parfaitement les scènes chez le psy qui sont de plus en plus nombreuses dans les séries, et pas toujours utilisées à bon escient.

   Buck aurait-il fait des siennes ? La question se pose puisque la cliente de Tara qui l'avait chargée de rédécorer sa maison découvre un de ses murs saccagés d'insultes peinturlurées. Elle accuse illico presto Tara puisqu'elle avait les clés de la maison. Mais est-ce vraiment elle ? Elle n'en a aucun souvenir en tous cas, comme à chaque fois qu'un des doubles surgit. Flippant ! Qui sait ce qu'elle est capable de faire ? Du coté des autres personnages, je suis un peu déçu. Je ne saisi toujours pas bien l'intérêt de l'intrigue de Kate avec son étrange manager qui change d'humeur comme de chemise. Quant à Marshall, j'ai un peu de mal à comprendre -et ça vient peut-être simplement de moi- si ses parents savnt qu'il est attiré par les garçons ou s'ils le supputent -les remarques de sa soeur aidant-. Ils ne l'ignorent pas, c'est certain, puisque Tara le conseille en utilisant bien un "him". Maintenant, on débarque et on ne nous dit pas les choses clairement, c'est déstabilisant. Peut-être qu'il y a simplement beaucoup de non-dits. En tous les cas, cette "secte" dans laquelle il est entré est vraiment très intrigante. Dommage que l'on en voit si peu dans l'épisode ! On en revient toujours au problème de ce foutu format 26 minutes ....


// Bilan // Tara me plaît toujours autant mais les forces de la série ne me semblent pas suffisamment bien exploitées. Et le format est toujours problématique mais ça, de toute façon, ça ne changera pas. Autant se faire une raison.