dnes_v2_dh_group_mini_ban

The Best Thing That Ever Could Have Happenned [100th Episode] // 13 ooo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars5


vlcsnap_102722

   What a hell of an episode ! A l'occasion du 100ème épisode de Desperate Housewives, quoi de plus normal que de vouloir marquer le coup ? Les scénaristes auraient pu nous concocter un événement bien tragique et marquant. Ils ont fait le choix de la sobriété et du retour en arrière, à l'époque où Mary Alice était encore de ce monde et passait son temps à sourire tout en aidant les autres et en jardinant. C'est toujours un plaisir de voir Brenda Strong en chair et en os, d'autant que sa voix, on ne l'écoute plus vraiment à force ... La mort de l'homme-à-tout-faire de Wisteria Lane, Eli, replonge les femmes au foyer plus ou moins désespérées dans leur passé. Avoir tout à coup recours à un personnage que l'on n'a jamais vu mais qui est censé avoir une place importante dans le coeur des héroïnes était périlleux et je craignais le pire. Et pourtant, ca a été parfaitement exploité et c'est certainement la meilleure idée que les scénaristes ont eu depuis des lustres !

   On n'échappe pas aux traditionnelles intrigues cloisonnées où l'on cherche désespérement une intéraction entre les femmes de la série. Au début et à la fin de l'épisode, elles sont toutes ensemble. A l'exception de Katherine mais j'imagine qu'en termes de timing, ça n'aurait pas été cohérent. C'était la pionnière de Wisteria Lane avec Susan. Elle n'a rencontré les autres qu'il y a cinq ans. Mais c'est vrai qu'au niveau des flashbacks, les intéractions manquent un peu. En même temps, le principe c'est de voir Eli donner un conseil précieux à chacune des femmes, qui a toujours une résonnance aujourd'hui ... De plus, elles sont censées se sentir seules, très seules ... Ainsi, on découvre que l'envie de Bree d'écrire un livre de recettes traditionnelles ne date pas d'il y a cinq ans ! C'est quelque chose qu'elle voulait déjà faire du temps où Rex était encore vivant et on en profite pour le revoir le temps d'une scène où il est absolument détestable, traitant sa femme comme une simple bonne. Je n'avais pas souvenir d'un tel Rex. Pour moi, il était au contraire très soumis à sa femme, jusqu'au sadomasochisme d'ailleurs. En l'espace de deux scènes, on a retrouvé la Bree bouleversante des deux premières saisons. C'était un joli moment.

vlcsnap_92202

   L'arrivée de Gabrielle dans le quartier nous est dévoilée. C'était certainement le flashback le moins intéressant, quoique. Mais c'était sans doute le plus drôle ! Ca compense. Il a fallu une remontrance d'Eli pour que Gaby comprenne qu'il était préférable de mettre ses airs de grande dame de coté si elle voulait se faire des amis et ne pas finir seule dans sa grande maison. On retrouve la Gaby des débuts, que je ne porte pas tellement dans mon coeur. Puis il y a Lynette qui est encore enceinte et que ça emmerde terriblement car elle comptait se remettre à travailler ! Toute cette histoire, on la connaît. On nous l'a déjà raconté. Rien de neuf donc. Et puis sa soudaine prise de conscience sonnait un peu faux. Oui, elle a laissé deux minutes son gamin en plein soleil dans sa voiture. Est-ce une raison pour se mettre tout à coup dans un état pareil ? Mais au fond, ça lui ressemble. Elle est comme ça Lynette. Impulsive et toujours à fleur de peau !

   Le flashback d'Edie était le plus surprenant ! On savait qu'elle avait déjà été mariée mais il me semble, en revanche, que l'on ne savait pas que son premier mari l'avait quittée le jour où il s'est rendu compte qu'il était gay ! Déprimée mais avec la libido toujours au plus haut, elle a jeté son dévolu sur Eli le temps de se consoler ! C'était très drôle, du Edie pur jus. A noter au passage, puisque je ne l'ai pas encore signalé, qu'Eli est interprété par Beau Bridges, un vétéran de la télévision américaine ! Quant à Susan, comme toujours, elle pleurniche. On la voit d'abord après que Karl l'ait quittée pour une rousse plus jeune, et puis pour une blonde aussi ! Eli a vendu la mèche. Et Eli est également présent le jour où Mike et Susan se séparent, plus récemment. Le petit speech qu'il lui fait sauve le tout car il est très touchant et sonne juste.

vlcsnap_87119


// Bilan // Malgré quelques faiblesses, ce 100ème épisode de Desperate Housewives est extrêmement bien construit. Il revisite avec brio les jours, les mois, les années, avant les premières heures de la série, lorsqu'elle était encore solide comme un roc. Un brin de nostalgie et une fin terriblement émouvante -les minutes qui précédent le suicide de Mary Alice- suffisent à rendre ce tournant pour la série inoubliable. Un de ses meilleurs épisodes à n'en pas douter !

dnesv2finarticleminibanpk8   


// Bonus // Pour fêter ça, Nicolette Sheridan a entarté Eva Longoria ! La preuve.