31 décembre 2008

Beyoncé [I Am ... Sasha Fierce]

dnes_v2_musicbox_mini_ban

514cxggodilss400sm8

dnes_v2_poll_stars3

   Je vais vous faire une confidence : les chansons de Beyoncé m'ont toujours laissé indifférent. Bien-sûr, comme tout le monde, je trouvais Crazy In Love super bien balancée et le déhanché de la chanteuse dans le clip parfait. Baby Boy avait un coté envoûtant pas pour me déplaire et Naughty Girl m'a fortement agacé en son temps. Beautiful Liar, le duo avec Shakira, est une chanson que je déteste profondément sans que je sache pourquoi et puis j'admet avoir un faible pour Irreplaceable. Sorti de ces quelques singles, je trouve ses deux premiers albums sans intérêt. Et puis est arrivé le dernier en date, I Am... Sasha Fierce, et là, j'ai eu une révélation, enfin deux : Beyoncé a une magnifique voix et je crois qu'en fait, je l'aime bien.

   Cet album "concept" n'est pas un chef d'oeuvre, loin de là. Mais il est rempli de mélodies très efficaces et une grande émotion s'en dégage. Je parle là des ballades qui constituent la première moitié de l'album. L'autre moitié est beaucoup plus dansante mais elle a su proposer autre chose que ce qu'elle a déjà fait. Les ballades donc. Evidemment, If I were a boy, le premier single, est très efficace. Les paroles sont extrêmement crétines en revanche, Beyoncé enfilant les clichés sur les mecs comme on enfile des perles. Halo, c'est probablement LE tube de l'album. Dès la première écoute, impossible de résister à cette voix et à ces belles paroles. Ensuite, que vous le vouliez ou non, elle est entrée dans votre tête et il est difficile de l'en sortir. Broken-Hearted Girl me plaît également beaucoup. Elle est à la fois lente et rythmée. Si si, c'est possible ! En fait, je vais vous dire : je crois que le succès de Rihanna a donné des idées à ses consoeurs qui se sont tout à coup senties dépassées. Et Beyoncé a réussi à faire quelque chose qui se rapproche de ce que fait Rihanna, sans la copier pour autant. Je ne suis pas en train de dire que Rihanna est la meilleure chanteuse actuelle. Mais son succès fait des envieuses et il faut bien admettre qu'elle propose un univers, visuel notamment, plutôt convaincant et réfléchi (le clip de Disturbia par exemple). Elle-même lorgne pas mal du coté de Madonna et ne s'en cache pas. Bref, petit apparté pour dire simplement que toutes ces ballades regorgent de petits sons électroniques addictifs. Ainsi, Disappear et surtout Scared of Lonely sont vraiment très réussies. Ave Maria, qui pue trop la religion pour moi, est certainement celle qui met le plus en valeur la voix de la nouvelle diva.

   Les chansons up-tempo me font, pour certaines, penser à ce que fait Kelis ! Et j'aime beaucoup beaucoup Kelis. Je ne saurai pas bien comment définir son style mais ce que Beyoncé propose là en est proche. Single Ladies est excellente. Enfin le clip et le buzz qu'il y a eu autour a bien aidé. En réalité, elle est super répétitive et agaçante. Mais enivrante aussi. Dans le même style, on a Diva, autre single, bien sympathique. "Diva is a female version of a hustler" : le ton est donné ! Video Phone et Radio sont assez proches de ce que fait Sean Paul. Et lui, je ne l'aime pas du tout. Mais à la sauce Beyoncé, ça passe drôlement mieux. Il faut dire qu'elle sait chanter, elle. Mais LE tube up-tempo de l'album, c'est Sweet Dreams (rien à voir avec la chanson d'Eurythmics reprise 40 000 fois). Pour le coup, c'est du Rihanna pur jus et c'est vraiment très très bon. Ce serait idiot de ne pas la sortir en single !

   Lassant au bout d'un moment, I Am... Sasha Fierce est malgré tout certainement le meilleur album de Beyoncé à ce jour. Le plus original, le plus émouvant et le mieux produit. Il regorge de tubes en puissance. A acheter, je ne sais pas. Mais à télécharger absolument !


Le clip de Single Ladies

Halo

Sweet Dreams

Posté par LullabyBoy à 12:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 décembre 2008

Battlestar Galactica [1x o1]

Thirty Three

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_169521

   Je ne commenterai pas un par un chaque épisode de Battlestar Galactica, ce serait trop fastidieux, mais je tenais à commenter ce premier vrai épisode qui prend la suite de la mini-série. Autant le dire clairement tout de suite, je ne suis pas encore totalement convaincu par la série. Je suppose qu'il faut un peu de temps avant de rentrer dans cet univers, d'autant que je ne suis pas un habitué de la SF. J'ai par exemple encore beaucoup de mal à ressentir une quelconque compassion pour tous ces personnages. Je ne les trouve pas encore spécialement attachants, hormis quelques cas bien à part. Il se dégage de la plupart d'entre eux une grande foideur, une impassibilité. Que ce soit le commandant, la présidente ou quelques autres. Je les connais encore assez mal et je suis sûr qu'avec le temps, je vais m'attacher à eux. J'espère que ça ne prendra pas trop de temps. En revanche, les jeunes de l'aventure m'intéressent davantage. Si je trouve toujours Starbuck très clichée, j'ai envie d'en savoir plus sur elle. Et puis j'apprécie Lee et sa relation avec elle. Je suis sûr que ce jeune homme est plein de ressources. Evidemment, Boomer est un personnage extrêmement intrigant puisque l'on sait que c'est un Cylon. D'ailleurs, Starbuck blague là-dessus sans savoir qu'elle a vu juste ! Boomer ne laisse rien paraître sur qui elle est vraiment. Normal, me direz-vous. C'est assez bluffant. On a encore du mal à y croire. Le fait qu'elle apparaisse sur Caprica pour venir en aide à **je ne sais plus comment il se prénomme** nous fait nous poser pas mal de questions ! Quel est le plan des Cylon exactement ? Je sens que le pauvre homme ne va pas faire long-feu. Puis on voit mal comment il pourrait rejoindre ses petits-amis maintenant ....

   Gaïus Baltar est encore une énigme pour moi. Pour tout le monde, je crois. Je ne suis pas vraiment fan des apparitions intempestives de Numéro Six dans sa vie. J'ai du mal à m'y faire et, surtout, je ne comprends pas du tout le message qu'elle veut faire passer. Toutes ses conversations avec Gaïus tournent autour de la religion, visiblement les Cylon croient en Dieu. Maintenant que Gaïus s'est repenti, va-t-elle continuer à le hanter ? Et puis ses apparitions sont de quelle nature exactement ? Ca, ça m'intéresse davantage. Est-ce simplement le fruit de l'imagination de Gaïus ou est-ce quelque chose que les Cylon commandent ? C'est quand même grâce à ça que le Galactica a échappé au pire ! Si Numéro Six n'avait pas dévoilé le plan des Cylon au sujet du vaisseau infesté, qui sait ce qui se serait passé ?

vlcsnap_169916


// Bilan // Ce premier épisode est très rythmé, il ne nous donne pas un seul moment de répit et ça, c'est extra. Maintenant, il y a encore beaucoup de choses qui me génent pour réellement accrocher à Battlestar Galactica. Mais tout le mystère qui entoure les personnages ainsi que leurs ennemis, les Cylon, me donne très envie de découvrir la suite !

Posté par LullabyBoy à 18:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Lipstick Jungle [2x 11]

dnes_v2_lipstick_mini_ban

Chapter Eighteen : Indecent Exposure // 3 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars2


vlcsnap_50997

   Voilà un épisode qui aurait pu être hautement sympathique si on n'avait pas deviné à peu près tout ce qui allait se passer dès les cinq premières minutes. Je dis bien à peu près car j'ai eu quelques -mauvaises- surprises ! A commencer par ma chère et tendre Nico dont la nouvelle lubie est d'avoir un bébé toute seule. Bon, elle n'est pas vraiment sûre de ce qu'elle veut vraiment mais elle se pique à coup d'hormones en attendant. Tout cela est assez étrange mais là où ça devient franchement paniquant, c'est quand elle et son patron se rapprochent dangereusement. Ca a fait un petit moment qu'ils se tournent autour mais avec Kirby au beau milieu du tableau, rien n'était possible entre eux. Maintenant que Kirby est effacé (et il me fait une peine incroyable dès qu'il apparaît à l'écran, la scène de "retrouvailles" est poignante et vraiment bien jouée), ils peuvent joyeusement se sauter dessus ! Je pensais qu'ils allaient le faire dans cet épisode et surprise, il faudra attendre le prochain ! Ni étonné ni déçu par cette storyline qui commence. C'est Lipstick Jungle quoi. On prend toujours les mauvais chemins !

   Shane, le mari aimant, charmant et attentionné est devenu en l'espace de deux épisodes un être détestable, agressif et très égoïste. Allez savoir pourquoi ! La crise de la quarantaine sans doute. C'est très agaçant de le voir devenir si détestable. It wasnt' meant to be. La détresse de Wendy est palpable mais elle ne me touche pas vraiment. J'ai toujours un peu de mal avec ce personnage. Deux choses étaient vraiment ratées les concernant : l'apparition éclaire de Natasha Bedingfield qui chante bien mieux qu'elle ne joue, et qui amène la proposition qui va foutre une merde pas possible : que Shane l'accompagne sur sa tournée mondiale de 4 mois ! Youki ! C'est typiquement le genre de truc où il est impossible de prendre parti. Il veut vivre son rêve... oui mais sa famille... elle veut son bonheur... oui mais leur famille... Sale situation dont il est bien difficile de se dépêtrer. En plus, avec son vautour d'agent, il va forcément tromper sa femme ! Pouah, aime pas tout ça. L'autre truc bien raté et qui n'a rien à voir avec la choucroute : le petit Taylor qui voit ses parents se disputer et qui devient, du coup, agressif avec ses camarades d'école. Vive les raccourcies ! Ca va beaucoup trop vite pour être crédible.

   Vous savez combien je déteste Joe Bennett. Eh bien ça y est, il est de nouveau le compagnon de Victory ! Et mieux encore : elle compte le demander en mariage ! Wouah mais c'est génial. Faîtes péter le champagne ! Ca promet pour les deux épisodes restants ! Rodrigo était tellement plus intéressant ... Ah oui mais il était moins riche et beaucoup trop simple pour Vic qui cherche toujours les histoires bien compliquées qui font bien souffrir. Idiote ! Bon et puis le coup du "je suis pudique" mais une fois devant l'objectif du photographe, je deviens une petite mannequin en herbe, on l'a déjà vu mille fois. C'est cliché. Mais c'est toujours sympatoche oui.

vlcsnap_57975


// Bilan // Episode cliché et prévisible du début à la fin. N'empêche qu'il y a des moments de grâce où c'est bien sympathique. 

29 décembre 2008

Critiks Récap' [Du 23 au 29 Décembre 2oo8]

dnesv2critiksminibanhv4

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes

dnes_v2_poll_stars4


dnes_v2_daisies_mini_ban [2x o8]

31352853 [2x 1o]


31081914

31043394 [4x 16]

31352853 [2x o7]

31352853 [2x o9]

31107520 [2x o8]

31107520 [2x 1o]


31108877

31107520 [2x o7]


31075990

31107520 [2x o9]

Posté par LullabyBoy à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Lipstick Jungle [2x 1o]

dnes_v2_lipstick_mini_ban

Chapter Seventeen : Bye, Bye Baby // 3 44o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_115290

   "I'm Not Happy Anymore". Depuis que j'ai vu cet épisode (c'est-à-dire 10 minutes), cette phrase résonne en moi. Je n'arrive pas à m'en débarrasser. Ca y est. Nico et Kirby, c'est (re)fini. Ca m'a beaucoup touché je dois dire. S'il y a bien une seule chose que je retiendrais de cette série, c'est la relation passionnelle et souvent passionnante entre ces deux personnages. J'ai aimé les voir évoluer et j'ai aimé les voir se séparer. Du moins, ça m'a ému. "Les histoires d'amour finissent toujours mal en général", comme dirait l'autre ... Alors évidemment, ce qui a amené cette séparation -le bébé de Megan- était une idée mauvaise et saugrenue. Nico est une femme intelligente pourtant. Je ne la croyais pas capable de s'attacher tant à un enfant qui avait toutes les chances de lui être retiré rapidement. Elle s'y est pourtant énormément attaché et les adieux ont forcément été douloureux. Scène très émouvante quand les parents de Megan viennent récupérer Charlie. On peut remercier Kim Raver qui sort toujours la tête haute des sales histoires que les scénaristes peuvent lui réserver. La scène de séparation est également très forte et en même temps très simple, très naturelle, très crédible. C'est peut-être justement ce qui la rend si émouvante. Elle ressemble à ce qui nous est arrivé à tous à un moment. Evidemment, Kirby n'est pas encore totalement du passé. D'ici la fin de la série (3 épisodes encore), ils peuvent encore se remettre ensemble. Et ce serait préfèrable, histoire de donner un peu d'espoir à nos pauvres petits coeurs meurtris.

     Parce que Nico n'est pas l'unique héroïne de la série (malheureusement, j'ai envie de dire), il faut bien occuper Vic et Wendy. Pour Vic, les scénaristes ne se sont pas foulés : elle ne fait quasiment rien et tant mieux. Pour Wendy en revanche, c'est quasiment trois storylines pour le prix d'une ! Y'en a-t-il une intéressante dans le lot ? Oui, quand même. C'est celle avec qui sa fille, Maddy, qui m'a plu. La petite grandit, s'intéresse aux garçons et a un peu de mal à vivre tout cela dans l'ombre de sa grande mère, belle et brillante. C'est un peu cliché, c'est pas spécialement bien amené mais ça m'a touché. La scène de discussion entre la mère et la fille était toute simple, sans prétention. Donc assez réussie. En revanche, les deux autres histoires de Wendy sont moins intéressantes. Voilà que Shane joue le grand macho qui a besoin de voir sa femme rester à la maison. Attitude pitoyable et qui sort un peu de nulle part. On passe. On passe aussi les problèmes de Wendy pour mettre son nouveau projet de film sur pied. C'est sans intérêt.

vlcsnap_93958


// Bilan // Ce qui est "bien" avec Lipstick Jungle, c'est que l'on ne sait jamais à l'avance si l'on va tomber sur un bon épisode, un épisode moyen ou un mauvais épisode. Cette fois, c'était pas mal. Merci à Kim Raver qui tient le show à bout de bras toute seule depuis le début.   

 


28 décembre 2008

Pushing Daisies [2x 1o]

dnes_v2_daisies_mini_ban

The Norwegians // 4 67o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_87403

   On avait enterré le fameux Dwight Dixon un peu trop vite ! Attention, il n'a pas ressuscité ! Mais sa mort a permis de nous offrir un bon épisode pour conclure temporairement la série. En effet, à l'heure qu'il est, on ignore quand les 3 derniers épisodes seront diffusés. USA Today parle de cet été. ABC n'a pas encore fait d'annonce officielle. Affaire à suivre donc. Tout l'épisode est donc consacré à l'enquête sur la disparition de Dixon, commandée par Vivian, plus touchante et désespérée que jamais. Mais ce n'est pas Emerson Cod et sa bande qui s'en occupe ! Et pour cause : ils en sont responsables. Ce sont ses rivaux : les norvégiens ! On joue, comme souvent dans la série, sur les clichés. Mais c'est toujours fait avec bienveillance. Les associations de nordiques ne devraient pas entamer une action en justice ! En plus, la délicieuse Olive se découvre des origines norvégiennes ! On peut maintenant le dire : elle est le meilleur personnage de la série. Celui qui ne déçoit jamais ! Une fois de plus, elle nous fait beaucoup rire. Elle va me manquer ...

   Comme on pouvait s'y attendre, le père de Ned est de retour ! On avait un peu oublié qu'il avait traîné dans les parages en début de saison. C'était pour mieux le retrouver. Il arrive à point nommé et il sauve la peau de tout le monde. De son fils, Ned, d'Olive (quand ils sont à deux doigts de tomber dans un ravin) et même de Chuck, du père de Chuck et des tantes, quelque part. J'ai hâte de découvrir cet homme dans le présent, après l'avoir souvent vu dans les flashbacks de l'enfance de Ned. D'ailleurs, depuis quelques temps, Ned est toujours accompagné de son ami d'enfance dont j'ai oublié le prénom. Ca serait sympa qu'il débarque un de ces jours ! C'était certainement prévu mais avec l'annulation de la série, peu de chance que ça arrive.

vlcsnap_109833


// Bilan // Voilà un bon épisode qui sort de l'ordinaire et qui donne terriblement envie de voir la suite ... Oui mais quand ?

    

Lipstick Jungle [2x o9]

dnes_v2_lipstick_mini_ban

Chapter Sixteen : Thanksgiving // 3 4oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars1


vlcsnap_1717792

   Au concours de "la vieille retraitée de la télévision la plus laide (après s'être faite tirée de partout)", Mary Tyler Moore gagne haut-la-main ! Encore que Joan Van Ark lui fait une sérieuse concurrence. Qu'est-ce qu'attendent les producteurs de Nip/Tuck pour l'engager ? Je pressens que Brooke Shields finira également comme ça. Elle a déjà commencé le gros oeuvre. En tous cas, j'aime beaucoup la mère de Wendy. Toujours une vacherie bien sentie à balancer. Elle est une des seules à nous faire sourire dans cet épisode absolument catastrophique. On dirait que les producteurs de la série sont allés débaucher des scénaristes de Prison Break tant on a jamais fait pire niveau subtilité. Afin de fêter dignement Thanksgiving, Wendy a décidé d'organiser une belle soirée avec ses amies (qui n'ont apparemment pas de famille). Evidemment, rien ne va se passer comme prévu ...

   Il y a d'abord ce cher Shane, le mari de Wendy, qui doit réconforter son agent qui vient de perdre son chien et qui a besoin de quelqu'un pour l'enterrer. C'est presque couillu d'oser une storyline pareille. Ou devrais-je dire un prétexte pareil. Le but, que l'on comprend instantanément, est de se faire rapprocher Shane et cette femme. Ca se voulait drôle et décalé, c'est parfaitement ridicule. Le jeu de Vanessa Marcil n'aidant pas. NBC a voulu profiter de Lipstick Jungle pour recaser ses acteurs de Las Vegas. Il y a aussi James Lesure qui joue le patron de Nico. Comme la série, ses acteurs étaient mauvais. C'était donc une très mauvaise idée. Le dîner ne va pas se passer comme il aurait dû pour Nico. Pourquoi ? Parce que Megan, la maîtresse de son mari, a eu la merveilleuse idée de lui confier son bébé le temps de quelques jours. Voire plus. Ca aurait pu être marrant de voir Nico en maman d'un jour mais c'est malheureusement bien trop cliché. Kirby et elle n'arrivent pas à faire taire le bébé. C'est Shane qui le calme parce qu'il a déjà eu deux enfants bla bla bla ... A chier. Ca aura sûrement attendri la ménagère friande de ce genre d'idioties. Je passerai sur cette scène ridicule où Nico se promène dans un parc et où une passante lui dit combien elle est chanceuse d'avoir un si beau bébé. Le truc qui ne sonne PAS DU TOUT faux ! Pour finir, Victory se remet tant bien que mal de l'affront que lui a fait le vilain Joe en s'occupant d'une grosse dame qui a besoin d'une robe de mariée. On nous sort un piteux discours sur la beauté intérieure qui n'a rien mais vraiment rien à faire là.

vlcsnap_1705451


// Bilan // Hormis une ou deux répliques, on tient là l'un des plus mauvais épisodes de la série ! Les fêtes, ça ne lui réussit pas. Déjà, l'épisode spécial Halloween était une belle horreur. Rebelote pour Thanksgiving.

27 décembre 2008

Pushing Daisies [2x o9]

dnes_v2_daisies_mini_ban

The Legend of Merle McQuoddy // 4 86o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_1609575

   Ce que les épisodes de Pushing Daisies peuvent être inégaux, c'est fou ! Après un vrai bon épisode, en voici un beaucoup moins bon qui ne vaut que pour les excentricités de la série et le brio des acteurs. Ce qui est déjà pas mal, peu de séries peuvent prétendre faire aussi bien à ce niveau-là. Mais quand même, c'est rageant ! On a une bonne histoire depuis le début mais on a l'impression que les scénaristes ne savent pas trop quoi en faire. Ils ne savent pas où aller. Alors ils bifurquent et ils comblent. L'intrigue avec Charles Charles aurait pu être bonne et faire avancer les choses mais il n'en est rien ! Il se dispute avec Ned et Chuck, pas touchante du tout, nous joue la fille à son papa chéri. C'est un peu comme l'histoire avec Dwight. Elle était prometteuse et puis plus rien. Le fait que Charles se soit enfuit va-t-il changer quelque chose ? J'en doute. Soit ils vont le rattraper en deux secondes, soit ils vont passer tout l'épisode à le chercher. Dans les deux cas, on sait bien que Chuck va devoir prendre la décision tôt ou tard de "re-tuer" son père. Mieux vaut tôt ! Les tantes étaient sur le point de découvrir que Chuck était toujours vivante et puis finalement non. Dommage.

   L'intrigue policière du jour prenait beaucoup de place. En même temps, vu la pauvreté de l'intrigue d'à-coté, ça valait mieux ! Après un excellent duo Ned/Olive, on a eu droit à du grand Emerson/Olive. Les réflexions d'Olive toujours à coté de la plaque et ses délires sont toujours aussi drôles et frais. Ca rassure de se dire que dans quelques temps, si tout va bien, Kristin Chenoweth sera l'une des héroïnes du nouveau drama de David E.Kelley : Legally Mad. On n'en a pas fini avec la belle. J'ai une grande passion pour les phares, les "lighthouse" comme les anglo-saxons disent. Je vais même vous avouer que mon grand fantasme serait de faire l'amour dans l'un d'eux. Je trouve ça tellement romantique ... Je mourrai dans un phare. Voilà, c'est dit. L'intérêt de cette intrigue limitée dont on devinait les tenants et aboutissants très très vite, venait surtout des guests. Mary Kay Place a divinement interprété le rôle d' Annabelle Vandersloop (toujours ces noms improbables). J'ai d'ailleurs hâte de la retrouver en mormone dans la 3ème saison de Big Love. Et puis il y avait également Alexander Gould, plus connu sous le nom de Shane Botwin dans Weeds.

vlcsnap_1616885


// Bilan // Pas l'épisode le plus marquant de la série, loin s'en faut. Il montre assez bien que les scénaristes ne savent pas où ils vont depuis le début. D'où ces épisodes très inégaux en qualité.

26 décembre 2008

Lipstick Jungle [2x o8]

dnes_v2_lipstick_mini_ban

Chapter Fifteen : The Sisterhood of The Traveling Prada // 3 6oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_874594

   Je dois bien reconnaître à la série une qualité : avoir su rendre au fil du temps le trio amical de la série réussi. Au début, tout semblait forcé, surjoué, vraiment pas naturel. Maintenant, quand les filles sont toutes les trois ensemble, il y a quelquechose de vraiment sympathique qui se dégage. Les scènes où elles s'engueulent sont plus réussies que celles où elles s'amusent mais peu importe. Cette complicité est contagieuse. C'est en partie ce qui a fait le succès de Sex & The City d'ailleurs. Même si les actrices ne s'entendaient pas trop dans la vie d'ailleurs ! Enfin au moins Sarah Jessica Parker et Kim Catrall. Les engueulades entre Miranda et Carrie avaient plus de gueule que celles de Nico et Wendy mais bon, on va pas recommencer à comparer les deux séries. C'est pas du jeu !

   Cet épisode avait le grand mérite de sortir les héroïnes de leur New York un peu étouffant pour l'air frais de la campagne. Et j'ai eu l'impression que ce petit endroit du New Jersey ressemblait un peu à mon Capeside de Dawson adoré. Ca m'a fait chaud au coeur. La petite ballade romantico-érotique de Nico et Kirby était délicieuse. C'est fou le temps qu'ils passent à se grimper dessus ces deux-là. Les prises de tête de Wendy étaient un peu moins saoulantes que d'habitude et la gentille déprime de Vic était, comme d'habitude, exagérée, over the top, mais la conclusion m'a bien plu : Joe a prouvé une fois de plus qu'il était une grosse merde. Ce serait bien que Vic s'en rende compte et passe enfin à autre chose. J'aurai dû mal à supporter encore des épisodes et des épisodes centrés sur leur couple maudit. La grosse ombre au tableau qui me tracasse, c'est ce gros nuage autour de Nico et de son boss. On a bien compris que leur relation allait déraper et ça me déplaît fortement, même si ça fait bouger les choses. Elle serait folle de faire du mal à Kirby ! Il est si adorable ...

vlcsnap_882842


// Bilan // Troquer New York contre le New Jersey, parler d'amitié et vous obtenez un épisode attachant qui aurait sans doute mérité encore mieux. Mais ça reste Lipstick Jungle ...

Posté par LullabyBoy à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Pushing Daisies [2x o8]

dnes_v2_daisies_mini_ban

Comfort Food // 4 87o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_109361

   Je viens de goûter au plaisir ultime : déguster un nouvel épisode de Pushing Daisies, pendant les fêtes de Noël, tout en piochant dans une boîte en fer aux mille couleurs les meilleurs friandises qui soient (après les dragibus) : les Quality Street ! Je vous conseille vraiment d'essayer, ça vaut le détour ! Puis ça correspondait bien au thème de cet épisode gourmand, où les scénaristes ont enfin décidé d'ajouter un peu de sel à leur recette sucrée. L'enquête policière du jour -car on n'y échappe pas- commence après 15 minutes d'épisode et se termine avant la fin. Elle prend donc peu de place et elle est prétexte à faire cabotiner Olive et Ned -définitivement le meilleur duo de la série- et à faire chanter Kristin Chenoweth ! Cela n'était plus arrivé depuis un petit moment et ça me manquait vraiment. Elle a repris de sa douce voix l'Eternal Flame des Bangles. Excellent choix ! Le concours de cuisine était une belle occasion de croiser des personnages à nouveau hauts-en-couleurs et la morale de l'histoire était une critique douce-amère vraiment bien vue du problème de l'obésité aux Etats-Unis. Rien n'était ennuyeux de ce coté là, bien au contraire. Un régal !

   Un autre duo a fait des siennes dans cet épisode : Chuck et Emerson. Ils sont moins efficaces que Ned et Olive mais ils ont leur charme, eux aussi. Les scénaristes ont prouvé qu'ils pouvait encore étonner en imaginant Chuck se jouer de Ned et maintenir son père vivant lors de la fameuse réanimation d'une minute (qui dure toujours bien plus longtemps d'ailleurs !). L'idée est excellente et peut amener de bonnes choses pour les prochains épisodes. Mais il faut avouer que voir Chuck, pendant tout l'épisode, s'en vouloir à la fois pour son mensonge vis à vis de Ned et pour avoir pris la vie d'un innocent, n'était pas des plus passionnants. L'intrigue de Dwight paraissait prometteuse à la base et pourtant, ça n'a pas été si fameux. D'ailleurs, il est maintenant mort et on se demande quel était l'intérêt de sa venue, hormis faire réapparaître à l'écran les tantes Vivian et Lily. C'est une intention louable, je les adore.   

vlcsnap_118878


// Bilan // Si Pushing Daisies commençait à sérieusement me lasser, cet épisode remet la machine en marche et je ne suis plus très sûr de vouloir quitter cet univers si particulier ... Il faudra pourtant s'y résoudre.

Posté par LullabyBoy à 12:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :