30 décembre 2008

Battlestar Galactica [1x o1]

Thirty Three

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_169521

   Je ne commenterai pas un par un chaque épisode de Battlestar Galactica, ce serait trop fastidieux, mais je tenais à commenter ce premier vrai épisode qui prend la suite de la mini-série. Autant le dire clairement tout de suite, je ne suis pas encore totalement convaincu par la série. Je suppose qu'il faut un peu de temps avant de rentrer dans cet univers, d'autant que je ne suis pas un habitué de la SF. J'ai par exemple encore beaucoup de mal à ressentir une quelconque compassion pour tous ces personnages. Je ne les trouve pas encore spécialement attachants, hormis quelques cas bien à part. Il se dégage de la plupart d'entre eux une grande foideur, une impassibilité. Que ce soit le commandant, la présidente ou quelques autres. Je les connais encore assez mal et je suis sûr qu'avec le temps, je vais m'attacher à eux. J'espère que ça ne prendra pas trop de temps. En revanche, les jeunes de l'aventure m'intéressent davantage. Si je trouve toujours Starbuck très clichée, j'ai envie d'en savoir plus sur elle. Et puis j'apprécie Lee et sa relation avec elle. Je suis sûr que ce jeune homme est plein de ressources. Evidemment, Boomer est un personnage extrêmement intrigant puisque l'on sait que c'est un Cylon. D'ailleurs, Starbuck blague là-dessus sans savoir qu'elle a vu juste ! Boomer ne laisse rien paraître sur qui elle est vraiment. Normal, me direz-vous. C'est assez bluffant. On a encore du mal à y croire. Le fait qu'elle apparaisse sur Caprica pour venir en aide à **je ne sais plus comment il se prénomme** nous fait nous poser pas mal de questions ! Quel est le plan des Cylon exactement ? Je sens que le pauvre homme ne va pas faire long-feu. Puis on voit mal comment il pourrait rejoindre ses petits-amis maintenant ....

   Gaïus Baltar est encore une énigme pour moi. Pour tout le monde, je crois. Je ne suis pas vraiment fan des apparitions intempestives de Numéro Six dans sa vie. J'ai du mal à m'y faire et, surtout, je ne comprends pas du tout le message qu'elle veut faire passer. Toutes ses conversations avec Gaïus tournent autour de la religion, visiblement les Cylon croient en Dieu. Maintenant que Gaïus s'est repenti, va-t-elle continuer à le hanter ? Et puis ses apparitions sont de quelle nature exactement ? Ca, ça m'intéresse davantage. Est-ce simplement le fruit de l'imagination de Gaïus ou est-ce quelque chose que les Cylon commandent ? C'est quand même grâce à ça que le Galactica a échappé au pire ! Si Numéro Six n'avait pas dévoilé le plan des Cylon au sujet du vaisseau infesté, qui sait ce qui se serait passé ?

vlcsnap_169916


// Bilan // Ce premier épisode est très rythmé, il ne nous donne pas un seul moment de répit et ça, c'est extra. Maintenant, il y a encore beaucoup de choses qui me génent pour réellement accrocher à Battlestar Galactica. Mais tout le mystère qui entoure les personnages ainsi que leurs ennemis, les Cylon, me donne très envie de découvrir la suite !

Posté par LullabyBoy à 18:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Lipstick Jungle [2x 11]

dnes_v2_lipstick_mini_ban

Chapter Eighteen : Indecent Exposure // 3 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars2


vlcsnap_50997

   Voilà un épisode qui aurait pu être hautement sympathique si on n'avait pas deviné à peu près tout ce qui allait se passer dès les cinq premières minutes. Je dis bien à peu près car j'ai eu quelques -mauvaises- surprises ! A commencer par ma chère et tendre Nico dont la nouvelle lubie est d'avoir un bébé toute seule. Bon, elle n'est pas vraiment sûre de ce qu'elle veut vraiment mais elle se pique à coup d'hormones en attendant. Tout cela est assez étrange mais là où ça devient franchement paniquant, c'est quand elle et son patron se rapprochent dangereusement. Ca a fait un petit moment qu'ils se tournent autour mais avec Kirby au beau milieu du tableau, rien n'était possible entre eux. Maintenant que Kirby est effacé (et il me fait une peine incroyable dès qu'il apparaît à l'écran, la scène de "retrouvailles" est poignante et vraiment bien jouée), ils peuvent joyeusement se sauter dessus ! Je pensais qu'ils allaient le faire dans cet épisode et surprise, il faudra attendre le prochain ! Ni étonné ni déçu par cette storyline qui commence. C'est Lipstick Jungle quoi. On prend toujours les mauvais chemins !

   Shane, le mari aimant, charmant et attentionné est devenu en l'espace de deux épisodes un être détestable, agressif et très égoïste. Allez savoir pourquoi ! La crise de la quarantaine sans doute. C'est très agaçant de le voir devenir si détestable. It wasnt' meant to be. La détresse de Wendy est palpable mais elle ne me touche pas vraiment. J'ai toujours un peu de mal avec ce personnage. Deux choses étaient vraiment ratées les concernant : l'apparition éclaire de Natasha Bedingfield qui chante bien mieux qu'elle ne joue, et qui amène la proposition qui va foutre une merde pas possible : que Shane l'accompagne sur sa tournée mondiale de 4 mois ! Youki ! C'est typiquement le genre de truc où il est impossible de prendre parti. Il veut vivre son rêve... oui mais sa famille... elle veut son bonheur... oui mais leur famille... Sale situation dont il est bien difficile de se dépêtrer. En plus, avec son vautour d'agent, il va forcément tromper sa femme ! Pouah, aime pas tout ça. L'autre truc bien raté et qui n'a rien à voir avec la choucroute : le petit Taylor qui voit ses parents se disputer et qui devient, du coup, agressif avec ses camarades d'école. Vive les raccourcies ! Ca va beaucoup trop vite pour être crédible.

   Vous savez combien je déteste Joe Bennett. Eh bien ça y est, il est de nouveau le compagnon de Victory ! Et mieux encore : elle compte le demander en mariage ! Wouah mais c'est génial. Faîtes péter le champagne ! Ca promet pour les deux épisodes restants ! Rodrigo était tellement plus intéressant ... Ah oui mais il était moins riche et beaucoup trop simple pour Vic qui cherche toujours les histoires bien compliquées qui font bien souffrir. Idiote ! Bon et puis le coup du "je suis pudique" mais une fois devant l'objectif du photographe, je deviens une petite mannequin en herbe, on l'a déjà vu mille fois. C'est cliché. Mais c'est toujours sympatoche oui.

vlcsnap_57975


// Bilan // Episode cliché et prévisible du début à la fin. N'empêche qu'il y a des moments de grâce où c'est bien sympathique.