31 octobre 2008

Ugly Betty [3x o6]

31689399

Ugly Berry // 8 55o ooo tlsp.

31711946


vlcsnap_97123

   Hannnnnn ! Betty a été méchannnnnte ! Ca fait du bien de la voir s'associer à Marc et Amanda pour faire virer Lindsay Lohan Kimmie. Paraît qu'en coulisses, c'était pas triste non plus ! Evidemment, les multiples hésitations de Betty et les limites qu'elle pose sans arrêt m'agacent toujours, surtout qu'au final, elle se rétracte. Heureusement, Kimmie est bien trop bête pour comprendre ce qui se passe et elle tombe dans le panneau. Ce personnage a permis de booster deux épisodes mais point trop n'en faut. Encore un épisode à la limite et ça ira très bien. On ne peut pas rester 107 ans sur cette guéguerre entre elle et Betty parce que du coup, les autres intrigues n'avancent pas pendant ce temps-là. Remarque, à bien y réfléchir, il n'y a pas tellement d'autres intrigues. Il y a bien Daniel qui est en train d'organiser tout un stratégème pour faire virer Wilhelmina mais bon. Je dois avouer que je n'avais rien vu venir, trop content sans doute de revoir Grant Bowler, le Capitaine du cargo de Lost. D'ailleurs, en un épisode d'Ugly Betty, il a dû plus parler qu'en une saison de Lost ! Il doit être ravi. C'est marrant de voir Wilhelmina craquer. Quand on regarde bien, on ne la pas vu avec beaucoup d'hommes depuis le début de la série. Il serait temps qu'elle nous montre qu'elle peut être mangeuse d'hommes aussi.

   L'autre intrigue de l'épisode n'est pas passionnante même si se servir des élections qui ont lieu la semaine prochaine m'a paru une bonne idée. J'ai bien cru à un moment donné qu'Ignacio allait se lancer dans un grand discours moralisateur sur la nécessité d'aller voter mais on y a échappé. Hilda ne lui a pas laissé le temps de finir. Ceci dit, il y aurait eu un discours moralisateur que ça ne m'aurait pas dérangé. C'est triste à dire mais une partie d'américains seraient prêts à aller voter jusque parce qu'ils ont entendu dans Ugly Betty que c'est ce qu'il faut faire. Et c'est ce qu'il faut faire ! Sans rentrer dans les détails, il faut savoir que la population hispanique, pourtant nombreuse aux Etats-Unis, ne vote pas beaucoup (et je ne compte pas ceux qui ne le peuvent tout simplement pas). Alors faire passer un message à travers une série très regardée par cette population n'est pas une mauvaise chose, tant que c'est fait avec un minimum de subtilité. L'intrigue qui se dessine autour de la licence qu'Hilda n'a pas pour son salon ne me dit rien de bon. Ca ne peut pas donner grand chose, a priori. Et enchaîner sur une nouvelle amourette avec le conseiller ne m'emballe pas non plus des masses. En parlant d'amourette, Betty a enfin recroisé son gentil voisin. Il a toujours sa petite guitare et son air de garçon mignon et gentil. C'est sûrement ce qu'il lui faut mais ça sent le gnan gnan à plein nez !

vlcsnap_91423


    // Bilan // Un épisode passablement sympathique mais qui ne fait pas vraiment avancer le schmilblick. Les dialogues étaient particulièrement bons. Aucune grosse intrigue à l'horizon malheureusement ...

Posté par LullabyBoy à 23:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Private Practice [2x o4]

31658421

Past Tense // 7 93o ooo tlsp.

31509950


vlcsnap_158299

   J'estime que les scénaristes de Private Practice ont vraiment fait du bon boulot pour proposer une saison 2 bien meilleure que la première. On s'attache de plus en plus aux personnages en en apprennant davantage sur leurs petites manies et sur leur passé surtout. Ainsi, Pete, jusqu'ici très en retrait, voit le retour d'un de ses amours de jeunesse interprété par Jayne Brooke (un rôle très différent de celui qu'elle a tenu dans le dernier épisode en date de Brothers & Sisters !). Meg travaille pour Médecins Sans Frontières et nous apprend que Pete en faisait aussi parti il y a 15 ans, à l'époque où ils se sont rencontrés. Il a sauvé des vies, il a été un héros. C'est par amour qu'il a quitté cette vie-là. Et depuis que sa femme est morte, il n'est plus tout à fait le même. C'est agréable d'en apprendre un peu plus sur lui et de le voir avec une femme. Il semble heureux pendant cet épisode. C'est rare. Une parenthèse enchantée ? Violet nous dévoile également un pan de son passé. Il semblerait qu'elle ait été violée plus jeune. Ca ne m'étonne pas vraiment, on sent depuis le premier épisode que cette femme a beaucoup souffert. Elle refuse de s'ouvrir à Addison. On en saura donc pas plus pour le moment. Mais là aussi, une brèche intéressante vient de s'ouvrir. Il ne reste plus qu'à s'y engouffrer.

   Le fil rouge de l'épisode concerne l'avenir du cabinet. Addison aimerait un retour en arrière, à l'époque où Sam et Naomi étaient fous amoureux et où elle pouvait se confier à n'importe quelle du jour et de la nuit à sa meilleure amie Naomi. Elle voudrait qu'ils acceptent de travailler ensemble, sans que l'un soit le chef de l'autre. C'est bien évidemment utopiste. Il est alors décidé d'organiser un vote pour nommer qui des deux sera en charge du cabinet. Très mauvaise idée qui va trouver un dénouement suprenant (enfin dans les quelques secondes qui le précéde, on sent le coup venir) : c'est Addison qui est nommée chef de l'OceanSide ! Dire qu'elle est arrivé il y a seulement quelques mois ! Quelle ascension ! Ca n'est pas du tout réaliste mais c'est néanmoins une excellente idée. Puis ça permet de remettre tout le monde à sa place : c'est Addison l'héroïne et pourtant, elle a le même temps d'antenne que les autres. Ca va peut être changé maintenant. Ceci dit, je vais un peu vite en besogne. Pour le moment, elle n'a rien décidé, d'autant plus que Sam et Naomi se réconcilient pour la énième fois. Pour rester sur Addison, sans mauvais jeu de mot, sa relation avec Kevin se poursuit tranquillement. Elle a décidé de se mettre des rêgles maintenant. Elle ne couchera pas aussi vite que d'habitude ! Elle a appris de ses erreurs avec McDreamy, McSteamy et les autres. Cela donne quelques échanges sympas entre elle et Kevin, ou même entre elle et Violet.

   Comme à l'épisode précédent, les cas médicaux ne servent que de toile de fond et c'est bien mieux comme ça. Une patiente de religion musulmane demande à Addison de lui faire retrouver sa virginité afin de ne pas entâcher l'honneur de sa famille. C'est un sujet tristement toujours d'actualité. C'est traité dignement, sur un ton qui n'est pas trop moralisateur. Quant à Cooper, il se retrouve face à une mère qui préfère se passer de ses services quand elle se souvient l'avoir déjà vu nu sur des photos postées sur des sites de rencontre. C'était plutôt marrant de voir Cooper se demander s'il n'est pas un gros obsédé. Le clou du spectable, c'est quand Charlotte débarque tout de cuir vêtue, fouet à la main, prête à lui faire subir les pires sévices sexuels. Le problème c'est que Cooper a envie de parler et d'apprendre à la connaître. Pour la première fois, elle accepte de s'ouvrir un peu à lui et de se raconter. Et de l'écouter aussi. C'était mignon tout plein.

vlcsnap_186879


// Bilan // Private Practice s'améliore d'épisode en épisode. Celui-ci était particulièrement réussi. Peut-être le meilleur à ce jour. Dommage qu'il soit en même temps celui qui ait le moins marché en audience de toute la courte histoire de la série. Il va vraiment falloir que ABC se décide à la diffuser après Grey's Anatomy, comme elle aurait dû le faire depuis longtemps. C'est le seule moyen de la sauver même si elle est déjà assurée d'avoir une saison complête, contrairement à ses consoeurs du mecredi soir (Pushing Daisies et Dirty Sexy Money).   

   

Posté par LullabyBoy à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2008

Dirty Sexy Money [2x o4]

31677075

The Witness // 6 1oo ooo tlsp.

31711946


vlcsnap_104951

   L'élection du sénateur de New York est enfin arrivée et Patrick l'a emportée. Etait-ce une surprise ? Pas vraiment. C'est marrant parce que j'étais en train de penser à la façon dont la campagne de Robert McAllister a été menée dans Brothers & Sisters et celle de Patrick Darling dans Dirty Sexy Money et il y a un fossé immense entre les deux. Ils ne prétendaient pas au même poste, certes. Mais quand on regarde bien, on ne sait rien de l'adversaire de Patrick. On ne connaît rien de ses convictions politiques bien qu'on les imagine très républicaines. Sa campagne n'a été traitée que sous l'angle de la famille Darling et des possibles scandales qui risquaient d'éclater et tout foutre en l'air. Ce n'est pas une critique négative que je fais là, dans le sens où les deux séries ne sont pas censées apporter la même chose. D'ailleurs, je me rends compte de tout ça maintenant mais pendant le déroulement de l'intrigue, ça ne m'a absolument pas dérangé. C'était juste une remarque comme ça en passant. Dans tous les cas, j'espérais quelque chose de grandiose pour cette élection. J'espérais du scandale et on n'a rien eu de tout ça. Tripp s'est encore très bien débrouillé pour faire taire celui qu'il fallait faire taire, à savoir le frère d'Helen, et faire partir celui/celle qui gênait, à savoir Carmelita. J'étais pourtant quasiment persuadé que Patrick irait jusqu'au bout et la présenterait à la presse au moment fatidique. Un beau grand coup d'éclat. Au lieu de ça, on a eu une engueulade de couple qui sera j'espère vite résolue. Les propos de Patrick à la fin de l'épisode ne me laissent pourtant pas optimiste. Il a compris que pour réussir, il lui fallait être un peu plus Tripp et un peu moins lui-même. Dernière petite chose qui m'a déçu : Carmelita serait partie pendant quelques semaines de son plein gré. Pas de complot ou de kidnapping derrière tout ça. C'est nul !

   Simon Elder commence enfin à se reveiller ! Miracle ! Il a clairement énoncé son plan à Nick : épouser Karen, s'emparer de ses parts dans l'entreprise familiale et chemin faisait, s'emparer de la totalité de la compagnie ! En soit, rien de surprenant là-dedans. Ce qui l'est, par contre, c'est qu'il le dise aussi franhcement à Nick. Je ne vois pas très bien en quoi cela peut l'avantager. En même temps, Nick s'en doutait aussi, il n'est pas idiot. Au moins, les choses sont claires. Je regrette fortement que Karen n'ait finalement aucune idée derrière la tête. Elle est vraiment tombée amoureuse et elle n'a déjà plus toute sa tête. Une autre qui perd la tête, c'est Lisa. La voilà qui se met à mentier à son mari. Ca ne lui ressemble pas. Jeremy lui a monté la tête et qu'elle le veuille ou non, elle est maintenant aussi dépendante de la famille Darling que Nick. Je trouve cela intéressant. Cela permet de la placer dans une nouvelle perspective où elle aura plus de mal à se plaindre des Darling sachant qu'elle profite aussi de leur impitoyable système. Cependant, j'ose espérer que les scénaristes n'ont pas en tête de faire renaître le couple Lisa/Jeremy. Ce serait une grossière erreur. Tiens d'ailleurs, Nick est maintenant au courant pour la liaison de Jeremy et Nola (qui nous ont offert une scène osée comme on aimerait en voir plus souvent dans une série qui porte le mot "sexy" dans son nom !). Je préfère ne pas m'éterniser sur le cas Brian/Brian Jr, étant donné que l'on nous ressert la même histoire une fois de plus.

vlcsnap_103677


// Bilan // Cet épisode aurait pu être formidablement soapesque avec mille rebondissements et au lieu de ça, on ne nous offre que du tiède, voire du réchauffé. Ca reste bien agréable à suivre mais la déception est de mise.

Posté par LullabyBoy à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Eli Stone [2x o3]

31586064

Unwritten // 7 7oo ooo tlsp.

31749530


vlcsnap_167217

   Après l'excellentissime épisode de la semaine dernière, il était quasiment impossible de faire mieux. Et malheureusement, ce 3ème épisode de la saison 2 d'Eli Stone a fait moins bien, beaucoup moins bien. J'aime toujours la façon dont on est construite la série, j'aime encore plus le fait que ça ne soit pas une série judiciaire comme les autres mais je regrette que depuis le début de la saison, l'humour soit mis de coté afin de laisser une place plus importante au drama pur. Où est la fantaisie dans tout ça ? Bien-sûr, les visions d'Eli sont fantaisistes mais point de téléportation au beau milieu d'un champ de bataille, point d'apparition surprise de George Michael ... il n'y a même pas de scène chorégraphiée dans cet épisode ! Quant à Patti, elle est quasiment absente. Ca, c'est juste impardonnable !

   Une grande partie d'Unwritten est consacrée à l'affaire qui oppose Posner et Klein à Weathersby. C'était loin d'être inintéressant, ce n'était même pas ennuyeux mais trop de détails m'ont posés problème. Déjà, mêem si le sujet est évoqué, il est absolument impensable que Taylor puisse représenter son père devant la Cour. Je ne sais pas si des lois l'interdisent mais il est évident qu'elle ne peut pas être objective et ça ne peut que déservir le procès. Le témoignage de la femme de Jordan m'a également dérangé. Elle témoigne contre son mari quand même ! Mais surtout, il nous manque une scène où on les verrait s'expliquer. C'est dommage. Les conséquences de ce procès gagné par Jordan sont grandes. La firme va pouvoir ressembler à ce dont rêve un peu utopiquement Jordan et Eli. La série part ainsi dans une direction légérement différente. Ca ne me déplaît pas mais un gros changement comme celui-ci fait forcément un peu peur. On sait ce qu'on perd mais on ne sait ce qu'on gagne, comme on dit ! Et puis, tous les avocats que nous connaissons vont-ils suivre Jordan dans sa nouvelle aventure ? Visiblement pas tous. Maggie, contre toutes attentes, va travailler pour Posner & Klein. C'est en tous cas ce que la vision d'Eli nous montre. Comme on nous a montré la saison passée qu'il allait avoir un enfant ensemble. Je me demande quel crédit apporter à ces visions. A partir du moment où Eli les a, il agit forcément différement pour changer le cours des choses. Du coup, ses visions vont-elles vraiment se réaliser ? Tout ça n'est pas très clair et je suppose que c'est fait exprès. Je pourrais vous parler de l'affaire que Maggie et Eli défendent ensemble mais je n'en ai pas envie. Elle ne m'a pas passionné et le pire, c'est de se dire qu'elle semble loin d'être terminée ! J'espère que l'on n'y reviendra pas tout de suite.

vlcsnap_141123


// Bilan // Malgré la prestation remarquable du charismatique Victor Garber, il manque de l'humour, de la fantaisie et de l'émotion à cet épisode pour être réussi.

 

Posté par LullabyBoy à 01:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 octobre 2008

Dexter [3x o5]

31622673

Turning Biminese //

31711946


vlcsnap_76683

   Miguel Prado vient de nous dévoiler son vrai visage. Ou du moins, ses vraies intentions. Il a tendu un piège à Dexter et il est tombé dedans comme un bleu ! Mais qu'arrive-t-il à Dexter pourtant si clairvoyant habituellement ? Peut-être que les émotions le submergent, contrairement à ce qu'il ne cesse de clamer. Il dit qu'il ne ressent pas d'émotion mais personne n'est dupe. Il en ressent des tas ! Quand à la fin de l'épisode, il se dit soulagé que Rita n'ait pas perdu son bébé, c'est bien parce qu'il tient à cet enfant, il l'aime déjà. Dexter est donc très vulnérable ces temps-ci et Miguel est arrivé au bon moment. Le moment où l'on se rend compte que Miguel a tout calculé est assez effrayant. Il sait qui est Dexter et il se sert de lui. Moi aussi j'ai l'impression de m'être fait avoir ! Retrospectivement, les indices étaient nombreux. Le fait que Miguel parle de ce tueur n'était pas anodin. Le fait qu'il arrive pile au moment où Dexter s'apprête à partir en chasse, ce n'est pas un hasard non plus. Il l'épie, il le traque ! Mais quel est son but ? C'est ça la grande question. S'il sait que Dexter tue, sait-il pourquoi ? En quoi cela l'intéresse-t-il tant ? Il nous manque clairement une grosse pièce du puzzle pour pouvoir mettre tout ça dans l'ordre et que ça fasse sens.

   Ce qui me paraît de plus en plus probable, c'est que Ramon est aussi un tueur. La femme qui a été assassinée et dont toute l'épique a tenté d'élucider le meurtre ne l'a pas été par ce mystérieux tueur qui rôde mais par Ramon ! C'était le seul moyen pour lui d'entrer dans l'enquête. Manque de chance pour lui, Mazuka a tout de suite su que l'on n'avait pas affaire aux deux même tueurs. On notera au passage que Mazuka a désormais des états d'âme. Dommage que cette partie soit traitée par-dessus la jambe, ça aurait pu être intéressant. Et puis il ne fait pas beaucoup de doutes que c'était Quinn qui espionnait Debra avec des jumelles quand elle discutait de manière informelle avec un des "employés" de Freebo. Une autre qui me paraît de plus en plus louche, c'est la femme de Prado dont j'ai oublié le prénom. A mon avis, elle est de mèche avec son mari. Elle est bien trop gentille et attentionnée envers Rita pour être honnête. Sinon, ça devient une habitude, l'épisode se termine sur un moment de tendresse. Ce n'est pas vraiment ce que j'attends d'une série comme Dexter. Quand c'est de temps en temps, c'est appréciable. Quand ça devient régulier par contre ... 

vlcsnap_78980


// Bilan // Arrivé au 5ème épisode, la trame de cette saison paraît encore assez floue. On ne sait toujours pas vers quoi on se dirige concrêtement. Ca pourrait être excitant mais ça ne l'est pas vraiment. Il manque quelque chose à ces premiers épisodes, mais quoi ?

Posté par LullabyBoy à 22:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Samantha Who ? [2x o3]

31549808

The Pill // 1o 47o ooo tlsp.

31509950


vlcsnap_275212

   Recentrer un peu la série autour de l'amnésie de son héroïne principale n'était pas une mauvaise chose. Les flashbacks incessants auraient pu devenir agaçants à la longue mais ils ne l'ont pas été. O n alternait les flashbacks marrants et les flashbacks qui vont avancer l'intrigue, avant qu'elle ne recule. Quand Sam a eu son accident, elle venait tout juste de partir furieuse d'un rendez-vous avec Todd. Il venait de la larguer, n'ayant pas du tout digérer la crise qu'elle lui a piqué quand il a osé la demander en mariage. On a ainsi pu découvrir un autre Todd, beaucoup moins passif. Dommage qu'au dernier moment, il fasse tout capoter en effaçant le message que Sam lui avait laissé sur son répondeur. Les remettre si vite ensemble n'était pas possible. C'est comme ça, ça fait parti du jeu et on le sait bien. S'ils se remettent ensemble, ce sera lors du dernier épisode pour conclure sur un bel happy-end. Mais pas avant ! Il est temps d'offrir à Sam un nouveau petit-ami. Ne serait-ce que pour rendre jaloux Todd qui semble avoir tourné la page Newly. Bon, l'idée de la pilule miracle qui ravive les souvenirs était absolument ridicule mais on n'est pas dans une série spécialement réaliste de toute façon. Les scènes avec le médecin étaient particulièrement drôles soit dit en passant.

   Le duo Andrea/Dena fonctionne merveilleusement bien. Alors qu'en saison 1, Sam était de toutes les scènes, en saison 2, ses amies obtiennent leur indépendance, avec des intrigues bien à elles dans lesquelles Sam n'est pas forcée d'intervenir. C'était une fois de plus très très drôle. Andrea s'est mise dans la tête qu'elle était capable de séduire aussi des femmes. Alors elle met tout en preuve pour faire craquer une collègue de bureau ! Et elle la fera effectivement craquer mais pas dans le bon sens du terme ! Je tiens à souligner de nouveau combien je suis content que les scénaristes ne soient pas tombés dans le cliché de la grosse complêtement idiote en ce qui concerne Dena. C'est vrai, ça aurait été facile. Au contraire, Dena a du répondant, elle ne se laisse jamais faire et elle est pleine d'humour et de second degré.


// Bilan // Samantha Who? continue d'être une vraie bouffée de bonne humeur, sans prise de tête. 

31515293

Posté par LullabyBoy à 17:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Brothers & Sisters [3x o5]

31549000

You Get What You Need // 1o 1oo oo tlsp.

31711946


vlcsnap_194817

   Après quatre épisodes très réussis d'affilé, une petite baisse de qualité était à prévoir. Cet épisode n'était pas mauvais, loin de là, mais il lui manquait ce fameux supplément d'âme qui fait de Brothers & Sisters une série d'exception. Kevin est au centre de toutes les attentions. Il est sur le point de devenir associé. Dès le départ, on sait que ça ne va finalement pas se faire, qu'un autre va être choisi. Et ça ne manque pas. Il faut dire que c'est beaucoup plus simple ainsi pour la suite prévisible des événements. Depuis l'instant où Robert a proposé à Kevin de l'engager, il est évident qu'il va finir par accepter. Mais comme c'est une perspective scénaristique bien plus intéressante, je ne blâmerai pas les auteurs. Il aurait simplement fallu le faire de manière plus subtile. De la même façon, on sait pertinnement que le dîner avec les parents de Scotty va mal se passer. En même temps, je n'ai jamais vu un dîner qui se passait bien dans la série ! C'est relativement bien géré, notamment grâce à la présence de Kitty et Robert, assez consternés par l'attitude des Wandell. La mère est vraiment la pire. On en avait déjà eu un aperçu lors du season finale de la saison 2. Le père est plus modéré et plus sympathique. J'étais en tous cas content de les retrouver même si j'aurai aimé que leurs opinions politiques soient davantage mises en avant. Dans la série, on l'oublie parfois un peu, tous les personnages viennent d'un milieu plutôt aisé, voire très aisé, et d'avoir l'avis de citoyens plus lambdas - quoiqu'ils n'ont pas non plus l'air d'être tout droit sortis de l'Amérique prodonde - est forcément intéressant. L'épisode se termine sur une note très touchante, avec un Scotty comme on l'a rarement vu, très en colère, mais qui s'adoucit quand il comprend ce que Kevin vient de traverser. Ce genre de scènes me file les larmes aux yeux directement.

      Le cliffhanger de l'épisode précédent, à savoir Rebecca qui découvre le dossier Ryan sur le bureau de sa mère, trouve une conclusion assez innatendue. Contre toutes attentes, Holly ne ment pas à sa fille. Elle respecte sa promesse. On évite ainsi une énième engueulade, contrairement à ce que je craignais. Mieux encore, on assiste à un beau moment de complicité entre la mère et la fille. Les voir si heureuses et si proches est si rare ! Les explications d'Holly me paraissent tenir la route. Comme Rebecca, j'aurai tendance à la croire. Mais comme Rebecca, je suis un peu naïf alors ... Comme elle le dit, elle voulait simplement contrôler les choses. Peut-être aussi que de retrouver ce fameux Ryan le rendait ainsi réel à ses yeux. La trahison de William aussi. Elle avait besoin de ça. Sa discussion en fin d'épisode avec Nora est délicieuse, comme chaque scène qu'elles partagent de temps à autres. Elles agissent toutes les deux comme des gamines et la petite musique de fond amusante nous rappelle que tout ça est à prendre à la légère. On nous a donc amené discrétement LA raison qui va décider Nora à rechercher Ryan : le faire avant que Holly ne le fasse ! Je pense que Holly ne l'aurait de toute façon pas fait mais bon. C'est un poil bancal tout ça, il faut bien l'admettre.

   Le reste de l'épisode est consacré à Sarah et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas spécialement passionnant. J'aime beaucoup le personnage de Sarah, la femme qu'elle est, mais j'ai de plus en plus de mal avec toutes les storylines qui la touche. Déjà la saison passée, sa petite romance avec Graham ne m'avait pas convaincu. Il y avait les affaires d'Ojaï qui étaient parfois gonflantes en plus. Maintenant, la voilà qui s'ennuie chez elle, à devoir mener une vie de femme au foyer en attendant de trouver un job qui vaille le coup. Et là, je sens les scénaristes dans une impasse. Que faire ? Lui trouver un love interest en attendant ? Oui mais comment ? Elle ne sort pratiquement pas de chez elle. Lui trouver rapidement un nouveau boulot ? Oui mais comment rendre cela intéressant ? Si elle trouve un boulot, elle risque de se retrouver avec une histoire très cloisonnée, avec peu d'intéraction avec le reste de la famille ... Alors on entrouve la possibilité d'un retour à Ojaï. Saul suggère discrétement à Tommy de virer Holly. S'il le fait, Sarah reviendra forcément en courant ! Je ne suis pas certai d'avoir envie de ça non plus. Non, je crois vraiment qu'il y a un problème avec le personnage de Sarah actuellement. Ah au fait, Justin et Rebecca ont enfin couché ensemble ^^ C'est marrant, je crois que ça ne fait plus du tout bizarre à personne ! Encore bravo aux scénaristes qui ont rudement bien mené leur barque pour rendre ce couple improbable crédible et attachant. 

vlcsnap_203561


// Bilan // Cet épisode est par bien des points réussi mais toute la partie consacrée à Kevin manque terriblement de subtilité et celle de Sarah, d'intérêt. Premier léger faux pas de la saison 3. 

31515293


// Bonus // Petit bêtisier des coulisses du tournage de la série ! Ca vaut le coup d'oeil.

Posté par LullabyBoy à 01:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2008

Californication [2x o5]

31587201

Vaginatown //

31711946


vlcsnap_193296

   C'est fou ce que les anciens de Dawson sont à la mode en ce moment ! Après les passages remarqués de James Van Der Beek dans Ugly Betty et How I Met Your Mother, après Joshua Jackson dans la peau d'un des héros de Fringe, après Katie Holmes et, à venir, Kerr Smith dans Eli Stone, après Michelle Williams qui enchaîne les excellents films au cinéma (j'ai toujours su que c'était la plus douée !), voici Meredith Monroe, l'ex-cinglée Andie McPhee, dans Californication ! Et là encore, elle a un sacré pet au casque ! C'est grâce à elle d'ailleurs que l'épisode est relativement plaisant. Elle interpréte une certaine Chloe Metz, présentatrice déjantée d'une émission culinaire, avec qui Hank Moody va forcément avoir une de ces petites aventures dont lui seul a le secret ! Leur scène de sexe est particulièrement drôle tant Chloe est hystérique. Et je ne me suis pas remis du "Let's Fuck !" suivi d'applaudissements plus qu'enthousiastes ! A la fin de l'épisode, l'ambiance se fait un peu plus tendre. Je dois dire que cette vue panoramique de Los Angeles qui brille de mille deux me fait craquer à chaque fois. Un jour, je la verrais de mes propres yeux !

   Hormis cette escapade coquine, on retrouve Charlie qui s'improvise agent de l'actrice porno qu'il a pourri il y a deux épisodes de ça. C'était sans intérêt, sauf quand Marcy était là. Sa vulgarité est un plaisir sans cesse renouvellé. Point de Becca et c'est bien dommage. J'aurais bien aimé assister à son premier rendez-vous amoureux. Tant pis. Bon et puis sinon, un goût amer de la saison 1 commence à se faire sentir. On se retrouve à peu près dans la même situation, à savoir Hank et Karen séparés mais toujours amoureux au fond. Alors si c'était suprenant et déroutant à l'épisode précédent, c'est tout de suite moins drôle dans celui-ci et je crains que ça n'empire la saison avançant ...


// Bilan // Un épisode sauvé du naufrage par la présence de l'hilarante Chloe Metz, personnage que l'on reverra j'espère à l'occasion, ainsi que celle de Marcy, dont chaque ligne de dialogue est toujours un bonheur de vulgarité.

   

Posté par LullabyBoy à 16:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2008

Desperate Housewives [5x o5]

30688048

Mirror, Mirror // 15 62o ooo tlsp.

31509950


vlcsnap_87233

   Voilà un épisode qui sort de l'ordinaire grâce à une construction narrative différente mais pas forcément très habile. N'aurait-il pas été plus efficace de distiller les grosses informations sur les 5 ans écoulés sur plusieurs épisodes plutôt que dans un seul ? Ca aurait davantage maintenu l'intérêt. Ensuite, je me demande si cet épisode clôt le chapitre "bond de 5 ans" définitivement. Reste-t-il encore des choses que nous ne savons pas ? A priori, nous avons là toutes les réponses aux questions que nous nous posions. Et à celles que nous ne nous posions pas d'ailleurs. L'effet miroir à travers lequel les housewives (et Dave !) se remémorent leur passé proche manque totalement de subtilité, en plus d'être trop redondant - 1 regard dans le miroir/Premier flashback/Un deuxième regard dans le miroir/Deuxième flashback - mais ça donne un ensemble très cohérent. Le coup des scènes qui se rejoignent est par contre bien foutu.

   Le flashback de Bree est peut-être celui qui réserve le plus de surprises. On commence d'abord par un dîner très gay qui a lieu la veille du grand départ d'Orson pour la prison. Il est l'occasion de retrouver Bob et Lee quelques instants. Bien que leurs interventions soient drôles, ainsi que celle d'Andrew, je trouve dommage de les cantonner au simple fait qu'ils soient homos. C'est d'autant plus énervant quand on sait que ça vient de Marc Cherry, plus homo tu meurs. Alors ils font forcément des blagues sur la fameuse savonnette dans les douches des prisons. La seule autre fois de la saison où on les a vus pour le moment, c'est quand ils mataient Jackson sortir à poil de chez Susan. Là encore, c'état drôle. Mais la caricature m'agace. Auront-ils un jour une storyline consistante rien qu'à eux ? Je sais que ce ne sont que des personnages secondaires mais quand même ... Pour en revenir à Bree, on apprend qu'elle est retombée dans l'alcoolisme à la suite des départs successifs d'Orson et de Benjamin. Et c'est Katherine qui l'a aidée à se relever. J'ai trouvé ça très touchant. On regrette qu'il ne s'agisse que d'un rapide flashback d'ailleurs. Ca aurait mérité un vrai traitement sur quelques épisodes. Oui mais le bond de 5 ans ... Toute la partie au présent où Orson fait un caprice à Bree pour qu'elle accepte qu'il travaille avec elle était moins réussie cependant.

   Le flashback de Susan est celui qui réserve le moins de surprises a contrario. On assiste à la première rencontre de Susan et Jackson. Puis à l''évolution de leur relation. On ne sait pas très bien où l'on se situe dans le temps. On suppose que ça n'est pas très vieux. Quelques mois simplement. Au présent, Jackson annonce à Susan qu'il l'aime (je pensais que c'était une chose acquise) et qu'il veut emmenager avec elle. Elle refuse. Il la quitte. Un "Je te suis tu me fuis" devrait les occuper pendant quelques épisodes. Je baille déjà rien que d'y penser.

vlcsnap_85460

   Pauvre Lynette. Elle n'est vraiment pas gâtée cette saison. Horreur, malheur ! Tom s'est fait électrocuté ! Pas de soucis. Il va faire un tour du coté de la célèbre chambre d'hôpital où tous les malades de la série sont passés. Après avoir frôlé la mort, il décide de croquer la vie à pleines dents et de se trouver une nouvelle jeunesse. Cette histoire n'était pas subtile pour deux sous. Vraiment pas. Pas drôle non plus. Et à peine émouvante. Ce qui est émouvant, c'est de voir ce couple traverser les années sans jamais se quitter, malgré les épreuves. Maintenant, il n'est arrivé que ça à Lynette pendant 5 ans ??? Qu'est-ce qu'elle a dû se faire chier la pauvre. Je crains que ce personnag ait défintivement atteint ses limites. Allez, une rechute de son cancer, tuez-la et n'en parlons plus ! Je l'adore hein. Mais je préfère la voir mourrir plutôt que survivre à travers des histoires sans intérêt. De toute façon, elle ne mourra jamais. Je ne sais même pas pourquoi j'ose l'envisager.

   Parfaite occasion d'enchaîner sur Gaby dont j'ai souvent souhaité la mort ces deux dernières années ! Son flashback est également sans surprise mais ses répliques sont tellement drôles que l'on passe outre. Va pour cette fois (je deviens beaucoup trop indulgent la concernant). Elle était stérile mais un miracle a eu lieu ! Alleluïa. Passons ce pénible détail. Parce que Carlos ne voulait pas se protéger, il n'y a pas eu un mais deux accidents. On regrette de ne pas avoir assisté aux accouchements. Ca aurait été folklorique. Enfin voilà, y'a pas grand chose à dire quoi. C'était sympa à suivre.

   Last but not least ! Dave ! A l'occasion des 70 ans de Mrs MCluskey, il a décidé de lui faire sa fête, dans tous les sens du terme (enfin sauf celui qui consisterait à l'avoir honorée, faut pas pousser !). Devant tous ses voisins, il la fait passer pour une vieille femme que la démence guette. Peut-être qu'Alzheimer aurait suffit comme explication mais les scénaristes sont tellement facétieux ! Ils adorent en remettre un couche. Alors oui, Dave est effrayant mais plus ça va, plus il perd de son mystère. Vous savez pourquoi ? Parce que j'ai ma petite théorie sur l'identité de sa victime mystère. Et j'y crois dur comme fer. A la fin de l'épisode, nous apprenons que c'est un homme dont il s'agit. Petite déception. Les hommes de Desperate sont tellement moins intéressants que leurs femmes. Mais c'est justement l'occasion d'en rendre un intéressant, prenons ça avec philosophie ! J'ai envie d'éliminer d'office Carlos. A tort peut-être. Mais tout aveugle qu'il est, ça serait trop compliqué de monter toute une histoire autour de lui maintenant. Orson ? Il a déjà eu son mystère à lui. En deux ans, il a déjà été bien gâté. Reste donc ... Tom et Mike. Tom est un mec bien, il n'a jamais rien fait de mal. Certes, depuis quelques temps il devient complêtement benêt, mais ce n'est pas une raison pour vouloir le tuer ! Donc Mike. Lui aussi a déjà eu son mystère en première saison. Mais c'est loin maintenant. Voici donc ma théorie : lors de l'accident de Susan et Mike, les deux morts de la voiture d'en face étaient le fils/la fille et la femme de Dave. Cela a ruiné sa vie donc il veut ruiner celle du conducteur/meurtrier. Qu'en pensez-vous ? Le simple fait que j'ai pu y penser après seulement cinq épisodes me fait dire que c'est trop facile, que ça ne peut pas être ça mais bon ...

vlcsnap_113872


// Bilan // Malgré un manque de subtilité flagrant, cet épisode est assez réussi. Il nous apprend beaucoup de choses et de manière relativement originale. Les storylines de Susan et Lynette sont très faibles qualitativement mais celles de Bree et de Gabrielle rattrapent le coup, chacune dans deux registres différents. Quant au mystère de Dave ... hum ... espérons que ma théorie soit la mauvaise. Sinon, ils ont sacrément raté leur coup !

31515293

Posté par LullabyBoy à 23:43 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Fringe [1x o6]

dnes_v2_fringe_mini_ban

The Cure // 8 91o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_37459

   Fringe commence à me faire aimer les formula. Ca ne veut pas dire que je vais me ruer sur les prochains épisodes des Experts hein. Mais cette série est simplement la preuve qu`on peut faire quelque chose de formidable avec des "enquêtes du jour", tout en insérant des éléments feuilletonnants ça-et-là. Ceux de cet épisode étaient particulièrement intéressants. Je me plaignais que l`on ne sache quasiment rien sur l`agent Olivia Dunham. Eh bien nous voilà en possession d`un élément intrigant. Le beau-père de la jeune-fille, qu`elle a essayé de tuer plus jeune alors qu`il bataît sa mère, a pris pour habitude de lui envoyer une carte à chacun de ses anniversaires. Une façon de lui rappeler qu`il est là, qu`il existe et qu`il peut ressurgir à tout moment pour se venger. J`imagine que si l`on nous parle de lui, c`est parce qu`il va se décider à sortir de l`ombre dans quelques temps. Vivement ! L`autre élement intéressant, c`est que Walter Bishop et Nina Sharp ont été ensemble il y a bien longtemps, quand Peter était encore enfant. Quant on sait que quelque chose cloche chez Peter, on ne peut s`empêcher de penser que Nina lui a fait subir différentes expérimentations à l`époque. En tous cas, parce qu`elle l`a aidé dans son enquête, Peter est désormais redevable envers Nina. On dirait bien qu`elle n`attendait que ça d`ailleurs. Quelles informations Peter pourrait-il bien lui donner ? Réponse, là-encore, dans quelques temps. Ce sont ces petits détails qui donnent terriblement envie de revenir à l`épisode suivant. Une sensation que depuis le pilote, plein de choses sont en train de se mettre en place et que le jour où tout ça prendra forme, ça va être énorme. 

   Comme d`habitude, la série excelle dans son introduction. Une jeune fille est poussée de la portière d`une voiture. Elle se relève tant bien que mal et réussit à entrer dans un bistrot (enfin un "diner" quoi). Elle est apeurée. Puis dans une scène assez gore, tous les gens autour d`elle commencent à imploser. Du sang dégouline de leurs yeux. Puis vient son tour. Les radiations qu`elle émanait sont responsables de ce carnage. Elle était atteinte d`une grave maladie et un scientifique s`est servi d`elle et de d`autres patientes pour mener des expériences. Cette affaire était assez proche de celle de la semaine dernière je trouve, avec l`homme qui, dès qu`il était en colère, tuait les gens autour de lui. L`enquête a été un peu moins intéressante par contre. Assez facile en réalité. Heureusment que Nina Sharp était là quoi ! Dernieère chose importante : les scènes entre Peter et Olivia étaient excellentes. La dernière notamment. Pour la première fois, on nous laisse clairement entrevoir une possible romance entre eux. On sait très bien que ça va finir par arriver de toute façon mais j`espère que ça prendra du temps. Sinon, Lance Reddick -Agent Broyles- est toujours aussi effrayant. 

vlcsnap_53813


// Bilan // Une enquête un peu plan-plan mais des informations importantes sur les personnages ont été lâchées. J`ai encore raté The Observer !!! 

Posté par LullabyBoy à 18:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :