31677075

The Witness // 6 1oo ooo tlsp.

31711946


vlcsnap_104951

   L'élection du sénateur de New York est enfin arrivée et Patrick l'a emportée. Etait-ce une surprise ? Pas vraiment. C'est marrant parce que j'étais en train de penser à la façon dont la campagne de Robert McAllister a été menée dans Brothers & Sisters et celle de Patrick Darling dans Dirty Sexy Money et il y a un fossé immense entre les deux. Ils ne prétendaient pas au même poste, certes. Mais quand on regarde bien, on ne sait rien de l'adversaire de Patrick. On ne connaît rien de ses convictions politiques bien qu'on les imagine très républicaines. Sa campagne n'a été traitée que sous l'angle de la famille Darling et des possibles scandales qui risquaient d'éclater et tout foutre en l'air. Ce n'est pas une critique négative que je fais là, dans le sens où les deux séries ne sont pas censées apporter la même chose. D'ailleurs, je me rends compte de tout ça maintenant mais pendant le déroulement de l'intrigue, ça ne m'a absolument pas dérangé. C'était juste une remarque comme ça en passant. Dans tous les cas, j'espérais quelque chose de grandiose pour cette élection. J'espérais du scandale et on n'a rien eu de tout ça. Tripp s'est encore très bien débrouillé pour faire taire celui qu'il fallait faire taire, à savoir le frère d'Helen, et faire partir celui/celle qui gênait, à savoir Carmelita. J'étais pourtant quasiment persuadé que Patrick irait jusqu'au bout et la présenterait à la presse au moment fatidique. Un beau grand coup d'éclat. Au lieu de ça, on a eu une engueulade de couple qui sera j'espère vite résolue. Les propos de Patrick à la fin de l'épisode ne me laissent pourtant pas optimiste. Il a compris que pour réussir, il lui fallait être un peu plus Tripp et un peu moins lui-même. Dernière petite chose qui m'a déçu : Carmelita serait partie pendant quelques semaines de son plein gré. Pas de complot ou de kidnapping derrière tout ça. C'est nul !

   Simon Elder commence enfin à se reveiller ! Miracle ! Il a clairement énoncé son plan à Nick : épouser Karen, s'emparer de ses parts dans l'entreprise familiale et chemin faisait, s'emparer de la totalité de la compagnie ! En soit, rien de surprenant là-dedans. Ce qui l'est, par contre, c'est qu'il le dise aussi franhcement à Nick. Je ne vois pas très bien en quoi cela peut l'avantager. En même temps, Nick s'en doutait aussi, il n'est pas idiot. Au moins, les choses sont claires. Je regrette fortement que Karen n'ait finalement aucune idée derrière la tête. Elle est vraiment tombée amoureuse et elle n'a déjà plus toute sa tête. Une autre qui perd la tête, c'est Lisa. La voilà qui se met à mentier à son mari. Ca ne lui ressemble pas. Jeremy lui a monté la tête et qu'elle le veuille ou non, elle est maintenant aussi dépendante de la famille Darling que Nick. Je trouve cela intéressant. Cela permet de la placer dans une nouvelle perspective où elle aura plus de mal à se plaindre des Darling sachant qu'elle profite aussi de leur impitoyable système. Cependant, j'ose espérer que les scénaristes n'ont pas en tête de faire renaître le couple Lisa/Jeremy. Ce serait une grossière erreur. Tiens d'ailleurs, Nick est maintenant au courant pour la liaison de Jeremy et Nola (qui nous ont offert une scène osée comme on aimerait en voir plus souvent dans une série qui porte le mot "sexy" dans son nom !). Je préfère ne pas m'éterniser sur le cas Brian/Brian Jr, étant donné que l'on nous ressert la même histoire une fois de plus.

vlcsnap_103677


// Bilan // Cet épisode aurait pu être formidablement soapesque avec mille rebondissements et au lieu de ça, on ne nous offre que du tiède, voire du réchauffé. Ca reste bien agréable à suivre mais la déception est de mise.