14 juillet 2008

Swingtown [1x o6]

swingbanld3blueFriends With Benefits

Audience : 5 4oo ooo.

                                                                            dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_2697644

L’heure de gloire de Janet Thompson est arrivée ! Elle qui n’était pas à son aise chez les Decker, ni chez les "nouveaux" Miller, elle a trouvé chaussure à son pied. Son truc, ce sera les grandes soirées de bienfaisance organisée au profit des enfants malades. Ces soirées très guindées, très superficielles, où l’on oublie finalement très vite pour quelle oeuvre de charité on est venue ... Peut-être que Janet vise trop haut. Elle ne fait pas partie de ce rang-là de la population. Elle n’est pas assez friquée et encore moins maintenant que son mari est au chômage ! Mais ça, elle ne le sait pas encore. La voilà donc à fanfaroner, toute contente d’être acceptée dans ce petit microcosme qui l’a toujours faite rêver et qu’elle croyait inaccessible. Je préfère nettement la Janet qui se lâche après avoir goûté à un space cake. Plus authentique. Plus intéressante. Quand elle va redescendre de son nuage, ça risque de faire mal ...

Susan cherche son "authentique moi" sur les bons conseils de sa philosophe de fille. Quel papier-peint choisir ? Lequel lui correspond le plus ? Là est toute la question ... Il lui faudra tout l’épisode pour se décider. Entre deux engueulades avec son macho de mari, elle va découvrir qu’une femme peut travailler. C’était encore rare à l’époque mais ça existait ! Se dirige-t-on vers une Susan qui travaille ? Pas impossible. Cela pourrait donner quelque chose de très intéressant. Je parlais de sa fille, eh bien après six longs épisodes, elle a enfin embrassé son prof qui n’est d’ailleurs plus son prof puisque les cours d’été son terminés. L’honneur est sauf ! Reste à savoir maintenant comment cette relation va évoluer ... Pour le moment, je n’ai pas vraiment d’idée. Plein de choses sont possibles. Tout ce que j’espère, c’est qu’ils vont enfin devenir moins transparents et inintéressants !

Tandis que les ados de la série partent en camp de vacance (on évacue ainsi une storyline avec laquelle il n’y a pas grand chose à faire), Trina et Tom vivent des heures difficiles dans leur couple. Contre toutes attentes, ce n’est pas Tom qui trompe Trina mais l’inverse ! Oh le mot "tromper" est peut-être un peu fort étant donné que leur relation est un peu basée là-dessus (le fameux mariage libre) mais quand même. Tom ne semble pas très à l’aise avec le retour de l’amour de jeunesse de Trina dans sa vie. Finalement, cela se terminera en bonne partie à trois, comme il est de coutûme chez les Decker. Pendant un instant, le couple retrouve un peu de complicité. Mais ça sent le roussi pour la suite ...

vlcsnap_2705908


// Bilan // On a connu mieux à Swingtown. Les soirées de charité pour acteurs pornos en difficulté ont plus de gueule que les soirées de charité pour enfants malades. Triste constat. Un épisode donc moins amusant, peut-être un peu trop bavard mais nécessaire pour l’évolution des personnages.

Posté par LullabyBoy à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]