06 juin 2008

Men In Trees [2x 18]

mitbancw8pinkSurprise Surprise

Audience : 5 3oo ooo.

dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_134846

Cette semaine dans Men In Trees, et ce pour l'avant-dernière fois, Marin Frist se pose une question : dans une relation amoureuse, mieux vaut-il tout savoir de l'autre, lire en lui/elle comme dans un livre ouvert, ou au contraire, mieux vaut-il ne pas tout savoir, qu'il reste des zones d'ombre, des mystères ? J'ai ma petite idée sur la réponse ... Ainsi, le retour de Patrick, comme prévu, ne va pas se passer comme il l'aurait souhaité. Il retrouve Annie aux cotés d'un Irvin qui n'a qu'une serviette mouillée pour cacher l'essentiel de sa virilité. Panique à bord ! En plus, Annie commence à avoir des sentiments pour le Russe-Ukrainien-Slovène ... Enfin bref, le mec qui vient de l'Est ! Dire que quand il est arrivé, c'était un vrai trou de cul. Maintenant, on veut nous le faire passer pour un homme charmant, courtois, qui se maîtrise quand Patrick manque de lui coller un pain dans la gueule. Pas très crédible ce revirement de situation. En attendant, je le préfère comme ça le Irvin. Mais Annie a-t-elle seulement conscience qu'il n'est à Elmo que temporairement, qu'il va bientôt repartir et qu'il serait donc idiot de tout gâcher avec Patrick pour lui ? Si elle en avait conscience, l'histoire serait déjà bouclée dans cet épisode. Elle ne l'est pas, je suppose qu'on y aura droit en happy-end. Ah, dommage que la série soit si prévisible, vraiment ... Un truc qui a retenu mon attention et que j'ai trouvé particulièrement mignon, c'est cette histoire de baiser. Effectivement, quand on aime très fort quelqu'un, après l'avoir embrassé, on en redemande souvent. On a envie que ça dure encore. Le moment post-baiser est limite dépressif. (je vais loin là, non ?) Bref, petit truc mignon que j'ai relevé. (je vous etends là-bas au loin penser "petit truc cucul surtout" !)

Moi qui pensais que la relation Marin/Jack allait être mise en danger pour le series finale, il semblerait bien que non. On ne se dirige pas vers ça en tous cas. Dans cet épisode, Marin se rend compte que le mari de Julia la trompe et elle se demande si elle doit lui en parler, ainsi qu'à Jack. Au passage, une petite scène sympa au téléphone avec Jane pour avoir quelques conseils. Marin va en parler à Jack, Jack va en parler à Julia et voilà. Heureusement, elle n'a pas eu la réaction typique d'un personnage de série normal qui se met à détester les personnes qui lui ont fait voir la vérité. Je n'aime pas tellement Julia, personnage un peu insipide, mais au moins, sa réaction me paraît réaliste, ni incompréhensible, ni exagérée. Très bien. Bon ceci dit, cette storyline était gère passionnante. Ca permet juste à Marin et Jack de voir qu'ils ont de la chance, ça marche bien entre eux. En même temps, ils le savaient déjà, ça fait 5 épisodes qu'on nous le rabâche. On en revient toujours au problème que je soulevais la semaine dernière : un couple qui se dispute, se sépare et se remet ensemble sans arrêt, c'est gavant (cf Meredith Grey et Derek Shepperd, les pires dans le genre) mais un couple pour qui tout roule comme sur des roulettes, c'est un peu ennuyeux scénaristiquement parlant. Comme cette seconde option est rarement choisie, je tire mon chapeau aux scénaristes de MIT. Ils n'ont même pas cédé à la tentation de créer une relation amoureuse Jack/Julia. Cependant, si la série avait continué, je suis sûr que ça aurait fini par arriver !

Du coté de New York, il est temps pour Sam et Jane de plier bagage et partir à Elmo pour l'hiver, comme il était convenu à la base. Jane n'est pas très chaude à l'idée de partir et nous montre là son aspect égoïste. ça arrive souvent d'ailleurs et c'est ce qui est intéressant avec elle. Elle est loin d'être parfaite, elle est même souvent très limite mais on l'adore ! L'histoire de Sam qui sauve une petite fille et qui devient ainsi la star de New York, bon, c'est pas la panacée. Ca se laisse regarder, comme souvent avec ces deux-là, mais sans plus. Au final, ils sont en route pour Elmo ! C'est quand même le pied de pouvoir se permettre de passer la moitié de l'année à New York, et l'autre moitié en Alaska ! Rapidos, Buzz et Mai se réconcilient enfin. C'est très bien de passer vite là-dessus, ça devenait plus que lassant et plus drôle du tout. On survole tellement la peine de Theresa du fait de ne pas tomber enceinte qu'on n'est pas vraiment touché. D'ailleurs, petite confidence : j'ai du aller sur IMDB retrouver le prénom du personnage -Theresa- tant elle me laisse de marbre. On la voit si peu souvent en même temps. Enfin, non, on la voit dans tous les épisodes mais la plupart du temps, elle est en fond, floue, en train d'astiquer des verres. Tant que c'est qu'des verres !

vlcsnap_136871


// Bilan // Episode sympa mais un peu moyen. Entre les storylines qui durent depuis trop longtemps et les storylines dont on connaît l'issu par avance, pas de quoi crier au génie ! L'humour est moins présent, en plus, tant dans les situations que dans les dialogues ! A un moment, on voit une affiche avec Marin qui porte des cornes de caribous (ou d'un truc comme ça, on va pas chipoter). Je l'ai trouvé excellent ce montage ! Ca aurait fait une belle affiche promo pour la série, si seulement ABC avait fait l'effort d'en faire la promotion à un moment donné  ... 

 

Posté par LullabyBoy à 00:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]