30 avril 2008

Madonna [Hard Candy]

musicbanyh6

wgqpas

dnesblog3starsmq2B

La Reine de la Pop a encore réussi son coup ! Cet album, on en parle depuis des mois. Quand on a annoncé qu'elle allait travailler avec Timbaland (qui travaille actuellement avec à peu près tout ce qui tient un micro dans la main), on craignait le pire. Pourquoi ? Parce que Madonna a toujours innové en travaillant avec des gens pas forcément connus à l'époque (Mirwaïs, William Orbit, Stuart Price) et en proposant un son un peu différent de tout ce que ses concurrentes pouvaient offrir. En travaillant avec Timbaland, elle prenait le risque de faire la même musique que toutes les autres. Et c'est un peu le cas avec Hard Candy. Cependant, Madonna a su ajouter sa touche à elle et finalement, cet album est réussi même si pas aussi novateur qu'un Ray of Light ou un American Life. Voyons voir en détails quels goûts ont ces 12 friandises ...

Timbaland n'est pas le seul à avoir travaillé sur cet album aux cotés de Madonna. On retrouve également Pharrell William, que l'on connaît surtout pour son travail avec Gwen Stefani. Il signe peut-être une des chansons les plus plates de l'album : Candy Shop. C'est la préférée de Madonna, à tel point qu'elle a choisi de s'en servir comme ouverture de l'album. Elle est même allé jusqu'à s'en inspirer pour l'Artwork de l'album. Ce gros carré hideux tout rose et tout criard, c'est cette chanson qui l'a inspirée. Elle aura donc fait bien des ravages. Madonna, qui soigne tant son image habituellement, semble avoir perdu la tête. Ou alors c'est du kitsch totalement assumé. N'empêche que c'est d'une laideur incomparable. Par les temps qui courent (l'industrie du disque qui souffre beaucoup), la moindre des choses est de proposer un beau produit. Comme elle l'avait fait pour Confessions on a Dancefloor, par exemple. Pour en revenir à la chanson, elle passe mieux après un certain nombre d'écoutes. Cela reste une entrée en matière peu enthousiasmante.

4 Minutes, c'est le premier single en duo avec Justin Timberlake. On l'entend partout, il est très calibré Timbaland, il est très sympa mais absolument pas révolutionnaire. Le clip insuffle une force supplémentaire à la chanson. On est loin de l'impact de Hung Up cependant ! Le probable second single, Give it 2 Me commence sur une musique de foire, on s'attend à voir débarquer Benny Hill d'une minute à l'autre. Puis vient le refrain, terriblement efficace. C'est typiquement le genre de titre qui va prendre toute son ampleur en live. On aime ou on aime pas. Moi, j'aime beaucoup. Heartbeat aurait pû être chantée par Nelly Furtado. Etant donné que je suis fan de Nelly (plus de la Nelly d'avant, pop-folk), ça ne me dérange absolument pas. C'est même mon titre favori de l'album. Madonna adopte une voix plus aïgue qu'à l'habitude. Ca ne lui va pas super bien mais au moins, ça change. Miles Away, c'est encore du Nelly Furtado typique. Une sorte de All Good Things bis, avec les guitares, le rythme façon tribal de Timbaland et un refrain entêtant mais répétitif. C'était un de mes premiers coups de coeurs à l'écoute de l'album. Une semaine après, je m'en suis un peu lassé. La chanson parle de relation amoureuse longue-distance et c'est mignon comme tout. Il m'a fallu du temps avant d'apprécier She's not Me. Avec du recul, je me demande bien pourquoi. Les paroles sont bonnes car assez drôles et le rythme très funky passe bien. Etait-il nécessaire de la faire durer si longtemps ? Je ne pense pas. Avec Incredible, on repart dans un trip plus R'n'B. Elle est aussi est beaucoup trop longue mais en même temps, c'est sur la fin, dans les digressions, qu'elle est meilleure. Le reste est trop répétitif. Elle ne m'a pas encore lassée mais ça ne saurait tarder. The Beat Goes On, en featuring avec Kanye West, est une petite bombe funky, parfaite pour l'été. "Get Down ! Bip Bip !" Excellente ! Dance 2night ne m'a pas encore vraiment accrochée. C'est peut-être le titre le plus Madonnien de l'album pourtant, très pop. Elle ressemble peut-être trop à d'anciennes chansons et se fond mal avec l'ensemble d' Hard Candy. Les paroles sont vues et revues : "j'aime trop danser, je me sens libre quand je bouge mon corps toute la nuit durant". Mouiii. Petit trip hispanisant raté sur Spanish Lessons. Il faut toujours une ptite daube sur un album, c'est elle. Rien à dire de plus, elle m'emmerde. Devil would'nt Recognize You n'aurait pas dénotée dans un album de Justin Timberlake. On dirait Cry Me a River en moins efficace. On se serait bien passé du cliché du pont avec le bruit de la pluie qui tombe ... A part ça, je l'apprécie de plus en plus. Voices reste dans le même esprit et conclut l'album correctement. La voix de Madonna y est assez bizarre par contre.

Hard Candy est un album assez riche finalement puisqu'il propose du R'n'B, du Funk, du Madonna façon année 8o ... On n'arrive pas à distinguer où se situe Madonna dans tout ça, coincée entre un Timberlake souvent présent dans les choeurs, un Timbaland inépuisable et un Pharrel William très inspiré. Il ne fera pas date dans la carrière de la star mais il a le mérite d'être plus qu'écoutable, avec quelques petites bombes. Vivement la tournée, surtout si elle est aussi bonne que le Confessions Tour (la barre est haute !)


Heartbeat

The Beat Goes On (feat. Kanye West)

Posté par LullabyBoy à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 avril 2008

Brothers & Sisters [2x 14]

brosisbanox9Double Negative

Audience : 11 55o ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_378558

Je me plaignais la semaine dernière que les scénaristes s'étaient endormis sur leurs lauriers, eh bien ça y est, ils se sont réveillés et pas qu'un peu ! Evacuons tout de suite la question qui fâche : Oui, Rebecca est la fille de David. Non, ce n'est pas une Walker ! Je craignais ce moment, je sentais que ça allait finir par arriver. Je sentais que les scénaristes n'allaient pas pouvoir s'en empêcher. Les scénaristes ou les producteurs ? Les producteurs ou la chaîne ABC ? Rappelez-vous de l'événement récent qui a eu lieu au sein des coulisses de la série : Jon Robin Baitz, le showrunner de Brothers & Sisters a quitté l'aventure pour divergences avec ABC. La chaîne voulait, entre autres, voir davantage les personnages jeunes, laisser tomber la politique, ou au moins se calmer et sûrement deux-trois autres choses. La chaîne a-t-elle demandé à ce que les personnages de Rebecca et Justin finissent pas sortir ensemble parce que c'est le cas dans la vie et que leur alchimie est bonne (et qu'un certain nombre de pisseusses ont ce souhait ?) ? C'est très fortement possible. Je comprendrais alors pourquoi Baitz a claqué la porte. Pourquoi vouloir saborder une aussi bonne série ? Parce que les taux d'audience sur les 18/49 ans ne les satisfont pas ? Qu'est-ce qui leur faut alors !?

Enfin bref, Rebecca n'est pas une Walker et c'est un déchirement pour tout le monde. A commencer par la principale intéressée bien évidemment. L'occasion pour Emily VanCamp de montrer ses talents (qui n'étaient plus à prouver, elle a excellé en saison 1 et pendant 4 ans dans Everwood) Elle a réussi à rendre crédible un truc qui ne l'était pas du tout. La scène qu'elle partage avec Ken Olin est très émouvante. Je me suis surpris à aimer la tournure que les événements ont pris. Après tout, si elle avait été une Walker, cela aurait voulu dire qu'on aurait bassiné pendant 15 épisodes avec ça, pour rien ! Là au moins, il y a encore plein de choses à dire et à faire. Cela ouvre de nouvelles perspectives. Celles du mensonge d'abord puisqu'elle dit à Justin qu'elle est bien sa soeur. On notera au passage que sa déception est évidente. Je crois bien qu'il est amoureux de celle qu'il croit être sa soeur. Autant c'était sous-jacent avant, autant là, vu comme la caméra insiste ... J'aime bien le fait que ce soit politiquement incorrect. Mais au moment où ça le deviendra vraiment, Rebecca pourra sortir son joker "Je ne suis pas ta soeur" et l'honneur de la série sera sauf ! A part ça, David est parti. Je crois qu'il voulait laisser une chance à Rebecca de poursuivre sa quête de bonheur chez les Walker. Holly est dévastée, on la comprend. Même si Rebecca lui en veut beaucoup, j'aurais presque envie de prendre la défense d'Holly. Elle a fait de nombreuses erreurs dans sa jeunesse, doit-elle pour autant payer pour ça toute sa vie ? Elle ne savait pas qui était le vrai père de sa fille et elle s'est dit qu'il valait mieux pour elle que ce soit William. Si elle a menti à sa fille, elle s'est mentie à elle-même aussi. Elle avait envie d'y croire ... Elle a tellement aimé William. Je suppose que la grande révélation faite aux Walker est prévue pour le season finale. Ca promet !!

A coté de cette importante storyline, le reste semble plus anodin. Nora veut redécorer son salon. Soit. Même s'il y a une explication psychologique derrière cela, c'était un peu léger. L'idée d'ouvrir sa maison à des familles dont l'enfant est atteint d'une leucémie n'est pas inintéressante mais si cela se fait, on risque de s'éloigner de l'esprit de la série. En même temps, avec ce qui arrive à Ojaih, cela va être fortement compromis ! Saul (et Graham) font perdre 2o millions de dollars, rien que ça, à l'entreprise ! Dire que Sarah était prête à faire confiance à Saul ... Pas passionnant, une fois de plus. Au fait, Sarah n'a plus d'enfants ? Je sais qu'ils sont en garde alternée avec leur père mais on entend plus du tout parler d'eux ! Kevin et Scotty vont se marier ! Je le sens !! Enfin, se pacser (le truc équivalent aux Etats-Unis) Ok, il n'y a pas encore eu d'annonces ni rien mais je sens que ça va se faire. B&S n'est pas le genre de série où on commence un truc sans le terminer. On ne nous a pas placé cette histoire pour occuper l'épisode. On a retrouvé quelques instants la critique de la société américaine en touchant du doigt le gros problème de la sécurité sociale là-bas. Ca aurait pû être plus approfondi mais je trouve ça déjà pas mal d'en parler.

La dernière grosse partie de l'épisode est consacrée à Kitty et Robert. Deux storylines s'entremêlent : les problèmes de fertilité de Kitty et la proposition faite à Robert de devenir vice-président. Après de multiples targiversation, il refuse. Ce qui n'est pas plus mal. S'il avait accepté, la série aurait irrémédiablement changé de face. On a assez de bouleversements comme ça ! Il refuse pour fonder une famille avec Kitty, or on sait très bien qu'il n'a pas envie d'avoir d'autres enfants, et puis aussi parce qu'il ne veut pas flirter avec l'ennemi. Il fut un temps, il l'aurait sûrement fait. C'est un grand ambitieux. Et il va le regretter et le reprocher à Kitty, c'est sûr. C'était "marrant" de voir que lui est content, au fond, que Kitty ne soit pas enceinte, et Kitty est contente, au fond, qu'il ait refusé le poste de vice-président. Ils ne sont plus du tout sur la même longueur d'onde. Ne nous prépare-t-on pas leur séparation ?

vlcsnap_405005


// Bilan // Beaucoup de bouleversements dans ce bon épisode. Même si certaines nouvelles orientations prises ne me plaisent pas à la base, j'avoue qu'elles sont tellement bien amenées et jouées que ça passe tout seul. Puis on crache jamais sur des scènes fortes en émotion !

   

Posté par LullabyBoy à 03:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 avril 2008

Desperate Housewives [4x 13]

dhbaniu9Hello, Little Girl

Audience : 16 21o ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_240499

Enfin un épisode vraiment consistant, où il se passe des choses importantes ! Commençons bien évidemment par ce grand mystère qui traîne depuis des lustres, à savoir Orson qui a tenté de tuer Mike en lui roulant dessus. Tout (ou presque) m'a surpris dans le déroulement des événements. D'abord, je ne m'attendais pas à ce que Julie en parle si vite à Mike. C'est bien, on ne fait pas traîner les choses plus en longueur. Je ne m'attendais pas à ce que Orson fonde en larmes quand Mike le met face à la vérité. Je ne m'attendais pas non plus à ce que Mike pardonne si vite, ni que Bree mette Orson à la porte. Par contre, je m'attendais à la réaction de Susan, qui dès qu'elle apprend la vérité accourt chez les Hodges. Orson était particulièrement émouvant dans cet épisode, on a véritablement ressenti ses remords. Il a bien changé depuis cette fois où il a roulé sur Mike ... Un peu trop même. On nous l'a d'abord présenté comme un méchant, avant de le rendre chaleureux et sympathique. Je préfère évidemment la version sympathique et au fil du temps, on s'est attaché à lui. N'empêche que ce changement de personnalité est pour le moins bizarre. Derrière ça se cache le fait que les scénaristes ne savaient pas à l'avance ce qu'ils allaient faire de lui et voyant que le public l'appréciait, ils ont voulu le garder. La réaction de Bree n'est pas très logique non plus. Elle qui essaye par tous les moyens de sauver les apparences, en jettant Orson, elle s'expose aux rumeurs et une fois de plus, sa famille ne paraîtra pas parfaite aux yeux de ses voisins chéris. Sans compter le fait qu'elle est liée à Orson par le secret qui entoure le bébé de Danielle. Quelque part, elle a préféré privilégier son amitié pour Susan et ça rassure un peu sur son personnage. Au final, j'ai trouvé tout cela très bien géré, avec la touche de drama nécessaire mais sans non plus en faire trop. Que va-t-il se passer maintenant ? Je pense que l'histoire va vite passer aux oubliettes. Je suis content que les scénaristes aient réglé cette affaire en tous cas. S'ils font revenir Art alors là, je promet de ne plus jamais critiquer leur travail !!!

Concernant l'affaire "Rick", les choses prennent là aussi une tournure innatendue ! Ce sont les jumeaux Scavo qui ont mis le feu à la pizzeria de Rick, pour qu'ils ne volent pas Lynette à leur père. Ca partait d'un bon sentiment ... Je ne sais pas si un enfant est capable de monter un tel stratagème cependant. On savait les endants de Lynette pertubés mais pas à ce point-là ! Que vont-ils faire maintenant ? Dénoncer leurs enfants en prenant leurs responsabilités ? Garder le secret ? A coté de la partie éprouvante de cette storyline, on nous a offert quelques petites touches d'humour, avec notamment Lynette qui connaît Tom par coeur. Elle sait quand il ment parce qu'il a toujours les même techniques pour le faire. C'est mignon, ça correspond à l'image du couple uni et amoureux que l'on a toujours eu. La bagarre avec Rick prennait aussi des airs comiques, tout spécialement quand Andrew ne trouve rien de mieux que de donner à Lynette des glaçons pour calmer les deux hystériques.

La grande affaire "Katherine" suit son cours et le père de Dylan entre en scène. On pouvait déjà penser que c'était lui avec le cliff' de l'épisode dernier mais il restait toujours la possibilité que ce soit quelqu'un d'autre qui savait des choses sur tout ça. A vrai dire, même s'il se présente comme son père, rien ne prouve qu'il ne ment pas à Dylan. Ca peut être cinglé qui a connu le couple à l'époque et qui a décidé d'en tirer parti. On le sent bien qu'il n'est pas net-net. Puis il est quand même censé être mort selon Katherine, enterré dans les bois. Si ce n'est pas lui, qui est-ce ? En tous cas, c'est exactement l'événement qu'il fallait pour relancer une intrigue ronronnante.

Devinez à qui revient la palme de la storyline de merde cette semaine ? Gabrielle, pardi ! Je me disais aussi, ça faisait quelques épisodes qu'elle m'irritait moins. Ca ne pouvait décemment pas durer. On tire sur la corde en exploitant à fond le handicap de Carlos. Cette fois, Gaby ne veut pas du maître-chien de Carlos. Pourquoi ? Parce qu'il ne lui est pas utile, à elle, et qu'il est trop encombrant. Ok, le coup du chien dans le lit, je n'aurais pas non plus apprécié. Mais pour tout le reste, Gaby se ridiculise complètement. Pour une fois, c'est Edie la voix de la raison ! Au moins, elle aura servi à quelque chose même si son apparition dure encore 1o secondes. Reste un tout petit truc marrant : Carlos qui ne veut pas faire pipi "comme les filles" en s'asseyant sur la cuvette et qui du coup en fout partout ! Mon Dieu, on est tombé bien bas ...

vlcsnap_246773


// Bilan // Un épisode très bien ficelé qui mélange habilemment mystère, émotion et humour. Du DH comme on aimerait en voir plus souvent !

Posté par LullabyBoy à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2008

Critkis Récap' [Du 22 au 28 Avril]

critiksbanvl2

(Cliquez sur les étoiles pour la critique complète)

vlcsnap_171225

LOST [4x o9] The Shape of Things to Come dnesblog5starsqq3B

How I Met Your Mother [3x 14] Sandcadtles in the Sand dnesblog5starsqq3B

« Sandcastles in the sand … Shuuuut up ! » Non mais sérieusement, il faut sortir l’album de Robin Sparkle ! Pour de vrai ! Ce serait l’éclat’ total. Excellent épisode pour de multiples raisons, laissez-moi vous les exposer: 1/ La nouvelle vidéo de Robin, évidemment. 2/ James Van der Beek en guest. En grand fan devant l’éternel de Dawson, c’est toujours un plaisir. Surtout quand c’est pour jouer un gros beauf canadien (très proche du gros beauf français d’ailleurs … Je crois que le beauf est universel) 3/ Les Foreskines (Prépuces), qui m’ont valu un bon fou rire. 4/ Lily et Michelle, un duo d’enfer ! 4/ La fin de l’épisode. Souvenez-vous il y a quelques reviews de ça, je vous avez dis que ça allait bientôt arriver ! Bon ok, on l’avait tous vu venir. N’empêche que j’aime beaucoup cette idée. Surtout si ça ne se limite pas à un ennuyeux « On a fait une bêtise. Never again ». En clair, c’était excellent. Un de ces épisodes mémorables que la série nous offre de temps à autres, à la manière de feu-Friends.

Desperate Housewives [4x 12] In Buddy's Eyes dnesblog4starsjj0B

Men In Trees [2x 16] Kiss and Don't Tell dnesblog4starsjj0B

Samantha Who ? [1x 12] The Butterflies dnesblog4starsjj0B

C’est difficile de reviewer une sitcom et tout particulièment Samantha Who? Toute la drôlerie de la chose passe par les dialogues et les mimiques des personnages. Samantha, Andrea, Dena et Regina forment un quatuor de femme tordant. Ça manque peut-être un peu de mecs, d’autant que Todd n’est pas vraiment drôle. Encore un épisode bien sympathique en tous cas.

Brothers & Sisters [2x 13] Separation Anxiety dnesblog3starsmq2B

Grey's Anatomy [4x 12] Where The Wild Things Are dnesblog3starsmq2B

The Riches [2x o6] Dead Caelm dnesblog2starslc1B

Je n’ai pas aimé cet épisode. Alors que la saison 1 était bien foutue, malgré quelques facilités, cette saison 2 part un peu dans tous les sens et c’est d’autant plus embêtant qu’à cause de la grève, il ne reste plus qu’un seul épisode. J’aime beaucoup Dahlia mais je trouve qu’elle gueule trop ! Depuis quelques temps, c’est engueulades sur engueulades avec Wayne, à juste titre cependant. Mais à force, ça devient insupportable de les voir s’engueuler comme ça. Wayne m’est de moins en moins sympathique. Je n’en peux plus de ce boulet affligeant qu’est Dale. J’espère que l’on va lui régler son compte bien comme il faut, comme le laisse entendre la fin de l’épisode. Concernant les enfants, c’est toujours le même problème. J’étais le premier à vouloir les voir plus souvent, que l’on développe davantage leurs storylines, mais si c’est pour le faire comme actuellement, ce n’est pas la peine ! Une suite de scènes plus ou moins anodines et très courtes. Di Di a trouvé un éventuel copain, tant mieux. Elle est promise à un bel avenir scolaire, tant mieux. Mais on en veut plus, on veut qu’il se passe quelque chose quoi ! Concernant Sam, il y a tant de choses à faire et à dire … Pourquoi cette unique petite scène, belle mais sans grand intérêt ? Enfin, s’agissant de Cael, je n’ai pas grand-chose à dire. Je crois que je ne l’aime pas. Il peut lui arriver n’importe quoi, je m’en fiche. Seules les répercussions sur sa famille m’intéressent. Bon et puis il y a la mort de Jim, assez surprenante. Elle ne sert pas à grand-chose mais c’est un des rares trucs qui m’a plus dans cet épisode. J’espère que le season finale sera meilleur mais j’ai de gros doutes. Il y a tellement de storylines à gérer en même temps …

Gossip Girl [1x 14] The Blair Bitch Project dnesblog2starslc1B

Les nouvelles promos autour de la série étaient prometteuses, avec pour slogan « OMFG » (Oh My Fucking God !). Les ligues puritaines américaines n’ont d’ailleurs pas du tout apprécié ! Qu’elles se rassurent : au niveau du contenu même de la série, rien n’a changé. Pas de sexe, pas d’impertinence. Ça viendra peut-être dans les prochains épisodes, je l’espère. En attendant, du Gossip Girl classique mais qui me lasse déjà. Tous ces coups bas m’ennuient. J’aime bien Jenny mais je ne comprends toujours pas pourquoi elle veut faire partie de ce groupe de petites bourges décérébrées. Elle vaut bien plus que ça. Blair est fidèle à elle-même : agaçante. Ça pourrait être drôle mais ça ne l’est pas. Le second degré n’est pas de mise, les dialogues restent relativement pauvres. Il n’y a bien que Chuck qui sort une ou deux phrases bien senties (« Don’t put your dirty package on my table » prend un tout autre sens avec lui) Pas emballé du tout par ce retour !

vlcsnap_479415


// Bonus // Les deux clips de Robin Sparkle en intégralité !

Let's go to the Mall !

Sandcastles in the Sand

Posté par LullabyBoy à 19:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Skins [Saison 1]

retrobanci6

3259130241563

dnesblog3starsmq2B

On entend beaucoup parler actuellement de Skins, cette petite série anglaise pour ados que diffuse Canal + depuis peu. N'étant pas un grand fana des séries anglaises de manière générale (Torchwood, Life on Mars et consoeurs me laissent de marbre) je n'avais pas fait l'effort d''y jeter un oeil. Puis tout ce buzz m'a donné envie de me faire ma propre opinion. J'ai dévoré en 3 jours les 9 épisodes de la 1ère saison. La série mérite-t-elle vraiment tout ce buzz ?

Skins, c'est l'histoire d'un groupe d'ados qui vivent à Bristol, dans le Sud de l'Angleterre. Ils sont tous issus de la classe moyenne anglaise et mènent une vie dissolue, entre alcool, drogues et sexe. Certains diront que la série est extrêmement réaliste et que c'est ce qui fait son succès. Je ne suis pas complêtement d'accord avec cela. Je connais mal la jeunesse anglaise mais je sais qu'elle est globalement un peu plus décadente que la jeunesse française. L'alcoolisme chez les jeunes est particulièrement élevé là-bas par exemple. Mais quoi qu'il en soit, il me semble que la série a une grosse tendance à exagérer cette dépravitude. Je pense notamment à la première scène du second épisode où Cassie se réveille dans une maison totalement ravagée. Les murs sont tagués, le sol est jonché de corps nus, de spaghettis dégoulinantes, de bouteilles de bière, de flaques de vomi ... Et même si cette scène est magnifique, car particulièrement bien filmée et dotée d'une belle mais triste bande-son, on a beaucoup de mal à croire que ces jeunes ont réussi à mettre un tel bordel. Ca sonne faux. Et régulièrement, la série part dans des délires de ce type. Personnellement, ça me gâche un peu le plaisir. C'est à se demander si le but n'est pas de faire du trash, pour le plaisir et pour l'audience.

18835598_w434_h_q80

Mis à part ça, je dois dire que j'ai été plutôt conquis. Skins sort des sentiers battus et rebattus de la série pour ados habituelle. Les dialogues ne sont pas brillants de manière générale, on échappe pas aux "Fuck" à chaque phrase, mais pour le coup, c'est sûrement très réaliste ! Ces ados ne sont pas des gravures de mode, même si aucun n'est franchement laid, et ils sont tous une histoire à raconter. La petite originalité, c'est que chaque épisode est consacré à un des personnages. Du moins au début. On commence par Tony, la petite ordure qui fait craquer toutes les filles, puis Cassie, ma favorite, une anorexique en voie de guérison, elle a des mimiques très particulières, uniques, et une voix craquante ; Sid, le geek encore puceau qui fait bourdes sur bourdes et qui manque terriblement de chance (!); Michelle, la gravure de mode du lycée qui a son petit caractère; Chris, le clubber adepte de subtances illicites qui tombe amoureux de sa prof; Jal, l'intello de la bande, musicienne à ses heures perdues, la seule qui vit dans ce que l'on pourrait considérer comme le luxe; Maxxie, l'homo du groupe, artiste (danseur, dessinateur ...) et enfin Anwar, musulman pratiquant qui a du mal à gérer les obligations de sa religion. Il y aussi Effy, la soeur de Tony, que l'on voit très peu mais qui bénéficie malgré tout d'un épisode à elle, au détriment de Anwar et Maxxie qui doivent s'en partager un. Cependant, ils écopent du meilleur selon moi. Par forcément grâce à eux, même si leur storyline est intéressante (Du fait de sa religion, Anwar a du mal à accepter l'homosexualité de son ami Maxxie) mais plus par l'aspect exceptionnel de l'épisode puisqu'il a lieu pendant un voyage scolaire en Russie. C'est gentiment potache, ça se laisse regarder avec plaisir. Il y a d'autres épisodes un peu plus lourd, un peu plus dur. Le mélange prend bien. La réalisation est très soignée, très bien renforcée par la musique, il s'en dégage une certaine mélancolie.

Skins est une série atypique et attachante. On regrettera que la 1ère saison soit si courte (9 épisodes) et que certains personnages soient mis de coté, comme par exemple Maxxie qui a pourtant du potentiel. Les acteurs sont convaincants. Contrairement aux séries américaines, ce ne sont pas des adultes qui les interprétent mais de vrais ados et ça se ressent ! A découvrir.


Bande-annonce pour la sortie DVD UK :

Posté par LullabyBoy à 01:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


26 avril 2008

Grey's Anatomy [4x 12]

greybanzs7Where The Wild Things Are

Audience: 16 37o ooo.

dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_136960

Décidément. Même après cette pause forcée à cause de la grève, Grey's ne réussit pas à remonter la pente. Cela fait quelques épisodes déjà qu'il ne se passe rien. Juste des trucs mineurs dont on se fout pas mal. Ca n'avance pas !!! Bon sang, mesdames et messieurs les scénaristes, réveillez-vous ! Dans la catégorie des trucs dont on se fout pas mal, la palme d'or est décernée à Derek et Rose. Leur idylle se poursuit, on apprend de la bouche de Derek qu'ils n'ont pas encore sauté le pas, si vous voyez ce que je veux dire. Rose préfère attendre d'être sûre que cette relation est sérieuse. Derek n'a donc rien de croustillant à raconter à Sloan, il n'a même pas l'air d'être emballé par cette relation. Au contraire de Rose qui se dit déjà amoureuse ! Meredith suit tout ça de près tout en tentant de se confier à un psy. Enfin, se confier ... Pour le moment, elle s'asseoit sur le canapé et elle attend. Elle estime que ce premier pas est suffisant pour sa guérison. Sa psy n'a pas l'air d'accord. A la fin de l'épisode, Meredith semble prête. Si seulement cette thérapie lui permettait de devenir moins glaçiale ...

Dans la catégorie des "Je suis là mais je ne sers à rien", victoire d'Alex et Sloan, ex-aequo. A la limite, Sloan a toujours une ou deux remarques acerbes à faire. Mais Alex ... A part être imbu de sa personne, il ne sert strictement à rien. Je préfère toujours ça plutôt que de voir un énième retour de la-fille-qui-avait-perdu-la-mémoire-et-qui-a-tellement-souvent-changé-de-prénom-que-je-ne-me-souviens-plus-du-vrai. Vous voyez de qui je parle. On ne peut pas dire que Dr Hahn et Callie ne servent à rien puisqu'actuellement, elles sont là pour montrer à cette pauvre Cristina qu'elle n'est rien d'autre qu'une petite interne sans intérêt. Sont vaches quand même. Cristina a beaucoup de défauts, certes, mais depuis quelques temps, elle fait aussi beaucoup d'efforts. Puis moi qui adore Callie, la voir devenir copine avec Hahn ne me plaît pas trop. Sinon, il y a Richard qui ne sert pas à grand chose. Il sert de papa aux internes qui n'en ont pas mais c'est bien tout. Mais où est passée Addison Montgomery au fait ? Ah oui, ça fait déjà une saison qu'elle est partie à Los Angeles ... Son absence se fait cruellement ressentir. Heureusement, la semaine prochaine, elle reviendra faire un petit tout au Seattle Grace.

Au rayon des trucs sympas de l'épisode, je commencerais par parler de George et sa nouvelle colocataire, Lexi ! Leur duo fonctionne bien. Leur appart' est vide et laid ? Qu'à-cela ne tienne ! Lexi va dépouiller l'hôpital de ses cadres, de  ses meubles et de ses fleurs pour refaire la déco. Elle se prend pour Valérie Damidot ma parole ! C'était léger et rigolo. Un bon point, un ! Allez, je vais en décerner un deuxième à Izzie. Bien qu'elle m'énerve à douter sans arrêt de ses capacités, la voir inventer des maladies à son patient afin de gagner le concours des internes était assez drôle. Surtout quand doit faire face à la fureur de son patient quand il apprend qu'il n'a qu'une simple grippe ! Cette histoire de concours était une bonne idée. Elle a permis à l'épisode d'avoir un débit plus rapide. Puis c'est toujours marrant de voir Cristina dépasser tout le monde avec ses dents toujours bien aiguisées qui rayent le parquet. Pour terminer dans les trucs sympas, je dirais que le parallèle entre le cas médical de Meredith et sa vie amoureuse était plutôt pas mal foutu. En plus, cela nous amène vers une Meredith brillante, qui pense avoir trouvé un moyen de guérir certain patients atteints de certaines tumeurs particulières (celles qui les font délirer). Petit point négatif quand même: mon petit gland tout noir n'est plus ! Ouiiiiin. Bailey est passée chez le coiffeur !

vlcsnap_133635


// Bilan // Retour en toute petite forme pour Grey's. Il ne se passe pas grand chose, si ce n'est de l'anecdotique sans grand intérêt. Quelle déception ... 

Posté par LullabyBoy à 16:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 avril 2008

LOST [4x o9]

lostbanaa2The Shape of Things to Come

Audience : 12 44o ooo.

dnesblog5starsqq3B


vlcsnap_235651

Il a fallu attendre un mois avant de découvrir ce 9ème épisode mais ça valait le coup, l'attente est largement récompensée ! Ca commençait pourtant mal ! Un plan sur une Kate chaude comme la braise qui fait (comme d'habitude) les yeux doux à son Jack. Un Jack bien mal en point par ailleurs. Il est livide, il a mal au ventre. Ne nous couverait-il pas une petite gastro ? Non parce que c'est un truc dont on ne parle jamais dans la série et pourtant, c'est important ! Au niveau de l'hygiène, ça ne doit pas être génial. Ils ont tous dû avoir la chiasse à un moment ou un autre. Bon, ceci dit, je doute qu'il ne s'agisse que du simple gastro pour Jack. Si on nous en parle, c'est que c'est bien plus grave que ça. N'est-ce pas la première fois qu'il est aussi mal ? Il semble se bourrer de médicaments, il a le visage tordu de douleur ... Oui, on croirait le voir dans son premier flash-forward. Un signe avant-coureur ? A part ça, un corps mort échoue sur la plage. Daniel reconnaît tout de suite le médecin du cargo. Seul problème, selon les gens du cargo qu'ils contactent par téléphone, le Docteur est tout ce qu'il y a de plus vivant. Une fois de plus, on ne comprend rien à ce qu'il se passe autour de l'espace spatio-temporel de l'île et de l'extérieur. L'île aurait-elle finalement de l'avance dans le temps par rapport au monde extérieur ? On nage en eaux troubles et Daniel ne semble pas encore prêt à dire tout ce qu'il sait. Charlotte non plus, elle fait la gueule et puis c'est tout ! Elle est comme ça Charlotte. Autant ces nouveaux personnages étaient intrigants en début de saison, autant maintenant, ils énervent. Bref, au niveau de la plage, c'est un peu le Club Med comparé à ce qui se passe du coté des barraquements !

Le Wisteria Lane de l'île n'est plus ! Bien plus spectaculaire qu'un ouragan, c'est une guerre qui se prépare. Je tiens d'abord à faire mon mea culpa : je soutenais avec force, dans la précédente review, que ceux qui avaient tués, ou en tous cas qui avaient tirés sur Rousseau et Karl, étaient des Autres qui répondaient aux ordres de Ben. Il s'avère que ce n'est absolement pas le cas ! Disons que c'est bien tombé. Et que Ben a sans doute commis là une de sess plus grosses erreurs. Karl et Rousseau sont-ils vraiment morts ? On ne le sait pas. On ne les voit pas. Alex semble en être persuadé, c'est tout ce que l'on sait. Autant je suis quasi certain que Karl est mort, autant pour Rousseau je suis beaucoup plus réservé. Ca ne m'étonnerait pas de la voir ré-apparaître dans quelques temps, mal en point mais bien vivante. Je le souhaite en tous cas. Même si les producteurs ont promis que même si elle était morte, on en saurait plus son histoire, je la préfère nettement vivante. En tous cas, c'est l'hécatombe. C'est Alex qui y passe cette fois. Et pas qu'un peu. Une balle dans la tête, carrémment. Les hommes en habit de soldats sont les hommes de Widmore, une partie de l'équipage du cargo est arrivée sur l'île par hélicoptère (personne ne les a entendu arriver ?) et ils ont choppé Alex au passage. Un bon moyen de récupérer Ben en théorie. Sauf que Ben tient beaucoup plus à sa vie qu'à celle de sa fille, apparemment. Il semblait persuadé que Keamy ne la tuerait pas. Selon ses dires, à partir de ce moment, les règles du jeu ont changé ! Quelles règles du jeu ? L'exécution d'Alex est extrêmement soudaine. On savait que Michael Emmerson était un excellent acteur mais il a su aller encore plus loin. On a beau détester Ben, le voir si désemparé par la mort de sa fille ... J'ai connement chialé. L'instant où il s'effondre sur son corps est terrible.

vlcsnap_285296

Outre cette mort innatendue, il se passe encore bien d'autres choses du coté des barraquements. Petit à petit, on élimine les figurants de la série. Je me demande si à la fin il ne restera plus que nos personnages principaux. Ce serait pas plus mal. Le seul point négatif de l'épisode réside dans cette scène où Sawyer passe entre les balles avec une dextérité sans nulle autre pareil tandis que les pauvres figurants se font shootés en deux secondes, l'air complêtement ahuri. Une facilité en entraînant une autre, Claire se sort de l'explosion de sa petite maison sans égratignures. Evidemment, il aurait été dommage de la tuer comme ça. J'imagine que si elle doit mourir, ce sera en héroïne, un peu à la manière de Charlie. Pendant ce temps-là, Ben s'introduit dans la chambre secréte de sa maison et là, grande surprise : une cachette peut en cacher une autre ! Il y a encore une autre porte derrière ses portes-costumes et celle-ci semble particulièrement intéressante. Il y a des hiéroglyphes tout autour. Derrière cette porte, la mythologie de l'île. Où mène-t-elle exactement ? On ne le saura. On voit juste Ben y entrer puis en ressortir. Est-ce un passage souterrain qui mène au Temple ? Peut-être. Mais vu ce qui se passe après cette petite ballade de santé, à savoir le grand réveil du monstre de fumée noire, il s'agit peut-être d'un pasage secret qui mène en son antre. Alors comme ça Ben commenderait le monstre ? S'il ne le commande pas directement, il réussit en tous cas à lui faire comprendre qu'il va falloir attaquer les grands méchants ! Et là, on nous sort les grands effets spéciaux avec une impressionnante fumée noire qui court à la vitesse d'un TGV et s'empare des soldats sur son passage pour les réduire en bouilli. Le rendu n'était pas toujours super bien fait mais bon, on est pas au cinéma non plus. Les moyens sont moindres. N'empêche que ça fait son petit effet ! Tout cela relance pas mal de théories. Si Ben contrôle le monstre, pourquoi lui a-t-il demandé de tuer Eko ? Ou encore le pilote du vol 815, mais là la réponse est plus facile à trouver. Pourquoi scanner l'âme de Juliet ? Ben la connaît bien, il n'a pas besoin de ça. Peut-être que le monstre est complêtement auntonome. Mais dans ce cas, je ne comprends pas pourquoi il a fallu que Ben aille la voir pour qu'elle agisse. Il y sûrement un lien avec Jacob aussi. Le groupe de Locke se divise d'ailleurs en deux, d'un coté Locke, Ben et Hurley qui partent à la recherche de la cabane, et de l'autre Sawyer, Claire, Aaron et Miles, en direction de la plage pour retrouver les autres. Ils n'ont plus confiance en Locke. Le puzzle se rassemble, Aaron rejoint les autres Oceanic Six. Reste Hurley à part.

Le flash-forward de l'épisode vaut surtout pour sa première et dernière scène. La première nous transporte littéralement en plein désert du Sahara. Le décor est magnifique, la lumière, la réalisation ... C'est extraordinairement bien foutu. Gros plan sur un Ben en parka Dharma (l'occasion de découvrir un nouveau logo, celui de l'Orchid ?) qui semble avoir voyagé dans le temps. Il est pris de nausée, il est habillé chaudement alors qu'il est dans le désert. Cependant, il a l'air d'avoir atterri précisément là où il voulait. On est en Octobre 2oo5, si je ne m'abuse, la standartiste de l'hôtel lui confirme. Il dit que ce n'est pas la première fois qu'il vient en Tunisie mais que son dernier voyage remonte à un bout de temps. On ne peut pas s'empêcher de faire le lien avec les ossements d'ours polaire retrouvés par Charlotte. On dirait bien que la Dharma a fait des tests de voyages dans le temps avec des ours polaires pour commencer. Voyant que ça marchait, les hommes ont pu tenter l'aventure. C'est un aspect très intéressant qui est en train d'être développé? Bien-sûr, on tombe dans la science-fiction pure. Et alors ? Tant que c'est passionnant, j'achéte ! A la télévision, Ben voit des images de Nadya, devenue la femme de Sayid. Apparemment, elle est morte. Ben va aller à la rencontre de Sayid et le manipuler comme il sait si bien le faire. On découvre alors comment il s'y est pris pour "engager" Sayid à ses cotés. Si Sayid a choisi d'aider Ben, c'est pour venger la mort de Nadya. Il accepte un peu trop facilement à mon goût mais bon. Au détour d'une conversation, Ben avoue avoir vécu une souffrance équivalente. La mort d'Annie ne fait donc plus aucun doute.

La dernière scène du flash de Ben est formidable ! Il s'agit d'un face à face avec Charles Widmore. Il vient à sa rencontre, en pleine nuit, alors qu'il dort dans une chambre d'hôtel et il lui apprend que puisqu'il lui a enlevé sa fille, il allait enlever la sienne, à savoir notre douce Penny ! Quand je dis enlever, je veux dire la tuer hein. Voilà qui rend ce personnage encore plus intéressant qu'il ne l'était déjà. Cette scène est superbement réalisée, avec des jeux d'ombres et une obscurité inquiétante. Il y a beaucoup d'éléments à retenir de cette confrontation. Widmore clame que l'île lui appartient et que c'est Ben qui lui a volé. Ben indique qu'ils savent l'un comme l'autre qu'il est impossible de le tuer (Widmore). Pourquoi donc ? Est-il immortel ? Il nous parle à nouveau des règles du jeu qui ont changé ... On sent que tous les deux se connaissent bien. Il y a même quelque part une certaine connivence. C'est très étrange ...

vlcsnap_239159


// Bilan // Cet épisode en fout plein la vue ! Explosion, coups de feux, paysages grandioses et le grand retour du monstre de fumée noire ! Sans compter un passage secret, de nouveaux mystères, de nombreux morts ... Il se passe énormément de choses et on ne voit pas passer les 42 minutes. C'est trop court ! 

Posté par LullabyBoy à 23:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Mariah Carey [E=Mc²]

musicbanyh6

446e7dc049

dnesblog3starsmq2B

"Touch My Body / Put Me on the Floor / Wrestle Me Around / Play With Me Some More / Come On and Give Me What I Deserve (...)" Mariah est bel et bien de retour, plus chaude que jamais ! Et ça fait plaisir. On se souvient de sa période Glitter, où elle avait touché le fond, tant au niveau musical que personnel. Puis il y a eu The Emancipation of Mimi qui a très bien fonctionné. Il le méritait d'ailleurs. Des titres comme It's Like That ou We Belong Together étaient diablement efficaces bien qu'assez différents de ce que la diva avait fait jusque là. Plus R'n'B, plus à la mode quoi. E=Mc² reste dans cette veine, avec quelques tubes imparables et quelques titres de remplissage aussi. Cependant, contrairement au précédent album, certains titres sonnent très Mariah des années 9o mais avec une touche plus actuelle. Je ne sais pas lequel des deux que je préfère, le temps le dira.

LE Tube de l'album s'intitule Migrate. Comme Touch My Body, le texte est brûlant. Mais le petit plus, c'est que la musique l'est tout autant. Elle donne envie de danser et de se frotter encore et encore, corps à corps. Un futur single, en toute logique. Il n'y a pas d'autres titres aussi hot-tempo mais I'm That Chick est pas mal dans son genre, OOC aussi (prononcez ces lettres en anglais et vous verrez comme cet article sonne bien) Ensuite, on a des chansons, comme je le disais précedemment, qui font le mélange entre la Mariah des années 9o, la meilleure, et la Mariah de maintenant, plus R'n'B. Dans cette catégorie, on peut citer Bye Bye (second single), For the Record, Last Kiss et I Stay In Love (une des mes chouchoutes). Je ne saurais pas expliquer de quoi il s'agit précisemment quand je dis que ça sonne 90s, c'est un son très particulier. Carton rouge à I Wish You Well, la seule qui ne me plaise pas du tout. Elle clôture l'album sur une touche guimauve qui n'était pas franchement nécessaire. Elle est longue (enfin elle paraît longue), d'un ennui mortel. Par contre, c'est peut-être celle qui met le plus en valeur la voix de Mariah, qui ne l'oublions pas, est son atout majeur. Depuis qu'elle se frotte au R'n'B, il faut bien avouer que sa voix passe en second plan. C'est un peu dommage. Du coté des ballades up-tempo (on va dire ça comme ça) je tire mon chapeau à ThanX 4 Nothin' que j'adore. Dommage qu'elle soit si courte.

Mariah Carey, notre poule de luxe préférée, nous a pondu un album fort sympathique, dans la veine du précédent mais avec une touche plus Mariah. Quelques titres forts se dégagent, le reste est sympa mais se noie un peu dans la masse. Tentez une écoute de l'album entier à la suite et vous frolerez l'indigestion !


Le clip de Touch My Body, rien que pour notre Kenneth de 30 Rock, qui fait encore son show ! (Ben oui, on est sur un blog série à la base, ne l'oublions pas !)

Migrate

ThanX 4 Nothin'

Posté par LullabyBoy à 01:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2008

Men In Trees [2x 16]

mitbancw8Kiss and Don't Tell

Audience : 5 21o ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_351949

Marin ne se rend-elle pas compte de la chance qu'elle a ? Vivre sous le même toit que deux aussi beaux hommes, c'est inespéré, c'est du caviar ! Qu'elle en profite ! Je ne sais pas ... Il y a peut-être quelque chose à faire autour de l'idée du ménage à trois, non ? En attendant, Cash est de retour sur son canapé, le temps de sa convalescence suite à son opération (pauvre Terri, on le zappe bien vite). Et Jack ne voit pas ça d'un très bon oeil. On connaît son amour sans borne pour Cash ... Comme souvent dans ces cas là, Jack avait raison d'être jaloux et suspicieux puisque Cash est bel et bien amoureux de Marin, ou au minimum attiré. Il l'a prouvé en tentant de l'embrasser alors qu'il était dans les vapes à cause de ses médicaments. Dieu merci, Marin ne s'est pas laissée faire. Cash a fait semblant de ne pas se souvenir de ce geste malencontreux mais il n'en est rien : il s'en souvient très bien le bougre ! Avec une certaine classe, il préfère quitter la cabane de Marin et laisser les deux tourtereaux en paix plutôt que de foutre en l'air ce qu'ils sont en train de construire. Merci Cash !

Le reste de l'épisode était basé sur les autres colocations plus ou moins réussies de nos personnages. A commencé par Mai qui s'est invité chez Chief Celia depuis sa séparation d'avec Buzz. Comme on pouvait s'y attendre, ça ne se passe pas très bien mais c'est tordant ! Mai qui fait le ménage les fesses à l'air, Mai qui veut à tous prix faire de Celia sa "Best friend forever (BFF)" ... J'ai adoré cette scène où l'on se retrouve avec une Celia qui fait l'homme, la bière à la main, bien cliché, et Mai avec son gâteau et sa conversation sans limite. C'est un duo qui fait des merveilles ! Le duo Annie/Buzz, plus innatendu, est moins intéressant mais ça restait plaissant à suivre. Petite préfèrence pour la scène pendant le speech de Marin en voix-off, quand Buzz préfère répondre au téléphone plutôt que de rattraper Annie qui tombe à la renverse ! Tout cela était pétri de bons sentiments, d'habitude je n'aime pas ça mais dans MIT, tout passe bien.

Le dernier duo est très innatendu ! Je ne pensais pas revoir Patrick tout de suite et encore moins à New York, aux cotés de Jane ! Très bonne suprise donc. Tant que Jane est là, tout va ! Patrick s'improvise assistant de "glassy face", comme l'appelle ses collaborateurs. Alors que l'on s'attendait à ce qu'il fasse gaffe sur gaffe, il réalise finalement son boulot à la perfection. Il apporte sa fraîcheur typique de Elmo dans ce bureau un peu froid de New York. Les concepts du "Flower Wednesday" ou encore du "Cookie Thursday" sont excellents !  Que va-t-il se passer avec cette écrivaine au sang chaud, très chaud ? Hum, on dirait que ce voyage initiatique de Patrick à travers le monde (le monde va sûrement se réduire à New York) va être plein de rebondissements !

vlcsnap_365066


// Bilan // Cette fois il s'agissait bien du dernier épisode avant la pause d'un mois. La série reviendra le 28 Mai, une fois la saison officielle terminée. Il s'agira probablement des 3 ou 4 derniers épisodes de la série ... En attendant, c'est sur un épisode très sympathique que la série nous quitte provisoirement. Une fois n'est pas coutûme, il y avait quelques surprises dans les storylines (alors que d'habitude, tout est assez prévisible).

Posté par LullabyBoy à 23:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Brothers & Sisters [2x 13]

brosisbanox9Separation Anxiety

Audience: 1o o8o ooo.

dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_82333

Les Walker partent, puis ils reviennent, puis ils repartent ... Satanée grève. Tu nous en auras fait voir ! Les scénaristes ne se sont pas démontés, ils passent directement au "Three Months later". Ainsi, on apprend dans les premières secondes de l'épisode que Robert a perdu une primaire et a décidé par conséquent de se retirer de la course à la Présidentielle. Sur le coup, ça m'a beaucoup déplu que l'on expédit ça si rapidement ! C'est un des thèmes principaux de cette saison et on s'en débarasse en deux temps trois mouvements ! Curieuse décision. On peut alors faire un parallèle avec les remous qui ont eu lieu dans les coulisses du show. Jon Robin Baitz, le showrunner historique de la série a quitté son poste pour divergences d'opinions avec la direction d'ABC. Un des motifs de mécontentement de la chaîne était-il la présence trop forte de la politique dans les intrigues ? C'est fort possible ! Ce serait dommage de s'en passer, c'est un des atouts principaux de la série, ça la différencie des autres. Dans tous les cas, au fond, ça n'est pas plus mal comme ça. Je ne voyais pas Robert devenir président. Cela aurait fondamentalement changé la série. Outre la politique, Robert doit faire face à une Kitty qui ne laisse pas tomber l'idée d'avolir des enfants. Pour maximiser ses chances de tomber enceinte, elle doit prendre chaque jour une dose d'hormones. Le problème c'est qu'elle n'est pas férue de piqûre (qui l'est en même temps ?). Un élément léger dans une storyline un peu lourde, ça ne fait pas de mal. Pour le moment, Robert a l'air de soutenir à fond Kitty mais nous savons qu'il ne souhaite pas avoir d'autres enfants ... Il va finir par lui dire et là, ça va faire très mal. Une Kitty mère célibataire en saison 3 ?

La comédie a assez duré ! Va-t-on enfin nous dire qui est le vrai père de Rebecca ?! David ou William ? Déjà que je déteste l'idée que William puisse finalement  ne pas être son père mais si en plus la question doit se poser pendant dix épisodes, ça devient super lourd ! On a un tout petit peu avancé puisque Holly admet qu'elle doute aussi, qu'elle ne connaît pas avec exactitude la réponse à cette question. En principe, le dénouement est pour la semaine prochaine puisque Rebecca a demandé un test de paternité. Je croise les doigts pour que David ne soit pas son père. Cela ruinerait la saison 1, en quelque sorte. Et on n'y touche pas ! Alors en plus, si c'est pour trouver une excuse pour mettre ensemble Justin et Rebecca, j'aime mieux vous prévenir que vous allez m'entendre gueuler ! De qui se moque-t-on ?

Sarah/Graham. Sarah/Graham. Sarah/Graham ... Non, j'ai beau me creuser la tête, je ne sais pas quoi dire ni quoi penser sur leur couple. Il ne m'intéresse toujours pas du tout, même si je reconnais que Graham m'est moins désagréable qu'au début. Ce qui me gène dans la storyline de cet épisode, c'est que Sarah passe de patronne autoritaire et impliquée à femme de 4o ans qui retombe en adolescence (l'expression n'existe pas mais je ne vois pas pourquoi on aurait le droit de tomber en enfance mais pas en adolescence !)

La partie la plus intéressante était sans aucun doute celle de Nora qui hésite à partir vivre avec Isaac à Washington D.C, soit à peu près à 3 ooo Km de ses enfants. Le truc impossible qu'elle ne pourra jamais faire ! On sait très bien que Sally Field ne va pas partir, elle est quand même au centre du show, mais on a presque envie pour elle qu'elle saute le pas ! Son discours est cohérent et son cheminement de pensée est tout à fait logique par rapport aux épisodes précédents. Elle vit depuis 4o ans pour son enfant, il est temps qu'elle s'occupe un peu d'elle. Mais tout va trop vite avec Isaac. Il a beau être charmant, on ne demande pas une telle chose à une femme que l'on ne connaît que depuis quelques mois (6, tout au plus !) De toute façon, si elle était partie, elle aurait été malheureuse. Elle ne peut pas se passer de ses enfants, tout comme ses enfants ne peuvent pas se passer d'elle. Son dialogue avec Kitty en fin d'épisode en est la preuve. C'était vraiment poignant. Alors ils vont tenter la relation amoureuse longue distance ! Hâte de voir ce que ça va donner. Pour le moment, c'est très réaliste ! Et croyez-moi, c'est mon rayon ! Je sais de quoi je parle. La scène du coup de téléphone alors qu'ils se sont quittés il y a peu de temps, c'est tout à fait ça ! On passe un certain nombre de jours avec l'être aimé, on essaye d'en profiter à fond sachant que ça ne va pas durer et puis l'heure du départ arrive, on ne veut pas se dire au revoir parce que ça fait trop mal, on sent les larmes monter. Et puis on se retrouve seul chez soi, dans cette grande maison vide. On mange tout seul, on regarde la télé tout seul, on dort tout seul et plus rien n'a le même goût seul. Il faut se réhabituer jusqu'à la prochaine fois ... Jolie scène finale donc. Elle m'a beaucoup touché alors que pour la plupart des gens elle a dû paraître anodine, non ?

vlcsnap_97356


// Bilan // Ca fait un bien fou de retrouver les Walker, surtout dans les petits détails (les coups de téléphone groupés, le Kevin qui pleure parce que sa môman va partir, l'engueulade générale ...). De manière plus gobale, l'épisode est un peu décevant. Certaines storylines s'enlisent tandis que d'autres prennent un tournant intéressant. Plus que trois épisodes pour cette saison. Ca fait mal au coeur quand même, quand on y pense ... 

 

Posté par LullabyBoy à 02:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]