09 mars 2008

Critiks Récap' [Du o4 au 1o Mars 2008]

critiksbanvl2

(Cliquez sur les étoiles pour les critiques complètes)

LOST [4x o6] The Constant dnesblog4starsjj0B

Men In Trees [2x 1o] Sonata in Three Parts dnesblog4starsjj0B

Breaking Bad [1x o6] Crazy Handful of nothin’ dnesblog4starsjj0B

Walter commence sa chimiothérapie et on nous en montre les effets. On n’est pas dans Desperate Housewives, Walt n’est pas Lynette. Je ne vais pas poursuivre la comparaison, ça n’aurait pas vraiment de sens. Les deux séries sont différentes et n’ont pas les même buts. N’empêche que c’est plus gratifiant pour le téléspectateur de voir que l’on n’essaye pas de le ménager en montrant que le cancer, c’est pas si terrible. On s’en sort parfois, certes. C’est bien de le montrer et de donner de l’espoir. Mais avant de s’en sortir, le chemin est long et douloureux. DH a fait l’impasse là-dessus. Pas Breaking Bad. Alors oui, c’est atroce à regarder. Walt tousse à n’en plus finir, il vomit des litres et des litres, il pisse du sang (ce plan était particulièrement dégueulasse à regarder) et il perd ses cheveux, finissant par se raser la tête. C’est la réalité du cancer et c’est la première fois qu’une série présente les choses avant autant de réalisme. A part ça, il se passe pas mal d’autres choses. Walt passe entre les gouttes quand Hank apprend que le masque à gaz retrouvé dans le désert appartient à son école. C’est l’homme de ménage qui va prendre. On s’en doute très vite d’ailleurs. Voilà une victime collatérale de Walt en plus. Jesse nous entraîne dans les dédales du monde des trafiquants de drogue. C’est une partie qui m’a moins plu tellement tous ces gros durs sont ridicules. Tuco, le grand chef depuis que Krazy 8 est mort, ne peut qu’inspirer de la pitié tant il est con. Jesse ayant été littéralement massacré par ce sympathique personnage, c’est Walt qui va prendre les choses en main (on se dit d’ailleurs parfois que Jesse ne sert pas à grand-chose à part tout compliquer. Walt peut se débrouiller seul). La scène de Walt qui fait tout péter est excellente, d’ailleurs la réalisation de l’épisode entier est excellente. Dommage que l’on nous ait montré en début d’épisodes les images de la fin, on aurait eu un peu plus de suspense … Le prochain épisode sera le season finale ! Déjà !

Eli Stone [1x o6] Something to Save dnesblog3starsmq2B

Lipstick Jungle [1x o5] Dressed to kill dnesblog3starsmq2B

La série remplit sa mission de divertir. Je trouve malgré tout dommage qu’elle n’aille pas un peu plus en profondeur des choses. Tout ça reste assez superficiel tout en voulant nous faire croire que ça ne l'est pas. Bref. La story line de Nico et Kirby est toujours celle qui me plaît le plus. Il faut dire que l’alchimie est très bonne entre Kim Raver et le monsieur qui a un corps de rêve (mais une tête qui ne me plaît pas). Il est malin, il a fait en sorte de la rendre jalouse pour qu’elle se rende compte de ce qu’elle ressent pour lui. Non, ce n’est pas juste du sexe. Elle est en train de tomber amoureuse !!! La partie sur Wendy était pas mal cette fois, d’autant que c’était surtout centré sur son desperate houseband, interprété par un Paul Blackthorne extrêmement bandant. Autant dire les choses clairement. Tout le coté remords de Wendy est un peu lourd. Le piston, y’a qu’ça d’vrai de nos jours, malheureusement. Quant à cette chère Victory, elle nous offre une fois de plus des moments assez drôles, même s’il faudrait veiller à ce qu’elle ne devienne pas hystérique non plus. Son bonhomme ? Toujours aussi con. Il fait des efforts certes. Mais faire l’effort de voir les meilleurs amis de sa copine, c’est la moindre des choses ! La partie sur les dessins volés était attendue. C’était pas trop mal mais on se serait cru dans Models Inc., cette vieille série d’Aaron Spelling. Et ce n’est pas un compliment !

Dirt [2x o1] Welcome to normal dnesblog1starly3B

Eh beh, la saison commence bien ! Ce premier épisode était d’un ennui total, mais vraiment. Je ne me suis pas endormi (parce que j’avais fait une sieste juste avant) mais on en était pas loin. Le cliff’ du season 1 finale est réglé en deux coups de cuillère à pot. Ceci dit, ce n’est pas étonnant. C’est typiquement le genre de cliffhanger qui fait son effet sur le coup mais qui déçoit forcément dans sa résolution. Mallory a poignardé Lucie à plusieurs reprises avant de se faire renverser accidentellement par le frère de Lucie, lequel prend la fuite. Mallory succombe à ses blessures et nous voilà enfin débarrassé de ce gros boulet. Mauvaise nouvelle: Holt, lui, est toujours là, bien vivant et il ne compte pas lâcher Lucie. A part ça, Lucie s’en remet très très vite et retourne au boulot. On nous pastiche vite fait les scandales de Britney Spears et Anna-Nicole Smith et on ajoute un nouveau journaliste absolument pas intéressant a priori. Willa suit toujours les traces de Lucie et fais donc très pitié. Et puis Don converse toujours avec son chat, ce qui devient franchement ridicule. Le remake de Sabrina a assez duré ! La série use toujours d’effets de style ringards et une scène a particulièrement attiré mon attention: Don est chez le médecin pour une piqûre, il a le pantalon baissé et le cul qui pointe en attendant que l’aiguille le transperce et en arrière-plan il y a une des statues en bois du médecin, un truc très Africain, où le petit personnage a une érection monumentale. Tout ça sur le même plan. Quel est le message ? No lo sé. Heureusement que, du fait de la grève, la saison ne comporte que 7 épisodes …

vlcsnap_141190

Posté par LullabyBoy à 22:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Eli Stone [1x o6]

esbanxw8Something to Save

Audience: 7 14o ooo.

dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_44780

Les deux épisodes précédents avaient la particularité de mettre davantage en avant les personnages secondaires de la série, ce qui devenait primordial. Cela a été fait avec brio. Mais cet épisode recentre vraiment les choses sur Eli, le héros. Et c'était à nouveau très réussi, notamment les flashbacks. Nous savions que le père d'Eli était alcoolique et cela à cause de la mort de sa femme. Mais on ajoute ici un élément extrêmement important qui permet de rendre la série plus cohérente: Mr Stone avait lui aussi des visions ! Il en avait d'ailleurs parlé à son fils un soir de pluie. Mais Eli était bien trop jeune pour comprendre. Grâce à l'acuponcteur Dr Chen, ce souvenir lui revient en pleine face. Cela signifie que ses visions ne sont pas dûes à son anévrisme. Ses délires musicaux par contre, c'est autre chose. D'ailleurs, il en a eu un formidable ! Tous les avocats se sont retrouvés à danser et chanter sur Who'll stop the rain ? (Taylor ne manque pas de rappeler que ce n'est pas du George Michael pour une fois !) C'était sympa de les voir tous autrement qu'un peu austaires. La révélation finale de l'épisode permet de rendre le personnage de Dr Chen plus légitime: c'est le père d'Eli qui lui a demandé, il y a bien longtemps, de s'occuper de son fils. Il a probablement eu une vision sur Eli et ses conditions actuelles ... Jolie manière de parler des daddy issues d'Eli.

Par ailleurs, après avoir dansé pendant une plaidoierie à l'épisode précédent, le professionnalisme d'Eli est remis en cause. La Cour cherche à savoir s'il est toujours apte à pratiquer son métier d'avocat. C'est Jordan qui va le représenter, un peu à contre-coeur puisqu'il ne comprends pas son attitude. Jordan c'est un peu le père qu'Eli n'a jamais eu. Et Jordan est extrêmement déçu d'apprendre qu'Eli lui a menti sur de nombreuses faits: il a falsifié la signature de Nathan pour son dossier médical, il lui a caché son problème de santé ... Jordan l'aide malgré tout face à la Cour et le représente dignement, même si au final, c'est un peu Eli qui fait tout tout seul. Mais à la fin de l'épisode, Jordan lui rappelle qu'il ne peut pas le renvoyer (cf l'épisode pilot) mais qu'il ne souhaite plus avoir de lien ni professionnel, ni personnel avec lui, qu'il ne travaillera d'ailleurs plus au sein de la firme mais chez lui ! Son bureau est d'ailleurs légué à Taylor ! Et Patti, secrétaire d'Eli devient secrétaire de Taylor, qu'elle déteste ! Ca promet pour les prochains épisodes ! Le départ d'Eli est émouvant, Patti écrase une petite larme. Jordan n'est pas le seul à mal réagir au mensonge d'Eli, Maggie aussi. Elle part dans un discours où elle reproche à Eli son égoïsme. Elle n'a pas tout à fait tort mais elle parle de lui comme si elle le connaissait depuis 1o ans alors que bon, ça fait 2 mois à tout casser qu'ils bossent ensemble ! Je préfère la Maggie un peu gourde, elle est plus drôle.

Si la partie Eli était passionnante, celle du "cas" du jour l'était beaucoup moins. Un joueur de base-ball a accidentellement (ou pas, c'est là qu'est la question) tué le coach de l'équipe adverse dans un coup de sang. Le seul véritable intérêt de cette storyline était de voir l'opposition entre Matt et Keith, deux avocats très différents. Ils ont à peu près le même âge mais ils ne viennent pas du tout du même milieu social. Keith vient des cités, Matt a toujours baigné dans le milieu. Du coup, ils ne sont pas du tout d'accord sur la méthode a utilisé pour innocenter leur client. C'était un peu mou, par rapport au reste, et l'affrontement s'avère décevant. Ca manque d'humour. C'est le défaut majeur de l'épisode d'ailleurs. La mauvaise nouvelle, c'est qu'a priori, on en a pas fini avec ce procès, il n'a même pas commencé ! Espérons que la suite soit meilleure.

vlcsnap_64073


// Bilan // Du très bon du coté d'Eli, du moins bon du coté de Matt et Keith. Leurs scènes plombent un peu l'ensemble, c'est dommage. La partie Eli est pleine de révélations et permet de mieux comprendre "l'intérêt" de la série.

Posté par LullabyBoy à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]